Haute Ecole Libre Mosane

e485fc24-0101-4502-ae9b-5e5b98a90327
165d642f-fa2d-421a-833b-5508d668ce89

Devenir technologue de laboratoire médical

Bachelier Technologue de laboratoire médical

Téléchargez ici le programme d'études et le profil d'enseignement  actuellement en cours pour cette formation:

Télécharger le programme d'études

Via le tableau ci-dessous, accédez de manière dynamique à l'ensemble des fiches descriptives de chaque "Unité d'enseignement" pour les différents blocs qui composent la formation.

UE 2TL02 Techniques d'analyse


Cette fiche descriptive (et plus particulièrement les dispositifs d’apprentissage, le contenu ou les modalités d’évaluation) est sujette à modification en fonction de l’évolution de la situation sanitaire durant l’année académique. Toute modification à cette fiche sera immédiatement portée à la connaissance des étudiants par mailing et/ou par le forum d’annonces du cours HELMo Learn correspondant.

Informations générales

Enseignants
Responsable de l'UE :
Simon MAQUOI
Autres intervenants :
Annabelle LEJEUNE, Florence MAHY, Stéphanie TOLLENAERE

Situation dans le cursus
Institut :
Sainte-Julienne
Section(s) :
Bachelier : Technologue de laboratoire médical (Option chimie clinique)
Cycle :
1er cycle
Année académique :
2019-2020
Place dans le programme :
2ème bloc
Période(s) de l'année :
1er quadrimestre

Crédits & langues
Identification de l'UE :
C1-B2-Q1-UE10
Nombre de crédits :
8,00
Unité obligatoire :
Volume horaire :
114,50
Niveau du CEC :
Niveau 6
Langue d'enseignement :
Français
Langue d'évaluation :
Français

Activités d'apprentissage

 Volume horaire
Chimie Clinique Analytique - labo20,00 h
Chimie Clinique Analytique - théorie7,50 h
Laboratoire de physique15,00 h
Physique 335,00 h
Radioprotection10,00 h
Stages préparatoires en Chimie clinique27,00 h

Unités prérequises

 Crédits
UE 1TL03 Sciences chimiques8
UE 1TL05 Chimie générale6

Modalités exceptionnelles covid-19 : 2019/2020

Contenus:

Chimie Clinique Analytique - laboratoire, Chimie Clinique Analytique - théorie, Stages préparatoires en Chimie clinique, Laboratoire de Physique, Physique 3 et Radioprotection: Le contenu sur lequel porteront les évaluations est inchangé puisque la matière a été vue en présentiel au premier quadrimestre.

Modalités d'évaluation:

Chimie clinique analytique (théorie), Chimie clinique analytique (laboratoire) et Stages préparatoires en chimie clinique:
En septembre 2020 :
Travail année (interrogations théoriques et pratiques, rapports de laboratoires) : 40%
Note examen (écrit en présentiel– épreuve intégrée) : 60%

Physique 3, Laboratoire de Physique et Radioprotection: Le contenu est évalué par un examen oral en présentiel. Les résultats obtenus à ces actitivés d'apprentissage seront à 100% les cotes des examens.

 

Eventuelles connaissances et compétences préalables

Connaissances théoriques de physique générale.

Objectifs

Etude d’une série d’instruments de mesure (fonctionnement et exploitation des résultats) (spectroscopies IR, UV et visible, absorption et émission atomique, RMN).

Acquis d'apprentissage (AA) et compétences

Au terme de l’UE et de manière autonome, l’étudiant :

  • Connait et comprend les lois de l’absorption d’un rayonnement lumineux par la matière. Il connait les conditions de leurs applications ainsi que leurs limites. Il utilise les lois de l’absorption pour l’exploitation de résultats expérimentaux d’analyses quantitatives ;

  • Comprend le fonctionnement et l’utilité des différents éléments qui composent un appareil de spectrophotométrie. Il en contrôle expérimentalement les principales caractéristiques (contrôle des longueurs d’onde, des absorbances et de la linéarité) ;

  • Vérifie et valide les paramètres caractéristiques d’une méthode d’analyse par spectrophotométrie par l’expérimentation et à l’aide d’outils statistiques ;

