Haute Ecole Libre Mosane

9b22b00e-ccad-472b-873a-a625887809f9
f999cbde-c10f-4ee8-a011-dc79b7e67823

Coopération internationale

Bachelier en Coopération internationale

Téléchargez ici le programme d'études et le profil d'enseignement  actuellement en cours pour cette formation:

Télécharger le programme d'études
 


Via le tabeau ci-dessous, accédez de manière dynamique à l'ensemble des fiches descriptives de chaque "Unité d'enseignement" pour les différents blocs qui composent la formation.

Stage en coopération internationale


Cette fiche descriptive (et plus particulièrement les dispositifs d’apprentissage, le contenu ou les modalités d’évaluation) est sujette à modification en fonction de l’évolution de la situation sanitaire durant l’année académique. Toute modification à cette fiche sera immédiatement portée à la connaissance des étudiants par mailing et/ou par le forum d’annonces du cours HELMo Learn correspondant.

Informations générales

Enseignants
Responsable de l'UE :
Amélie MERNIER
Autres intervenants :

Situation dans le cursus
Institut :
Campus Guillemins
Section(s) :
Bachelier en coopération internationale
Cycle :
1er cycle
Année académique :
2020-2021
Place dans le programme :
3ème bloc
Période(s) de l'année :
1er quadrimestre et 2ème quadrimestre

Crédits & langues
Identification de l'UE :
Nombre de crédits :
14,00
Unité obligatoire :
Volume horaire :
340,00
Niveau du CEC :
Aucun
Langue d'enseignement :
Français
Langue d'évaluation :
Français

Activités d'apprentissage

 Volume horaire
Stage - 15 semaines340,00 h

Eventuelles connaissances et compétences préalables

Le stage de 15 semaines permet l'exploitation des compétences développées tout au long de la formation. Les pratiques spécifiques rencontrées en milieu professionnel vise une optimalisation de cette formation. Le stage constitue une épreuve transversale finale de la formation. En ce sens, le stage peut difficilement être traité en activité anticipée.

Objectifs

Le stage de pratique professionelle conduit l'étudiant à une immersion de 15 semaines dans la vie professionnelle. Par sa durée et sa spécificité, le stage permet à l'étudiant d'exercer, de développer et d'affiner, en situation professionelle, les notions et compétences (y inclus selon les cas, celles linguistiques) acquises et travaillées durant la formation. Les stage débouche générallement sur la réalisation d'un travail de fin d'études (TFE)

Cette expérience a aussi pour ambition d'apporter aux étudiants confiance, fierté, autonomie, expérience, réseau social, etc. Autant d’atouts et de qualités que les étudiants pourront valoriser et sur lesquelles ils pourront s'appuyer dans la construction de leur vie, de leur avenir formatif et professionnel. En ce sens, le stage constitue une première démarche décisive dans la recherche dynamique d’un emploi.

 

Acquis d'apprentissage (AA) et compétences

Une convention de stage engage les trois parties intervenant:  la Haute école, l'institution d'accueil et l'étudiant. Les droits et obligations respectifs y sont précisés, entre autres la contribution de l'institution d'accueil à la formation de l'étudiant. 

Le but du stage est l’immersion de l’étudiant dans la pratique professionnelle de la coopération internationale au sens de la loi du 19 mars 2013, vécue dans et par l’institution d’accueil, en ce compris ses activités réalisées tant en Belgique qu’à l’étranger. Cette immersion doit aider l’étudiant à développer au cours du stage les compétences découlant du profil de la formation.

Le maître de stage désigné au sein de l'institution d'accueil, aura discuté des objectifs du stage avec l’étudiant stagiaire, des tâches à réaliser par lui/elle pendant le stage et défini les compétences pouvant être développées par lui/elle au cours du stage.

