Cette page est compatible avec la fonction "Imprimer" de votre navigateur Web.
Les navigateurs Google Chrome et Opera proposent l'enregistrement au format PDF via leur menu d'impression. Le logiciel libre PDFCreator s'utilise comme une imprimante virtuelle pour enregistrer la page au format PDF.
Logo HELMo Section(s): Fiche descriptive d'une unité d'enseignement
2019-2020
Bachelier : Technologue de laboratoire médical (Option chimie clinique)
UE 2TL01 Hématologie
Responsable de l'UE: EL GUENDI Sonia
Autres enseignants: Aucun

Institut: Sainte-Julienne

Unité obligatoire: Oui

Place dans le programme: 2ème bloc

Langue d'enseignement: Français

Langue d'évaluation: Français

Période de l'année: 1er quadrimestre

Cycle: 1er cycle

Niveau du CEC: Niveau 6

Identification de l'unité d'enseignement: C1-B2-Q1- UE09

Nombre de crédits ECTS: 7,00 crédit(s)

Volume horaire: 107,00 heure(s)

Liste des activités d'apprentissage et leur volume horaire :
Hématologie 44,00 heure(s)
Hématologie appliquée 15,00 heure(s)
Laboratoire d'Hématologie 32,50 heure(s)
Stages préparatoires en hématologie 15,50 heure(s)
Unités d'enseignement prérequises: Unités d'enseignement corequises:
Aucune
Aucune
Modalités exceptionnelles covid-19 : 2019/2020 :
Cette unité d'enseignement a été dispensée au Q1. Toute la matière a donc pu être abordée en présentiel.  Les seules modifications concernent l'évaluation. En raison de la crise sanitaire COVID 19, les modalités d'enseignement et d'évaluation sont adaptées.

Modalités d’évaluation :

En septembre 2020, la cote finale de cette UE est établie de la façon suivante :
·       Travail année : 0 %
·       Examen écrit à distance : 100 %
 
L’examen consistera en une épreuve intégrée reprenant le contenu des différentes activités d’apprentissages de l’UE à savoir les notions théoriques du cours d’« Hématologie » et « laboratoire d’hématologie » ainsi que les exercices du cours d’ « Hématologie appliquée » . Ce test en ligne comprendra des QCMs, des questions à réponses courtes, des réflexions sur des cas cliniques ainsi que l'observation de FHL normaux et pathologiques.

Pour réussir cette UE, il faut obtenir la note minimale de 10/20 de moyenne.

 
Eventuelles connaissances et compétences préalables:
Bases de la biologie cellulaire.
Objectif(s)
Rendre l'étudiant apte à travailler au laboratoire d’hématologie, en routine et en recherche ; lui donner les connaissances générales lui permettant d’utiliser les :
  • Techniques de cytologie hématologique (FHL, diagnostic des leucémies) ;
  • Techniques d’exploration de l’hémostase ;
  • Techniques d’immunohématologie et de transfusion ;
  • Automates (hémogramme, cytologie de flux et reconnaissance cellulaire).
Acquis d'apprentissage (AA) et compétences :
Au terme de l’UE et de manière autonome, l’étudiant :
  • Maîtrise la physiologie et les pathologies des cellules du sang et de la moelle ;
  • Maîtrise la physiologie et les pathologies de l’hémostase ;
  • Décrit les examens permettant le diagnostic et la caractérisation des anémies, des polyglobulies, des anomalies des globules rouges et des globules blancs, des leucémies et autres hémopathies malignes, des anomalies de l’hémostase ;
  • Interprête les résultats de ces examens ; 
  • Différencie les frottis normaux et les frottis pathologiques ; 
  • Connait les valeurs de référence de l'hémogramme et discute les résultats ; 
  • Décrit avec précision les caractéristiques des cellules sanguines ;
  • Maitrise le principe d'un automate utilisé en laboratoire de routine d'hématologie ;
  • Maitrise les techniques de routine d'hématologie et est capable de les réaliser ;
  • Discute et interprète les résultats de cas cliniques obtenus en laboratoire d'hématologie.
 
Compétences du référentiel liées à ces AA : 
S’impliquer dans sa formation et dans la construction de son identité professionnelle (C1)
Participer à l’actualisation de ses connaissances et de ses acquis professionnels (C1.1)
Evaluer sa pratique professionnelle et ses apprentissages (C1.2)
Développer ses aptitudes d’analyse, de curiosité intellectuelle et de responsabilité (C1.3)
Construire son projet professionnel (C1.4)
Exercer son raisonnement scientifique (C1.6)

Prendre en compte les dimensions déontologiques, éthiques, légales et réglementaires (C2)
Respecter la législation et les réglementations (C2.3)

Gérer (ou participer à la gestion) les ressources humaines, matérielles et administratives (C3)
Participer à la démarche qualité (C3.3)
Respecter les normes, les procédures et les codes de bonne pratique (C3.4)

Concevoir des projets techniques ou professionnels complexes dans les domaines biomédical et pharmaceutique (C4)
Intégrer les connaissances de sciences fondamentales, biomédicales et professionnelles (C4.1)
Collecter et analyser l’ensemble des données (C4.2)
Utiliser des concepts, des méthodes, des protocoles (C4.3)
Evaluer la pertinence d’une analyse, d’une méthode (C4.4)
Planifier et réaliser des procédures de contrôle dans le cadre de l’assurance qualité (C4.5)

Assurer une communication professionnelle (C5)
Transmettre oralement et/ou par écrit les données pertinentes (C5.1)

Pratiquer les activités spécifiques au domaine des sciences biomédicales (C6)
Prélever, collecter et conserver des échantillons de différentes origines (humaines, animales, environnementales) en respectant les bonnes pratiques de laboratoire y compris dans la phase pré-analytique (C6.1)
Assurer de façon autonome et rigoureuse la mise en œuvre des techniques analytiques et la maintenance de l’instrumentation (C6.2)
Valider les analyses en s’assurant de leur cohérence et de leur signification clinique (C6.3)
Appliquer les normes de sécurité et de prévention dans les laboratoires biomédicaux (C6.4)

 
Contenu:
Ces activités d’apprentissage apportent conjointement les bases théoriques et pratiques nécessaires à la compréhension de l’hématologie et à sa pratique en laboratoire.
Dispositif d'apprentissage:
Méthodes d’enseignement pour « Hématologie » :
  • Cours théorique magistral.
Méthodes d’enseignement pour « Laboratoire d’hématologie » :
  • L’étudiant s’initie, par la pratique, aux techniques de cytohématologie.
Méthode d'enseignement pour « Hématologie appliquée » :
  • Laboratoire d'exercices illustré par différents cas cliniques et par l'interprétation des résultats d'analyses de cytohématologie : hémogramme, tests de coagulation, immunohématologie.
  • Les exercices sont résolus en classe, individuellement ou en groupe et corrigés par le professeur.
Méthode d'enseignement pour  « Stages préparatoires en hématologie » :
  • Travail de groupe portant sur des recherches sur un automate utilisé en laboratoire de routine d'hématologie.
  • Présentation de l'automate par les étudiants évaluée par le professeur.
 
Contenu pour « Hématologie » :
  • Hématopoïèse et élèments figurés du sang ;
  • Composition du sang et hémogramme ;
  • Physiologie et pathologie des globules rouges ;
  • Physiologie et pathologie des globules blancs ;
  • Aspects génétiques de la cancérisation ;
  • Diagnostic des hémopathologies malignes ;
  • Hémostase et coagulation ;
Contenu pour « Laboratoire d’hématologie »:
  • Explications et consignes sur la réalisation d'un rapport de laboratoire d'hématologie ;
  • Réalisation et coloration de frottis sanguin ;
  • Numération et formule sanguine (NFS ou FHL) ;
  • Numération des globules blancs, des globules rouges et des réticulocytes ;
  • Colorations cytologiques classiques ;
  • Colorations cytologiques spéciales : cytochimie (Noir Soudan) ;
  • Lecture et interprétation de frottis normaux et pathologiques.
Contenu pour  « Hématologie appliquée » :
  • Etude et diagnostic des pathologies du sang et de la moelle (techniques cytologiques) ;
  • Exercices d'interprétation de FHL, hémogramme, test de coagulation, immunohématologie, groupes sanguins ;
  • Exercices d'interprétation des résultats de cas cliniques obtenus par automate.
Contenu pour  « Stages préparatoires en hématologie » :
  • Initation et explications spécifiques aux stages de routine dans le domaine de l'hématologie ;
  • Etude de l'automatisation des techniques manuelles ( Exemple : hémogramme) ;
  • Etude du principe des automates utilisés en routine ;
  • Travail de groupe concernant le principe d'un automate avec explication d'un cas clinique.
Mode d'évaluation (y compris pondération relative):
Lors de la délibération, cette unité d’enseignement vaut 140 points (7 crédits*20) sur le nombre total de points du PAE de l'étudiant.
 
Pour réussir cette UE, il faut la note minimale de 10/20.
 
La présence aux séances de laboratoire d'hématologie, d'hématologie appliquée et de stages préparatoires en hématologie est obligatoire. En cas d'absence non justifiée par un document officiel (ex: certificat médical, certificat de décès d'un membre de la famille, ...), la cote correspondant au « travail année » (cf ci-dessous) sera pondérée par le nombre de présences aux séances.

De même, la présence aux cours d’hématologie est obligatoire. En cas de trop nombreuses (plus de 40%) absences (justifiées ou pas), l’étudiant sera entendu par la direction et il pourra se voir refuser l’accès aux stages et/ou l’accès à la première session d’examens.
 
En janvier, la cote finale de cette UE est établie de la façon suivante :
  • Travail année : 30 %
  • Note examen (oral) : 70 %
Le travail année correspond aux interrogations écrites, aux rapports de laboratoire et au travail de groupe.
Il s'agit de la moyenne obtenue aux interrogations écrites de l’activité d’apprentissage « Hématologie appliquée » (15%), de la moyenne obtenue au travail de groupe réalisé lors de l'activité d'apprentissage " Stage préparatoire en hématologie" (10 %) et de la moyenne obtenue pour les rapports écrits de laboratoire d'hématologie (à réaliser et à rendre à la fin de chaque séance de laboratoire) (5 %).
L’évaluation finale (20 %) correspond à une évaluation pratique de laboratoire qui sera réalisée à la dernière séance de laboratoire et qui est non remédiable pour la session de janvier ; l’examen (50 %) correspond à une épreuve intégrée orale relative à l’activité d’apprentissage « Hématologie » et aux notions théoriques abordées dans les activités d’apprentissage « Hématologie appliquée » et " Stages préparatoires en hématologie".
 
En septembre, la cote finale de cette UE est établie de la façon suivante :
  • Travail année : 0 %
  • Examen (pratique et oral) : 100 %
L’examen consistera en un examen pratique de laboratoire (30%) et en une épreuve intégrée orale ( 70%) relative à l’activité d’apprentissage  « Hématologie » et aux notions théoriques abordées dans les activités d’apprentissage « Hématologie appliquée » et " Stages préparatoires en hématologie".
Sources, références et bibliographie:
Les sources et références qui fondent les apprentissages sont présentes de façon exhaustive dans les notes, supports de cours.
 
Supports pédagogiques:
Pour « Hématologie » :
  • Présentation sous forme de Power Point ;
  • Notes de cours.
Pour « Laboratoire d’hématologie »:
  • Syllabus ;
  • Vidéos illustrant les différents protocoles et manipulations.
Pour « Hématologie appliquée » et « Stages préparatoires en hématologie » :
  • Présentation sous forme de Power Point ;
  • Exercices sous forme de quizz interactifs et de tests en temps réel ( HELMo Learn, Mooc ULiège sur FUN) ;
  • Documentations techniques et scientifiques ;
  • Laboratoire virtuel : https://hv.helmo.be/Consultation/Accueil/Accueil.aspx.
Logo HELMo Section(s): Fiche descriptive d'une unité d'enseignement
2019-2020
Bachelier : Technologue de laboratoire médical (Option chimie clinique)
UE 2TL02 Techniques d'analyse
Responsable de l'UE: MAQUOI Simon
Autres enseignants: LEJEUNE Annabelle, MAHY Florence, TOLLENAERE Stéphanie

Institut: Sainte-Julienne

Unité obligatoire: Oui

Place dans le programme: 2ème bloc

Langue d'enseignement: Français

Langue d'évaluation: Français

Période de l'année: 1er quadrimestre

Cycle: 1er cycle

Niveau du CEC: Niveau 6

Identification de l'unité d'enseignement: C1-B2-Q1-UE10

Nombre de crédits ECTS: 8,00 crédit(s)

Volume horaire: 114,50 heure(s)

Liste des activités d'apprentissage et leur volume horaire :
Chimie Clinique Analytique - labo 20,00 heure(s)
Chimie Clinique Analytique - théorie 7,50 heure(s)
Laboratoire de physique 1,00 crédit(s) 15,00 heure(s)
Physique 3 2,00 crédit(s) 35,00 heure(s)
Radioprotection 1,00 crédit(s) 10,00 heure(s)
Stages préparatoires en Chimie clinique 27,00 heure(s)
Unités d'enseignement prérequises: Unités d'enseignement corequises:
  • UE 1TL03 Sciences chimiques
  • UE 1TL05 Chimie générale
Aucune
Modalités exceptionnelles covid-19 : 2019/2020 :
Contenus:

Chimie Clinique Analytique - laboratoire, Chimie Clinique Analytique - théorie, Stages préparatoires en Chimie clinique, Laboratoire de Physique, Physique 3 et Radioprotection: Le contenu sur lequel porteront les évaluations est inchangé puisque la matière a été vue en présentiel au premier quadrimestre.

Modalités d'évaluation:

Chimie clinique analytique (théorie), Chimie clinique analytique (laboratoire) et Stages préparatoires en chimie clinique:
En septembre 2020 :
Travail année (interrogations théoriques et pratiques, rapports de laboratoires) : 40%
Note examen (écrit en présentiel– épreuve intégrée) : 60%

Physique 3, Laboratoire de Physique et Radioprotection: Le contenu est évalué par un examen oral en présentiel. Les résultats obtenus à ces actitivés d'apprentissage seront à 100% les cotes des examens.

 
Eventuelles connaissances et compétences préalables:
Connaissances théoriques de physique générale.
Objectif(s)

Etude d’une série d’instruments de mesure (fonctionnement et exploitation des résultats) (spectroscopies IR, UV et visible, absorption et émission atomique, RMN).