  • Contrôle la qualité, calibre et utilise une micropipette selon les règles de bonnes pratiques de laboratoire ;

  • Réalise des étalonnages pour le dosage de divers composés (urinaires, sanguins, …) ;

  • Réalise le dosage de substances spécifiques dans des sérums humains, notamment à l’aide de kits commerciaux. Son travail respecte les méthodes d’analyses reconnues dans les laboratoires de chimie clinique ;

  • Démontre sa connaissance des bonnes pratiques de laboratoire en sélectionnant l’instrumentation utile ;

  • Évalue les risques liés aux propriétés chimiques et physiques des produits utilisés et agit dans le respect des normes environnementales et de sécurité ;

  • Classe les données issues des mesures de laboratoire en fonction de leur pertinence ;

  • Utilise les outils informatiques requis (comme un logiciel de traitement de texte ou un tableur) pour le traitement des données expérimentales et la rédaction d’un rapport scientifique en français ;

  • Consigne ses données et résultats expérimentaux dans un carnet de laboratoire en respectant les règles d’écriture spécifiques enseignées en UE 1TL03 et en UE 1TL05 ;

  • Gère et planifie son temps dans sa pratique et lors des évaluations intermédiaires et terminales. Son travail est précis et soigné ;

  • Explique le fonctionnement de divers appareils de mesure (spectroscopes à infra-rouge, UV ou visible, spectroscopes d’absorption ou d’émission atomique, appareils à résonnement magnétique nucléaire, …) ;

  • Sélectionne une loi théorique modèle (linéaire, polynomiale, exponentielle.....) la mieux adaptée à un ensemble de points expérimentaux et exploite son équation dans la résolution de problèmes ;

  • Explique les différentes lois physiques qui permettent de comprendre un grand nombre de capteurs utilisés dans l'analyse chimique (lois de l'effet photoélectrique, loi de Laplace-Lorentz, loi de courants électriques continus et alternatifs, ...) ;

  • Explique et vérifie différentes lois physiques selon une démarche scientifique basée sur la prise de mesures précises avec différents capteurs (température, pression, …) ;

  • Exploite des résultats expérimentaux en utilisant les outils informatiques et statistiques nécessaires;
  • Démontre sa connaissance de la radioactivité naturelle et artificielle ;
  • Décrit les utilisations principales de la radioactivité et ses effets.

Compétences du référentiel liées à ces AA :

S'impliquer dans sa formation et dans la construction de son identité professionnelle (C1)
Participer à l’actualisation de ses connaissances et de ses acquis professionnels (C1.1)
Evaluer sa pratique professionnelle et ses apprentissages (C1.2)
Développer ses aptitudes d’analyse, de curiosité intellectuelle et de responsabilité (C1.3)
Construire son projet professionnel (C1.4)
Exercer son raisonnement scientifique (C1.6)

Prendre en compte les dimensions déontologiques, étiques, légales et réglementaires (C2)
Respecter la législation et les réglementations (C2.3)
 
Gérer (ou participer à la gestion) les ressources humaines, matérielles et administratives (C3)
Programmer avec ses partenaires, un plan d’actions afin d’atteindre les objectifs définis (C3.1)
Participer à la démarche qualité (C3.3)
Respecter les normes, les procédures et les codes de bonne pratique (C3.4)

Concevoir des projets techniques ou professionnels complexes dans les domaines biomédical et pharmaceutique (C4)
Intégrer les connaissances de sciences fondamentales, biomédicales et professionnelles (C4.1)
Collecter et analyser l’ensemble des données (C4.2)
Utiliser des concepts, des méthodes, des protocoles (C4.3)
Evaluer la pertinence d’une analyse, d’une méthode (C4.4)
Planifier et réaliser des procédures de contrôle dans le cadre de l’assurance qualité (C4.5)

Assurer une communication professionnelle (C5)
Transmettre oralement et/ou par écrit les données pertinentes (C5.1)
Utiliser les outils de communication existants (C5.2)
Développer des modes de communication adaptés au contexte rencontré (C5.4)

