En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies (en ce compris, cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales) . Pour plus d’informations sur notre politique de cookies et les différents types de cookies, merci de prendre connaissance de la politique relative aux cookies.

Haute Ecole Libre Mosane

c1e0bc0f-079e-40cc-b96f-6db4af485377
c9dd9255-cc7d-418f-9555-4b9db3572650

Gramme : un grand nom pour une grande école

Un TFE sur mesure pour une future ingénieure

bcb96be3-acf0-49cb-8d3a-0cb0bde62196

Durant le cursus proposé à HELMo Gramme, il est possible d’effectuer une partie de ses études et/ou des stages à l’étranger. À trois reprises, les étudiants ont donc l'opportunité de se lancer dans une de ces belles aventures que propose Erasmus. C'est pour effectuer son stage de dernière année qu'Elise Prévot, Master 2 en génie énergétique durable, est partie en Corse. 
 

Elise nous livre ici son point de vue et témoigne de son expérience tout en livrant quelques conseils à ses pairs :
Dans un milieu comme celui de l’ingénierie industrielle, il est indispensable d’être ambitieux, seuls nos envies et nos rêves sont nos limites. J’ai suivi le master en génie énergétique durable à Gramme dans le but de travailler dans la protection environnementale.
Aujourd’hui, je suis donc en Corse, j’écris cet article sous un soleil splendide.
Comment suis-je arrivée ici ? Je m’en suis donné les moyens.
Etant plongeuse depuis de nombreuses années, le milieu marin, monde à part sur notre belle planète, est une véritable passion pour moi. Suite à différentes recherches, j’ai appris que l’Université de Liège entretenait une collaboration avec la station marine STARESO
[Photo1 prise en PMT] en baie de Calvi. Quelle belle manière de terminer mon cursus à Gramme en utilisant mes connaissances en ingénierie tout en ayant la possibilité d’en apprendre plus sur le milieu marin… Je suis arrivée dans un milieu où ma candidature n’était pas attendue. Mais, grâce à Madame Gobert et Monsieur Deliège, de l’Université de Liège, j’ai trouvé un sujet pour lequel je pourrais être utile à la station. C’est donc pour réaliser un audit énergétique que je suis partie à STARESO. Un sujet sur lequel je travaille avec plaisir et qui correspond parfaitement aux valeurs qui me tiennent à cœur. J’avais très peur de me lancer, mais je l’ai senti, il était temps.

Malgré les différentes difficultés familiales et personnelles auxquelles j’ai été confrontées durant ce voyage, j’ai appris, fait connaissance, visité et c’est une des plus belles expériences de ma vie dont je vais continuer à profiter de chaque instant.
Par la suite, je compte me lancer dans un nouveau master en sciences de la mer. Quoi de mieux que combiner passion et travail ? J’aime le côté terre à terre et pragmatique de l’ingénierie et c’est presque devenu une manière de vivre et de penser. Mon objectif est de travailler pour la protection des fonds marins et chacun de mes pas me mène plus près de cet objectif. Pour cela, mes connaissances en ingénierie me seront aussi indispensables que celles que je veux acquérir durant les deux années à venir.
 
Si vous voulez quelque chose, donnez-vous en les moyens, on a chacun notre place quelque part et même si le chemin pour la découvrir est parfois dur, ce que l’on découvre en vaut toujours la peine.
 
Je tiens à remercier Monsieur Lejeune (Directeur de la station) et toutes les personnes rencontrées durant ce stage d’avoir fait partie de cette expérience.


Contact: Elise Prévot
Publié le : 09-05-19