Acquis d'apprentissage (AA) et compétences :

Au terme de l’UE et de manière autonome, l’étudiant :

  • Connait et comprend les lois de l’absorption d’un rayonnement lumineux par la matière. Il connait les conditions de leurs applications ainsi que leurs limites. Il utilise les lois de l’absorption pour l’exploitation de résultats expérimentaux d’analyses quantitatives ;

  • Comprend le fonctionnement et l’utilité des différents éléments qui composent un appareil de spectrophotométrie. Il en contrôle expérimentalement les principales caractéristiques (contrôle des longueurs d’onde, des absorbances et de la linéarité) ;

  • Vérifie et valide les paramètres caractéristiques d’une méthode d’analyse par spectrophotométrie par l’expérimentation et à l’aide d’outils statistiques ;

  • Contrôle la qualité, calibre et utilise une micropipette selon les règles de bonnes pratiques de laboratoire ;

  • Réalise des étalonnages pour le dosage de divers composés (urinaires, sanguins, …) ;

  • Réalise le dosage de substances spécifiques dans des sérums humains, notamment à l’aide de kits commerciaux. Son travail respecte les méthodes d’analyses reconnues dans les laboratoires de chimie clinique ;

  • Démontre sa connaissance des bonnes pratiques de laboratoire en sélectionnant l’instrumentation utile ;

  • Évalue les risques liés aux propriétés chimiques et physiques des produits utilisés et agit dans le respect des normes environnementales et de sécurité ;

  • Classe les données issues des mesures de laboratoire en fonction de leur pertinence ;

  • Utilise les outils informatiques requis (comme un logiciel de traitement de texte ou un tableur) pour le traitement des données expérimentales et la rédaction d’un rapport scientifique en français ;

  • Consigne ses données et résultats expérimentaux dans un carnet de laboratoire en respectant les règles d’écriture spécifiques enseignées en UE 1TL03 et en UE 1TL05 ;

  • Gère et planifie son temps dans sa pratique et lors des évaluations intermédiaires et terminales. Son travail est précis et soigné ;

  • Explique le fonctionnement de divers appareils de mesure (spectroscopes à infra-rouge, UV ou visible, spectroscopes d’absorption ou d’émission atomique, appareils à résonnement magnétique nucléaire, …) ;

  • Sélectionne une loi théorique modèle (linéaire, polynomiale, exponentielle.....) la mieux adaptée à un ensemble de points expérimentaux et exploite son équation dans la résolution de problèmes ;

  • Explique les différentes lois physiques qui permettent de comprendre un grand nombre de capteurs utilisés dans l'analyse chimique (lois de l'effet photoélectrique, loi de Laplace-Lorentz, loi de courants électriques continus et alternatifs, ...) ;

  • Explique et vérifie différentes lois physiques selon une démarche scientifique basée sur la prise de mesures précises avec différents capteurs (température, pression, …) ;

  • Exploite des résultats expérimentaux en utilisant les outils informatiques et statistiques nécessaires;
  • Démontre sa connaissance de la radioactivité naturelle et artificielle ;
  • Décrit les utilisations principales de la radioactivité et ses effets.

Compétences du référentiel liées à ces AA :

S'impliquer dans sa formation et dans la construction de son identité professionnelle (C1)
Participer à l’actualisation de ses connaissances et de ses acquis professionnels (C1.1)
Evaluer sa pratique professionnelle et ses apprentissages (C1.2)
Développer ses aptitudes d’analyse, de curiosité intellectuelle et de responsabilité (C1.3)
Construire son projet professionnel (C1.4)
Exercer son raisonnement scientifique (C1.6)

Prendre en compte les dimensions déontologiques, étiques, légales et réglementaires (C2)
Respecter la législation et les réglementations (C2.3)
 
Gérer (ou participer à la gestion) les ressources humaines, matérielles et administratives (C3)
Programmer avec ses partenaires, un plan d’actions afin d’atteindre les objectifs définis (C3.1)
Participer à la démarche qualité (C3.3)
Respecter les normes, les procédures et les codes de bonne pratique (C3.4)

Concevoir des projets techniques ou professionnels complexes dans les domaines biomédical et pharmaceutique (C4)
Intégrer les connaissances de sciences fondamentales, biomédicales et professionnelles (C4.1)
Collecter et analyser l’ensemble des données (C4.2)
Utiliser des concepts, des méthodes, des protocoles (C4.3)
Evaluer la pertinence d’une analyse, d’une méthode (C4.4)
Planifier et réaliser des procédures de contrôle dans le cadre de l’assurance qualité (C4.5)

Assurer une communication professionnelle (C5)
Transmettre oralement et/ou par écrit les données pertinentes (C5.1)
Utiliser les outils de communication existants (C5.2)
Développer des modes de communication adaptés au contexte rencontré (C5.4)

Pratiquer les activités spécifiques au domaine des sciences biomédicales (C6)
Prélever, collecter et conserver des échantillons de différentes origines (humaines, animales, environnementales) en respectant les bonnes pratiques de laboratoire y compris dans la phase pré-analytique (C6.1)
Assurer de façon autonome et rigoureuse la mise en œuvre des techniques analytiques et la maintenance de l’instrumentation (C6.2)
Valider les analyses en s’assurant de leur cohérence et de leur signification clinique (C6.3)
Appliquer les normes de sécurité et de prévention dans les laboratoires biomédicaux (C6.4)

 
Contenu:

Les activités d’apprentissage « Physique 3 », "Radioprotection", « Chimie clinique analytique (théorie et laboratoire) », « Stages préparatoires en chimie clinique » et « Laboratoire de physique » permettent d’asseoir les bases théoriques et pratiques concernant les techniques et méthodes de dosages réalisées en laboratoire clinique. Ces bases seront mises en application en milieu professionnel dans l’activité d’apprentissage « Stage clinique 1 » de l’UE2TL05 et « Stage clinique 2 » de l’UE3TL06.

Dispositif d'apprentissage:
Méthodes d'enseignement pour "Physique 3":
- Cours ex-cathedra avec utilisation de supports multimédia ;
- Exercices d'application des notions.
Méthodes d’enseignement pour « Chimie clinique analytique (théorie) » :
- Présentation power-point suivie à l’aide d’un syllabus. Des documents annexes pourront être distribués lors de séances thématiques.
Méthodes d’enseignement pour « Chimie clinique analytique (laboratoire) » et pour « Stages préparatoires en chimie clinique » :
- Apprentissage, par l’expérimentation, de la spectrophotométrie UV-Visible ;
- Analyse des résultats expérimentaux à l’aide d’outils statistiques spécifiques au contrôle de la qualité des méthodes d’analyse.
Méthodes d’enseignement pour « Laboratoire de physique » :
- Séances de laboratoire de mesures physiques utiles à la compréhension de la théorie vue en Physique 3 ;
Au cours des séances de travaux pratiques réalisés par groupe, l’étudiant :
- Suit une démarche scientifique afin d’établir ou de vérifier des lois physiques à partir d’expériences réelles, de simulations ou de vidéos ;
- Manipule différents capteurs de mesure (multimètre, capteur magnétique,...) ;
- Exploite des mesures en utilisant  les lois statistiques simples ainsi qu’un tableur ;
Après chaque séance, chaque groupe rédige, à l’aide d’un traitement de texte (et éventuellement d’un tableur), un rapport précis de la séance.
Méthodes d'enseignement pour "Radioprotection":
- Cours théorique illustré, ponctué de discussions et d'exercices.

Contenu pour « Physique 3 » :
- Electrostatique : loi de Coulomb, notion de champs électrique, notion de différence de potentiel ;
- Electrocinétique : analogie avec un circuit hydraulique, lois des courants électriques, le condensateur, le compteur Coulter ;
- Electromagnétisme : champs magnétiques des aimants, champs magnétiques des courants électriques, forces magnétiques, phénomènes d'induction électromagnétique ;
- Les courants alternatifs : production d'une tension alternative, grandeurs caractéristiques et effets d'une tension alternative, les circuits, le transformateur, redressement d'une tension alternative par une diode au silicium ;
- Amplification des signaux : le transistor à effet de champ – FET, quelques détecteurs basés sur la production d'électricité ;
- Ondes électromagnétiques et physique quantique : ondes électromagnétiques, physique quantique, les microscopes électroniques ;
- Spectroscopie: spectrophotométrie d’absorption atomique, technique d’émission de flamme, spectroscopie par transformée de Fourier, spectroscopie infrarouge, résonnance magnétique nucléaire.
Contenu pour « Chimie clinique analytique (théorie) » :
- La spectrophotométrie : théorie, loi de Beer-Lambert, écarts, méthodes d'étalonnage, précision, exactitude, limite de détection, quantification, correction de turbidité ;
Contenu pour « Chimie clinique analytique (laboratoire) » :
- Contrôle qualité d'une micropipette ;
- Contrôle de qualité d'un spectrophotomètre : contrôle des longueurs d’onde, de la linéarité et de l’exactitude des absorbances ;
- Contrôle de l’utilisation des micropipettes et de l’exactitude et de la précision des dilutions, par spectrophotométrie ;
- Les paramètres d’un dosage colorimétrique (méthode au point final).
Contenu pour « Stages préparatoires en chimie clinique » :
- Exploration du métabolisme humain: utilisation des principales méthodes de dosage par spectrométrie UV-Visible pour doser différents métabolites présents dans un sérum humain.
Contenu pour « Laboratoire de physique »
- Mesures de champs électriques ;
- Mesures de champs magnétiques ;
- Mesures de courants alternatifs, utilisation de circuits électroniques simples ;
- Construction et caractérisation d'un condensateur et d'un transformateur électriques.
Contenu pour "Radioprotection" :
- Le phénomène par lui-même ;
- Les effets sur les molécules biologiques ;
- Les effets sur les cellules et les êtres vivants pluricellulaires dont l'homme ;
- Les utilisations pacifiques ;
- Les locaux de travail et les règles de sécurité ;
- La problématique des déchets ;
- L'emploi des radio-isotopes dans le domaine biomédical à l'heure actuelle.
Mode d'évaluation (y compris pondération relative):
Lors de la délibération, cette unité d'enseignement vaut 160 points (8 crédits*20) sur le nombre total de points du PAE de l'étudiant.

La cote globale de l'UE est la moyenne pondérée des différentes cotes des activités d'apprentissage: la cote "Physique 3" intervient pour 30% (48 points), celle de l'évaluation intégrée "Chimie clinique analytique (théorie)", "Chimie clinique analytique (laboratoire)" et "Stages préparatoires en chimie clinique" intervient pour 50% (80 points), celle de "Laboratoire de physique" intervient pour 12.5% (20 points) et celle de "Radioprotection" pour 7.5% (12 points).
Pour réussir cette UE, il faut obtenir la note minimale de 10/20 de moyenne.

La présence aux séances de laboratoire de physique, de chimie clinique analytique (laboratoire) et de stages préparatoires en chimie clinique est obligatoire. En cas d'absence non justifiée par un document officiel (ex: certificat médical, certificat de décès d'un membre de la famille, ...), la moyenne des cotes des rapports de laboratoire sera pondérée par le nombre de présences aux séances.

Modalités d’évaluation pour « Physique 3 » :
En janvier et septembre :
Travail année : 0%
Note examen (oral) : 100%

Modalités d’évaluation pour "Chimie clinique analytique (théorie)" , « Chimie clinique analytique (laboratoire) » et « Stages préparatoires en chimie clinique » :
En janvier et septembre :
Travail année (interrogations théoriques et pratiques, rapports de laboratoires) : 40%
Note examen (écrit – épreuve intégrée) : 60%

Modalités d’évaluation pour « Laboratoire de physique» :
En janvier et en septembre:
- Travail année (rapports de laboratoires): 25%
- Note examen (oral):  75%

Modalités d'évaluation pour "Radioprotection" :
En janvier et en septembre:
- Travail année: 0%
- Note examen (oral): 100%
Sources, références et bibliographie:
Les sources et références sont présentes de façon exhaustive dans les notes et supports de cours.
Supports pédagogiques:
  • Notes de cours et de laboratoires ;
  • Tables de constantes physiques et statistiques
  • Certains modes opératoires et fiches techniques distribués à l'étudiant lors des séances de laboratoire.
Logo HELMo Section(s): Fiche descriptive d'une unité d'enseignement
2019-2020
Bachelier : Technologue de laboratoire médical (Option chimie clinique)
UE 2TL03 Chimie clinique et biochimie I
Responsable de l'UE: EL GUENDI Sonia
Autres enseignants: RASKIN Catherine

Institut: Sainte-Julienne

Unité obligatoire: Oui

Place dans le programme: 2ème bloc

Langue d'enseignement: Français

Langue d'évaluation: Français

Période de l'année: 1er quadrimestre

Cycle: 1er cycle

Niveau du CEC: Niveau 6

Identification de l'unité d'enseignement: C1-B2-Q1-UE11

Nombre de crédits ECTS: 5,00 crédit(s)

Volume horaire: 69,00 heure(s)

Liste des activités d'apprentissage et leur volume horaire :
Biochimie 1 3,00 crédit(s) 42,00 heure(s)
Chimie clinique 1 2,00 crédit(s) 27,00 heure(s)
Unités d'enseignement prérequises: Unités d'enseignement corequises:
Aucune
  • UE 2TL05 Chimie clinique et biochimie II
Modalités exceptionnelles covid-19 : 2019/2020 :
Cette unité d'enseignement a été dispensée au premier quadrimestre. Toute la matière a donc pu être abordée en présentiel. Les seules modifications concernent donc l'évaluation qui est adaptée comme suit :

Modalités d’évaluation pour « Biochimie 1» :
En septembre, les modalités d’évaluation restent les mêmes à l’exception de l’évaluation écrite qui se fera sous forme d’un test réalisé à distance (et non en présentiel), de manière individuelle et selon un temps imparti. Toute homologie entre copies entrainera l’annulation du test. Ce test portera sur toute la matière vue en Biochimie 1 en tenant compte des dispenses éventuellement obtenues par l’étudiant au cours du premier quadrimestre. 

Modalités d’évaluation pour « Chimie clinique 1» :
En septembre 2020 :
  • Travail année : 0% 
  • Note examen (écrit) : 100 %
L’examen écrit se fera sous forme d’un test en ligne via HELMo Learn selon un temps imparti. Ce test se basera sur la matière vue tout au long du premier quadrimestre. Ce test comportera des QCMs, des questions à réponses courtes, des descriptions et des réflexions sur des cas cliniques.

Pour réussir cette UE, il faut obtenir la note minimale de 10/20 de moyenne.
 