Pratiquer les activités spécifiques au domaine des sciences biomédicales (C6)
Prélever, collecter et conserver des échantillons de différentes origines (humaines, animales, environnementales) en respectant les bonnes pratiques de laboratoire y compris dans la phase pré-analytique (C6.1)
Assurer de façon autonome et rigoureuse la mise en œuvre des techniques analytiques et la maintenance de l’instrumentation (C6.2)
Valider les analyses en s’assurant de leur cohérence et de leur signification clinique (C6.3)
Appliquer les normes de sécurité et de prévention dans les laboratoires biomédicaux (C6.4)

 

Contenu

Les activités d’apprentissage « Physique 3 », "Radioprotection", « Chimie clinique analytique (théorie et laboratoire) », « Stages préparatoires en chimie clinique » et « Laboratoire de physique » permettent d’asseoir les bases théoriques et pratiques concernant les techniques et méthodes de dosages réalisées en laboratoire clinique. Ces bases seront mises en application en milieu professionnel dans l’activité d’apprentissage « Stage clinique 1 » de l’UE2TL05 et « Stage clinique 2 » de l’UE3TL06.

Dispositif d'apprentissage

Méthodes d'enseignement pour "Physique 3":
- Cours ex-cathedra avec utilisation de supports multimédia ;
- Exercices d'application des notions.
Méthodes d’enseignement pour « Chimie clinique analytique (théorie) » :
- Présentation power-point suivie à l’aide d’un syllabus. Des documents annexes pourront être distribués lors de séances thématiques.
Méthodes d’enseignement pour « Chimie clinique analytique (laboratoire) » et pour « Stages préparatoires en chimie clinique » :
- Apprentissage, par l’expérimentation, de la spectrophotométrie UV-Visible ;
- Analyse des résultats expérimentaux à l’aide d’outils statistiques spécifiques au contrôle de la qualité des méthodes d’analyse.
Méthodes d’enseignement pour « Laboratoire de physique » :
- Séances de laboratoire de mesures physiques utiles à la compréhension de la théorie vue en Physique 3 ;
Au cours des séances de travaux pratiques réalisés par groupe, l’étudiant :
- Suit une démarche scientifique afin d’établir ou de vérifier des lois physiques à partir d’expériences réelles, de simulations ou de vidéos ;
- Manipule différents capteurs de mesure (multimètre, capteur magnétique,...) ;
- Exploite des mesures en utilisant  les lois statistiques simples ainsi qu’un tableur ;
Après chaque séance, chaque groupe rédige, à l’aide d’un traitement de texte (et éventuellement d’un tableur), un rapport précis de la séance.
Méthodes d'enseignement pour "Radioprotection":
- Cours théorique illustré, ponctué de discussions et d'exercices.

Contenu pour « Physique 3 » :
- Electrostatique : loi de Coulomb, notion de champs électrique, notion de différence de potentiel ;
- Electrocinétique : analogie avec un circuit hydraulique, lois des courants électriques, le condensateur, le compteur Coulter ;
- Electromagnétisme : champs magnétiques des aimants, champs magnétiques des courants électriques, forces magnétiques, phénomènes d'induction électromagnétique ;
- Les courants alternatifs : production d'une tension alternative, grandeurs caractéristiques et effets d'une tension alternative, les circuits, le transformateur, redressement d'une tension alternative par une diode au silicium ;
- Amplification des signaux : le transistor à effet de champ – FET, quelques détecteurs basés sur la production d'électricité ;
- Ondes électromagnétiques et physique quantique : ondes électromagnétiques, physique quantique, les microscopes électroniques ;
- Spectroscopie: spectrophotométrie d’absorption atomique, technique d’émission de flamme, spectroscopie par transformée de Fourier, spectroscopie infrarouge, résonnance magnétique nucléaire.
Contenu pour « Chimie clinique analytique (théorie) » :
- La spectrophotométrie : théorie, loi de Beer-Lambert, écarts, méthodes d'étalonnage, précision, exactitude, limite de détection, quantification, correction de turbidité ;
Contenu pour « Chimie clinique analytique (laboratoire) » :
- Contrôle qualité d'une micropipette ;
- Contrôle de qualité d'un spectrophotomètre : contrôle des longueurs d’onde, de la linéarité et de l’exactitude des absorbances ;
- Contrôle de l’utilisation des micropipettes et de l’exactitude et de la précision des dilutions, par spectrophotométrie ;
- Les paramètres d’un dosage colorimétrique (méthode au point final).
Contenu pour « Stages préparatoires en chimie clinique » :
- Exploration du métabolisme humain: utilisation des principales méthodes de dosage par spectrométrie UV-Visible pour doser différents métabolites présents dans un sérum humain.
Contenu pour « Laboratoire de physique »
- Mesures de champs électriques ;
- Mesures de champs magnétiques ;
- Mesures de courants alternatifs, utilisation de circuits électroniques simples ;
- Construction et caractérisation d'un condensateur et d'un transformateur électriques.
Contenu pour "Radioprotection" :
- Le phénomène par lui-même ;
- Les effets sur les molécules biologiques ;
- Les effets sur les cellules et les êtres vivants pluricellulaires dont l'homme ;
- Les utilisations pacifiques ;
- Les locaux de travail et les règles de sécurité ;
- La problématique des déchets ;
- L'emploi des radio-isotopes dans le domaine biomédical à l'heure actuelle.

