En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies (en ce compris, cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales) . Pour plus d’informations sur notre politique de cookies et les différents types de cookies, merci de prendre connaissance de la politique relative aux cookies.

Haute Ecole Libre Mosane

f008ec47-3bb1-42b2-b938-364e9aa7727f
64420ecb-e3bf-4705-90a9-625878cd2be2

Couvrir les risques

Bachelier en Assurances & Gestion du risque

Téléchargez ici le programme d'études et le profil d'enseignement  actuellement en cours pour cette formation:

Télécharger le programme d'études

Via le tabeau ci-dessous, accédez de manière dynamique à l'ensemble des fiches descriptives de chaque "Unité d'enseignement" pour les différents blocs qui composent la formation.

Risk management et risques spéciaux


Informations générales

Enseignants
Responsable de l'UE :
Jean-Paul GOFFART
Autres intervenants :

Situation dans le cursus
Institut :
Campus Guillemins
Section(s) :
Bachelier en assurances et gestion du risque
Cycle :
1er cycle
Année académique :
2017-2018
Place dans le programme :
3ème bloc
Période(s) de l'année :
1er quadrimestre

Crédits & langues
Identification de l'UE :
Nombre de crédits :
4,00
Unité obligatoire :
Volume horaire :
42,00
Niveau du CEC :
Niveau 6
Langue d'enseignement :
Français
Langue d'évaluation :
Français

Activités d'apprentissage

 Volume horaire
Risk Management28,00 h
Risques spéciaux14,00 h

Eventuelles connaissances et compétences préalables

Risk Management : niveau de base requis en anglais (notes de cours et annexes).

Objectifs

Risk management :
Sensibiliser les étudiants au Risk management dans leur vie professionnelle et en dispenser les principes de base.
 
Assurances en Risques spéciaux :
Permettre aux étudiants  d'avoir une meilleure compréhension des couvertures d'assurances souscrites dans le cadre des Risques Spéciaux (industriels), avec application des notions de Risk Management.


Acquis d'apprentissage (AA) et compétences

L'UE vise à développer les macro-compétences suivantes du référentiel:
- Mobiliser les savoirs et savoir-faire propres au domaine des assurances.
- Analyser les données utiles à la réalisation de sa mission en adoptant une démarche systémique.
- Communiquer, informer, écouter, conseiller les acteurs tant en interne qu'en externe.

L’UE vise par ailleurs à permettre à l’étudiant d’acquérir les Acquis d’apprentissage terminaux (AAT) suivants : 
AAT 1 : Synthétiser les informations reçues, pour ensuite développer une argumentation commerciale performante, adaptée à son interlocuteur, et traiter les éventuelles objections en français, néerlandais (niveau B1) et anglais (niveau B1).
AAT 2 : Identifier, apprécier, réduire et tarifer les risques auxquels sont exposés les particuliers et les entreprises.
AAT 3 : Conseiller les candidats-assurés en leur proposant les produits d’assurances en adéquation avec leurs besoins et les risques encourus.
AAT 5 : Rédiger des documents de communication relatifs aux opérations d’assurances, en utilisant des outils de gestion informatisés, dans un langage clair et précis en français.

Acquis d'apprentissage spécifiques sanctionnés par une évaluation, pour les deux activités d'apprentissage composant l'UE:

1. RISK MANAGEMENT :

1° Se familiariser avec le Risk Management via l’ISO 31000 Risk Management (standard International en langue anglaise);
2° Comprendre et appliquer ce standard ;
3° Se constituer une boîte à outils simple (ISO 31000, matrice des risques, analyse par l’arbre des causes, Roue de Deming, Indicateurs de performance KPI);
4° Appliquer toutes les notions vues dans un cas pratique (épreuve intégrée).

L’étudiant sera capable de mobiliser d’une manière opérationnelle des connaissances, des savoir-faire pertinents concernant : l’identification et la classification des risques, les techniques de l’évaluation des risques, les techniques de contrôle et de réduction des risques, les techniques de financement des risques résiduels.

Indicateur : capacité des étudiants et étudiantes à réaliser en groupe l’exercice d’investissement d’une unité de production en Chine ou au Vietnam : détermination de la localisation optimale de l’investissement,  de la mise en place de la politique de marketing jusqu’à la détermination des risques et de la mise en place de mesures compensatoires afin de les amener à un niveau acceptable pour l'entreprise.


2. ASSURANCES EN RISQUES SPECIAUX

1. Se familiariser avec les différentes couvertures d’assurance utilisées dans le cadre de la couverture des risques spéciaux
2. Se constituer une boîte à outils (CG des grands assureurs, documents de base sur la résistance des matériaux, la couverture des risques résiduels via des solutions alternatives (captives de réassurance)
3. Appliquer  les bonnes pratiques qui doivent permettre d’obtenir une indemnisation rapide et complète en cas de survenance d’un sinistre
4. Appliquer les techniques vues au cours  dans le cas pratique (module II épreuve intégrative).

Indicateur : capacité des étudiants de reprendre l’exercice débuté en première partie et cette fois de proposer les couvertures d’assurance des risques résiduels du début des travaux jusqu’à la mise en phase industrielle de l’unité, en ce y compris la couverture d’assurance transport multimodal.