 
Eventuelles connaissances et compétences préalables:
Anatomie des systèmes humains (tissulaire, circulatoire, digestif, urinaire, musculaire, reproducteur, osseux, glandes endocrines).
Objectif(s)
Etude du fonctionnement d’un laboratoire de chimie clinique, des analytes dosés dans différents milieux biologiques (glucides, lipides, protéines, enzymes, acides nucléiques), des techniques de dosage et de l’intérêt de leur exploration.
Acquis d'apprentissage (AA) et compétences :
Au terme de cette UE et de manière autonome, l’étudiant :
  • Décrit les propriétés générales des glucides, des lipides, des protéines, des enzymes et des acides nucléiques ;
  • Représente, par une formule chimique, des glucides à partir de leur nom ou à partir de faits expérimentaux ;
  • Nomme un glucide à partir d’une formule chimique ;
  • Applique la loi de Biot ;
  • Reconnait, à partir d’une formule chimique, à quelle classe de lipides appartient la molécule ;
  • Dessine des acides gras (saturés ou non), des glycérides et des phospholipides ;
  • Calcule l’indice d’iode ou de saponification des lipides ou les exploite pour déterminer certaines propriétés du lipide ;
  • Calcule le point isoélectrique des acides aminés ;
  • Détermine la charge d’un acide aminé ou d’un peptide en fonction du pH ;
  • Dessine un peptide connaissant sa composition en acides aminés ;
  • Explique le principe des techniques de séparation et de purification des protéines et prédit comment les protéines d’un mélange seront séparées ;
  • Détermine la structure primaire d’un peptide à partir de résultats expérimentaux ;
  • Exploite des données pour calculer les paramètres cinétiques d’une enzyme et/ou pour déterminer le type d’inhibiteur auquel une enzyme a été exposée ;
  • Décrit la réplication de l’ADN, la transcription et la traduction ;
  • Résout des exercices sur la synthèse des protéines ;
  • Distingue et explique les trois phases suivantes : pré-analytique, analytique et post-analytique ;
  • Explique les sources d’erreurs spécifiques des différentes phases ;
  • Décrit les différents types de prélèvements effectués en chimie clinique ainsi que les analytes à doser correspondants ;
  • Décrit et exploite une fiche d’analyses médicales ;
  • Définit les intervalles de référence, les cut-off, la sensibilité et la spécificité ;
  • Décrit et explique les principales méthodes de dosage en chimie clinique et l’instrumentation ;
  • Interprète les données biologiques et sait discerner les valeurs pathologiques des valeurs normales ;
  • Explique les notions de base relatives à l'assurance qualité comme l’agrément, l’accréditation et les normes ISO.
 
Compétences du référentiel liées à ces AA :
S’impliquer dans sa formation et dans la construction de son identité professionnelle (C1)
Participer à l’actualisation de ses connaissances et de ses acquis professionnels (C1.1)
Evaluer sa pratique professionnelle et ses apprentissages (C1.2)
Développer ses aptitudes d’analyse, de curiosité intellectuelle et de responsabilité (C1.3)
Construire son projet professionnel (C1.4)
Exercer son raisonnement scientifique (C1.6)

Gérer (ou participer à la gestion) les ressources humaines, matérielles et administratives (C3)
Programmer avec ses partenaires, un plan d’actions afin d’atteindre les objectifs définis (C3.1)

Concevoir des projets techniques ou professionnels complexes dans les domaines biomédical et pharmaceutique (C4)
Intégrer les connaissances de sciences fondamentales, biomédicales et professionnelles (C4.1)
Collecter et analyser l’ensemble des données (C4.2)
Utiliser des concepts, des méthodes, des protocoles (C4.3)
Evaluer la pertinence d’une analyse, d’une méthode (C4.4)

Assurer une communication professionnelle (C5)
Transmettre oralement et/ou par écrit les données pertinentes (C5.1)
Développer des modes de communication adaptés au contexte rencontré (C5.4)
Contenu:
Ces deux activités d’apprentissage apportent conjointement les bases théoriques nécessaires à la compréhension de la biologie médicale.
Dispositif d'apprentissage:
Méthodes d’enseignement pour «Biochimie 1» :
  • Cours théorique agrémenté d’exercices à résoudre en classe, individuellement ou en groupe et corrigés par le professeur, et de fiches de travail à réaliser au domicile à l’aide des notes de cours ou de toutes autres ressources scientifiques.
Méthodes d’enseignement pour «Chimie clinique 1» :
  • Cours théorique agrémenté d'exercices, de mises en situation et de séminaires donnés par des professionnels se basant sur leur expérience et la réalité du terrain.
 
Contenu pour «Biochimie 1» :
  • Les glucides : classification, les oses, les osides, exercices ;
  • Les lipides : les acides gras, les glycérides, les stérides, les lipides complexes, la vitamine A, exercices ;
  • Les protéines : composition et définition, les acides aminés, le lien peptidique, la structure des protéines, la dénaturation protéique, la solubilité des protéines, la séparation et la purification des protéines, la détermination de la structure primaire d’une protéine, le découpage sélectif des protéines en petits peptides, la coloration des protéines, les propriétés antigéniques des protéines, la description de quelques protéines importantes, exercices ;
  • Les enzymes : généralités, le contrôle et la régulation des enzymes, le site actif et la spécificité des enzymes, la cinétique enzymatique, les facteurs d’influence, les effecteurs enzymatiques, exercices ;
  • Les acides nucléiques : introduction, l’ADN, l’ARN, exercices.
Contenu pour «Chimie clinique 1» :
  • Introduction à la chimie clinique : définition et organisation d’un laboratoire de chimie clinique, échantillons biologiques et prélèvements, analytes ou substances à doser, exploration d’une fiche d’analyses médicales, phase pré-analytique, phase analytique et phase post-analytique, sources d’erreurs ;
  • Définition des notions de base relatives à l’assurance qualité : l'agrément, l'accréditation et les normes ISO ; 
  • Définition de différentes notions analytiques : exactitude, sensibilité, spécificité, précision ;
  • Variabilité biologique et imprécision liée à la technique ;
  • Evaluation de la qualité des résultats : erreurs fortuites, erreurs systématiques, erreurs grossières ;
  • Techniques de mesure et instrumentation : techniques optiques (absorbance, turbidimétrie, néphélométrie, chimiluminescence, fluorescence), potentiométrie, mesures en point final ;
  • Méthodes de dosage par molécule : électrolytes et équilibre acide-base : dosage du calcium (méthode par complexation avec o-cresolphtaléine), dosage du magnésium (méthode au calgamite) ; glucides : dosage du glucose (méthode RTU) ; lipides : dosage du cholestérol (méthode PAP).
Mode d'évaluation (y compris pondération relative):
Lors de la délibération, cette unité d'enseignement vaut 100 points (5 crédits *20) sur le nombre total de points du PAE de l'étudiant.

La cote globale de l’UE est la moyenne pondérée des cotes obtenues aux deux activités d'apprentissage: "Biochimie 1" intervient pour 60 % ( 60 points) et "Chimie clinique 1" pour 40 % ( 40 points).

Pour réussir cette UE, il faut obtenir la note minimale de 10/20 de moyenne.

La présence aux séances de «Chimie clinique 1» est obligatoire. En cas de trop nombreuses (plus de 40%) absences (justifiées ou pas), l’étudiant sera entendu par la direction et il pourra se voir refuser l’accès aux stages et/ou l’accès à la première session d’examens.


Modalités d'évaluation pour "Biochimie 1" :
En janvier et septembre:
-    Travail année : 80 %
-    Note examen (écrit) : 20 %
Le travail année porte sur deux interrogations (35 % pour l'interrogation sur les glucides et les lipides et 40 % pour l'interrogation sur les protéines et les enzymes) et sur la moyenne obtenue pour les fiches de travail (5 %). Pour chacune des interrogations, une note supérieure ou égale à 10/20 donne droit à une dispense de la matière correspondante pour l'examen de janvier, ou de septembre le cas échéant. Dans le cas contraire, ces matières sont de nouveau évaluées lors de l'examen de janvier, voire de septembre, et les nouvelles notes ainsi obtenues remplacent celles acquises durant le quadrimestre. Aucune dispense partielle n'est accordée d'une année académique à l'autre.

Modalités d'évaluation pour "Chimie clinique 1" :
En janvier :
-    Travail année : 30 % 
-    Note examen (écrit) : 70 %
La note année correspond à la moyenne des cotes obtenues aux interrogations. 
En septembre :
-    Travail année : 0 % 
-     Note examen (écrit) : 100 %
Sources, références et bibliographie:

Les sources et références qui fondent les apprentissages sont présentes de façon exhaustive dans les notes, supports de cours.

Supports pédagogiques:
Pour «Biochimie 1» :
  • Syllabus, recueil d’exercices et présentation Power Point.
 
Pour «Chimie clinique 1» :
  • Présentation Power Point et documentations techniques/scientifiques ;
  • Notes de cours ;
  • Laboratoire virtuel : https://hv.helmo.be/Consultation/Accueil/Accueil.aspx.
Logo HELMo Section(s): Fiche descriptive d'une unité d'enseignement
2019-2020
Bachelier : Technologue de laboratoire médical (Option chimie clinique)
UE 2TL04 Microbiologie II
Responsable de l'UE: MAHY Florence
Autres enseignants: EL GUENDI Sonia, QUINTING Birgit

Institut: Sainte-Julienne

Unité obligatoire: Oui

Place dans le programme: 2ème bloc

Langue d'enseignement: Français

Langue d'évaluation: Français

Période de l'année: 1er quadrimestre

Cycle: 1er cycle

Niveau du CEC: Niveau 6

Identification de l'unité d'enseignement: C1-B2-Q1-UE12

Nombre de crédits ECTS: 5,00 crédit(s)

Volume horaire: 72,00 heure(s)

Liste des activités d'apprentissage et leur volume horaire :
Immunologie 1,00 crédit(s) 15,00 heure(s)
Microbiologie appliquée 2,00 crédit(s) 30,00 heure(s)
Microbiologie générale 2 1,00 crédit(s) 12,00 heure(s)
Stages préparatoires en microbiologie 1,00 crédit(s) 15,00 heure(s)
Unités d'enseignement prérequises: Unités d'enseignement corequises:
Aucune
  • UE 2TL07 Microbiologie III
Modalités exceptionnelles covid-19 : 2019/2020 :
En raison de la crise sanitaire COVID 19, les modalités d'enseignement et d'évaluation sont adaptées pour la session de septembre.
Cette unité d'enseignement a été dispensée au Q1. Toute la matière a donc pu être abordée en présentiel. Les seules modifications concernent l'évaluation.
En raison de la crise sanitaire COVID 19, les modalités d'enseignement et d'évaluation sont adaptées.

MICROBIOLOGIE 2
1. Les matières ciblées pour Microbiologie 2, et qui feront l'objet de l'évaluation, éditées sur la fiche d’UE en septembre 2019, restent d’application.
2. Les dispositifs d'apprentissage restent inchangés car non impactés par la crise sanitaire.

3. Modalités d’adaptation de l’évaluation :
En septembre 2020 :
· Travail année : 0 %
· Note examen
(Si pas autorisé en présentiel: Test en ligne via HELMo learn) : 100 %
                        ( Si autorisé en présentiel: examen écrit):100%


STAGE PREPARATOIRE EN MICROBIOLOGIE
1. Les matières ciblées pour Stage préparatoiren en microbiologie, et qui feront l'objet de l'évaluation, éditées sur la fiche d’UE en septembre 2019, restent d’application.
2. Les dispositifs d'apprentissage restent inchangés car non impactés par la crise sanitaire.

3. Modalités d’adaptation de l’évaluation :
En septembre 2020 :
· Travail année : 0 %
· Note examen
(Si pas autorisé en présentiel: Test en ligne via HELMo learn) : 100 %
                        ( Si autorisé en présentiel: examen écrit):100%

Microbiologie appliquée


1. Les matières ciblées pour Microbiologie appliquée, et qui feront l'objet de l'évaluation, éditées sur la fiche d’UE en septembre 2019, restent d’application.
2. Les dispositifs d'apprentissage restent inchangés car non impactés par la crise sanitaire.
3. Modalités d’adaptation de l’évaluation :

En septembre 2020 :
  • Travail année : 0% 
  • Note examen (écrit) : 100 %
L’examen écrit se fera sous forme d’un test en ligne via HELMo E-Learning selon un temps imparti. Ce test en ligne comportera des QCMs, des questions à réponses courtes, des descriptions et des réflexions sur des cas cliniques.

Modalités d’évaluation pour « Immunologie » :
En septembre 2020 :
  • Travail année : 10% (Réponses aux tests en temps réel)
  • Note examen (oral) : 90 %
Eventuelles connaissances et compétences préalables:

Néant.
Objectif(s)
Acquérir les bases théoriques nécessaires à
  • la compréhension du fonctionnement du système immunitaire ainsi que des pathologies liées au dysfonctionnement de ce dernier ;
  • l’analyse immunologique et bactériologique des fluides humains (sérum, plasma, sang, liquide céphalo-rachidien (LCR), urine, expectoration, frottis de gorge) pour appréhender les stages cliniques.
Acquis d'apprentissage (AA) et compétences :
Au terme de cette UE et de manière autonome, l’étudiant :
  • Décrit les différentes techniques courantes en laboratoire de microbiologie (stérilisation, désinfection, ensemencement de milieux de culture, dénombrement bactérien) ;
  • Décrit les différentes analyses bactériologiques à partir de fluides humains (urine, gorge, expectoration, LCR, selles et prélèvement urétral et vaginal) ;
  • Décrit les différentes techniques d’analyses immunologiques bactériennes ;
  • Décrit la nomenclature et les caractères biochimiques des familles bactériennes les plus rencontrées en milieu hospitalier et présentant un intérêt clinique ;
  • Décrit les différentes techniques d’analyses immunologiques virales ;
  • Cite et décrit les organes, tissus, cellules et molécules intervenant dans le système immunitaire ;
  • Décrit les différents mécanismes de l’immunité innée et adaptative ;
  • Identifie et explique la physiopathologie et les techniques de diagnostic des affections d’hypersensibilité, des maladies auto-immunes, des immunodéficiences et du rejet des greffes ;
  • Détermine les procédures à suivre (choix du schéma d’analyse, techniques de mise en évidence des antigènes (Ag), des Ac, datation de l’infection, vérification de l’efficacité d’une vaccination…). 
Compétences du référentiel liées à ces AA :
S'impliquer dans sa formation et dans la construction de son identité professionnelle (C1)
Participer à l’actualisation de ses connaissances et de ses acquis professionnels (C1.1)
Evaluer sa pratique professionnelle et ses apprentissages (C1.2)
Développer ses aptitudes d’analyse, de curiosité intellectuelle et de responsabilité (C1.3)
Construire son projet professionnel (C1.4)
Exercer son raisonnement scientifique (C1.6)

Gérer (ou parcitiper à la gestion) les resources humaines, matérielles et administratives (C3)
Programmer avec ses partenaires, un plan d’actions afin d’atteindre les objectifs définis (C3.1)
Respecter les normes, les procédures et les codes de bonne pratique (C3.4)

Concevoir des projets techniques ou professionnels complexes dans les domaines biomédical et pharmaceutique (C4)
Intégrer les connaissances de sciences fondamentales, biomédicales et professionnelles (C4.1)
Collecter et analyser l’ensemble des données (C4.2)
Utiliser des concepts, des méthodes, des protocoles (C4.3)
Evaluer la pertinence d’une analyse, d’une méthode (C4.4)

Assurer une communication professionnelle (C5)
Transmettre oralement et/ou par écrit les données pertinentes (C5.1)
Utiliser les outils de communication existants (C5.2)

Pratiquer les activités spécifiques au domaines des sciences biomédicales (C6)
Valider les analyses en s’assurant de leur cohérence et de leur signification clinique (C6.3)

 
Contenu:
Les activités d’apprentissage « Microbiologie générale 2 » et « Stages préparatoires en microbiologie » décrivent les bases théoriques du diagnostic des infections bactériennes et virales. Les activités d’apprentissage « Immunologie » et « Microbiologie appliquée » décrivent les mécanismes mis en œuvre par le système immunitaire pour se défendre contre ces infections ainsi que les techniques d’analyses immunologiques découlant de la réponse immune.
 
