Haute Ecole Libre Mosane

9b22b00e-ccad-472b-873a-a625887809f9
f999cbde-c10f-4ee8-a011-dc79b7e67823

Coopération internationale

Bachelier en Coopération internationale

Téléchargez ici le programme d'études et le profil d'enseignement  actuellement en cours pour cette formation:

Télécharger le programme d'études
 


Via le tabeau ci-dessous, accédez de manière dynamique à l'ensemble des fiches descriptives de chaque "Unité d'enseignement" pour les différents blocs qui composent la formation.

Marchés publics et gestion de projets


Cette fiche descriptive (et plus particulièrement les dispositifs d’apprentissage, le contenu ou les modalités d’évaluation) est sujette à modification en fonction de l’évolution de la situation sanitaire durant l’année académique. Toute modification à cette fiche sera immédiatement portée à la connaissance des étudiants par mailing et/ou par le forum d’annonces du cours HELMo Learn correspondant.

Informations générales

Enseignants
Responsable de l'UE :
Robin HUBLART
Autres intervenants :

Situation dans le cursus
Institut :
Campus Guillemins
Section(s) :
Bachelier en coopération internationale
Cycle :
1er cycle
Année académique :
2020-2021
Place dans le programme :
3ème bloc
Période(s) de l'année :
1er quadrimestre

Crédits & langues
Identification de l'UE :
Nombre de crédits :
5,00
Unité obligatoire :
Volume horaire :
45,00
Niveau du CEC :
Niveau 6
Langue d'enseignement :
Français
Langue d'évaluation :
Français

Activités d'apprentissage

 Volume horaire
Gestion et logistique de projets de coopération30,00 h
Marchés publics: approfondissements15,00 h

Modalités exceptionnelles covid-19 :

Evaluation de "Gestion et logistique de projets de coopération"
- 50%
Présentations orales des projets en ligne
- 50% Narratif écrit des projets

L'examen de première session de janvier consiste en la remise par les différents sous-groupes d'étudiants d'un dossier de projet et en la défense orale de celui-ci. Vu les circonstances de la pandémie de Covid19, les présentations orales des projets par les sous-groupes d'étudiants auront lieu en ligne via une application de vidéoconférence. L'examen de seconde session de septembre consiste en la remise d'un travail individuel, plus spécifiquement d'un dossier de projet/programme pluriannuel de coopération au développement s'inscrivant dans le cadre des Objectifs du Développement Durable, poursuivant une ou plusieurs de leurs cibles et correspondant aux exigences de la DGD tant sur la forme que sur le fond du dossier. Ce dossier écrit vaut pour 100% de la côte d'évaluation de l'examen de seconde session.

Eventuelles connaissances et compétences préalables

Le programme de cours est coorganisé entre HELMo et HEPL. Les horaires sont adaptés en conséquence.
Le cours de Marchés publics et gouvernance est donné par Madame Christiane POLUS, professeur à HEPL.
Le cours de Gestion et logistique des projets de coopération est donné par Monsieur Robin HUBLART, professeur à HELMo.

Cette unité du bloc3 réclame chez l’étudiant la maîtrise des connaissances et les compétences développées lors des précédents blocs, entre autres la capacité de compréhension des concepts techniques et juridiques, les capacités de compréhension et d’analyse des concepts abstraits philosophiques, géostratégiques et idéologiques (maîtrise de notions anthropologiques et éthiques) et la capacité à analyser les données, à coordonner et à créer des liens entre les matières techniques vues dans le cadre de la gestion de projets en vue de la création d’un projet nouveau (réponse à un appel d’offres / création et gestion d’un projet).

Objectifs

L’unité d’enseignement (UE) en "Marchés publics et gestion de projets" permet aux étudiants de
- appréhender le concept de gouvernance à partir du « corporate management » en élargissant celui-ci  à la gestion des états et des institutions nationales et internationales et aux règles qui régissent leur structure et leurs relations internes (top to bottom),
- se formaliser aux notions de marchés publics (cadre légal applicable en Belgique, cadre législatif européen et étude de la législation en cours de modification), aux procédures applicables à la passation de marchés et à la mise en œuvre des principes et procédures appliquées à la coopération au développement,
- d'appliquer les méthodes de développement, de monitoring et d'évaluation de projet.
 

