Haute Ecole Libre Mosane

9b22b00e-ccad-472b-873a-a625887809f9
f999cbde-c10f-4ee8-a011-dc79b7e67823

Coopération internationale

Bachelier en Coopération internationale

Téléchargez ici le programme d'études et le profil d'enseignement  actuellement en cours pour cette formation:

Télécharger le programme d'études
 


Via le tabeau ci-dessous, accédez de manière dynamique à l'ensemble des fiches descriptives de chaque "Unité d'enseignement" pour les différents blocs qui composent la formation.

Questions de méthodes qualitatives et quantitatives pour l'étude et la pratique de projets


Cette fiche descriptive (et plus particulièrement les dispositifs d’apprentissage, le contenu ou les modalités d’évaluation) est sujette à modification en fonction de l’évolution de la situation sanitaire durant l’année académique. Toute modification à cette fiche sera immédiatement portée à la connaissance des étudiants par mailing et/ou par le forum d’annonces du cours HELMo Learn correspondant.

Informations générales

Enseignants
Responsable de l'UE :
Bénédicte SCHOONBROODT
Autres intervenants :

Situation dans le cursus
Institut :
Campus Guillemins
Section(s) :
Bachelier en coopération internationale
Cycle :
1er cycle
Année académique :
2020-2021
Place dans le programme :
2ème bloc
Période(s) de l'année :
2ème quadrimestre

Crédits & langues
Identification de l'UE :
Nombre de crédits :
10,00
Unité obligatoire :
Volume horaire :
120,00
Niveau du CEC :
Niveau 6
Langue d'enseignement :
Français
Langue d'évaluation :
Français

Activités d'apprentissage

 Volume horaire
Approches anthropologique et sociologique du développement60,00 h
Communication interculturelle15,00 h
Méthodes quantitatives de gestion15,00 h
Séminaires30,00 h

Eventuelles connaissances et compétences préalables

Le programme de cours est coorganisé entre HELMo et HEPL. Les horaires sont adaptés en conséquence.
Le cours de "Approches anthropologique et sociologique du développement" est donné par Madame Bénédicte SCHOONBROODT, professeur à HELMo.
Le cours de "Communication interculturelle" est donné par Madame Bénédicte SCHOONBROODT, professeur à HELMo.
Le cours de "Méthodes quantitaves de gestion" est donné par un professeur à HEPL.
Le cours de "Séminaires" est donné par Nancy Baptist, professeur à HEPL.

Objectifs

Les objectifs communs à cette UE visent à:

- initier les étudiants à des méthodes qualitatives et quantitatives relatives à l’étude et à la pratique de projets spécifiques "Approches socio-anthropologique du développement et du changement social"
- initier les étudiants à l’analyse critique de situations de développement et de changement social, au travers de problématiques (thématiques) du développement et de la multiculturalité ;
- initier les étudiants à la lecture et à l’analyse de textes relevant des sciences humaines et relatifs à des questions de développement, de la multiculturalité et/ou du changement social ;
- initier les étudiants à la recherche documentaire et au traitement pertinent de l’information ;
- initier les étudiants aux notions et aux techniques fondamentales de l’observation et des entretiens immersifs.
Spécifiques "Communication interculturelle"
- initier les étudiants à la communication verbale et non verbale en contexte interculturel et, plus largement, en contexte différencié.
- initier aux outils de l'interculturalité.

Acquis d'apprentissage (AA) et compétences

 
S’insérer dans son milieu professionnel et s’adapter à son évolution
- Développer une approche responsable, critique et réflexive des pratiques professionnelles
Communiquer : écouter, informer, conseiller tant en interne qu’en externe
- Fédérer, négocier et argumenter
- Rédiger des synthèses et des documents structurés adaptés au destinataire
- Pratiquer l’écoute et l’empathie
Mobiliser les savoirs et savoir-faire techniques propres à la coopération internationale
- Situer les acteurs de la coopération internationale au développement, le paysage institutionnel y afférent et les outils méthodologiques utiles.
- Exploiter les techniques de la recherche documentaire et les outils du traitement de l'information, notamment pour l'interprétation et la présentation des données.
- Appliquer les méthodes de développement et d'évaluation de projet.
- Appliquer les réglementations et utiliser à bon escient les outils appropriés de la bureautique et de la gestion générale, financière et comptable
- Appliquer les techniques d'animation de groupe, notamment en situation locale
Analyser les données utiles à la réalisation de sa mission en adoptant une démarche systémique
- Discerner les modèles économiques, politiques et culturels
- Concevoir et développer des projets
- Apprécier les critères de pertinence et les critères de faisabilité d'un projet, en contexte
- Identifier les besoins, les moyens et les potentialités en contexte
- Sélectionner et exploiter des données appropriées au projet
S'organiser : structurer, planifier, coordonner et gérer de manière rigoureuse les actions et les tâches liées à sa mission
- Gérer des interrelations complexes, y compris entre les acteurs du projet et les institutions

Contenu

Pour le cours d'"Approche anthropologique et sociologique du développement", l'objectif principal est de cerner la place que peut prendre l'anthropologie au sein du champ du développement, du changement social et de la coopération internationale et des apports qu'elle est susceptible d'éclairer par une analyse suffisamment fine de la réalité.
Le sous-objectif premier visé est la connaissance de l'évolution des grandes « théories développementistes », des crises successives du développement, de la coopération internationale et des rapports Nord/Sud afin d'accéder à une meilleure compréhension du champ du développement et une prise en compte du passé.
Le second sous-objectif est la capacité de comprendre et vulgariser des articles scientifiques dans le domaine de la socio-anthropologie du développement afin de pouvoir s'en référer dans ses pratiques professionnelles à venir ou pour la réalisation du stage et du TFE. Pour ce faire, une maîtrise des éléments conceptuels et méthodologiques est nécessaire.
L’objectif final du cours est d’acquérir une méthodologie socio-anthropologique adaptée permettant de poser un regard aiguisé sur les dynamiques sociales dans le domaine de la coopération internationale et de comprendre les contextes socio-culturels dans lesquels sont mis en œuvre des projets/programmes de coopération et partenariat.
Un apprentissage des différentes méthodologies socio-anthropologiques et des différents paradigmes de lecture de la réalité dans le domaine est effectué jusqu’à maîtrise de ses notions et outils (mise en pratique). Tout au long du cours, des cas et situations sur des terrains variés et dans des domaines différents sont analysés : la santé, les mouvements sociaux, les migrations, etc. et varient d’une année à l’autre.
 
