Haute Ecole Libre Mosane

2b4f7f85-7a4b-443b-aae3-604d784b4e15
6e94b794-a52d-44b1-9669-c210af494d54

Complotisme, sans l'ombre d'un doute ?

Complotisme

La crise sanitaire, la guerre en Ukraine, les théories sur le grand remplacement et les tensions qu’elles engendrent nous rappellent cruellement à quel point il est important de préparer les enseignants et leurs élèves à développer une posture et un esprit critique. Dans la poursuite de ces objectifs, il nous semble indispensable d’effectuer un travail sur notre rapport à l’information ainsi que sur la complexité et la conflictualité des sociétés dans lesquelles nous vivons.

Thèmes abordés 

Esprit critique /Complotisme/ Théorie du complot/Bruit du complotisme/Fake news/Biais cognitifs/ Institutions/Médias/Réseaux sociaux/Manipulation/Business de l’information

Objectifs

  • Proposer aux enseignants un dossier pédagogique sur le complotisme construit à partir de la démarche didactique proposée par notre outil « Tout fait savoir au bon moulin didactique ». Celui-ci se voudra suffisamment riche et varié pour que les enseignants puissent l’utiliser quel que soit le cours de sciences humaines dont ils ont la charge dans le tronc commun (visée spiralaire).
  • Faire le lien avec un des objectifs communs du référentiel pour les sciences humaines, à savoir : « appréhender l’éducation aux médias y compris au numérique et poser un regard critique sur l’information ».
  • Chercher à faire valider par une action en classe de ces enseignants de terrain trois outils à déposer sur e-classe : nos éclairages sur le complotisme, l’outil développer par Média Animation Asbl sur l’éducation aux médias et l’outil développer par StatBel pour un public junior.
  • Permettre aux enseignants participants à cette formation continuée de devenir auteur d’activités de classe sur le développement de l’esprit critique basées sur notre outil « Tout fait savoir au bon moulin didactique ».

Méthodes pédagogiques

La formation continuée
​​Etalée sur 4 demi-journées (09 novembre, 30 novembre, 18 janvier et 29 mars), elle sera organisée pour répondre à nos 4 axes prioritaires expliqués ci-dessus. Après chaque séance, les enseignants seront amenés à effectuer des « missions » dans leurs classes. Nous avons voulu favoriser la construction de dispositifs d’apprentissage durant les trois premières séances qui sont davantage regroupées afin d’envisager une expérimention dans les classes dans le courant des mois de février et mars. La dernière séance du 29 mars devrait permettre de présenter et d’échanger sur celles-ci.
Ces demi-journées s’organiseront à chaque fois en deux temps de plus ou moins 1h30 :
  • Temps 1 : sera consacré à placer les participants face à des théories du complot, ils seraient amenés à utiliser et appliquer pour eux-mêmes des contenus et savoir-faire pour comprendre ce phénomène.
  • Temps 2 : sera consacré à réaliser une transposition didactique et pédagogique pour des classes à travers la construction mais aussi la présentation d’une séquence sur ce sujet.
Cette formation privilégiera la coopération pour la construction de dispositifs d’apprentissage pour les élèves du tronc commun.
 Le dossier pédagogique
Construit par une recherche des membres du consortium sciences humaines s’appuyant sur le chemin didactique et les expériences proposés par l’outil « Tout fait savoir au bon moulin didactique », notre dossier proposera des éclairages théoriques autour de la notion de complotisme. Ceux-ci aborderont les dimensions historique, politique, économique, philosophique, géographique et sociologique. Des savoirs tels que : Esprit critique ; Complotisme ; Théorie du complot ; Bruit du complotisme ; Fake news ; Biais cognitifs ; Institutions ; Médias ; Réseaux sociaux ; Manipulation ; Business de l’information seront associés et développés dans ceux-ci.
Un dossier documentaire varié et référencé permettant aux enseignants de procéder à une sélection en fonction du cours et du public visé par son enseignement.
Des outils pédagogiques et didactiques permettant une action directe en classe par les enseignants.
 

Public cible

Enseignants du tronc commun pour des élèves de 5ème primaire à 3ème secondaire, donnant des disciplines le plus souvent issues des sciences humaines.

Nom des formateurs / intervenants

Emmanuel Siquet
"Mes parcours dans l’enseignement (plus de 20 ans dans le secondaire comme professeur d’étude du milieu et de socio économie), associés à 18 années dans l’enseignement supérieur pédagogique comme MFP et MA en sociologie et pédagogie m’ont permis de percevoir la nécessité d’accompagner les enseignants de terrain face aux défis que représentent les nouveaux accès à l’information de nos jeunes élèves ainsi que la manière dont ils sont amenés, « poussés » à l’aborder."
 

Titre obtenu au terme de la formation

Attestation de participation