Contribution au profil de compétences du bachelier

Au terme de l'UE, l'étudiant aura développé l'ensemble des compétences et capacités reprises au profil de formation et de compétences du bachelier en coppération internationale : 

  • s’insérer dans son milieu professionnel et s’adapter à son évolution,
  • communiquer : écouter, informer, conseiller tant en interne qu’en externe,
  • mobiliser les savoirs et savoir-faire techniques propres à la coopération internationale,
  • analyser les données utiles à la réalisation de sa mission en adoptant une démarche systémique,
  • s'organiser : structurer, planifier, coordonner et gérer de manière rigoureuse les actions et les tâches liées à sa mission.

Contenu

Tel que repris dans la convention de stage, au cours du stage (non rémunéré), l'étudiant est tenu :

  • de se conformer scrupuleusement aux règlements de l’entreprise ou institution d'accueil;
  • d’adopter un comportement responsable de nature à faciliter son intégration dans celle-ci, notamment par sa ponctualité, son assiduité, son
  • respect des autres, son sens du service rendu;
  • de respecter les règles de déontologie et de confidentialité;
  • de s’adapter à la vie de l’entreprise, ce qui implique de respecter ses horaires;
  • d’effectuer son stage aux dates précisées par la convention.


La Haute école établit les relais utiles avec l’entreprise ou institution d'accueil en désignant, par étudiant, un promoteur, professeur ou exceptionnellement une personne extérieure responsable, chargé de prendre tout contact nécessaire avec elle avant et pendant le stage voire en fin de stage.

Le maître de stage désigné par et au sein de l'institution d'accueil, suivant les termes discutés avant le stage, accepte de se comporter envers le stagiaire en bon père de famille. Il met à la disposition du/de la stagiaire les informations et outils propres à l’entreprise permettant le développement des compétences définies dans les objectifs du stage.

Dispositif d'apprentissage

L'étudiant stagiaire est pris en charge par l'institution d'accueil au sein de laquelle un maître le stage facilite l'immersion de l'étudiant. Il l'encadre et l'épaule tout au long des 15 semaines de stage. Un promoteur, professeur au sein du bachelier, supervise également l'étudiant. En tant que référent pédagogique et scientifique, il assure le suivi du stage et de l’avancement du TFE de l'étudiant. Des rapports d'activité de stage sont établis chaque semaine (semainiers) par l'étudiant. Il sont signés par le mâitre de stage et sont transmis au fil des semaines au promoteur pour référer des tâches réalisées.

Mode d'évaluation (y compris pondération relative)

Une évaluation est effectuée en fin de stage à la fois par le maître de stage, par le promoteur et par la coordination respectivement dans les proportions 60/40/20.

L’évaluation finale d’une unité d’enseignement s’exprime sous forme d’une note comprise entre 0 et 20.

  • La cote de l’UE (Unité d’enseignement) correspond à la moyenne arithmétique pondérée (proportionnellement aux heures de chaque AA de l'UE) des cotes des diverses activités d’apprentissage qui constituent l’UE.
  • Si la cote d’au moins une des activités d’apprentissage de l’UE est inférieure ou égale à 7/20, la cote (moyenne arithmétique pondérée) attribuée à l’étudiant pour cette UE ne pourra dépasser 7/20.
  • Si la cote d’au moins une des activités d’apprentissage de l’UE est supérieure à 7/20, mais inférieure à 10/20, la cote (moyenne arithmétique pondérée) attribuée à l’étudiant pour cette UE ne pourra dépasser 9/20.

 

Supports pédagogiques

"Dossier pédagogique de stage de pratique professionelle (15 semaines) et de TFE"


La colonne « Heures » représente le nombre d’heures de cours par année.
La colonne « ECTS » représente le nombre de crédits pour chaque cours, c’est-à-dire le travail total à fournir par l’étudiant pour ce cours (cours théoriques, cours pratiques, travaux de groupe, recherche en bibliothèque, étude à domicile …). Un crédit ECTS représente en moyenne 30h de travail pour l’étudiant. En savoir plus sur le système ECTS

Attention : Dans un souci constant d’amélioration, les programmes des cours peuvent varier légèrement ou fondamentalement d’une année à l’autre. Un décalage peut donc exister entre ce qui est affiché sur ce site et la réalité.