Mode d'évaluation (y compris pondération relative)

Lors de la délibération, cette unité d'enseignement vaut 160 points (8 crédits*20) sur le nombre total de points du PAE de l'étudiant.

La cote globale de l'UE est la moyenne pondérée des différentes cotes des activités d'apprentissage: la cote "Physique 3" intervient pour 30% (48 points), celle de l'évaluation intégrée "Chimie clinique analytique (théorie)", "Chimie clinique analytique (laboratoire)" et "Stages préparatoires en chimie clinique" intervient pour 50% (80 points), celle de "Laboratoire de physique" intervient pour 12.5% (20 points) et celle de "Radioprotection" pour 7.5% (12 points).
Pour réussir cette UE, il faut obtenir la note minimale de 10/20 de moyenne.

La présence aux séances de laboratoire de physique, de chimie clinique analytique (laboratoire) et de stages préparatoires en chimie clinique est obligatoire. En cas d'absence non justifiée par un document officiel (ex: certificat médical, certificat de décès d'un membre de la famille, ...), la moyenne des cotes des rapports de laboratoire sera pondérée par le nombre de présences aux séances.

Modalités d’évaluation pour « Physique 3 » :
En janvier et septembre :
Travail année : 0%
Note examen (oral) : 100%

Modalités d’évaluation pour "Chimie clinique analytique (théorie)" , « Chimie clinique analytique (laboratoire) » et « Stages préparatoires en chimie clinique » :
En janvier et septembre :
Travail année (interrogations théoriques et pratiques, rapports de laboratoires) : 40%
Note examen (écrit – épreuve intégrée) : 60%

Modalités d’évaluation pour « Laboratoire de physique» :
En janvier et en septembre:
- Travail année (rapports de laboratoires): 25%
- Note examen (oral):  75%

Modalités d'évaluation pour "Radioprotection" :
En janvier et en septembre:
- Travail année: 0%
- Note examen (oral): 100%

Sources, références et bibliographie

Les sources et références sont présentes de façon exhaustive dans les notes et supports de cours.

Supports pédagogiques

  • Notes de cours et de laboratoires ;
  • Tables de constantes physiques et statistiques
  • Certains modes opératoires et fiches techniques distribués à l'étudiant lors des séances de laboratoire.


La colonne « Heures » représente le nombre d’heures de cours par année.
La colonne « ECTS » représente le nombre de crédits pour chaque cours, c’est-à-dire le travail total à fournir par l’étudiant pour ce cours (cours théoriques, cours pratiques, travaux de groupe, recherche en bibliothèque, étude à domicile …). Un crédit ECTS représente en moyenne 30h de travail pour l’étudiant. En savoir plus sur le système ECTS

Attention : Dans un souci constant d’amélioration, les programmes des cours peuvent varier légèrement ou fondamentalement d’une année à l’autre. Un décalage peut donc exister entre ce qui est affiché sur ce site et la réalité.