En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies (en ce compris, cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales) . Pour plus d’informations sur notre politique de cookies et les différents types de cookies, merci de prendre connaissance de la politique relative aux cookies.

Haute Ecole Libre Mosane

132ea365-e289-40ae-89cf-03765469e296
4dc32b7e-d464-4f65-88c3-b709054da5cb

HELMo Sainte-Croix

Formation d'enseignants

Semaine inclusive à Gand : retour sur expérience

a66367b2-0205-4d46-998a-0eea5bff5cea

Du 4 au 7 octobre derniers, une semaine internationale sur l’éducation inclusive s’est organisée à Gand, à la Artevelde Hoge School. Nous avons répondu à l’appel lancé par le réseau Comenius. Il nous semblait en effet intéressant de témoigner des expériences d’accompagnement d’étudiants en situation de handicap autour desquelles le Service aux étudiants et les équipes d’enseignants de Sainte-Croix (section préscolaire et régendat) ont collaboré, de faire état des freins et des leviers rencontrés mais également de partager nos questionnements après deux années de fonctionnement de la cellule Inclusion. Notre proposition de communication a été acceptée et nous nous sommes embarquées à trois dans cette expérience : Pascale Bonnet, Catherine Janssen et Anne-Françoise Thirion.

La présence de participants issus de différents pays d’Europe (Angleterre, Autriche, Danemark, Italie, Norvège et Belgique) a permis de mettre en évidence des pratiques pédagogiques inclusives variées, souvent influencées par les choix politiques nationaux ou régionaux.

Tout au long des échanges qui ont ponctué la semaine et des exposés des différents participants, la thématique de l’accueil des réfugiés dans l’espace européen a occupé une place centrale. L’accueil de chaque enfant, adolescent, jeune adulte dans sa singularité, l’aménagement nécessaire de l’environnement scolaire pour répondre aux besoins spécifiques de chaque apprenant concerne tous les acteurs du monde scolaire : la présence d’élèves et d’étudiants allochtones - issus de la migration ou non -  vient questionner nos pratiques enseignantes.

« The message is simple : if the context is wrong, learning doesn’t happen » (Thomas and Loxley)

Si nous voulons faire évoluer HELMo vers un enseignement plus inclusif, nous nous devons d’élargir le public défini par le décret de janvier 2014 pour considérer toute situation de handicap, notamment celles des étudiants qui ne maîtrisent pas (encore) suffisamment la langue d’enseignement. Quelles sont leurs «chances» de réussite dans l’enseignement supérieur tel qu’organisé actuellement ? La maîtrise de la langue française ne constitue-t-elle pas un critère d’exclusion de notre enseignement supérieur ? Ces questions nous bousculent mais elles  sont aussi passionnantes ! Elles ont été nourries d’expériences pédagogiques positives telles que la visite d’une école fondamentale gantoise dont la population scolaire est composée de 98% d’élèves migrants. Les pratiques d’accueil et d’accompagnement de chaque enfant et l’attention portée aux besoins des familles des élèves ont amené l’équipe éducative de cet établissement à mettre en place des dispositifs novateurs (épinglons par exemple que les familles peuvent bénéficier de services à la communauté au sein de l’école tels que des machines à lessiver) 

D’autres initiatives intéressantes dans le secteur de l’accueil extra-scolaire ont également été présentées par nos hôtes de la Artevelde Hooge School. Le livre Brontorina (littérature jeunesse, cf. illustration ci-dessous) a été présenté. Il illustre l’optique inclusive (au niveau de l’accessibilité physique) en démontrant qu’à l’avenir il ne devrait  plus être question d’aménagements raisonnables (coûteux en temps, en moyens financiers) mais d’un système  enseignement pensé à la base en fonction de la diversité des élèves et le leurs besoins singuliers

« What the best and wisest parent wishes for his/her child, society must wishfor every kid » (John Dewey)
« We don’t need separate pedagogies built on ideas of disability and exceptionality » (Thomas and Loxley)


Bien que cette éducation inclusive soit amorcée dans plusieurs pays (avec des avancées marquées dans certains pays et régions), le dangereux virage politique vers la droite observé actuellement en Europe freine déjà ce mouvement, ce processus de l’éducation inclusive. Dans ce contexte, il nous semble important que les valeurs prônées par HELMo (et traduites dans le PPSC) continuent d’être traduites dans des pratiques qui vont au-delà même du prescrit du décret.

Cette semaine internationale sur l’éducation inclusive nous a nourries à des titres divers : c’est enrichissant de voir ce qui se vit ailleurs, intéressant de prendre du recul sur ses pratiques. Ces quelques journées ont également confirmé notre plaisir de travailler et d’échanger ensemble sur ces thématiques ! C’est volontiers que nous le partageons avec d’autres acteurs de HELMo !



Brontorina



Contact: Catherine Janssen
Publié le : 17-01-17