Acquis d'apprentissage (AA) et compétences

Au terme de cette unité d'enseignement (UE), l'étudiant sera capable de :
(Gouvernance et marchés publics)
- identifier les concepts de la Gouvernance, les comprendre et les utiliser à bon escient
- établir des liens avec les modèles économiques (macro-économiques en particulier)
- tirer des enseignements critiques de la dérégulation et construire des schémas de re-régulation structurés dans une économie mondialisée
- mettre en lien les concepts de gouvernance avec les structures de gouvernance (de la plus internationale à la plus proche)
- maîtriser les schémas décisionnels et les modes de fonctionnement des plus importantes instances internationales, fondamentales pour le financement de l’aide au développement (ONU – UE – Belgique fédérale)
- comprendre et analyser les modes de gouvernance locale
- comprendre et analyser / décrypter et analyser les modalités techniques et juridiques définies dans la Loi de 2013 sur les marchés publics
- appliquer les modalités procédurales de passation des marchés publics – éviter les écueils sous-jacents de la Loi (application des critères d’éligibilité, des critères de sélection et maîtrise des concepts définis dans un cahier des charges)
- proposer des modes alternatifs de réponse afin de faire cadrer un projet dans la critériologie imposée par un appel d’offres
- maîtriser les règles administratives de base applicables à un appel d’offres (adjudication belge, appel d’offres belge, appel d’offres européen et/ou international)
- évaluer le prix et la faisabilité d’un projet, ses implications en termes de ressources financières et humaines (calcul en jours/hommes), de respect des calendriers et d’évaluation/reporting continu.
 
Gestion et logistique de projets de coopération

Objectifs du cours
  • Comprendre les enjeux de la planification de programmes et projets.
  • Appréhender les enjeux et évolutions de l’assistance technique et de la coopération au développement.
  • Maîtriser le jargon de la planification et discuter les limites de divers outils en gestion de projet: cadre logique, théorie du changement, indicateurs SMART et IOV, gestion des risques, GAR, GCP, SWOT-SEPO, etc.
  • Maîtriser l’analyse des stratégies d’intervention, la logique d’intervention ou chaîne cohérente de résultats  (ressources, activités, résultats, objectifs).
  • Maîtriser la conception d’une théorie du changement (TOC) et d'un cadre logique, la formulation des objectifs, résultats, indicateurs, conditions préalables et hypothèses de risques.
  • Savoir rédiger un dossier de demande de financements (narratif de projet), se sentir capable d’entretenir un dialogue méthodologique avec des experts et bailleurs et approcher le fund raising (identification d’opportunités de financements et de partenaires, savoir prendre contact,  communiquer et « vendre » son projet).
  • Approcher et expérimenter les postures, aptitudes et compétences psychosociales d’animation d’équipe et de management d’un coach-consultant en gestion et planification de projets.
  • Se sentir capable d’accompagner une équipe / une structure dans la planification participative de ses projets et interventions au Sud comme au Nord, tant en réutilisant la démarche de planification et les outils participatifs qu’en mettant en œuvre certaines compétences psychosociales.
  • Expérimenter la planification participative de projets de coopération  dans le cadre d’un processus pédagogique qui relie théorie et pratique
  • « Passer un bon moment » et avoir envie d’en apprendre davantage.

Contribution au profil de compétences et capacités - La présente UE veut favoriser l'étudiant à :
1. S’insérer dans son milieu professionnel et s’adapter à son évolution
    1.3 adopter une attitude éthique et respecter les codes déontologiques
    1.4 développer une approche responsable, critique et réflexive des pratiques professionnelles
2. Communiquer : écouter, informer, conseiller tant en interne qu’en externe
    2.1 rédiger des synthèses et des documents structurés adaptés au destinataire
    2.2 fédérer, négocier et argumenter
3. Mobiliser les savoirs et savoir-faire techniques propres à la coopération internationale
    3.1 situer les acteurs de la coopération internationale au développement, le paysage institutionnel et associatif y afférent et les outils méthodologiques utiles
    3.2 identifier les sources potentielles de financement et les contraintes y afférentes
    3.3 exploiter les techniques de la recherche documentaire et les outils du traitement de l'information, notamment pour l'interprétation et la présentation des données
    3.4 Appliquer les méthodes de développement et d'évaluation de projet.
    3.5 appliquer les réglementations et utiliser les outils de la bureautique et de la gestion financière et comptable
4. Analyser les données utiles à la réalisation de sa mission en adoptant une démarche systémique
    4.1 Discerner les modèles économiques, politiques et culturels
    4.2 Concevoir et développer des projets
    4.3 Apprécier les critères de pertinence et de faisabilité d’un projet, en contexte
    4.4 identifier les besoins, les moyens et les potentialités en contexte
    4.5 sélectionner et exploiter des données appropriées au projet
5. S'organiser : structurer, planifier, coordonner et gérer de manière rigoureuse les actions et les tâches liées à sa mission
    5.1 gérer des ressources humaines
    5.3 gérer les plannings et assurer le suivi des différents projets
    5.6 gérer une équipe et favoriser les collaborations au sein du service ou du département

