Haute Ecole Libre Mosane

69ba6214-5505-4d66-a278-6cb11723b0fa
0032b782-8e11-4b5e-99ca-3c9cfea4b894

Automatiser les processus industriels

Bachelier en Automatique

fil électrique

Déjà une longue histoire... et une vigueur nouvelle !

En 2016, la formation en Automatique de HELMo Saint-Laurent fêtera la 50ème promotion. Conçu à l'origine pour répondre aux besoins de l'important bassin industriel au coeur duquel il se situait, il a évolué jusqu'à s'intégrer récemment à la catégorie des bacheliers en "Informatique et Systèmes". Au fil des décennies, de plus en plus d'industries ont automatisé, puis informatisé leurs processus; voilà qui justifie l'existence de ce large champ d'études.

Au sein de la catégorie "Informatique et Systèmes", quelle est la spécialité des bacheliers en Automatique ? Placer le processus industriel, quel qu'il soit, au centre de la vision et s'intéresser aux moyens modernes de le commander, le contrôler, le gérer.

Seul institut à proposer cette formation en province de Liège, HELMo St-Laurent veille à adapter le contenu de ses cours comme le matériel de ses laboratoires afin de former des automaticiens directement opérationnels.
Répartie sur trois années, la formation du bachelier en Informatique et Systèmes, finalité Automatique est accessible aux diplômés de l'enseignement secondaire, d'orientation technique ou générale.

Le programme de la formation comporte peu de cours généraux. Le cours de mathématiques en première année a pour but d'asseoir les connaissances acquises dans ce domaine à la fin de l'enseignement secondaire.

Un ensemble de cours techniques de base permettent de comprendre le fonctionnement d'installations industrielles diverses : électricité, mécanique, pneumatique, hydraulique, logique, électronique, systèmes asservis ...

Une part essentielle de la formation vise à donner à l'étudiant une maîtrise de la commande, du contrôle et de la gestion des installations industrielles : cours de programmation informatique, automates programmables, microcontrôleurs, systèmes d'exploitation, bases de données, télécommunications, servomécanismes.

Chaque matière technique fait l'objet d'applications en laboratoires, ce qui représente approximativement 50 % du temps total de la formation.

En dernière année, un stage en entreprise et un travail de fin d'études (TFE) donnent à l'étudiant l'occasion de confronter, appliquer et compléter ses acquis dans la réalité du terrain industriel.