Dispositif d'apprentissage:
Méthodes d’enseignement pour « Microbiologie générale 2 » :
  • Cours théorique illustré par de nombreux exemples.
Méthodes d’enseignement pour « Microbiologie appliquée » :
  • Cours théorique agrémenté de cas cliniques, d'exercices et de travaux de groupes.
Méthodes d’enseignement pour « Stages préparatoires en microbiologie » :
  • Cours théorique illustré par des exemples et du matériel de laboratoire ainsi que par une visite détaillée du laboratoire.
Méthodes d’enseignement pour « Immunologie » :
  • Cours théorique illustré d’exemples et d’exercices.
 
Contenu pour « Microbiologie générale 2 » :
  • Immunité générale et réactions immunitaires liées aux infections bactériennes;
  • Introduction à la nomenclature bactérienne.
Contenu pour « Microbiologie appliquée » :
  • Définition des anticorps, des antigènes, l’immunogénicité et l’antigénicité ;
  • Différence entre anticorps monoclonaux et anticorps polyclonaux ;
  • Les outils de la sérologie : Ac monoclonaux, détection et dosage de l’Ag, détection et dosage des Ac (IgM et IgG), datation de l’immunisation, automates permettant les immunodosages, tigettes et plaquettes de diagnostic, techniques plus anciennes ;
  • Fiches et travail de groupe concernant le diagnostic des maladies infectieuses (bactériennes, virales et parasitaires) ;
  • Etude de l’auto-immunité (diagnostic, traitements) ;
  • Sérologie des maladies virales;
  • Vaccins, suivi des vaccinations et mécanismes d'action.
Contenu pour « Stages préparatoires en microbiologie » :
  • Etude des différentes techniques de désinfection et de stérilisation du matériel de laboratoire ;
  • Etude des différentes techniques d’ensemencement ;
  • Etude des différentes techniques de dénombrement ;
  • Etude des analyses bactériologiques (dénombrement, identification et antibiogramme) de prélèvements de gorge, de liquide céphalo-rachidien, urétraux, vaginaux et de selles.
Contenu pour « Immunologie » :
  • L’Anatomie du système immunitaire : les organes, les tissus, les cellules, les molécules.
  • Les mécanismes du système immunitaire : l’immunité innée et l’immunité adaptative.
  • Les dérèglements du système immunitaire (hypersensibilités, maladies auto-immunes, les immunodéficiences, les rejets de greffes : physiopathologie et diagnostic).
Mode d'évaluation (y compris pondération relative):
Lors de la délibération, cette unité d’enseignement vaut 100 points (5 crédits*20) sur le nombre total de points du PAE de l'étudiant.
 
La cote globale de l’UE est la moyenne pondérée par le nombre d’ECTS des cotes obtenues aux activités d’apprentissage. « Microbiologie générale 2 », « Stage préparatoire en microbiologie » et « Immunologie » interviennent chacun pour 20% (20 points) et « Microbiologie appliquée»  intervient pour 40% (40 points).
 
Pour réussir cette UE, il faut obtenir la note minimale de 10/20 de moyenne.
 
La présence aux séances de « Microbiologie générale 2 », de « Microbiologie appliquée » et de « Stages préparatoires en microbiologie » est obligatoire. En cas d'absences non justifiées par un document officiel (ex: certificat médical, certificat de décès d'un membre de la famille, ...), l’étudiant sera entendu par la direction et il pourra se voir refuser l’accès aux stages et/ou l’accès à la première session d’examen.
 
Modalités d’évaluation pour « Microbiologie générale 2 » :
En janvier et septembre :
  • Travail année : 0%
  • Note examen (écrit) : 100 %
 
Modalités d’évaluation pour « Microbiologie appliquée »:
En janvier :
  • Travail année : 30 %
  • Note examen (écrit) : 70 %
La note année porte sur un travail de groupe basé sur des recherches et la rédaction d'une fiche de diagnostic ainsi que d'une présentation orale. Ce travail est non remédiable et non dissociable.
En septembre :
  • Travail année : 0%
  • Note examen (écrit) : 100 %
 
 Modalités d’évaluation pour « Immunologie » :
En janvier et septembre :
  • Travail année : 10% (Réponses aux tests en temps réel)
  • Note examen (écrit) : 90 %

Modalités d’évaluation pour « Stages préparatoires en microbiologie » :
En janvier :
  • Travail année : 100%
  • Note examen : 0 %
Le travail année porte sur une interrogation écrite non remédiable.
En septembre :
  • Travail année : 0%
  • Note examen (écrit) : 100 %
Sources, références et bibliographie:
Les sources et références sont présentes de façon exhaustives dans les notes, supports de cours.


 
Supports pédagogiques:
Pour « Microbiologie générale 2 » :
  • Syllabus ;
  • Présentation powerpoint.
 
Pour « Microbiologie appliquée » :
  • Présentation powerpoint;
  • Documentations techniques et scientifiques.
 
Pour « Stages préparatoires en microbiologie » :
  • Syllabus ;
  • Présentation powerpoint.
 
Pour « Immunologie » :
  • Syllabus;
  • Présentation PowerPoint.
Logo HELMo Section(s): Fiche descriptive d'une unité d'enseignement
2019-2020
Bachelier : Technologue de laboratoire médical (Option chimie clinique)
UE 2TL05 Chimie clinique et biochimie II
Responsable de l'UE: LEJEUNE Annabelle
Autres enseignants: EL GUENDI Sonia, MAHY Florence, RASKIN Catherine, TOLLENAERE Stéphanie

Institut: Sainte-Julienne

Unité obligatoire: Oui

Place dans le programme: 2ème bloc

Langue d'enseignement: Français

Langue d'évaluation: Français

Période de l'année: 2ème quadrimestre

Cycle: 1er cycle

Niveau du CEC: Niveau 6

Identification de l'unité d'enseignement: C1-B2-Q2-UE13

Nombre de crédits ECTS: 11,00 crédit(s)

Volume horaire: 299,50 heure(s)

Liste des activités d'apprentissage et leur volume horaire :
Biochimie 2 2,00 crédit(s) 25,50 heure(s)
Chimie clinique 2 26,50 heure(s)
Laboratoire de Chimie clinique 62,00 heure(s)
Physiopathologie 2,00 crédit(s) 25,50 heure(s)
Stage clinique 1 1,00 crédit(s) 160,00 heure(s)
Unités d'enseignement prérequises: Unités d'enseignement corequises:
Aucune
  • UE 2TL03 Chimie clinique et biochimie I
Modalités exceptionnelles covid-19 : 2019/2020 :
En raison de la crise sanitaire COVID 19, les modalités d'enseignement et d'évaluation sont adaptées:

Les matières ciblées pour chaque activité d'apprentissage, et qui feront l'objet de l'évaluation, sont reprises dans cet espace de la fiche d'UE.
 
Pour Biochimie 2 :
  • Bioénergétique ;
  • Métabolisme des glucides ;
  • Métabolisme des lipides ;
  • Métabolisme des acides aminés.
Pour Chimie clinique 2 :
  • Dosage des protéines, des acides aminés et des enzymes ;
  • Principes d’enzymologie clinique ;
  • Techniques immunochimiques ;
  •  
Pour Laboratoire de Chimie clinique :
  • Dosage des protéines totales ;
  • Mesures d’activités enzymatiques et expérimentation sur le modèle de Michaelis-Menten ;
  • Dosages d’un substrat et d’une enzyme par mesures d’activités enzymatiques.
Pour Physiopathologie :
  • Notions générales (définition de l’état pathologique, classification et manifestation des pathologies) ;
  • L’inflammation et son exploration biologique ;
  • Pathologies immunitaires ;
  • Pathologies tumorales : introduction à la cancérologie ;
  • Système cardiaque et les marqueurs de dysfonctionnement cardiaque.
Pour Stage clinique 1 :
  • Le contenu du Stage clinique 1 édité sur la fiche UE en septembre 2019 reste d’application.
 
Les dispositifs d'apprentissage adaptés se trouvent dans la section "Adaptations Q2 2019-2020" sur HELMo Learn pour chaque activité d'apprentissage.
 
Pour Biochimie 2:
  • Bioénergétique: matière vue en présentiel
  • Métabolisme des glucides: matière vue en partie en présentiel et à distance
  • Métabolisme des lipides et des acides aminés: matière vue à distance
L’enseignement à distance a été réalisé via HELMo Learn à partir des ressources suivantes:
  • Syllabus (contenant la théorie et des exercices)
  • Powerpoint non commenté
  • Vidéos du powerpoint commenté
  • Recueil d’exercices
Un forum de discussion a aussi été créé sur HELMo Learn de façon à ce que tous les étudiants puissent profiter des questions posées et des explications données.
Les consignes de travail ont été données via ce forum. Pour chaque cours, les étudiants ont été informés précisément de la matière à travailler (pages du syllabus, dias du powerpoint non commenté, vidéos, exercices du syllabus et des recueils).
Des fiches d’exercices sur l’ensemble de la matière ont été proposées à titre formatif sur HELMo Learn; les fiches commentées et corrigées ont été également déposées sur HELMo Learn.
Une interrogation formative sur les deux premiers chapitres a été proposée sur HELMo Learn tout comme le correctif.

Pour Chimie clinique 2 :
  • Méthodes immunochimiques vues à distance (ppt commenté, exercices, synthèse collaborative et livre de référence (PDF))
  • Les dosages des enzymes et des substrats : exemple et rappels (ppt commenté)
  • Travail individuel (automate ou POCT) réalisé à domicile (consignes, canevas et grille d’évaluation)
Pour Laboratoire de Chimie clinique :
  • Deux rapports à domicile sur base de données obtenues l’année précédente (Michaelis-Menten et dosage de l’urée)
  • Exercices à réaliser en groupe (à distance) et échange des correctifs (thème du dosage des enzymes et des substrats)
Pour chimie clinique 2 et le Laboratoire de chimie clinique, toutes les consignes et informations sur le travail à distance ont été communiquées via Helmo-Learn (forum et fichiers) et un espace d’échange à été également créé sur Teams (UE2TL05).
 
Pour Physiopathologie :
  • Chapitre 4 : Pathologie tumorale
  • Chapitre 5 : Système cardiaque et les marqueurs de dysfonctionnement cardiaque
  • Epreuve formative : Cas cliniques
Pour Stage clinique 1 :
Le dispositif du Stage clinique 1 édité sur la fiche UE en septembre 2019 reste d’application à l’exception de la durée du stage qui sera réduite à 2 semaines. Les responsables des stages contacteront personnellement les étudiants pour leur communiquer les modifications du planning de stage.

Malgré l’interruption momentanée des stages pour répondre aux mesures de confinement, le volume horaire des stages/AIP sera conforme aux prescrits décrétaux.


 
Les dispositifs d'évaluation adaptés sont les suivants:
 
Pour Biochimie 2 :
En juin et septembre :
  • Travail année : 0%
  • Note examen (écrit): 100 %
En juin et en septembre, l’évaluation écrite se fera sous forme d’un test réalisé à distance de manière individuelle, selon un temps imparti. Ce test portera sur toute la matière vue en Biochimie 2. Toute homologie entre copies entrainera l’annulation du test.
 
Pour Chimie clinique 2   et Laboratoire de Chimie clinique (épreuve intégrée) :
En juin et en septembre :
  • Travail année : 100 %
  • Note examen : 0 %
Le travail année correspond à la moyenne arithmétique des cotes obtenues aux rapports de laboratoire réalisés avant le 13/03/20 (20 % Dosage des protéines et 25% Mesures d’activités (peroxydase)), aux 2 rapports réalisés à domicile (10% Michaelis-Menten (phosphatase) et 10% Dosage de l’urée), à l’exercice résolu collaborativement (5%) et au travail (automate ou POCT) réalisé à domicile (30%).
En cas de cote inférieure à 10/20, l’étudiant devra remettre une nouvelle version de l’un ou l’autre travail (le ou les travaux concerné(s) sera(ont) notifié(s) individuellement avant le 22 mai pour la première session) afin d’améliorer sa cote.
 
Pour Physiopathologie :
En juin et septembre :
  • Travail année : 0 %
  • Note examen ( écrit) : 100 %
En juin et en septembre, l’évaluation écrite se fera sous forme d’un test en ligne via le E-Learning selon un temps imparti. Ce test se basera sur la matière vue tout au long du quadrimestre 2 de l’année académique 2019-2020 . Ce test comportera des QCMs, des questions à réponses courtes, des descriptions et des réflexions sur des cas cliniques.
 
Pour Stage clinique 1 :
Le dispositif d’évaluation du Stage clinique 1 édité sur la fiche UE en septembre 2019 reste d’application.
 
 
 
Lors de la délibération, cette unité d’enseignement vaut 220 points (11 crédits*20) sur le nombre total de points du PAE de l'étudiant.
La cote globale de l’UE est la moyenne pondérée des différentes cotes obtenues : celles pour « Physiopathologie » et « Biochimie 2 » interviennent pour 26,8% (59 points) chacune, celle de l’épreuve intégrée « Chimie clinique 2 » et « Laboratoire de chimie clinique » intervient pour 41,4 % (91 points) et celle pour « Stage clinique 1 » intervient pour 5% (11 points).
Pour réussir cette UE, il faut obtenir la note minimale de 10/20 de moyenne.
 
