Haute Ecole Libre Mosane

c1e0bc0f-079e-40cc-b96f-6db4af485377
c9dd9255-cc7d-418f-9555-4b9db3572650

Gramme : un grand nom pour une grande école

Le CEG a réussi à faire rimer détente et sécurité

557332dd-d7dd-499f-aa4c-674b711d0c5d

Mi-octobre, après avoir cravaché pour proposer une organisation qui tient la route et qui respecte des normes sanitaires strictes, le Comité des Etudiants de Gramme et du Campus de l'Ourthe a pu organiser son traditionnel barbecue de rentrée.

Traditionnel ? Pas tant que cela... Tous les codes habituels de ce rendez-vous ont été bousculés. Jean-Benoit Van den Berg, vice-président du CEG, revient sur l'organisation de l'événement...

Cet évènement permet de créer du lien entre étudiants et enseignants et de montrer que notre Haute Ecole est une école humaine. Il nous semblait essentiel d’organiser ce rendez-vous incontournable en ce début d’année. D’autant plus que certains ne s’étaient plus vus depuis près de 6 mois autrement qu’à travers un écran d’ordinateur. 

En temps normal, l’organisation de notre BBQ commence dès mi-aout. C’est à cette date là que nous avons demandé les premières autorisations. Malheureusement, nous recevons un premier refus. Nous avons aussi appris que la Garden HELMo, une organisation de l’AEH et de la Haute Ecole, n’aurait pas lieu cette année malgré les adaptations envisagées. Nous savions que les chances que notre évènement soit maintenu étaient minces. Pourtant, nous avons continué à y croire grâce au soutien d’étudiants, de membres du personnel et à la détermination de nos membres. Nous avons donc monté un dossier qui permettait de détailler tout le protocole que nous envisagions.  

Nous avons été agréablement surpris que notre BBQ ait été choisi par le Collège de direction comme étalon pour analyser la faisabilité d’évènements dans ces circonstances particulières.

Nous sommes le 23 septembre et nous recevons notre premier avis favorable. Après étude de notre dossier, le collège de direction et M. Napolitano, conseillé en prévention, nous ont rendu un feedback. De nombreuses réponses devaient encore être apportées :

  • Comment limiter le contact de main à main ?
  • Comment respecter les normes propres aux cantines ?  
  • Comment délimiter les zones « pique-nique » ?
  • Comment limiter les files d’attente ?
Tant de questions auxquelles nous avons dû apporter des réponses. Il nous restait deux semaines pour organiser notre évènement.
Eviter les contacts de main à main
Nous avons opté pour un paiement en ligne. L’idée est venue par le fait que l’achat des syllabus que nous vendons se fait déjà via notre site internet. Après plusieurs recherches, c’est la plateforme « Wat Drink je ? » qui a été choisie. L’interface et sa facilité d’utilisation nous ont convaincues.
Délimiter des zones
Pour les différentes zones, nous avions pensé à les délimiter à la peinture à l’aide d’une traceuse de terrain de foot.
Mohamed DIACK du Service des travaux, en charge des espaces verts du Campus, n’allait pas être content... Nous avons donc choisi d’utiliser de la rubalise : fallait-il encore trouver un moyen de l’accrocher. Des sardines pour tentes ? Trop cher à l’achat, difficile d’en trouver près de 300 en prêt et quid de si une sardine oubliée se retrouvait sous la tondeuse... Cette fois, notre ingéniosité nous à fait penser à des baguettes chinoises. Peu onéreux, bio dégradable... Adjugé, ça sera des baguettes chinoise ! Un décapsuleur par zone a été prévue pour répondre à l’exigence de limiter toutes manipulations lors des contacts de main à main. C’était aux étudiants d’ouvrir leur consommation. 

Nous avons eu peur jusqu’au jour même que notre évènement soit annulé. Moins d’une semaine avant notre BBQ, un Conseil National de Sécurité ne présageait rien d’optimiste. Au lendemain de ce CNS, nous étions déjà en contact avec M. Napolitano pour continuer à adapter au mieux notre évènement aux nouvelles mesures. Il est vrai que cela pouvait sembler fou qu’un tel évènement soit maintenu. Comme M. Lodez, directeur-président de HELMo, le dit dans notre Micro-Couloir #2, « Il est préférable de se rencontrer de manière organisée, qu’une série de petites fêtes qui pourraient se dérouler autrement. » C’est grâce au sérieux et à la qualité du travail de nos membres que nous avons appliqué cette philosophie que nous partageons.  

Même si vous n’avez pas pu y participer, comme le veut la tradition, durant les deux temps de midi, même si les hamacs et les terrains de volley n’étaient pas de sortie, nous espérons que cette petite pause sous le soleil et les arbres du parc vous a permis de passer un chouette moment en compagnie de 3 de vos collègues ou camarade de classe, du moins durant un temps de midi. 

Nous tenons à remercier tous les participants d’avoir respecté les règles. C’est votre réussite avant la nôtre !
 
Prenez soin de vous et de vos proches. 
Pour le CEG, 
Jean-Benoît van den Berg, Vice-Président. 


Contact: CEG Comité des Etudiants
Publié le : 29-10-20