Contenu

Au travers de cette UE, le formateur démontrera l’importance du conseil dans le domaine de la gestion des risques en entreprise et en illustrera les techniques de base.  Le fil rouge sera l’application pragmatique d’ISO 31000. Les étudiants seront familiarisés à la rédaction et à gestion d’un contrat d'assurance Risques Spéciaux en tenant compte de tous les paramètres pertinents de tels risques. La théorie sera illustrée par une étude de cas.

Dispositif d'apprentissage

CONTENU 

RISK MANAGEMENT
  • Boîte à outils :  ISO 31000 (version anglaise), roue de Deming, matrice des risques, méthode Pestle, analyse par l’arbre des causes, Incoterms 2010, notions de géographie économique.
  • Moyens de financement alternatif  (dont les captives de réassurance).
  • Nombreuses applications à l’actualité en début de chaque cours sur base d’extraits de presse (revues spécialisées en Risk Management en anglais et journal l’ECHO).
  • Deux vidéos en anglais en provenance d’Allianz et Zurich ("A short story of risk" and "What is insurance for ?").
  • D’autres vidéos relatives à la prévention ("C’est  pas sorcier", "Triangle du feu", "Mesure de performance", "INRS" et "Appolo 13" (mise en place d’une cellule de gestion de crise et naufrage de navires).
  • Cas pratique : exercice d'investissement d'une unité de production d’Engrais en Asie.

ASSURANCES EN RISQUES SPECIAUX·       
  • Base légale: à  partir de quand un risque devient-il un risque spécial?
  • Particularités des contrats utilisés en industrie dans le cadre des couvertures contre l’incendie, la Responsabilité Civile Entreprise (exploitation et après livraison), Tous Risques de chantier, Bris de machines, cyber & Charterers' liability.
  • Résistance au feu des matériaux (retour d’expérience et vidéos sur les structures béton/acier).
  • Couverture de risques émergents : la couverture cyber.
  • Mise en place de programmes internationaux d'assurances (vidéos Zurich et Allianz).
  • Informations de base sur les couvertures alternatives via une captive de réassurance.
  • Gestion des sinistres :  1° Claim’s handling : de la lettre de mise en demeure jusqu’au règlement final ;                   2° En transport, document complet de synthèse qui accompagne la  marchandise et aide le destinataire à déclarer valablement le litige (toutes branches confondues).
  • Application de la théorie à l’investissement en Chine ou au Vietnam : mise en place des couvertures d’assurances des risques résiduels.
  • Le cours se termine par une intervention d’un conférencier COO d’un bureau International spécialisé  dans la couverture des  risques spéciaux : état des marchés industriels Internationaux, évolution probable des taux, retours d’expériences, clauses favorables et comment se prémunir contre  les risques inassurables.

DISPOSITIF D'APPRENTISSAGE 

Risk Management et Risques spéciaux:
- Exposé ex cathedra et participatif via l'utilisation de la tablette tactile IPAD2 (power-point et internet). Intervention d'un COO d'un des grands bureaux de courtage belges (présentation d’une couverture alternative des risques via une captive de reassurance et d’une journée type d’un courtier International).
- Application des notions vues via un cas pratique (investissement en Chine ou au Vietnam).



Mode d'évaluation (y compris pondération relative)

Détails de l’évaluation :
- Travail écrit (par groupe) : cas pratique RM  investissement en Chine ou au Vietnam : 20%
- Travail écrit (par  groupe) : cas pratique assurance investissement en Chine ou au Vietnam : 20%
- Examen écrit sur les deux activités d'apprentissage : 20%
- Défense orale (par groupe) sur les deux cas pratiques : 40 %
L'UE est validée quand la note globale est égale ou supérieure à 10/20. S'agissant d'une épreuve intégrée, il ne pourra y avoir de dispense partielle si l'UE n'est pas validée.

Sources, références et bibliographie

- Iso 31000, The IRM London
- Vidéos en provenance de Allianz, AIG, Zurich.
- CG en provenance d’Allianz et de Zurich

Supports pédagogiques

- Risk Management : le fil rouge est le Risk Management Standard élaboré par l’IRM/FERMA/ALARM (ISO 31 000)
- Risque spéciaux : notes de cours et dias des exposés.
- Les notes de cours ainsi que quelques vidéos et documents complémentaires sont déposés sur l’E-Learning.


La colonne « Heures » représente le nombre d’heures de cours par année.
La colonne « ECTS » représente le nombre de crédits pour chaque cours, c’est-à-dire le travail total à fournir par l’étudiant pour ce cours (cours théoriques, cours pratiques, travaux de groupe, recherche en bibliothèque, étude à domicile …). Un crédit ECTS représente en moyenne 30h de travail pour l’étudiant. En savoir plus sur le système ECTS

Attention : Dans un souci constant d’amélioration, les programmes des cours peuvent varier légèrement ou fondamentalement d’une année à l’autre. Un décalage peut donc exister entre ce qui est affiché sur ce site et la réalité.