Contenu

Gouvernance et marchés publics
    Gouvernance

- Définitions et historique de la Gouvernance.
         1. Dates clés
         2. Principes : démocratie – gouvernance vs bonne gouvernance
- Gouvernance et régulation/dérégulation (modes d’intervention publique)
- Modalités applicables à la gouvernance : négociations, codes de conduite et recherche de compromis – association de la société civile et des parties prenantes aux débats et au champ décisionnel
- Gouvernance et mondialisation : concepts et applications
- Typologie des modèles de gouvernance
         1. Nations unies et système onusien : y compris mode de fonctionnement et mode opératoire de décision
         2. L’Europe et la gouvernance européenne – les équilibres institutionnels – le modèle décisionnel européen;
         3. Gouvernance belge et niveaux de pouvoirs (du fédéral au communal – les intercommunales). 

    Marchés publics
- Définition du cadre légal applicable aux marchés publics ;
- Principes (concurrence, transparence, publicité…)
- La Loi belge de 2013 sur les Marchés publics :
(contenu, seuils, publicité européenne, modalités de participation, commentaire sur les principales implications de la révision du texte de 2013 à l’aune des 3 nouvelles directives européennes réformant la procédure de marchés publics (mars 2014).
- Exercices pratiques de réponse à des appels d’offres belges et européens

Gestion et logistique de projets de coopération (cfr. dispositif d'apprentissage)

Dispositif d'apprentissage

Gouvernance et marchés publics
- Cours magistral - méthode participative impliquant la méthodologie suivante :
         - support servant de point de départ au cours (texte, power point, matériel multimédia selon le cas),
         - échange questions-réponses,
         - selon le cas, exercices pratiques (analyse d’un graphique ou de statistiques) ;
         - mise en commun au terme de l’échange professeur-étudiants associée à la présentation du cours élaboré par le professeur.
- Travail journalier (TJ) : contributions individuelles et régulières des étudiants.
 
Gestion et logistique de projets

Objectif spécifique et stratégies du cours
(la form-action comme logique d'enseignement)

OS: Valoriser, renforcer et développer les savoirs, capacités et compétences techniques, managériales et de coopération des étudiant-e-s de Bac 3 CI en Gestion de Cycle de Projet et plus spécifiquement, Gestion Participative des Interventions Axées sur les Résultats (GPPI-GAR) via une approche pédagogique d’expérimentation pratique et participative de la formulation projets-programmes de coopération au développement.

R1.   Les étudiant-e-s ont été dotés d’un cadre de compréhension, de balises et points de repère via un rappel du paysage institutionnel, des principaux enjeux et évolutions de l’assistance technique et de la coop. au développement, des principes clés et du vocabulaire de la GCP.

R2.   Des groupes porteurs de projets de 4 à 5 étudiant-e-s ont été formés et les étudiant-e-s ont procédé à la circonscription de leur zone géographique d’intervention, l’identification et l’analyse quali-quantitative d’une problématique de développement humain (au Nord ou au Sud) en lien avec l’environnement ou l’agriculture que leur projet de coopération d’une durée de 3 à 5 ans devra contribuer à résoudre. 

R3.   Les étudiant-e-s ont formulé leur projet  en réalisant chacune des étapes de la formulation de projets de coopération au développement recommandées en GCP-GAR : 1) la note d’orientation et l’analyse de l’entité ; 2) l’identification et l’analyse des stakeholders ; 3) l’analyse FFOM (SWOT) de l’intervenant local à renforcer ; 4)  la théorie du changement (TdC), l'arbre à problème, l’analyse des stratégies, la formulation des résultats et indicateurs SMART ; 5) le cadre logique et le tableau des indicateurs IOV ; 6) le chronogramme des résultats et activités.

Dans le cadre de la poursuite des résultats 2 et 3 (ci-dessus), les étudiants ont été encouragés à prendre des contacts avec divers acteurs du privé (entreprises), de l’associatif et du secteur professionnel de la coopération au développement bilatérale et non gouvernementale.</address>

R4.   Les étudiant-e-s ont identifié les ressources nécessaires pour leur projet et procédé à une tentative de budgétisation comprise entre 20000 et 50000 € avec l’appui des professeurs de droit et de comptabilité du bachelier de coopération international de HELMo/HEPL

R5.   Les étudiant-e-s ont rédigé le dossier (narratif) de formulation de leur projet (max 30p) ainsi qu’une synthèse Powerpoint en vue de la présentation publique de leur projet devant des coopérants, experts, bailleurs et autres acteurs évoluant dans le milieu professionnel de la coop. au développement.