Tenant compte des mesures prises par le conseil national de sécurité en matière de confinement et sur base de l’article 134, al.4), la date et l'horaire d'une épreuve peuvent être modifiés moins de dix jours ouvrables avant la date annoncée initialement. Toute modification est portée à la connaissance des étudiants concernés sans délai par voie d'affichage et par courrier électronique.
 
Eventuelles connaissances et compétences préalables:

Spectrophotométrie (principe et utilisation), enzymes (propriétés générales et utilisation en diagnostic), anatomie des systèmes humains (tissulaire, circulatoire, digestif, urinaire, musculaire, reproducteur, osseux, glandes endocrines) et maitrise des prérequis établis par le CHU de Liège.

Objectif(s)

Etude des principales voies métaboliques des glucides, lipides et protéines, de la physiologie des différents systèmes humains, de leur dysfonctionnement et de leur exploration clinique au laboratoire.

Acquis d'apprentissage (AA) et compétences :

Au terme de cette UE et de manière autonome, l’étudiant :
- Prédit le caractère spontané ou non des réactions biochimiques ;
- Calcule la constante d’équilibre d’une réaction connaissant la variation d’énergie libre standard ou inversement ;
- Décrit les principales voies métaboliques des glucides, lipides et protéines, leur régulation hormonale et leurs pathologies ;
- Etablit des bilans énergétiques en analysant, si nécessaire, des schémas réactionnels ;
- Sélectionne les analyses et les tests de diagnostic adéquats dans des cas cliniques donnés;
- Décrit et comprend les principales méthodes de dosage utilisées en chimie clinique ;
- Connait les principaux automates et « Point of Care Test » (POCT) utilisés en chimie clinique ;
- Réalise des techniques de dosage de spectrophotométrie, de cinétique enzymatique et d’immunodosage et en exploite les résultats (en manuel en laboratoire scolaire ou sur automate en milieu professionnel) ;
- Décrit et comprend les systèmes physiologiques et leur fonction, la régulation de leurs activités et leur intégration dans l’équilibre de l’organisme ;
- Comprend les dysfonctionnements des systèmes conduisant à diverses pathologies ;
- Décrit et comprend les différents tests biologiques d’exploration afin d’établir un diagnostic adéquat ;
- Acquiert un vocabulaire médical afin de permettre un dialogue médical interprofessionnel ;
- Vérifie la validité de ses résultats et exploite ses valeurs afin de proposer un diagnostic.

Compétences du référentiel liées à ces AA :
S’impliquer dans sa formation et dans la construction de son identité professionnelle (C1)
- Participer à l’actualisation de ses connaissances et de ses acquis professionnels (C1.1)
- Evaluer sa pratique professionnelle et ses apprentissages (C1.2)
- Développer ses aptitudes d’analyse, de curiosité intellectuelle et de responsabilité (C1.3)
- Construire son projet professionnel (C1.4)
- Adopter un comportement responsable et citoyen (C1.5)
- Exercer son raisonnement scientifique (C1.6)

Prendre en compte les dimensions déontologiques, éthiques, légales et réglementaires (C2)
- Respecter la déontologie propre à la profession (C2.1)
- Pratiquer à l’intérieur du cadre éthique (C2.2)
- Respecter la législation et les réglementations (C2.3)

Gérer (ou participer à la gestion) les ressources humaines, matérielles et administratives (C3)
- Programmer avec ses partenaires, un plan d’actions afin d’atteindre les objectifs définis (C3.1)
- Collaborer avec les différents intervenants de l’équipe pluridisciplinaire (C3.2)
- Participer à la démarche qualité (C3.3)
- Respecter les normes, les procédures et les codes de bonne pratique (C3.4)

Concevoir des projets techniques ou professionnels complexes dans les domaines biomédical et pharmaceutique (C4)
- Intégrer les connaissances de sciences fondamentales, biomédicales et professionnelles (C4.1)
- Collecter et analyser l’ensemble des données (C4.2)
- Utiliser des concepts, des méthodes, des protocoles (C4.3)
- Evaluer la pertinence d’une analyse, d’une méthode (C4.4)
- Planifier et réaliser des procédures de contrôle dans le cadre de l’assurance qualité (C4.5)

Assurer une communication professionnelle (C5)
- Transmettre oralement et/ou par écrit les données pertinentes (C5.1)
- Utiliser les outils de communication existants (C5.2)
- Collaborer avec l’équipe pluridisciplinaire (C5.3)
- Développer des modes de communication adaptés au contexte rencontré (C5.4)

Pratiquer les activités spécifiques au domaine des sciences biomédicales (C6)
- Prélever, collecter et conserver des échantillons de différentes origines (humaines, animales, environnementales) en respectant les bonnes pratiques de laboratoire y compris dans la phase pré-analytique (C6.1)
- Assurer de façon autonome et rigoureuse la mise en œuvre des techniques analytiques et la maintenance de l’instrumentation (C6.2)
- Valider les analyses en s’assurant de leur cohérence et de leur signification clinique (C6.3)
- Appliquer les normes de sécurité et de prévention dans les laboratoires biomédicaux (C6.4)

Contenu:

Les activités d’apprentissage « Biochimie 2 », « Physiopathologie » et « Chimie clinique 2 » permettent d’asseoir l’ensemble des bases théoriques relatives aux voies métaboliques et à leur exploration clinique. Ces bases théoriques sont mises en application en milieu scolaire dans l’activité d’apprentissage « Laboratoire de chimie clinique » et en milieu professionnel grâce à l’activité d’apprentissage « Stage clinique 1».

 
Dispositif d'apprentissage:

Méthodes d’enseignement pour « Biochimie 2 » :
- Cours théorique agrémenté d’exercices à résoudre en classe, individuellement ou en groupe et corrigés par le professeur, mais aussi de fiches de travail à réaliser au domicile, à l’aide des notes de cours ou de toutes autres ressources scientifiques.
Méthodes d’enseignement pour « Physiopathologie » :
- Cours théorique agrémenté de cas cliniques reflétant des mises en situation dans le cadre des laboratoires d’analyses médicales.
Méthodes d’enseignement pour « Chimie clinique » (« Chimie clinique 2 », « Laboratoire de chimie clinique » et « Stage clinique 1 »):
- Cours théorique agrémenté d’exercices à résoudre en équipe ou individuellement et corrigés par le professeur;
- Laboratoire (en milieu scolaire) : analyse de modes opératoires par la méthode interrogative, application des notions théoriques via des expériences à réaliser en binôme, analyse des résultats et rédaction de rapports en travail individuel;
- Stage clinique (en milieu extrascolaire): intégration dans l’équipe pluridisciplinaire d’un ou de plusieurs laboratoires d’analyses cliniques (hospitaliers ou privés) et exécution des tâches relatives à la profession sous le tutorat d’un professionnel. Le planning des stages sera établi par les responsables des stages et il ne pourra être modifié sans l'accord préalable de ceux-ci. L'étudiant construira un portfolio selon les instructions données par ses professeurs. Ce travail sera évalué au terme de l'UE 3TL06.

Contenu pour « Biochimie 2 »:
- Bioénergétique (introduction, rappels de thermodynamique, l’ATP et les molécules riches en énergie, oxydation cellulaire et potentiels rédox, exercices) ;
- Métabolisme des glucides (glycolyse, cycle de Krebs, respiration et phosphorylation oxydative, voie des pentoses phosphates, glycogénolyse, glycogénogenèse, néoglucogenèse, glucogenèse, exercices) ;
- Métabolisme des lipides (digestion, absorption, transport, catabolisme des acides gras, cétogenèse, synthèse du cholestérol, biosynthèse des acides gras, métabolisme des triglycérides, exercices) ;
- Métabolisme des acides aminés (désamination, transamination, réactions de décarboxylation, ammoniogenèse, uréogenèse, relations entre l’uréogenèse et le cycle de Krebs, voies d’entrée des acides aminés dans le cycle de Krebs).
Contenu pour « Physiopathologie » :
- Notions générales (définition de l’état pathologique, classification et manifestation des pathologies) ;
- L’inflammation et son exploration biologique ;
- Pathologies immunitaires ;
- Pathologies tumorales : introduction à la cancérologie ;
- Système cardiaque et les marqueurs de dysfonctionnement cardiaque ;
- Pathologies digestives, endocriniennes et rénales.
Contenu pour « Chimie clinique 2 » :
- Techniques de mesure et instrumentation : principe d’enzymologie clinique (dosage de substrats et d’enzymes) et principe des techniques immunochimiques (immunoturbidimétrie et immunochimiluminescence);
- Méthodes de dosage par molécule : acides aminés, enzymes, hormones, autres petites molécules et métabolites;
- Automates et POCT principaux.
Contenu pour « Laboratoire de chimie clinique » :
- Dosage des protéines (étude comparative de deux méthodes et contrôle qualité) ;
- Méthodes de dosage des enzymes et de leurs substrats par méthode cinétique ou en point final ;
- Mesure d’activités enzymatiques (peroxydase, phosphatase) ;
- Dosage d’analytes par des kits commerciaux : analyse comparative des résultats ;
- Dosage par ELISA.
Contenu pour « Stage clinique 1 » :
- Le stage clinique est une obligation légale : pour obtenir l’agrément, 600 heures de stage en milieu médical (542h30min en dehors de l’école et 57h30min à l’école) sont obligatoires et plus particulièrement, en chimie clinique, en hématologie et en microbiologie ;
- Le stage se déroule dans des laboratoires d’analyses médicales. Au terme des activités d’apprentissage « Stage clinique 1 » et « Stage clinique 2 » (UE 3TL06), le stage de l’étudiant doit couvrir obligatoirement les disciplines suivantes : chimie clinique, hématologie et microbiologie. De plus, il est vivement conseillé à l'étudiant d’avoir fait un stage en sérologie.

Mode d'évaluation (y compris pondération relative):

Lors de la délibération, cette unité d’enseignement vaut 220 points (11 crédits*20) sur le nombre total de points du PAE de l'étudiant.
La cote globale de l’UE est la moyenne pondérée des différentes cotes obtenues : celles pour « Physiopathologie » et « Biochimie 2 » interviennent pour 26,8% (59 points) chacune, celle de l’épreuve intégrée « Chimie clinique 2 » et « Laboratoire de chimie clinique » intervient pour 41,4 % (91 points) et celle pour « Stage clinique 1 » intervient pour 5% (11 points).
Pour réussir cette UE, il faut obtenir la note minimale de 10/20 de moyenne.
La présence aux séances de laboratoire de chimie clinique est obligatoire. En cas d'absence non justifiée par un document officiel (ex: certificat médical, certificat de décès d'un membre de la famille, ...), la moyenne des cotes des rapports de laboratoire de chimie clinique sera pondérée par le nombre de présences aux séances. La présence aux séances de « Chimie clinique 2 » est obligatoire. En cas de trop nombreuses (plus de 40%) absences (justifiées ou pas), l’étudiant sera entendu par la direction et il pourra se voir refuser l’accès aux stages et/ou l’accès à la première session d’examens.

Modalités d’évaluation pour « Biochimie 2 » :
En juin et septembre:
- Travail année : 15 %
- Note examen (écrit) : 85 %
Le travail année correspond à la cote obtenue à l’interrogation sur la bioénergétique et sur le métabolisme des glucides (10 %) et à la moyenne des cotes obtenues pour les fiches de travail (5 %).

Modalités d’évaluation pour « Chimie clinique 2 » et « Laboratoire de chimie clinique »:
En juin :
- Travail année : 40 %
- Note examen (écrit-épreuve intégrée) : 60 %
Le travail année correspond à la cote obtenue à l’interrogation intégrée (10 %), à la moyenne arithmétique obtenue aux rapports de laboratoire (10 %) et à l’évaluation pratique (20%).
En septembre :
- Travail année : 0 %
- Note examen (écrit-épreuve intégrée) : 100 %

Modalités d’évaluation pour « Physiopathologie » :
En juin et septembre :
- Travail année : 0 %
- Note examen (écrit) : 100 %

Modalités d’évaluation pour « Stage clinique 1 » :
En première et seconde sessions :
- Travail année : 100 %
- Note examen : 0 %
Une cote de 20/20 sera attribuée à l’étudiant qui a réalisé 4 semaines de stage ou qui présente un contrat signé avec 1 ou des laboratoire(s) pour la ou les semaine(s) encore à réaliser. Une cote de 0/20 sera attribuée à l’étudiant qui ne satisfait pas aux conditions ci-dessus.

Sources, références et bibliographie:

Les sources et références qui fondent les apprentissages sont présentes de façon exhaustive dans les notes, supports de cours.

Supports pédagogiques:

Pour « Biochimie 2 » :
- Syllabus;
- Présentation power-point ;
- Recueil d’exercices.

Pour « Chimie clinique 2 » :
- Présentation Power-Point;
- Notes de cours.

Pour « Physiopathologie » :
- Présentation power-point ;
- Notes de cours.

Pour « Laboratoire de chimie clinique » :
- Syllabus;
- Présentation Power-Point.

Pour « Stage clinique 1 » :
- Documents accessibles sur HELMo Learn;
- Carnet de stage qui sera aussi utilisé lors du "Stage clinique 2" (UE 3TL06).

Logo HELMo Section(s): Fiche descriptive d'une unité d'enseignement
2019-2020
Bachelier : Technologue de laboratoire médical (Option chimie clinique)
UE 2TL06 Chimie analytique I
Responsable de l'UE: SAIVE Eric
Autres enseignants: ROBERT Thierry

Institut: Sainte-Julienne

Unité obligatoire: Oui

Place dans le programme: 2ème bloc

Langue d'enseignement: Français

Langue d'évaluation: Français

Période de l'année: 2ème quadrimestre

Cycle: 1er cycle

Niveau du CEC: Niveau 6

Identification de l'unité d'enseignement: C1-B2-Q2-UE14

Nombre de crédits ECTS: 7,00 crédit(s)

Volume horaire: 97,50 heure(s)

Liste des activités d'apprentissage et leur volume horaire :
Chimie analytique 1 4,00 crédit(s) 55,50 heure(s)
Laboratoire de Chimie analytique 1 3,00 crédit(s) 42,00 heure(s)
Unités d'enseignement prérequises: Unités d'enseignement corequises:
  • UE 1TL03 Sciences chimiques
  • UE 1TL05 Chimie générale
Aucune
Modalités exceptionnelles covid-19 : 2019/2020 :
  1. Matières ciblées qui feront l’objet d’une évaluation
  • Pour l’activité d’apprentissage «  Chimie Analytique 1 »
L’entièreté du cours fera partie de l’évaluation, à savoir les chapitres suivants :
  • Chapitre 1 : La mesure et les erreurs de mesures
  • Chapitre 2 : Etude des solutions
  • Chapitre 3 : La réaction acide-base
  • Chapitre 4 : La réaction de complexation
  • Chapitre 5 : La réaction de précipitation
  • Chapitre 6 : La réaction d’oxydoréduction
Cependant, pour les étudiants dispensés des matières des Chapitres 1 et 2 (voir « Modalités d’adaptation de l’évaluation »), l’évaluation ne portera que sur les Chapitres 3 à 6.
L’évaluation de ces matières portera sur la théorie et les exercices associés. On se référera au point « Modalités d’adaptation du dispositif d’apprentissage » pour les éventuelles adaptations du contenu enseigné durant la période de confinement.
 
