Haute Ecole Libre Mosane

Bac droit : concours de plaidoirie internationale

553a51f9-e388-4485-aece-ad1c5a24b6ed

Du mardi 28 au vendredi 31 mars, 3 étudiants de HELMo St-Martin ainsi qu'un enseignant sont partis à Bolton près de Manchester pour participer à un concours de plaidoiries en anglais, Businet Moot Court 2017, organisé par le réseau international Businet. Ce réseau est composé d'une centaine d'institutions, dont HELMo fait partie, et a pour but de faciliter les échanges entre celles-ci et de proposer des activités permettant de développer les compétences et les connaissances des étudiants qui y participent.

Ce concours rassemblait 8 équipes d'Allemagne, des Pays-Bas et de Belgique.

L'équipe participante avait déjà reçu le premier casus avant d'arriver sur place, c'était celui qui les départagerait lors de la phase de poule et ils ont donc pu travailler dessus plus longtemps. Ce casus était un cas fictif basé sur un cas réel avec comme sujet la législation européenne sur le libre mouvement des biens et des personnes. Ils ne savaient pas du tout à quoi s'attendre : chaque équipe devait en effet être préparée à être soit la partie demanderesse, soit la défenderesse. Les rôles étaient piochés au hasard et la joute pouvait commencer, celle-ci durait généralement un peu moins d'une heure, démarrait par les plaidoiries des parties suivie d'un petit temps de réflexion avant d'entamer la phase de questions/réponses et d'interventions sur les arguments adverses.

Après la phase de poule, toutes les équipes étaient automatiquement qualifiées pour les quarts de finale se déroulant le lendemain. Pour l'occasion, un nouveau casus fut donné aux équipes fin d'après-midi, il fallut donc travailler dessus en soirée.

Le lendemain, tout le monde se retrouva dans l'ancien poste de police de Bolton qui avait été transformé en magnifique tribunal durant l'ère Victorienne. L'ambiance était vraiment spéciale et l'immersion, totale. Les Liégeois sont parvenus à se qualifier pour les demi-finales face à Bruxelles mais ont perdu contre Maastricht, futurs gagnants du concours.

Témoignages des participants

M. Jans

Je suis particulièrement fier de mes trois étudiants car jamais on aurait pu imaginer terminer dans les 4 meilleures équipes du concours. En effet, toutes ces équipes étaient extrêmement bien préparées, tous parfaitement bilingues et encadrées par parfois 2 coachs/enseignants de droit international. De plus, pour les écoles hollandaises les concours de plaidoiries sont presque une tradition. La compétition était donc plutôt rude et nous ne pouvons pas dire que c’était un concours à armes égales.
Malgré la phase de poules difficile, mon équipe a su se remotiver pour le nouveau cas annoncé que quelques heures à l’avance. Arriver en demi-finale fut donc une belle vengeance pour mes gars.

Arthur Melon

Le séjour que nous avons passé à Bolton a été très enrichissant, à plusieurs niveaux.
Tout d'abord, au niveau académique, car dans notre vie d'étudiant, nous n'avons pas eu l'opportunité de pouvoir plaider devant un tribunal. Le cadre était superbe, le concours s'est très bien passé, et peu importe les résultats, nous étions contents d'être là, car on en apprend beaucoup sur nos capacités, sur le stress qu'une plaidoirie peut générer, et surtout ça m'a permis de me dépasser. Ces jours-ci m'ont appris plus sur moi, sur le droit et sur le métier d'avocat. Donc peu importe les résultats, cette expérience a été incroyable car elle m'a appris énormément de choses.
De plus, l'ambiance au concours était au beau fixe. On s'est fait des amis, de plus et de moins loin. Certes les différences de niveaux étaient là, mais j'ai l'impression que nous étions tous pareils face à la pression. Et puis, une fois le stress du concours passé, nous nous sommes retrouvés. Au diner de gala, dans un bar, nous étions tous amis, tous pareils, tous dans la bonne humeur et dans la joie. Même les juges ont été très sympas, toujours à nous donner des conseils contre le trac, des petites astuces pour une bonne plaidoirie, et puis toujours dans la bonne humeur. Et ça aussi c'est un point important.
Pour finir, le lieu est époustouflant. Cette petite ville est très agréable, les gens sympas, l'hotel très bien, mais le plus impressionnant reste le vieux tribunal typiquement anglais ou le concours s'est déroulé à partir des quarts de finale. Ce lieu, qui est maintenant une école, regorge d'histoire. Il est certes très intimidant quand on y plaide, avec les juges et le "public", mais de par le lieu, cela donnait tout son sens au concours. Nous étions véritablement plongés dans un cadre unique et impressionnant.
En conclusion, je conseille vivement aux futurs étudiants d'y participer, car c'est véritablement une expérience unique, que beaucoup d'entre nous, étudiants, ne connaîtront peut être jamais. Ce concours m'en a appris beaucoup académiquement sur le travail de plaidoirie mais aussi sur moi-même, car il m'a permis de me juger moi-même sur mes capacités juridiques mais aussi sur ma gestion du stress.