Moyens et méthode

  • Travaux de groupe à partir des idées de projets qui seront développés par les étudiant-e-s
  • Exposés théoriques synthétisés et illustrés du professeur et des étudiant-e-s.
  • Lectures (scientifique, grise, rapports d’organismes de CI, presse, etc.)   
  • Etude de cas ciblés et exemples réels issus de programmes et projets développés dans diverses zones géographiques, divers secteurs professionnels et d’interventions.
  • Simulation d’ateliers de planification participative, jeux de rôles, etc.
  • Travaux pratiques en séances et à domicile sur les dossiers de projets (entre les jours de cours) dont le suivi et la correction sont assurés à par feedback mail et en séance de cours.
  • Dynamique interactive de questions-réponses
  • Syllabus et notes de cours à disposition des étudiant-e-s.

 

 

 

 



 

Mode d'évaluation (y compris pondération relative)

Gouvernance et marchés publics
L’évaluation se compose de 3 parties :
- 20% pour le TJ (y compris, matière théorique avant-session sur les marchés publics) ;
- 20% examen écrit (exercice de réponse à un appel d’offres) ;
- 60% pour l’examen oral

Gestion et logistique de projets de coopération
- 50%
Présentations des travaux des groupes
- 50% Examen écrit

L’évaluation finale d’une unité d’enseignement s’exprime sous forme d’une note  comprise entre 0 et 20.

  • La cote de l’UE (Unité d’enseignement) correspond à la moyenne arithmétique pondérée (proportionnellement aux heures de chaque AA de l'UE) des cotes des diverses activités d’apprentissage qui constituent l’UE.
  • Si la cote d’au moins une des activités d’apprentissage de l’UE est inférieure ou égale à 7/20, la cote (moyenne arithmétique pondérée) attribuée à l’étudiant pour cette UE ne pourra dépasser 7/20.
  • Si la cote d’au moins une des activités d’apprentissage de l’UE est supérieure à 7/20, mais inférieure à 10/20, la cote (moyenne arithmétique pondérée) attribuée à l’étudiant pour cette UE ne pourra dépasser 9/20.

Sources, références et bibliographie

Gouvernance et marchés publics
         Monographies
1. La Mondialisation, Philippe Moreau Defarges, Presse Universitaire de France (PUF), Coll. Que Sais-je ? (2012)
2. La Gouvernance, Philippe Moreau Defarges, Presse Universitaire de France (PUF), Coll. Que Sais-je ? (2011)
3. L’Éthique d’entreprise, Fabienne Cardot, Presse Universitaire de France (PUF), Coll. Que Sais-je ? (2006)
4. Les 100 mots de la Régulation, Marie-Anne Frison-Roche, Presse Universitaire de France (PUF), Coll. Que Sais-je ? (2011) 
         Union Européenne : Guides et Fiches pratiques
- Le Guide de l’Union Européenne, José Echkenazi, Nathan, Coll. Repères pratiques, 2012.
- Les Fiches techniques du Parlement européen sur l’Union européenne, Éd. 2014.
- Comment fonctionne l’UE, Guide des institutions européennes à l’usage des citoyens, Office des Publications de l’Union européenne, 2013.
- Gouvernance économique, Office des Publications de l’Union européenne, 2012.Institutions Internationales (sitographie officielle)
 
Gestion et logistique de projets de coopération
CE (2004): « Lignes directrices Gestion du Cycle de Projet », EuropAid, Bruxelles, http://europa.eu.int/comm/europeaid
 

Supports pédagogiques

Voir cours


La colonne « Heures » représente le nombre d’heures de cours par année.
La colonne « ECTS » représente le nombre de crédits pour chaque cours, c’est-à-dire le travail total à fournir par l’étudiant pour ce cours (cours théoriques, cours pratiques, travaux de groupe, recherche en bibliothèque, étude à domicile …). Un crédit ECTS représente en moyenne 30h de travail pour l’étudiant. En savoir plus sur le système ECTS

Attention : Dans un souci constant d’amélioration, les programmes des cours peuvent varier légèrement ou fondamentalement d’une année à l’autre. Un décalage peut donc exister entre ce qui est affiché sur ce site et la réalité.