En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies (en ce compris, cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales) . Pour plus d’informations sur notre politique de cookies et les différents types de cookies, merci de prendre connaissance de la politique relative aux cookies.

Haute Ecole Libre Mosane

132ea365-e289-40ae-89cf-03765469e296
4dc32b7e-d464-4f65-88c3-b709054da5cb

HELMo Sainte-Croix

Formation d'enseignants

Réforme de la formation initiale des enseignants

cac57a97-a3ea-4b87-8de8-d3f05a5f2661

La réforme de la formation initiale des enseignants a été reportée d’un an. Le bachelier actuel en 3 ans devrait passer à un Master en 4 ans à partir de la rentrée 2021, et il se fera en collaboration entre Université et Hautes Ecoles.

Les étudiants s’inscrivant en septembre 2019 ou 2020 suivront le dispositif de formation actuel en 3 ans. Au terme de leurs études, ils pourront, s’ils le souhaitent, compléter leur Bac par une année supplémentaire de Master mais ce ne sera pas obligatoire.

La réforme et l’allongement de la formation initiale des enseignants impliquent de nombreux changements et évolutions : collaborations entre Universités et Hautes Ecoles, décloisonnement des débouchés, renforcement de la formation disciplinaire, développement de la recherche…
 
La réforme crée un master en enseignement pour tous les enseignants, du préscolaire à la 6ème secondaire. Les formations d’enseignants seront organisées en « co-diplomations » entre les Hautes Ecoles et les Universités.

Test de maîtrise du français

L’accès aux études d’enseignant serait soumis à la présentation d’un test diagnostic de maîtrise du français. Un échec éventuel n’empêchera pas l’inscription en Bloc1, un nouvel échec à la fin du 1er quadrimestre obligera l’étudiant à alléger son programme d’études pour y intégrer obligatoirement des cours de remédiation.

Valorisation salariale

La réforme prévoirait également la création d’un barème intermédiaire pour les enseignants formés en 4 ans.

Les objectifs de la réforme

  • Accentuer la maitrise des savoirs (en lien avec les référentiels du Pacte)
  • Développer le numérique
  • Développer la recherche action et la recherche collaborative
  • Favoriser la mobilité internationale

Débouchés : décloisonnement des fonctions

Au niveau des débouchés, les enseignants auraient accès à davantage de classes, via la création de 4 sections :

Section 1 > de la 1ère maternelle à la 2ème primaire
Section 2 > de la 3ème maternelle à la 6ème primaire
Section 3 > de la 5ème primaire à la 3ème secondaire

240 CREDITS – MASTER 4 ANS – HAUTE ECOLE
Les sections 1 et 2 préparent à enseigner toutes les disciplines (maths, français, sciences, géo, histoire) et la section 3 à enseigner une famille de disciplines.
+ Master de spécialisation
Accès à une 5ème année facultative sous la forme d’un master de spécialisation, avec implications sur les débouchés (possibilités d’enseigner à d’autres classes).
Formation de 60 crédits centrée soit sur une discipline particulière, soit sur un approfondissement pédagogique, soit sur la possibilité d’enseigner en immersion linguistique.

Section 4 > de la 3ème à la 6ème secondaire
300 Crédits - Master 5 ans - Université
La section 4 prépare à enseigner une discipline particulière.

ON PARLE DE « TUILAGE »
Exemple : un enseignant dans le secondaire en mathématique peut également donner des cours de mathématiques en 5ème et 6ème primaire.
L’objectif est aussi de favoriser la continuité des apprentissages et de faciliter les différentes transitions (primaire/secondaire, 3ème - 4ème secondaire…)

Restez informés de la réforme sur le blog de la catégorie pédagogique de HELMo
Plus d'infos également dans la revue de presse HELMo


Contact: Etienne Sottiaux
Publié le : 08-05-18