  • Pour l’activité d’apprentissage «  Laboratoire de Chimie Analytique 1 »
 
Pour le laboratoire de chimie analytique 1, seules les matières relatives aux quatre premières séances de laboratoire seront prises en compte pour l’évaluation, à savoir les contenus des deux thèmes suivants :
  • Erreurs de mesure : contrôle de qualité d’une analyse titrimétrique, précision et exactitude d’une pipette jaugée par la méthode gravimétrique, détermination de la précision d’une micropipette par une méthode colorimétrique
  • La réaction acide-base : titrage d’un acide faible polyfonctionnel, détermination du titre alcalin et du titre alcalin complet d’une eau, titrages conductimétriques, détermination spectrophotométrique d’une constante d’acidité
 
  1. Modalités d’adaptation du dispositif d’apprentissage :
  • Pour l’activité d’apprentissage «  Chimie Analytique 1 »
Les matières enseignées sont précisées dans l’espace HELMo Learn de ce cours, chapitre par chapitre. L’enseignement à distance se fait par la mise à disposition de vidéos commentées (présentations PowerPoint du cours théorique et résolution d’exercices types). Des exercices relatifs aux différentes matières sont proposés et des forums de discussion permettent des échanges entre l’enseignant et les étudiants.
 
  • Pour l’activité d’apprentissage «  Laboratoire de Chimie Analytique 1 »
Aucun nouveau contenu n’est proposé en période de confinement.
Les étudiants qui n’auraient pas pu terminer l’entièreté des manipulations proposées pour les deux thèmes abordés au laboratoire avant le confinement se verront proposer des données expérimentales leur permettant de rédiger les rapports de laboratoires manquants.
 
  1. Modalités d’adaptation de l’évaluation(1)
Tant pour «  Chimie Analytique 1 » que pour «  Laboratoire de Chimie Analytique 1 »,les modalités d’évaluation sont identiques en session de juin et session de septembre.
 
  • Pour l’activité d’apprentissage «  Chimie Analytique 1 »
  • L’évaluation se fait à distance par écrit. Elle se compose soit de questions ouvertes, soit de questions à choix multiples (QCM), soit de questions de ces deux types.
  • L'évaluation de cette activité d’apprentissage se base sur une Note relative au travail réalisé avant le confinement durant le Quadrimestre (NQ/20) et une Note obtenue lors de l'Examen à distance (NEx/20) de juin ou, le cas échéant, de septembre. La note relative à cette activité d’apprentissage (NC) se compose de 20 % de NQ et de 80 % de NEx. La NQ correspond à la note obtenue à l’interrogation du 12/03/2020 dont les résultats sont disponibles sur HELMo Learn ; une note supérieure ou égale à 10/20 pour cette interrogation donne droit à une dispense de la matière correspondante pour l’examen de juin, ou de septembre (matières des Chapitres 1 et 2). Dans le cas contraire, ces matières sont de nouveau évaluées lors de l’examen de juin, voire de septembre, et la nouvelle note ainsi obtenue remplace celle acquise durant le quadrimestre. Au terme de toute session d’examens, la note relative à cette activité d’apprentissage (NC) est calculée selon : NC(/20) = 0,2*NQ(/20) + 0,8*NEx(/20).
 
  • Pour l’activité d’apprentissage «  Laboratoire de Chimie Analytique 1 »
  • L'évaluation de cette activité d’apprentissage se base sur une note relative au travail réalisé durant le quadrimestre (NQ/20) et une note obtenue lors de l'Examen à distance (NEx/20) de juin ou, le cas échéant, de septembre. La note globale obtenue pour le laboratoire (NL) se compose de 40% de NQ et de 60% de NEx.
  • La NQ est calculée au terme du quadrimestre sur base des notes obtenues pour les rapports de laboratoire ; cette note NQ est conservée en cas de seconde session.
  • La NEx est obtenue à l’issue d’un examen écrit à distance qui comporte soit de questions ouvertes, soit de questions à choix multiples (QCM), soit de questions de ces deux types.
  • Au terme de toute session d’examens, la Note relative au Laboratoire est calculée selon : NL(/20) = 0,4*NQ(/20) + 0,6*NEx(/20)
 
L’élaboration de la note globale de l’unité d’enseignement se fait selon le la formule indiquée dans la fiche UE initiale.
 
 
(1)Tenant compte des mesures prises par le conseil national de sécurité en matière de confinement et sur base de l’article 134, al.4), la date et l'horaire d'une épreuve peuvent être modifiés moins de dix jours ouvrables avant la date annoncée initialement. Toute modification est portée à la connaissance des étudiants concernés sans délai par voie d'affichage et par courrier électronique.
 
Eventuelles connaissances et compétences préalables:
Mathématiques (algèbre, résolution d’équations du premier et du second degré, logarithmes, exponentielles, dérivées) ; Spectrophotométrie (notions théoriques et pratiques).
Objectif(s)
L’objectif premier de cette unité d’enseignement est de permettre à l’étudiant d’aborder la chimie analytique, tant dans ses aspects théoriques que dans la pratique du laboratoire, au travers des quatre grandes classes de réactions de la chimie des solutions, à savoir la réaction acide-base, la réaction de complexation, la réaction de précipitation et la réaction d’oxydoréduction. Dans le contexte d’une formation à la chimie analytique, l’expression d’un résultat basé sur des mesures expérimentales, ainsi que de l’erreur associée, constitue également un des objectifs de cette unité d’enseignement.
Acquis d'apprentissage (AA) et compétences :
Au terme de l’UE et de manière autonome, l’étudiant :
-        Exprime numériquement une grandeur résultant d’une mesure expérimentale directe ou d’un calcul impliquant d’autres mesures, ainsi que les erreurs associées à cette grandeur ;
-        Exprime et calcule la concentration d’une espèce chimique dans un milieu donné en se référant à divers systèmes d’unités ;
-        Calcule, dans des situations diverses, le pH d’une solution aqueuse et justifie la démarche utilisée ;
-        Utilise les réactions acide-base, de complexation, de précipitation ou encore d’oxydoréduction à des fins d’analyses chimiques et, dans ce but, calcule des paramètres relatifs au milieu réactionnel et définit les conditions d’application propres à chaque type de réaction ;
-        Utilise les lois de l’absorption en spectrophotométrie dans le but d’exploiter des résultats expérimentaux à des fins d’analyses quantitatives ;
-        Vérifie la précision et l’exactitude de certains outils au laboratoire (pipette jaugée, micropipette) ;
-        Utilise et explique de manière cohérente le fonctionnement de divers appareils rencontrés en analyse chimique : spectrophotomètre, titrateur, conductimètre, pH-mètre ;
-        Exploite les données issues des mesures de laboratoire afin de répondre à un objectif défini (calcul de la concentration d’une substance dans un échantillon, détermination d’une grandeur caractéristique du comportement physico-chimique d’une substance dans un milieu) ;
-        Utilise les outils informatiques (logiciels Word, Excel) requis pour le traitement des données expérimentales et la rédaction d’un rapport scientifique en français ;
-        Gère et planifie son temps dans sa pratique et lors des évaluations intermédiaires et terminales.
 
Compétences du référentiel liées à ces AA :
S’impliquer dans sa formation et dans la construction de son identité professionnelle (C1)
Participer à l’actualisation de ses connaissances et de ses acquis professionnels (C1.1)
Evaluer sa pratique professionnelle et ses apprentissages (C1.2)
Développer ses aptitudes d’analyse, de curiosité intellectuelle et de responsabilité (C1.3)
Construire son projet professionnel (C1.4)
Adopter un comportement responsable et cytoyen (C1.5)
Exercer son raisonnement scientifique (C1.6)

Prendre en compte les dimensions déontologiques, éthiques, légales et réglementaires (C2)
Respecter la législation et les réglementations (C2.3)

Gérer (ou participer à la gestion) les ressources humaines, matérielles et administratives (C3)
Programmer avec ses partenaires, un plan d’actions afin d’atteindre les objectifs définis (C3.1)
Participer à la démarche qualité (C3.3)
Respecter les normes, les procédures et les codes de bonne pratique (C3.4)

Concevoir des projets techniques ou professionnels complexes dans les domaines biomédical et pharmaceutique (C4)
Intégrer les connaissances de sciences fondamentales, biomédicales et professionnelles (C4.1)
Collecter et analyser l’ensemble des données (C4.2)
Utiliser des concepts, des méthodes, des protocoles (C4.3)
Evaluer la pertinence d’une analyse, d’une méthode (C4.4)

Assurer une communication professionnelle (C5)
Transmettre oralement et/ou par écrit les données pertinentes (C5.1)
Utiliser les outils de communication existants (C5.2)
Développer des modes de communication adaptés au contexte rencontré (C5.4)

Pratiquer les activités spécifiques au domaine des sciences biomédicales (C6)
Prélever, collecter et conserver des échantillons de différentes origines (humaines, animales, environnementales) en respectant les bonnes pratiques de laboratoire y compris dans la phase pré-analytique (C6.1)
Assurer de façon autonome et rigoureuse la mise en œuvre des techniques analytiques et la maintenance de l’instrumentation (C6.2)
Contenu:
Les thèmes abordés lors du « Laboratoire de chimie analytique 1 » sont identiques à ceux abordés dans l’activité d’apprentissage « Chimie analytique 1 ». Le laboratoire consiste donc en une illustration pratique de diverses notions étudiées d’un point de vue théorique dans le cadre de l’activité d’apprentissage « Chimie analytique 1 ».
Dispositif d'apprentissage:
Méthodes d’enseignement pour « Chimie analytique 1 » :
-        Le cours théorique consiste en un exposé oral accompagné d’un support PowerPoint. Les notions théoriques sont illustrées par la résolution de divers problèmes et exercices par l’enseignant. Par ailleurs, au sein d’une même séance de cours, les étudiants sont amenés à travailler personnellement à la résolution d’exercices semblables à ceux exposés durant le cours. A cet effet, l'étudiant dispose d’un important recueil d’exercices divers adaptés à chaque thème étudié.
Méthodes d’enseignement pour « Laboratoire de chimie analytique 1 » :
-        Les séances de laboratoire sont organisées par thème (voir ci-dessous). Deux à trois séances sont consacrées à chaque thème, l'étudiant étant amené à réaliser les différentes manipulations proposées pour chaque thème endéans le temps imparti. L’enseignant présente chaque thème par une séance d’explications préalables aux manipulations à réaliser. Le travail au laboratoire est personnel et un rapport de laboratoire doit être fourni au terme de chaque manipulation. Néanmoins, l’enseignant se réserve la possibilité d’indiquer pour quelles manipulations un rapport de laboratoire devra être fourni ou non. Après correction et évaluation des rapports de laboratoire, l’enseignant commente, collectivement ou de manière plus personnalisée, les rapports fournis par les étudiants.
 
Contenu pour « Chimie analytique 1 »  :
L’activité d’apprentissage « Chimie analytique 1 » est organisée autour des grands thèmes (chapitres) décrits ci-dessous. Elle débute par un chapitre consacré aux mesures expérimentales, à leur expression ainsi qu’à l’estimation des erreurs associées à toute mesure. Ensuite, elle montre comment les grandes classes de réactions (acide-base, complexation, précipitation, oxydoréduction) peuvent être mises à profit à des fins d’analyses chimiques, chaque type de réaction étant préalablement défini dans un cadre théorique.
-        La mesure et les erreurs de mesures : notations, chiffres significatifs, arrondis, types d’erreurs, calcul d’erreurs instrumentales absolues et relatives, approche statistique de l’erreur ;
-        Etude des solutions : natures des solutions, expressions de la concentration, activité, force ionique, loi de Debye-Hückel, activités et constantes d’équilibre ;
-        La réaction acide-base : acides, bases, couples, constantes acido-basiques, pH (calcul dans des situations diverses, utilisation et justification des conditions d’application de formules simplifiées), degré d’avancement des réactions acide-base, titrimétrie acide-base en milieu aqueux, diagrammes de prépondérance ;
-        La réaction de complexation : nature et structures des complexes métalliques, constantes de formation et de dissociation, fonctions de distribution des formes métalliques libres et complexées, constante de formation apparente, titrages complexométriques ;
-        La réaction de précipitation : solubilité, produit de solubilité, paramètres affectant la solubilité d’un composé peu soluble (effet d’ion commun, force ionique, pH, complexation), titrages par précipitation (Mohr, Fajans, Volhard), dosages gravimétriques ;
-        La réaction d’oxydoréduction : oxydants, réducteurs, potentiel standard, loi de Nernst, constante d’équilibre redox, potentiel standard apparent (influence du pH, de la complexation), électrodes (référence, verre, redox), titrages redox, étalons en oxydoréduction.
 
Contenu pour « Laboratoire de chimie analytique 1 » :
-        Erreurs de mesure : contrôle de qualité d’une analyse titrimétrique, précision et exactitude d’une pipette jaugée par la méthode gravimétrique, détermination de la précision d’une micropipette par une méthode colorimétrique ;
-        La réaction acide-base : titrage d’un acide faible polyfonctionnel, détermination du titre alcalin et du titre alcalin complet d’une eau, titrages conductimétriques, détermination spectrophotométrique d’une constante d’acidité ;
-        La réaction de complexation : détermination d’une constante de formation d’un complexe, détermination titrimétrique de la dureté totale d’une eau, dosage de l’aluminium dans un acidificateur de sol, dosage colorimétrique du thiocyanate dans la salive ;
-        La réaction de précipitation : dosage gravimétrique du magnésium, dosage des chlorures par la méthode de Mohr, de Fajans et de Volhard ;
-        La réaction d’oxydoréduction : dosage iodométrique du cuivre, détermination iodométrique de la teneur en oxygène de l’eau.
En fonction des circonstances relatives au déroulement des séances de laboratoire, l'enseignant se réserve la possibilité d'adapter le contenu des manipulations proposées.
Mode d'évaluation (y compris pondération relative):
Lors de la délibération, cette unité d’enseignement vaut 140 points (7 crédits*20) sur le nombre total de points du PAE de l'étudiant. Chaque activité d’apprentissage intervient dans ce total pour un nombre de points proportionnel au nombre de crédits qui lui sont attribués (soit 80 points pour « Chimie analytique 1 » et 60 points pour « Laboratoire de chimie analytique 1 »).
 
