Haute Ecole Libre Mosane

132ea365-e289-40ae-89cf-03765469e296
4dc32b7e-d464-4f65-88c3-b709054da5cb

HELMo Sainte-Croix

Formation d'enseignants

Les Midis de la Recherche

115525a4-eaa6-4b1b-a5f0-b64cd5ecb2f5

Le CRIG (Centre de Recherche des Instituts Groupés de HELMo) organise "Les midis de la recherche" qui se veulent être des espaces d’échanges, ouverts aux enseignants, aux chercheurs et aux étudiants, autour des résultats et des démarches menées dans les projets de recherche.  Durant le temps de midi, le chercheur et son coordinateur, présentent leur projet et répondent à vos questions !

Les prochains projets présentés sont :

  • Le projet ELIDOT, porté depuis janvier 2016 par Laurence de la Kethulle de Ryhove , sous la coordination de Birgit Quinting, porte sur le développement d’une nouvelle technique de diagnostic médical.
Le diagnostic immunologique vise à identifier, par interaction antigène-anticorps, la présence d’une molécule donnée dans un mélange complexe. Cette technologie est largement répandue dans le domaine du diagnostic et de l’analyse car elle assure une grande spécificité et une bonne sensibilité. Parmi les méthodes immunologiques les plus utilisées dans les laboratoires de diagnostic, l’ELISA et l’Immunodot prennent une place prépondérante. Chacune de ces techniques présente des avantages et des inconvénients. Les tests ELISA sont facilement automatisables, mais présentent l’inconvénient d’être des tests monoparamétriques. L’immunodot se prête facilement au multiplexage. De plus, il permet une grande flexibilité dans l’association des molécules à détecter. Par contre, le processus d’analyse n’est que partiellement automatisable. Certains domaines d’application des tests immunologiques nécessitent l’identification simultanée de plusieurs molécules différentes dans un même mélange. C’est le cas notamment des maladies infectieuses où plusieurs agents infectieux peuvent être à la base des symptômes cliniques observés ; des contaminants alimentaires où  plusieurs membres d’une même famille sont recherchés dans un aliment donné et des maladies auto-immunes où plusieurs marqueurs sont retrouvés dans le même patient. Cette problématique est largement en faveur de tests multiplexés. Les laboratoires d’analyses à haut rendement des différents secteurs mentionnés ci-dessus sont donc demandeurs de tests multiplexés rapides et automatisables.

Le projet ELIDOT propose une solution originale à ce défi en développant une technologie innovante. Il propose de sensibiliser des pastilles de nitrocellulose marquées par des micropoints et de les coller au fond de puits de plaque ELISA. Il permettrait ainsi la création d'un test rapide, multiplexé complètement automatisable sur des automates très répandus dans les laboratoires d'analyses.


  • Le projet RESPHAN2, porté également depuis janvier 2016 par Alban Van Laethem, sous la coordination de Vincent Lenaerts, consiste à développer un fantôme pulmonaire afin d’améliorer et de vérifier les traitements par radiothérapie dans le cadre du cancer du poumon.

Les cancers représentent la deuxième cause de mortalité au niveau mondial après les maladies cardio-vasculaires, et la première cause de mortalité dans les pays les plus développés. Le moyen le plus utilisé pour soigner cette maladie de manière non chirurgicale est la radiothérapie. Malheureusement dans le cas d’une tumeur pulmonaire, il est assez difficile de prévoir la position et la forme de cette tumeur. En effet, lors de la respiration, celle-ci bouge et se déforme. Pour « régler » ce problème, on applique une marge de sécurité qui anticipe la respiration ce qui cause des dégâts aux tissus sains qui sont du coup également irradiés.

C’est là que le projet RESPHAN2 prend tout son sens puisqu’il consiste à concevoir un fantôme pulmonaire capable d’imiter ces déplacements et ces déformations qu’une tumeur du poumon subit lors de la respiration d’un patient atteint d’un cancer du poumon. Il permettra ainsi d’améliorer et de sécuriser les traitements du cancer du poumon par radiothérapie en pouvant tester ceux-ci sur le fantôme avant de les effectuer sur les patients.
 

En savoir plus...

Vous désirez en savoir plus sur les  travaux menés au sein de HELMo-CRIG dans le champ du diagnostic des maladies auto-immunes et de la robotique médicale? 
Rejoignez-nous à ces midis de la recherche !

Informations pratiques :
  • présentation du projet ELIDOT : le 27/10 de 11h30 à 12h30, au Campus de l'Ourthe, local 319
  • présentation du projet RESPHAN2 : le 23/11 de 13h25 à 14h45, au Campus de l'Ourthe, local 519

 

 

 
 
 
 


Contact: Charline Dechesne
Publié le : 17-10-16