Haute Ecole Libre Mosane

Portrait : Valérie BICCHIELLI

b28923b5-4cfc-4d47-96a0-d68ca074a67d

Comme chaque mois, découvrez une des personnalités qui composent la Haute Ecole HELMo. En ce début de printemps, la catégorie économique lève le voile sur une de ses membres : Valérie Bicchielli.

En préambule, Valérie tient à préciser ceci : « Merci aux collègues qui vous ont orientée vers moi mais je pense qu’à HELMo, il y a des gens peut-être plus effacés mais tout aussi intéressants à inviter pour ce portrait ». Le message est passé.

Valérie a réalisé ses humanités avec une préceptrice en latin et en grec, avant d’occuper les bancs de HEC en analyse et contrôle de l’entreprise. « Chez moi, la mentalité, c’était : tu commences… tu finis ! J’ai donc achevé ces études... »

Elle a ensuite été « export manager » dans le privé avant de rejoindre le Ministère des Finances, comme inspecteur à l’impôt des sociétés.

Alors qu’elle était mère de deux enfants de 3 ans et 1 an, elle a décidé de se réorienter en reprenant des études de droit (ULg, 2001-2006) et, en parallèle, de solfège et de chant lyrique.

Son arrivée à HELMo ? Un pur hasard : sa voisine lui tend un jour un numéro de téléphone sur un bout de papier. A l’autre bout du fil, c’est le directeur de Sainte-Marie de l’époque qui attendait son appel. La voilà alors, il y a 10 ans, engagée comme enseignante dans la catégorie économique.

« A mes yeux, l’enseignement est beaucoup plus gratifiant que ne l’était mon travail dans le privé ou au Ministère : on œuvre à l’édification des jeunes, au bien-être des générations futures, on construit la société de demain, on supplée même parfois à ce que les parents n’ont pas su faire, c’est génial ! » Son seul regret ? N’avoir pas commencé 20 ans plus tôt.

En parallèle de ses cours, Valérie donne des cours de secourisme bénévolement, participe aux projets YEP – Les Jeunes Entrepreneurs, et suit des TFE : « Il m’arrive d’en accepter un peu plus que demandé… mais comment refuser ? J’ai connu ces étudiants dès la 1ère, puis en 2ème… et j’admire souvent ce qu’ils sont devenus quand ils arrivent en fin de 3ème ».

HELMo en un seul mot ? Elle répond du tac au tac « Soleil ». Peut-être puisque, sans transition, … Mme Bicchielli a récemment participé à une semaine internationale au Mexique ou elle a donné plusieurs conférences sur le droit, en anglais. Cette semaine lui a permis de rencontrer des enseignants du monde entier et de se confronter à leur réalité économique ou politique et à leur ressenti, comme les Anglais qui connaissent le Brexit ou les Américains face à l’élection de Donald Trump. « Quelle expérience ! Cela m’a apporté un autre éclairage et permis de revoir certaines de mes opinions ».

En découlent des projets tant avec le Mexique qu’avec le Royaume-Uni, ce qui devrait générer des retombées positives pour les étudiants.

Valérie porte de nombreuses casquettes. Elle a sorti en 2012 un roman intitulé « Balade d’hiver », paru chez Mon Petit Editeur.

Amoureuse de la vie, elle pratique l’équitation, différents types de danses, la marche, la natation, a fait du théâtre, de la déclamation et est passionnée d’astrophysique.
Dans son sac, on trouvera toujours son agenda professionnel et une photo de ses enfants. Le lien entre le professionnel et le privé lui est essentiel.

Ce qu’on peut lui souhaiter pour la suite ? De conserver son objectif dans les cours « L’important, c’est de faire de son mieux », et de garder son entrain, d’aller en cours légère et heureuse de retrouver étudiants et collègues.


Contact: Alice Driesen
Publié le : 31/03/2017