La présence aux séances de laboratoire de chimie analytique 1 est obligatoire. En cas d'absence non justifiée par un document officiel (ex: certificat médical, certificat de décès d'un membre de la famille, ...), la moyenne obtenue pour les rapports de laboratoire de chimie analytique 1 (NQ/20) sera pondérée par le nombre de présences aux séances. De plus, la note relative au laboratoire (NL/20) sera pondérée par le nombre de rapports de laboratoires jugés acceptables rendus (un rapport par manipulation dans lequel figurent des résultats expérimentaux et une analyse de ceux-ci).
 
Modalités d’évaluation pour « Chimie analytique 1 » :
-        Toutes les évaluations sont des évaluations écrites ;
-        L'évaluation de cette activité d’apprentissage se base sur une Note relative au travail réalisé durant le Quadrimestre (NQ/20) et une Note obtenue lors de l'Examen (NE/20) de juin ou, le cas échéant, de septembre. La note relative à cette activité d’apprentissage (NC) se compose de 40 % de NQ et de 60 % de NE. La NQ est calculée au terme de deux interrogations (l’importance relative de ces deux interrogations pour le calcul de NQ n’est pas fixée a priori, de même que les matières évaluées ; ces informations sont données en temps utile). Pour chacune de ces interrogations, une note supérieure ou égale à 10/20 donne droit à une dispense de la matière correspondante pour l’examen de juin, ou de septembre le cas échéant. Dans le cas contraire, ces matières sont de nouveau évaluées lors de l’examen de juin, voire de septembre, et les nouvelles notes ainsi obtenues remplacent celles acquises durant le quadrimestre. Au terme de toute session d’examens, la note relative à cette activité d’apprentissage (NC) est calculée selon : NC(/20) = 0,4*NQ(/20) + 0,6*NE(/20).
-        Aucune dispense partielle n’est accordée d’une année académique à l’autre.
 
Modalités d’évaluation pour « Laboratoire de chimie analytique 1 » :
-        L'évaluation du laboratoire de chimie analytique 1 se base sur une note relative au travail réalisé durant le quadrimestre (NQ/20) et une note obtenue lors de l'examen (NE/20) de juin ou, le cas échéant, de septembre. La note globale obtenue pour le laboratoire (NL) se compose de 40% de NQ et de 60% de NE. La NQ est calculée au terme du quadrimestre sur base des notes obtenues pour les rapports de laboratoire et lors de tests pratiques éventuels ; cette note NQ est conservée en cas de seconde session. La NE est obtenue à l’issue d’un examen écrit de laboratoire. Au terme de toute session d’examens, la Note relative au Laboratoire est calculée selon : NL(/20) = 0,4*NQ(/20) + 0,6*NE(/20)
-        Aucune dispense partielle n’est accordée d’une année académique à l’autre.
 
Elaboration de la note globale de l’unité d’enseignement :
Les notes NC et NL définies ci-dessus composent la note globale de l’unité d’enseignement (NG/20) proportionnellement aux nombres de crédits ECTS respectifs des activités d’apprentissage correspondantes. La note de l’unité se calcule donc selon NG(/20) = (4*NC(/20) + 3*NL(/20))/7 et l’unité d’enseignement est réussie si NG est supérieure ou égale à 10/20
Sources, références et bibliographie:
Les sources et réferences sont présentes de manière exhaustive dans les notes et support de cours.
Supports pédagogiques:
Pour "Chimie analytique 1" :
-         Syllabus (cours + exercices) ;
-        Présentations PowerPoint.
 
Pour "Laboratoire de chimie analytique 1" :
-        Notes de laboratoire.
Logo HELMo Section(s): Fiche descriptive d'une unité d'enseignement
2019-2020
Bachelier : Technologue de laboratoire médical (Option chimie clinique)
UE 2TL07 Microbiologie III
Responsable de l'UE: QUINTING Birgit
Autres enseignants: BATAILLE Thierry, EL GUENDI Sonia, LORENT Véronique, MAHY Florence

Institut: Sainte-Julienne

Unité obligatoire: Oui

Place dans le programme: 2ème bloc

Langue d'enseignement: Français

Langue d'évaluation: Français

Période de l'année: 2ème quadrimestre

Cycle: 1er cycle

Niveau du CEC: Niveau 6

Identification de l'unité d'enseignement: C1-B2-Q2-UE15

Nombre de crédits ECTS: 8,00 crédit(s)

Volume horaire: 116,00 heure(s)

Liste des activités d'apprentissage et leur volume horaire :
Hygiène 1,00 crédit(s) 15,00 heure(s)
Laboratoire de Microbiologie 2 3,00 crédit(s) 49,50 heure(s)
Microbiologie générale 3 1,00 crédit(s) 11,50 heure(s)
Techniques professionnelles de prélèvement 1,00 crédit(s) 15,00 heure(s)
Virologie 2,00 crédit(s) 25,00 heure(s)
Unités d'enseignement prérequises: Unités d'enseignement corequises:
  • UE 1TL08 Microbiologie I
  • UE 2TL04 Microbiologie II
Modalités exceptionnelles covid-19 : 2019/2020 :
En raison de la crise sanitaire COVID 19, les modalités d'enseignement et d'évaluation sont adaptées.
Les modalités d’évaluation sont identiques en session de juin et session de septembre.

MICROBIOLOGIE 3
1. Les matières ciblées pour Microbiologie 3, et qui feront l'objet de l'évaluation, éditées sur la fiche d’UE en septembre 2019, restent d’application.

2. Les dispositifs d'apprentissage adaptés se trouvent dans la section "Adaptations Q2 2019-2020" sur HELMo Learn pour chaque activité d'apprentissage dans l’espace de cours « Microbiologie 3 ».

3. Modalités d’adaptation de l’évaluation
 :
En juin et septembre :
· Travail année : 0 %
· Note examen
(Examen en ligne via HELMo learn) : 100 %

LABORATOIRE DE MICROBIOLOGIE 2
1. Les matières ciblées pour Laboratoire de microbiologie 2, et qui feront l'objet de l'évaluation, sont modifiées.
Seule la matière suivante fera l'objet d'une évaluation:
- La famille des Enterobacteriaceae
- La famille des Pseudomodaceae
- La famille des Enterococcaceae, Staphylococcaceae et Streptococcaceae


3. Modalités d’adaptation de l’évaluation :
En juin et septembre :
· Travail année : 40 %
· Note examen
(Test en ligne via HELMo learn) : 60 %
Le travail année correspond à la moyenne obtenue aux rapports de laboratoire multipliée par un coefficient de pénalité tenant compte du nombre d’absences injustifiées de l’élève aux séances de laboratoire.


2. Les dispositifs d'apprentissage adaptés se trouvent dans la section "Adaptations Q2 2019-2020" sur HELMo Learn pour chaque activité d'apprentissage dans l’espace de cours « Laboratoire microbiologie 2 ».

VIROLOGIE
Les matières ciblées pour Virologie, et qui feront l'objet de l'évaluation, éditées sur la fiche d’UE en septembre 2019, restent d’application.

Les dispositifs d'apprentissage adaptés se trouvent dans la section "Adaptations Q2 2019-2020" sur HELMo Learn pour chaque activité d'apprentissage dans l’espace de cours « Virologie ».

Evaluation en juin :
  • Travail année : 50 % 
Le travail année correspond à la moyenne des cotes obtenues aux différentes évaluations du résumé (auto-évaluation, évaluation intra- et inter-groupe du travail écrit, évaluation par l’enseignant des réponses aux question).
  • Note examen (Test en ligne via HELMo learn) : 50 %
L'examen sera un test certificatif à cahier ouvert organisé via la plateforme HELMo learn planifié durant la session (juin et septembre). Les types de questions seront variés et il y aura plusieurs "questionnaires virtuels "différents mais parfaitement équivalents.

HYGIENE ET LABORATOIRES
 
  1. Les matières ciblées pour Hygiène, et qui feront l'objet de l'évaluation, éditées sur la fiche d’UE en septembre 2019, restent d’application.
 
  1. Les dispositifs d'apprentissage adaptés se trouvent dans la section "Adaptations Q2 2019-2020" sur HELMo Learn pour chaque activité d'apprentissage dans l’espace de cours «  Hygiène ».
 
Le cours théorique d'hygiène était terminé avant le confinement. La matière a donc été vue dans son intégralité.
 
Pour les laboratoires, les deux groupes ont eu 4 séances de laboratoire et une grande partie des manipulations ont pu être réalisées. Les différentes techniques ont été vues dans leur ensemble.
 
  1. Modalités d’adaptation de l’évaluation :
Les dispositifs d'évaluation adaptés sont les suivants* :

Pour le cours théorique et les laboratoires
 
En juin et en septembre :
 
· Travail année : 20 %
 
·  Note examen ( écrit): 80 %
 
Le travail année correspond à la cote obtenue au rapport collectif rendu en fin de laboratoire multipliée par un coefficient de pénalité tenant compte du nombre d’absences injustifiées de l’élève aux séances de laboratoire (20%). La note examen correspond à une épreuve intégrée personnel basée sur le cours théorique et les laboratoires (80%) à remettre aux enseignantes le jour de l'examen .
Pour cet examen écrit, l’étudiant télécharge les consignes sur HELMo Learn dans la section Examen – UE 2TL07 – Hygiène qui seront accessibles au jour et à l’heure prévus de l’examen selon le planning d’examens et dispose de 4 heures pour répondre aux questions. 

L’étudiant dépose sa copie sur HELMo Learn – espace dépôt de l’examen – UE 2TL07. 
La copie est identifiée comme suit : NOM_prénom_classe_groupe_TRAVAIL INTEGRE HYGIENE en format PDF. 
La répartition des points est la suivante : Rapports ( 20%) et Note examen (80%)

TECHNIQUE PROFESDIONNELLES DE PRELEVEMENT:

Etant donné que cette activité d'apprentissage à orientation pratique n'a pas pu être travaillée suite à la crise COVID-19, la matière ne sera pas évaluée.
Examen  juin et septembre : NE. Cela signifie que cette activité d'apprentissage ne sera pas évaluée en juin ni en septembre 2020.  

La cote globale de l’UE est la moyenne pondérée, par le nombre d’ECTS, des différentes cotes des activités d’apprentissage suivantes : l’activité d’apprentissage « Microbiologie générale 3 » interviendra pour 16 %, l’activité d’apprentissage « Laboratoire de microbiologie 2» interviendra pour 42 %, l’activité d’apprentissage « Virologie » interviendra pour 26 % et l’activité d’apprentissage « Hygiène » interviendra pour 16 % et l’activité d’apprentissage. Pour rappel « Techniques professionnelles de prélèvement » ne sera pas évalué et n'interviendra donc pas dans la cote globale de cette unité d’enseignement, en juin et en septembre 2020.

*Tenant compte des mesures prises par le conseil national de sécurité en matière de confinement et sur base de l’article 134, al.4), la date et l'horaire d'une épreuve peuvent être modifiés moins de dix jours ouvrables avant la date annoncée initialement. Toute modification est portée à la connaissance des étudiants concernés sans délai par voie d'affichage et par courrier électronique.
Eventuelles connaissances et compétences préalables:
Organisation et fonctionnement des cellules eucaryotes et des principaux systèmes humains. Connaissances en hématologie.
Objectif(s)
Etude de la classification, des caractéristiques et des méthodes de diagnostic en laboratoire des bactéries et virus rencontrés dans un laboratoire de biologie médicale ainsi que des règles de biosécurité.
Etude de l’origine des infections en milieu hospitalier, des méthodes de lutte contre celles-ci et de l’efficacité de ces méthodes.
Approche pratique des méthodes de contrôle de qualité liées à l’analyse de l’hygiène d’une institution (hôpital, firme, école). Initiation au principe du système HACCP.
Apprentissage de la pratique des ponctions veineuses et d’autres types de prélèvements (prélèvement de sang sur cathéter artériel en place, urines, frottis,…) dans le laboratoire et/ou l’hôpital en choisissant et utilisant le matériel adéquat dans le respect des règles de sécurité, d’hygiène, d’asepsie ainsi qu’en respectant le secret médical.
 
