Haute Ecole Libre Mosane

IP européen Soundshaping à HELMo Sainte-Croix

064d6e6d-cb8b-4d53-b971-16a5f704375d

En mars 2014, le service des relations internationales de HELMo Sainte-Croix a organisé son second programme intensif : « IP soundshaping : Using music and sound composition to develop children’s creative, innovative and communicative skills at primary school » où ils ont accueilli 19 étudiants venant de quatre pays différents : Belgique, Danemark, Irlande et Portugal

Les étudiants, logés à l’auberge de jeunesse Simenon, sont arrivés dimanche, juste après leurs prédécesseurs du premier IP, partis la veille. Cet évènement a pu être réalisé grâce à la collaboration d’enseignants supérieurs européens venants de différentes institutions ; Thomas More Mechelen, Haute Ecole Léonard de Vinci Louvain-la-Neuve, University College Syddanmark Haderslev, ESE Santarem, ST Patrick College Dublin ainsi que la participation de l’école primaire Sainte-Thérèse d’Ans et le Conservatoire Royal de Liège.

À travers l’apprentissage de la musique, de différents instruments, les étudiants devaient créer une composition. L'objectif  était de développer la créativité des élèves et des enfants à travers le son et la musique pour créer une « partition » en collaboration avec d’autres étudiants et des professionnels du monde de la musique.

L’objectif est donc de développer la créativité, l’innovation et la communication des étudiants et des enfants par la composition musicale. La composition finale sera jouée avec l’aide de professionnels du monde de la musique (musiciens et compositeurs).

Ce groupe d’étudiants belges et étrangers a pu acquérir compétences et savoir-faire sur ce thème grâce aux différents ateliers et conférences présentés par des professeurs de l’HELMo Sainte-Croix et des professeurs d’autres pays. Pour Pascale SAINTROND, professeur à HELMo Sainte-Croix, «  la musique est un moyen privilégié pour travailler la créativité avec les enfants.  De plus, nous avons  eu la chance de nous associer au conservatoire de Liège et à leurs musiciens – ce que les enfants ont rarement l’occasion de faire. Lors de cette collaboration du monde de l’école et de la musique, ce sont les musiciens qui sont allés jusqu’aux enfants et non le contraire, ce qui est rare et favorable pour l’enfant ».

Cet IP est né d’une idée commune entre différents professeurs et s’est déjà déclinée sous différentes formes. Nous avons pu assister aux concerts « des petits compositeurs » de 2008 à 2012 et ces deux dernières années aux concerts organisés par les participants du programme intensif. L’idée de créer une composition était l’élément central du programme, une envie d’insuffler en chacun une plus grande attention artistique également. Qu’est-il possible de faire ? Comment créer en ne parlant pas la même langue, peut-on se faire comprendre uniquement avec la musique ?

Un travail de deux semaines apportant autant pour les étudiants, les professeurs et les enfants, développant chez les futurs enseignants des qualités plus qu’importantes : bon sens de la coopération, de la communication, sens de la créativité, une ouverture d’esprit sur différentes cultures, etc. Pour les étudiants, vivre un tel projet est favorable au niveau de la focalisation : pendant deux semaines ils ont pu se concentrer sur un projet et vivre en communauté. C’est une véritable expérience de vie qui est enrichissante à tous niveaux.

Pour conclure ces deux semaines, ils ont organisé un concert d’une heure, salle pleine, où les élèves du primaire et les futurs enseignants ont pu présenter par groupe leur composition.


Contact: Pascale Saintrond
Publié le : 24-03-14