Haute Ecole Libre Mosane

0ac1aec1-e5bd-4949-9a20-0f1e191ef2ac
f10d0a93-2824-4fe7-b868-7ebeff238368

Accompagner la maman de la grossesse à l'accouchement

Bachelier Sage-femme

Téléchargez ici le programme d'études et le profil d'enseignement  actuellement en cours pour cette formation:

​​Télécharger le programme d'études

Via le tableau ci-dessous, accédez de manière dynamique à l'ensemble des fiches descriptives de chaque "Unité d'enseignement" pour les différents blocs qui composent la formation.

3SF06 Sciences sociales et cadre professionnel


Cette fiche descriptive (et plus particulièrement les dispositifs d’apprentissage, le contenu ou les modalités d’évaluation) est sujette à modification en fonction de l’évolution de la situation sanitaire durant l’année académique. Toute modification à cette fiche sera immédiatement portée à la connaissance des étudiants par mailing et/ou par le forum d’annonces du cours HELMo Learn correspondant.

Informations générales

Enseignants
Responsable de l'UE :
Séverine DUBOIS
Autres intervenants :
Patrick GOVERS, Julie VANSINA

Situation dans le cursus
Institut :
Sainte-Julienne
Section(s) :
Bachelier : Sage-femme
Cycle :
1er cycle
Année académique :
2020-2021
Place dans le programme :
3ème bloc
Période(s) de l'année :
2ème quadrimestre

Crédits & langues
Identification de l'UE :
C1-B3-Q2-UE24
Nombre de crédits :
3,00
Unité obligatoire :
Volume horaire :
42,00
Niveau du CEC :
Niveau 6
Langue d'enseignement :
Français
Langue d'évaluation :
Français

Activités d'apprentissage

 Volume horaire
Anthropologie et sociologie 318,00 h
Histoire de la profession, déontologie et législation professionnelle12,00 h
Protection juridique de la mère et de l'enfant12,00 h

Eventuelles connaissances et compétences préalables

Nous attendons des étudiants une maitrise de la langue française (cohérence des phrases, organisation du texte, orthographe correcte).

Objectifs

L'UE permet à l’étudiant d’aborder les dimensions sociales et culturelles présentes en situation de soins, de découvrir la profession dans un cadre historique, d’appréhender le cadre juridique de la protection garantie à la mère et à l’enfant né ou à naître ainsi que le cadre légal dans lequel la sage-femme travaille. 

Acquis d'apprentissage (AA) et compétences

1/ Anthropologie et sociologie 3 :
Au terme de l’UE, l’étudiant :
* déconstruit les stéréotypes sur les identités et les cultures ;
* reconnait le caractère relatif de ses propres habitudes et modèles socio-culturels ;
* s’interroge sur les habitudes d’étiquetages négatifs qui touchent de nombreux soignés ;
* pratique le décentrement comme composante de son identité professionnelle ;
* analyse des articles scientifiques d’anthropologie

2/ Histoire de la profession et déontologie :
Au terme de cette unité d'enseignement, l’étudiant :
* décrit l’évolution de l’obstétrique et celle de la profession de sage-femme à travers les grandes époques de l’Histoire y compris l’histoire du forceps et de la césarienne;
* nomme les différents personnages qui ont influencé l’histoire de l’obstétrique et précise en quoi ils l’ont influencé;
*cite et décrit les différentes structures nationales et internationales qui représentent la sage-femme et où elle est représentée;
* identifie le cadre légal dans lequel il évolue, connait le code de déontologie pour agir en référence à celui-ci (réflexion et comportement) et analyse des exemples du quotidien à partir de celui-ci  ;
* connait les différents domaines d’activités de la sage-femme ainsi que ses compétences ;

3/ Protection juridique de la mère et de l’enfant:
Au terme de l’UE, l’étudiant :
* explique les procédures légales à respecter et les concepts juridiques clés examinés dans le cadre de cette activité d'apprentissage
* identifie les acteurs juridiques compétents ainsi que les personnes ressources aptes à protéger au mieux la mère et l’enfant
* mobilise les savoirs, ressources liées au domaine juridique (le statut de l’embryon, du fœtus et de l’enfant mort-né ; les principaux mécanismes d’établissement de la filiation par la loi,…) pour résoudre des situations-problèmes.
 