En somme, l’étudiant sera capable d’appliquer des connaissances théoriques et méthodologiques afin de poser un regard critique et nuancé sur une situation de coopération internationale et/ou multiculturelle. 

Dispositif d'apprentissage

Communs : (MQG/Séminaires/Communication interculturelle) - Préparer et réaliser un projet sur une question de fond, en maîtrisant les outils techniques appris au cours à cette fin et les contenus relatifs à cette question;

Spécifiques MQG : - Planifier, organiser et gérer des tâches et des ressources (financières et humaines) afin d’atteindre un objectif précis soit à l’aide d’un réseau PERT ou soit à l’aide de la méthode potentiel métra

Spécifiques SEMINAIRES : - Expérimenter le projet conçu dans le cadre de l’activité d’enseignement « Méthodes quantitatives de gestion » au sein d’un groupe - Auto-évaluer le projet que l’étudiant a réalisé - Evaluer le projet auquel l’étudiant a participé.

Spécifiques Approche anthropologique et sociologique du développement : - Être capable de se positionner dans une perspective autre que normative, en prenant en considération les modes de pensée et les modes d’action du groupe social concerné, afin de favoriser des solutions de développement/de coopération adaptées. - Être capable de discerner les causes sociales, culturelles, politiques, économiques, etc. d’une problématique de développement/de coopération en la replaçant dans son contexte. - Être capable de discerner les enjeux sociaux et culturels à l’œuvre autour d’une problématique de développement/de coopération pour tendre vers une plus grande efficacité dans l’action. - Être capable d’utiliser les techniques de recherche documentaire - Être capable d’intégrer des informations permettant de dégager la vision d’ensemble d’une situation, et d’en rendre compte dans un texte structuré. - Être capable d’utiliser les techniques de base de l’observation. - Travail sur les représentations du développement et une construction avec les étudiants d'un tableau reprenant les différents moments dans l'évolution des théories développementistes et d'y positionner les différentes représentations et notions-concepts ayant émergé du groupe-classe. Cette activité a permis à chacun de remettre en cause ses représentations initiales et d'avoir une vue d'ensemble sur l'historicité du développement.
La seconde activité proposée est l’analyse d’extraits filmiques montrant une situation de développement. Les étudiants exposent chacun leurs points de vue en brassant leurs connaissances et nous effectuons une analyse de projets.
La troisième démarche participative est la lecture individuelle, la compréhension et la vulgarisation en passant par la synthèse écrite (individuelle) puis orale (par groupe) d'articles scientifiques.
La quatrième et dernière méthode est l’analyse de situations de développement écrites ou vidéos, mettant en œuvre toute la matière vue au cours : jeux d’acteurs, arène de développement, courtier, etc. 

Spécifiques Communication interculturelle : - Être capable de détecter chez autrui les mécanismes de communication verbale et non verbale. - Être capable de détecter certaines spécificités sociales et culturelles de la communication verbale et non verbale. - Être capable d’adapter en contexte son mode de communication verbale et non verbale. - Être capable de gérer les interrelations lors d’une activité (animation) de groupe.

Mode d'évaluation (y compris pondération relative)

Pour MQG, Séminaire et communication interculturelle : Evaluation orale sur base d'un travail écrit à remettre pour le 15 mai 2021 en première session et travail individuel en seconde session à remettre pour le 20 août 2021 sur e-learning et par mail aux professeurs concernés.

Pour approche socio-anthropologique du développement : examen oral en première et seconde session.

L’évaluation finale d’une unité d’enseignement s’exprime sous forme d’une note  comprise entre 0 et 20.
  • La cote de l’UE (Unité d’enseignement) correspond à la moyenne arithmétique pondérée (proportionnellement aux heures de chaque AA de l'UE) des cotes des diverses activités d’apprentissage qui constituent l’UE.
  • Si la cote d’au moins une des activités d’apprentissage de l’UE est inférieure ou égale à 7/20, la cote (moyenne arithmétique pondérée) attribuée à l’étudiant pour cette UE ne pourra dépasser 7/20.
  • Si la cote d’au moins une des activités d’apprentissage de l’UE est supérieure à 7/20, mais inférieure à 10/20, la cote (moyenne arithmétique pondérée) attribuée à l’étudiant pour cette UE ne pourra dépasser 9/20.


La colonne « Heures » représente le nombre d’heures de cours par année.
La colonne « ECTS » représente le nombre de crédits pour chaque cours, c’est-à-dire le travail total à fournir par l’étudiant pour ce cours (cours théoriques, cours pratiques, travaux de groupe, recherche en bibliothèque, étude à domicile …). Un crédit ECTS représente en moyenne 30h de travail pour l’étudiant. En savoir plus sur le système ECTS

Attention : Dans un souci constant d’amélioration, les programmes des cours peuvent varier légèrement ou fondamentalement d’une année à l’autre. Un décalage peut donc exister entre ce qui est affiché sur ce site et la réalité.