Haute Ecole Libre Mosane

3ea9ea3d-5889-43aa-964e-36cf13962aa3
9f55fc47-9ef4-45a0-93c4-8195a41dbdd9

La santé dans le secteur social et extra-hospitalier

Spécialisation en Santé Communautaire

Prodiguer des soins complets au sein de la famille et/ou de la communauté, visant la promotion et la prévention de la santé à tous les âges.


On parle de Santé Communautaire quand les membres d’une collectivité géographique ou sociale conscients de leur appartenance à un même groupe, réfléchissent en commun sur les problèmes de leur santé, expriment leurs besoins prioritaires et participent activement à la mise en place, au déroulement et à l’évaluation des activités les plus aptes à répondre à leurs priorités.

Loin de médicaliser le social, l’infirmier en Santé Communautaire aide les équipes à repositionner la santé dans sa globalité en mettant la lumière sur l’impact des différents déterminants de santé.

Dans cette optique, la formation d’infirmière en santé communautaire s’intéresse aussi bien aux contextes qu’aux individus, aux différents enjeux sociétaux, aux méthodes et stratégies qui favorisent leur compréhension.

Au terme de sa formation, le bachelier en soins infirmiers spécialisé en santé communautaire sera capable de :

  •  Définir la structure et les caractéristiques d'une population/groupe.
  •  Identifier, avec la participation des individus, des familles et des groupes, leurs besoins spécifiques, leurs ressources communautaires et leurs problèmes de santé.
  •  Prévoir, entreprendre et accompagner dans leurs milieux respectifs des actions de soins préventifs, curatifs, éducatifs et de réadaptation.
  •  Evaluer les résultats de ces interventions et les réadapter.
  •  Mener cette démarche dans une dynamique pluridisciplinaire.
  •  Mener une réflexion critique sur sa fonction professionnelle, chercher et proposer des éléments d'amélioration.

Stages

Les lieux d’exercices du professionnel en santé communautaire sont très diversifiés et les raisons de réaliser des actions ou projets de promotion de la santé sont illimitées.

La liste est non exhaustive et nous ne citerons qu’à titre indicatif : les maisons médicales, les services d’aides et de soins à domicile, les services en lien avec le bien-être au travail, les services de promotion de la santé à l’école (SPSE), les milieux d’accueil et consultations de l’ONE (l’Office de la naissance et de l’enfance), les centres et services s’adressant à un public à risques  problématique des maladies chroniques, des patients en fin de vie, des assuétudes, de la prostitution, des personnes en demande d’asile, du milieu carcéral…), les maisons et centres d’accueil, les relais santé, les centres psycho-médico-sociaux (CPMS), les services d’aide en milieu ouvert (AMO), les plannings familiaux, les mutualités, les hôpitaux, les institutions directement attachées aux pouvoirs publics (institutions communales,
Centres publics d’action sociale – CPAS,…), les centres locaux de promotion de la santé (CLPS), les observatoires de la santé, le réseau associatif et les structures responsables de campagnes de santé publique,…

L'année de spécialisation incite les étudiants à élaborer des projets humanitaires. Dans ce cadre, les stages à l'étranger sont encouragés.

Métiers et débouchés

L'infirmier spécialisé en santé communautaire pourra postuler dans ces secteurs:

  •  Petite enfance : ONE, crèches, … 
  •  Milieu scolaire : centres PMS, prévention santé école (PSE)
  •  Secteur santé : maisons médicales, services sociaux hôpitaux
  • Aide sociale : CPAS, services sociaux
  •  Santé mentale : hôpitaux psychiatriques de jour
  •  Justice : établissements défense sociale, prisons, …
  •  Milieu du travail : médecine du travail
  •  Urgences : services des hôpitaux, urgences sociales
  •  Promotion de la santé
  •  Handicap : centres d’accueil de jour, …

Points forts

Un esprit d'ouverture.
Une équipe  dynamique.
Un travail collaboratif.

La dynamique pédagogique utilisée en santé communautaire repose sur les concepts que cette discipline sous-tend.

Elle se veut participative, responsabilisante et fait émerger les ressources des étudiants.

Ses activités mettent l'accent sur la participation des bénéficiaires et leur auto-détermination.

La formation est complétée par la participation à de nombreux colloques. Une large place est laissée à l’étude de thèmes proposés par les étudiants.

Cette spécialisation donne aussi accès au Master en ingénierie et action sociales, organisé à HELMo ESAS en co-diplomation avec la Haute Ecole de la Province de Liège.