Compétences principalement liées à ces AA : s’impliquer dans sa formation et dans la construction de son identité professionnelle (C1) en prenant en compte les dimensions déontologiques, éthiques, légales et réglementaires (C2) pour réaliser une démarche clinique globale (C4) et de promotion et d’éducation pour la santé individuelle et collective (C7).

Contenu

Les activités d'apprentissage permettent à l'apprenant de modifier et d’adapter ses réflexions et ses comportements sur le terrain en établissant des liens entre les différentes activités visées par l’UE.

Dispositif d'apprentissage

L’apprentissage est organisé en activités d’auditoire, en présentiel ou en activités appropriatives. Méthode magistrale, travaux de groupes ou en duo, résolution de situations problèmes, exposés et débats à partir de documents (audiovisuels).
 
Les contenus principaux sont :
1/  Anthropologie et sociologie 3 : cette activité d'apprentissage comprend:
* l’introduction à l’anthropologie ;
* la procréation ;
* les rites de la petite enfance à travers le monde ;
* l’anthropologie et la parentalité ;
* l’anthropologie et la paternité ;
* l’anthropologie et la maternité ;
* l’approche socio-anthropologique de la profession de sage-femme.

2/ Histoire de la profession et déontologie : cette activité d’apprentissage comprend :
pour la  partie « Histoire de la profession »
* les dessous étymologiques de la sage-femme ;
* l’évolution de l’obstétrique à travers les grandes époques de l’Histoire ;
* la situation historique de la profession et des études de sage-femme ;
* l’histoire du forceps ;
* l’histoire de la césarienne;
* l'histoire de la douleur dans l'accouchement.
pour la partie « Déontologie »
* quelques dates historiques de la profession de sage-femme ;
* le profil professionnel de la sage-femme ;
* les différentes structures nationales belges et internationales ;
* la sage-femme et la loi belge ;
* les études de sage-femme ;
* les conditions pour pratiquer la profession de sage-femme ;
* le code de déontologie
* divers sujets d’actualité

3/ Protection juridique de la mère et de l’enfant : cette activité d’apprentissage comprend :
* la personnalité juridique ;
* la filiation ;
* l’identification des personnes ;
* la capacité juridique du patient à consentir à un acte médical

Mode d'évaluation (y compris pondération relative)

Les modalités d’évaluation sont :

1/ Anthropologie et sociologie 3 : une épreuve en 2 temps
* en groupes (de 5 étudiants maximum) : lecture et analyse écrite de deux articles scientifiques d’anthropologie dans le décours de l’activité d’apprentissage (remis à une date fixée au préalable) : 50% de la note de l'activité
* en binôme : lecture et analyse écrite d’un article scientifique d’anthropologie (remis au secrétariat le jour fixé de l’examen) : 50% de la note de l'activité.
En deuxième session, seul le travail écrit en binôme devra être représenté.

2/ Histoire de la profession et déontologie : 1 épreuve écrite en 1e (Q2) et 2e session (Q3)  

3/ Protection juridique de la mère et de l’enfant : 1 épreuve écrite  en 1e (Q2) et 2e session (Q3)
 

Le responsable d'UE propose au jury une note sur les bases suivantes :
La note de l’UE est alors établie selon la pondération suivante :
* Anthropologie et sociologie 3 : 40% (12 points)
* Histoire de la profession et déontologie : 30% (9 points)
* Protection juridique de la mère et de l’enfant : 30% (9 points)
 
La pondération de l’UE est de 30 points (moyenne pondérée).

 

Sources, références et bibliographie

Les sources et références qui fondent les apprentissages sont présentes de façon exhaustive dans les notes et supports de chaque cours. La bibliographie de chaque activité d’apprentissage est reprise dans les documents pédagogiques mis à disposition par les enseignants.

Supports pédagogiques

Les supports de cours sont disponibles en ligne et doivent être complétés par la prise de notes des étudiants


La colonne « Heures » représente le nombre d’heures de cours par année.
La colonne « ECTS » représente le nombre de crédits pour chaque cours, c’est-à-dire le travail total à fournir par l’étudiant pour ce cours (cours théoriques, cours pratiques, travaux de groupe, recherche en bibliothèque, étude à domicile …). Un crédit ECTS représente en moyenne 30h de travail pour l’étudiant. En savoir plus sur le système ECTS

Attention : Dans un souci constant d’amélioration, les programmes des cours peuvent varier légèrement ou fondamentalement d’une année à l’autre. Un décalage peut donc exister entre ce qui est affiché sur ce site et la réalité.