Haute Ecole Libre Mosane

Savez-vous planter... des haies ?

30b8b193-ba1c-4f41-99aa-287e0f76bace

Le mercredi 11 mars, sous un beau ciel bleu, les étudiants et professeurs de HELMo Saint Roch se sont retrouvés pour la première étape de l’aménagement du terrain derrière l’école : la plantation d’une haie.

Pour ceux qui connaissent HELMo Saint Roch, il y avait auparavant un préfabriqué sur le terrain situé à l’arrière de l’école. Ancien, inutilisé et en mauvais état, il a été décidé de le raser. Nous nous sommes donc retrouvés avec un magnifique terrain (voir les photos) d’environ 350m²… nu. Que faire ? Comment aménager ce terrain au mieux ?

L’année passée, la question a été soumise aux étudiants de troisième année dans le cadre du cours d’Éducation à l’Environnement et au Développement Durable (EEDD). Ils ont dû créer un projet d’aménagement pour le terrain ainsi qu’une maquette l’illustrant. Ils avaient pour consigne d’en faire un espace esthétique, convivial et favorisant la biodiversité. De nombreuses idées ont émergé : une mare, une haie, un poulailler, un potager, un kiosque,…

C’est donc des idées plein la tête que nous nous sommes lancés dans la première étape du projet : la plantation d’une haie. Pour cela, les étudiants de troisième de cette année 2014-2015 ont déterminé au cours d’EEDD quelles variétés de plantes indigènes allaient prendre place tout autour du terrain. Au final, une quinzaine de variétés ont été choisies : noisetier, prunelier, bourdaine, fusain, hêtre, charme, néflier, aubépine,… Il ne nous restait donc plus qu’à les planter !
Le mercredi 11 mars après-midi, les étudiants de première et de deuxième, armés de leurs bottes et de leur bêche, se sont donc retrouvés sur le terrain pour recevoir les explications.
Cinq étudiants se sont vus nommés « coach » et étaient responsables d’une équipe chargée d’une portion de haie à planter. Après avoir reçu toutes les informations nécessaires, ils étaient chargés de former et de motiver leurs troupes.

Cinq autres ont été désignés « distributeurs ». C’est à eux qu’est revenue la tâche de mélanger les différentes sortes d’arbres et arbustes pour que la haie soit variée et de les distribuer aux membres de leur groupe.

Les étudiants bien coachés ont alors commencé à creuser, tous les vingt-cinq centimètres, les trous (qui se sont même parfois transformés en tranchées) destinés à recevoir les plantes. Ils devaient ensuite rafraîchir les racines abîmées à l’aide d’un sécateur, puis les praliner, c’est-à-dire les tremper dans un mélange de terre, de bouse de vache et d’eau. Une fois fait, ils devaient planter les arbustes dans les trous, le tout sans en plier les racines. Il ne manquait plus qu’un peu de paille (pour empêcher la pousse d’herbe) et beaucoup d’eau !

Et (même) pendant l’effort, le réconfort ! Le comité des étudiants avait été chargé de tenir le bar pour servir des rafraichissements, le tout accompagné de musique et d’encouragements.
La prochaine étape de l’aménagement du terrain aura lieu en mai. Nous sèmerons alors des fleurs mellifères indigènes. D’autres projets prendront bientôt forme, comme la création de carrés potagers, un espace barbecue et très probablement un terrain de pétanque.

Nous attendons donc maintenant avec impatience l’apparition de bourgeons et de feuilles !


Contact: Elodie Evrard
Publié le : 25-03-15