Gaston Delrée

Cette expérience était vraiment très enrichissante, tant au point de vue juridique que linguistique. Une des choses qui m'a le plus frappée est que, lorsque l'on doit préparer le travail des deux parties, on se rend compte que l'on peut trouver de bons arguments pour chacune d'entre-elles et que tout n'est jamais noir ou blanc dans un procès, c'est le travail important de la justice de déterminer qui a raison. En plus de ça, après une immersion totale de 4 jours en anglais, on peut déjà voir une différence et surtout dans notre fluidité.
Pour conclure, c'est une expérience que je recommanderai à tout le monde. Il ne faut absolument pas avoir peur de se lancer car tous les autres étudiants présents sont dans le même cas que vous et cela permet aussi de rencontrer des gens de partout et de partager avec eux, parfois autour d'un verre.

 

Thomas Adamus

Pour commencer, nous sommes partis à Bolton, non loin de Manchester, afin de participer à un concours de plaidoirie en Anglais du mardi 28 au vendredi 31 mars. Ce fut un voyage cour mais avec énormément à y apprendre et que ce soit en droit ou en langage parler anglophone.
Le premier jour, nous nous sommes rendus à l’hôtel pour y préparer les premières phases de poule. Nous dûmes affronter 3 équipes venant d’écoles et d’universités connues. Ayant, reçu le casus à l’avance nous fussions prêt pour les joutes. Une joute était organisée de la sorte : En premier lieu nous piochons pour savoir si nous étions la partie défenderesse ou la partie attaquante. En second lui nous avions l’honneur d’avoir 10 minutes de préparation avant la phase des premiers arguments et 5 minutes de préparation pour les contre-arguments, une joute durait plus ou moins une heure.
Après 3 grosses plaidoiries toutes les équipes ont accès au quart de finale et ont normalement eu la soirée pour préparer le second casus.
La seconde journée fut un peu plus stressante pour l’équipe Helmo St Martin car nous dûmes tout donner pour avoir accès au palier supérieur. Avec un peu de dur labeur et un professeur aux aguets nous avons pu terminer en demi-finale en ayant battu les coriaces élèves de Bruxelles.
Ayant fini notre parcours en demi-finale nous étions très fier de nos prestations ces 2 jours car nous avons beaucoup travaillé pour arriver là où nous sommes arrivé et nous nous sommes surmené pour cet exploit d’avoir pu aller si loin dans ce concours.
Les 3 jours passés à Bolton ont été vraiment bénéfique pour mon cursus scolaire au niveau du langage et du vocabulaire anglais, j’ai également pu rencontrer des gens provenant d’un peu partout d’Europe et j’ai pu enrichir ma culture linguistique mais également m’ouvrir aux autres cultures et essayer de comprendre le monde qui nous entoure par le biais de la langue anglaise.
Ce fut une expérience hors-norme que je souhaite à tous ceux voulant s’investir dans son parcours scolaire et ayant envie de représenter Helmo en international c’est une occasion rêvé.

bmc.jpg
Visitez le site de Businet


Contact: Alice Driesen
Publié le : 21/04/2017