Haute Ecole Libre Mosane

Ramadan libéré! Bientôt régularisé?

3153a3e7-4467-42e6-ab60-02b95559b1e9

Ramadan AGAOGLU est un jeune homme de 20 ans. Il est étudiant dans la section régendat langues de HELMo Sainte-Croix. Tout allait bien jusqu’à un banal contrôle d’identité… Car Ramadan, d’origine kurde, est sans papier. « Il a grandi en Allemagne où il est né, explique Pascale BONNET-RIGOLET, directrice de la section régendat. Il y a été scolarisé jusqu’à l’âge de 15 ans, lorsque sa famille a été expulsée. En aout 2008, sa famille s’est installée en Belgique. Ramadan a  fréquenté des écoles d’enseignement secondaire de la région liégeoise et y a obtenu un CESS en juin 2014. Il a ensuite choisi une formation d’enseignant en langues germaniques à HELMo Sainte-Croix »

Ne pouvant présenter de papiers régularisés, Ramadan AGAOGLU, est embarqué à l’Office des étrangers puis enfermé à Vottem où il est menacé d’expulsion. « Face à l’incompréhension des étudiants, poursuit Pascale BONNET-RIGOLET, nous décidons d’organiser une rencontre le jeudi 1er octobre avec Ide, la sœur de Ramadan, étudiante sur le campus HELMo Guillemins, Maître Andrien, l’avocat de Ramadan et 2 membres du CRACPE, le Collectif de Résistance au Centre Fermé pour étrangers. Des étudiants des différentes sections et des enseignants sont présents. Nous ressortons de cette rencontre avec un sentiment d’injustice criante qui nous encourage à nous joindre à la manifestation du samedi 3 octobre ».

Ce rassemblement, largement relayé par la presse, est un succès. Plus de  200 personnes se sont rassemblées devant le centre fermé de Vottem pour réclamer la libération de Ramadan. Une manifestation déterminante qui a contribué à la récente libération de Ramadan. « Une belle bataille de gagnée mais son combat pour être régularisé n’est pas fini, explique Pascale BONNET-RIGOLET. Pour soutenir sa demande de régularisation, un groupe d’enseignants de HELMo Sainte-Croix a rédigé une lettre qui est adressée au Directeur Général de l'Office de Etrangers ».

En cette mi-octobre, nous avons appris que Ramadan a été appelé à l'antenne administrative de sa commune pour y être régularisé : "Il a donc maintenant un titre de séjour pour une durée d'un an dont nous pouvons raisonnablement penser qu'il sera prolongé, conclut Pascale BONNET-RIGOLET".


Contact: Pascale BONNET-RIGOLET
Publié le : 20-10-15