Haute Ecole Libre Mosane

c1e0bc0f-079e-40cc-b96f-6db4af485377
c9dd9255-cc7d-418f-9555-4b9db3572650

Gramme : un grand nom pour une grande école

Portrait : Loïc JONCKHEER

ee79f730-fa9a-4fd2-82c8-bc2fa5440540

Pour le portrait de ce mois de mai, direction HELMo Sainte-Julienne et sa section Biologie médicale pour découvrir un étudiant très motivé. Il a accepté de sortir le nez de ses syllabus pour que nous puissions lui poser quelques questions...

Dès la fin de ses années de primaire, Loïc savait déjà qu’il emprunterait la voie scientifique. Il s’est inscrit à l’Athénée Royal Charles Rogier - Liège 1 : « J’ai choisi l’option « sciences » mais à Liège 1, il n’y avait pas assez d’heures de pratique. Donc, j’ai changé d’école et suis allé à l'Institut Marie-Thérèse (I.M.T.) en technique de qualification "Technicien chimiste" où je pratiquais déjà pas mal de laboratoires et de cours de sciences (±16h par semaine). J’en suis sorti l’année passée avec ma qualification et mon CESS en poche. »

Juste à côté de Marie-Thérèse se situe HELMo Ste-Croix, HELMo fait donc partie depuis longtemps de son paysage mais c’est en 5ème secondaire que Loïc entre pour la première fois à HELMo Ste-Julienne lors de la Journée Portes Ouvertes. « Cette année-là, j'hésitais encore entre la HEPL et HELMo. Puis en 6ème, j’ai participé à une "Journée Accueil Sup’". J’ai été convaincu : des laboratoires tout neufs par rapport aux autres Hautes-Ecoles et une très bonne ambiance lors de la "portes ouvertes" ont démontré que le Campus de l’Ourthe était très vivant.

Loïc dit beaucoup apprécier l'atmosphère du Campus, malgré la période que les étudiants traversent en ce moment, et il relève l’ambiance agréable qui règne dans sa section.

HELMo, en quelques mots, c’est pour lui « une institution qui évolue avec son temps et une école très dynamique ».

Délégué, représentant des "BioMed" au niveau de la commission « horaire » et membre du CEG (historiquement Comité des étudiants de Gramme qui s’ouvre désormais à tous les étudiants du Campus de l’Ourthe), il a toujours aimé organiser, gérer l’administratif lié aux organisations de projets et avoir des contacts avec les gens.  « Au niveau des événements et des sorties, même s'il y a parfois des complications à gérer lorsqu’on organise, cela fait toujours plaisir de voir le résultat, de voir que ça plaît aux gens, c’est ce qui m’encourage à continuer de m’impliquer. »

Dans son sac, on retrouve systématiquement un smartphone, un portefeuille et … un décapsuleur !

Après l’école, comme beaucoup d’étudiants, Loïc aime les sorties, l’escalade (qu’il n’a plus trop le temps de pratiquer) et anime des camps de vacances chez Vacances Vivantes pendant l’été, lorsqu’il ne travaille pas pour réunir son argent de poche. En 2015, il est parti en Inde pour un projet humanitaire avec son école secondaire.
« J’ai  aussi suivi quelques heures de zythologie : comme tout bon étudiant, j'aime la bière. »

Lorsqu’on parle de ses perspectives pour l’année prochaine, Loïc évoque très évasivement un projet pour lequel il va demander le statut d’étudiant-entrepreneur, qui permet l’aménagement des horaires… Mais il n’en dit pas plus ! Et dans un futur très proche, la réussite de ses examens est son tout prochain but. Bonne m… à lui et à tous !
 


Contact: Alice Driesen
Publié le : 29/05/2017