Acquis d'apprentissage (AA) et compétences :
Au terme de l’UE et de manière autonome, l’étudiant :
  • Décrit les réactions de défense antibactérienne et antivirale ainsi que la réaction antigène-anticorps ;
  • Nomme les familles, genres et espèces bactériennes les plus rencontrées en milieu hospitalier et présentant un intérêt clinique ;
  • Décrit les grandes familles d’antibiotiques et leurs modes d’action ;
  • Sélectionne et réalise les milieux de culture adaptés aux bactéries analysées ;
  • Réalise et analyse les prélèvements, les ensemencements et les isolements bactériens ;
  • Exécute une analyse qualitative et quantitative de la croissance bactérienne sur milieu solide et liquide ;
  • Décrit les caractères morphologiques, biochimiques et de culture des bactéries pathogènes et commensales ;
  • Utilise les galeries d’identification biochimique des bactéries ;
  • Réalise des tests sérologiques ;
  • Examine la sensibilité bactérienne aux antibiotiques (méthode par disque, E-test, galeries) ;
  • Vérifie la qualité bactériologique d’un échantillon de viande en référence aux normes en vigueur ;
  • Sélectionne et exploite des ressources diverses (livres, vidéos, figures, sites internet) traitant de la virologie et en extrait les informations demandées ;
  • Rédige une synthèse et prépare un exposé sur un thème relatif à la virologie en travail collaboratif ;
  • Evalue la qualité de son travail ainsi que celui de ses pairs sur base de grilles d’évaluation ;
  • Décrit la composition et la classification des virus ;
  • Explique et compare les processus de multiplication et d’infections virales ;
  • Comprend et compare les méthodes d’étude des virus, de leur diagnostic et traitement ainsi que la prévention des infections virales ;
  • Analyse le mode opératoire d’un test ELISA, l’exécute, le valide et interprète les résultats ;
  • Explique la problématique des infections hospitalières et leur évolution dans le temps ;
  • Décrit l’épidémiologie de l’infection à l’hôpital par une énumération des types d’infection, des sources d’infection, des agents contaminants et des facteurs influençant les infections ;
  • Identifie les moyens de lutte contre l’infection (stérilisation, antiseptiques et désinfectants) et les associe à une application pratique donnée ;
  • Identifie les méthodes de prélèvement, de transport, d’isolement et d’identification des agents pathogènes en s’assurant de l’intégrité de l’échantillon ;
  • Evalue, de manière théorique et pratique, le pouvoir bactéricide des désinfectants ;
  • Décrit le système HACCP ;
  • Maîtrise les règles de base de biosécurité et les associe à une situation pratique concrète ;
  • Réalise un contrôle bactériologique des surfaces planes ou de divers matériaux, de l’eau et de l’air ;
  • Applique le lavage hygiénique des mains avant et après la réalisation de tout acte technique et en contrôle l’efficacité ;
  • Utilise une hotte à flux laminaire, contrôle la stérilité de ses manipulations, travaille en accord avec les règles de biosécurité ;
  • En groupe, organise les différentes tâches, exploite les résultats obtenus et produit un rapport collectif répondant aux consignes ;
  • Spécifie la législation belge en matière de prélèvements réalisés par un technicien de laboratoire ;
  • Identifie les règles de respect du secret médical ;
  • Lit et exécute une demande d’analyse de laboratoire prescrite par un médecin ;
  • Installe confortablement et en sécurité le bénéficiaire concerné ;
  • Réalise les prélèvements prescrits en respectant les mesures de sécurité pour lui-même (port de gants, …) et élimine en toute sécurité le matériel souillé et infecté ;
  • Sélectionne et utilise le matériel de prélèvement le plus adéquat possible en fonction des caractéristiques et contraintes (physiques) liées aux bénéficiaires.
Compétences du référentiel liées à ces AA:
S’impliquer dans sa formation et dans la construction de son identité professionnelle (C1)
Participer à l’actualisation de ses connaissances et de ses acquis professionnels (C1.1)
Evaluer sa pratique professionnelle et ses apprentissages (C1.2)
Développer ses aptitudes d’analyse, de curiosité intellectuelle et de responsabilité (C1.3)
Construire son projet professionnel (C1.4)
Exercer son raisonnement scientifique (C1.6)

Prendre en compte les dimensions déontologiques, éthiques, légales et réglementaires (C2)
Respecter la déontologie propre à la profession (C2.1)
Pratiquer à l’intérieur du cadre éthique (C2.2)
Respecter la législation et les réglementations (C2.3)

Gérer (ou participer à la gestion) les ressources humaines, matérielles et administratives  (C3)
Programmer avec ses partenaires, un plan d’actions afin d’atteindre les objectifs définis (C3.1)
Participer à la démarche qualité (C3.3)
Respecter les normes, les procédures et les codes de bonne pratique (C3.4)

Concevoir des projets techniques ou professionnels complexes dans les domaines biomédical et pharmaceutique (C4)
Intégrer les connaissances de sciences fondamentales, biomédicales et professionnelles (C4.1)
Collecter et analyser l’ensemble des données (C4.2)
Utiliser des concepts, des méthodes, des protocoles (C4.3)
Evaluer la pertinence d’une analyse, d’une méthode (C4.4)
Planifier et réaliser des procédures de contrôle dans le cadre de l’assurance qualité (C4.5)

Assurer une communication professionnelle (C5)
Transmettre oralement et/ou par écrit les données pertinentes (C5.1)
Utiliser les outils de communication existants (C5.2)
Développer des modes de communication adaptés au contexte rencontré (C5.4)

Pratiquer les activités spécifiques au domaine des sciences biomédicales (C6)
Prélever, collecter et conserver des échantillons de différentes origines (humaines, animales, environnementales) en respectant les bonnes pratiques de laboratoire y compris dans la phase pré-analytique (C6.1)
Assurer de façon autonome et rigoureuse la mise en œuvre des techniques analytiques et la maintenance de l’instrumentation (C6.2)
Valider les analyses en s’assurant de leur cohérence et de leur signification clinique (C6.3)
Appliquer les normes de sécurité et de prévention dans les laboratoires biomédicaux (C6.4)
Evaluer certaines fonctions biologiques (C6.6)
 
Contenu:
Les activités d’apprentissage « Microbiologie générale 3 », « Virologie » et « Hygiène (partie théorique) » permettent d’asseoir les bases théoriques relatives aux micro-organismes pathogènes pour l’homme ou témoins d’une contamination.
Ces bases théoriques sont mises en application dans les activités d’apprentissage « Laboratoire de microbiologie 2 » et « Hygiène (partie laboratoire) ».
Les méthodologies de prélèvements des échantillons sont abordées dans l’activité d’apprentissage «Techniques professionnelles de prélèvement ».
Dispositif d'apprentissage:
Méthodes d’enseignement pour « Microbiologie générale 3 » :
  • Cours théorique.
Méthodes d’enseignement pour « Laboratoire de microbiologie 2 » :
  • Application des notions théoriques de microbiologie via des expériences, analyse des résultats et rédaction de rapports en travail individuel.
Méthodes d’enseignement pour « Virologie » :
  • Travail de recherche documentaire et production collective sur différents thèmes en relation avec la virologie ;
  • Exercices d’analyse de résultats d’un ELISA et d’un titrage viral.
Méthodes d’enseignement pour « Hygiène »:
  • Cours théorique ;
  • Analyse pratique, en laboratoire, de l’hygiène d’une institution sous forme de travail de groupe.
Méthodes d’enseignement pour « Techniques professionnelles de prélèvement » :
  • Cours théoriques sur l’hygiène des mains et la prise de la pression artérielle;
  • Cours théoriques sur les différentes techniques de ponctions veineuses et de la mise en place de cathéters veineux périphériques (indications, contre-indications et mesures de sécurité)
  • Exercices pratiques de prélèvements effectués sur bras de mannequin (ou via cathéter artériel);
  • Visite hospitalière (sous réserve de disponibilité) d’un service de prélèvement d’échantillons d’analyses.
 
Contenu pour « Microbiologie générale 3 » :
  • Nomenclature des familles, genres et espèces bactériennes les plus rencontrées en milieu hospitalier et présentant un intérêt clinique ;
  • Etudes des grandes familles d’antibiotiques et de leurs modes d’action.
Contenu pour « Laboratoire de microbiologie 2 » :
  • Composition et choix des milieux de culture ;
  • Techniques du suivi de la croissance bactérienne (prélèvement, ensemencement, isolement, étude qualitative et étude quantitative) ;
  • Etude des caractères morphologiques, biochimiques et de culture des bactéries pathogènes et commensales ;
  • Utilisation des galeries d’identification biochimique ;
  • Principe des tests sérologiques ;
  • Recherche de la sensibilité bactérienne aux antibiotiques ;
  • Analyse bactériologique de l’eau, de la viande et de l’urine.
Contenu pour « Virologie » :
  • Structure et classification des virus ;
  • Multiplication et infection virale ;
  • Méthodes d’étude, de diagnostic, de traitement et de prévention des infections virales.
Contenu pour « Hygiène » :
  • Introduction sur l’évolution des infections hospitalières dans le temps ;
  • Epidémiologie de l’infection à l’hôpital ;
  • Moyens de lutte contre l’infection hospitalière ;
  • Méthodes de laboratoire utilisées dans l’analyse de l’hygiène d’une institution ;
  • Système HACCP et règles de base de biosécurité ;
  • Contrôle bactériologique des surfaces planes ou non, de divers matériaux, de l’air et de l’eau ;
  • Hygiène des mains et son suivi en laboratoire ;
  • Utilisation d’une hotte à flux laminaire et contrôle de stérilité ;
  • Mises en situation du technologue dans un laboratoire d’analyses médicales.
 
Contenu pour « Techniques professionnelles de prélèvement » :
  • Lavage hygiénique des mains ;
  • Législation belge en matière de prélèvements réalisés par un technicien de laboratoire ;
  • Respect du secret médical ;
  • Techniques de prélèvements sanguins ;
  • Autres techniques de prélèvements (urines, selles, expectorations, frottis divers,…) ;
  • Abord et installation du patient.
Mode d'évaluation (y compris pondération relative):
Lors de la délibération du bloc 2, cette unité d’enseignement vaut 160 points (8 crédits*20) sur le nombre total de points du PAE de l’étudiant.
 
La cote globale de l’UE est la moyenne pondérée des différentes cotes des activités d’apprentissage : l’activité d’apprentissage « Microbiologie générale 3 » interviendra pour 15.6 % (25 points), l’activité d’apprentissage « Laboratoire de microbiologie 2» interviendra pour 37,5 % (60 points), l’activité d’apprentissage « Virologie » interviendra pour 25 % (40 points), l’activité d’apprentissage « Hygiène » interviendra pour 15.6 % (25 points) et l’activité d’apprentissage « Techniques professionnelles de prélèvement » interviendra pour 6.3 % (10 points)dans la cote globale de cette unité d’enseignement.
 
Pour réussir cette UE, il faut obtenir la note minimale de 10/20 de moyenne.

La présence aux séances de laboratoire est obligatoire. En cas d'absence non justifiée par un document officiel (ex: certificat médical, certificat de décès d'un membre de la famille, ...), la moyenne de la cote finale obtenue pour le laboratoire concerné sera pondérée par le nombre de présences aux séances.
De même, la présence aux séances de « Microbiologie 3 » est obligatoire. En cas de trop nombreuses absences même justifiées, l’étudiant sera entendu par la direction et il pourra se voir refuser l’accès aux stages et/ou l’accès à la première session d’examen.
 
Modalités d’évaluation pour « Microbiologie générale 3 » :
En juin et septembre :
  • Travail année : 0 %
  • Note examen (écrit) : 100 %
 
Modalités d’évaluation pour « Laboratoire de microbiologie 2 » :
En juin et septembre :
  • Travail année : 40 %
  • Note examen (oral) : 60 %
Le travail année correspond à la moyenne obtenue aux rapports de laboratoire multipliée par un coefficient de pénalité tenant compte du nombre d’absences injustifiées de l’élève aux séances de laboratoire.
 
Modalités d’évaluation pour « Virologie » :
En juin :
  • Travail année : 50 %
  • Note examen (écrit) : 50 %
Le travail année correspond à la moyenne des cotes obtenues aux différentes évaluations (auto-évaluation, évaluation intra- et inter-groupe du travail et évaluation du travail écrit par l’enseignant).
En septembre :
  • Travail année : 50 %
  • Note examen (oral) : 50 %
Le travail année correspond à la moyenne des cotes obtenues aux différentes évaluations (auto-évaluation, évaluation intra- et inter-groupe du travail et évaluation du travail écrit par l’enseignant).

Modalités d’évaluation pour « Hygiène » :
La cote du cours théorique interviendra pour 1/3 et la cote du laboratoire interviendra pour 2/3 de la cote de l’activité d’apprentissage « Hygiène ».
Pour le cours :
En juin et septembre :
  • Travail année : 0 %
  • Note examen (écrit) : 100 %
Pour le laboratoire :
En juin et septembre :
  • Travail année : 20 %
  • Note examen (écrit) : 80 %
Le travail année correspond à la cote obtenue au rapport collectif rendu en fin de laboratoire multipliée par un coefficient de pénalité tenant compte du nombre d’absences injustifiées de l’élève aux séances de laboratoire.
 
Modalités d’évaluation pour « Techniques professionnelles de prélèvement » :
En juin :
  • Travail année : 100 %
  • Note examen : 0 %
La note année correspond à la cote obtenue à l’évaluation certificative (orale et pratique) réalisée lors du dernier cours et est non remédiable en session de juin.
En septembre :
  • Travail année : 0 %
  • Note examen : 100 %
La note examen correspond à la cote obtenue à l’évaluation certificative (orale et pratique) réalisée lors de l’examen de 2ème session.
 
Sources, références et bibliographie:
Les sources et références sont présentes de façon exhaustive dans les notes et supports de cours.
 
Supports pédagogiques:
Pour « Microbiologie générale 3 » :
  • Syllabus ;
  • Présentation powerpoint.
 
Pour « Laboratoire de microbiologie 2 » :
  • Notes de cours de "Stages prératoires à la microbiologie" (UE 2TL04).
 
Pour « Virologie » :
  • Dossier (contrat didactique, instructions, échéancier, grilles d’évaluation, références des ressources, table des matières à compléter) ;
  • Dossier « Exercices dénombrement viral »;
  • Dossier pratique « ELISA » (mode opératoire, questionnaire de lecture dirigée du mode opératoire, feuille de réponse) ;
  • Compilation des résumés des différents travaux de groupe validés par l’enseignant.
 
Pour « Hygiène » :
  • Syllabus ;
  • Présentation power-point.
 
Pour « Techniques professionnelles de prélèvement » :
  • Syllabus (commun aux étudiants du Bloc 2 en soins infirmiers) concernant les techniques de prélèvements ;
  • Des supports écrits complémentaires sont également fournis par l'enseignant ;
  • Des notes manuscrites prises par les étudiants aux cours sont conseillées.
Logo HELMo Section(s): Fiche descriptive d'une unité d'enseignement
2019-2020
Bachelier : Technologue de laboratoire médical (Option chimie clinique)
UE 2TL08 Cytologie et histologie
Responsable de l'UE: EL GUENDI Sonia
Autres enseignants: Aucun

Institut: Sainte-Julienne

Unité obligatoire: Oui

Place dans le programme: 2ème bloc

Langue d'enseignement: Français

Langue d'évaluation: Français

Période de l'année: 2ème quadrimestre

Cycle: 1er cycle

Niveau du CEC: Niveau 6

Identification de l'unité d'enseignement: C1-B2-Q2-UE16

Nombre de crédits ECTS: 4,00 crédit(s)

Volume horaire: 52,50 heure(s)

Liste des activités d'apprentissage et leur volume horaire :
Cytologie/histologie 13,00 heure(s)
Laboratoire de cytologie/histologie 39,50 heure(s)
Unités d'enseignement prérequises: Unités d'enseignement corequises:
Aucune
Aucune
Modalités exceptionnelles covid-19 : 2019/2020 :

En raison de la crise sanitaire COVID 19, les modalités d'enseignement et d'évaluation sont adaptées.
Les modalités d’évaluation sont identiques en session de juin et session de septembre.

  1. Les matières ciblées pour chaque activité d'apprentissage, et qui feront l'objet de l'évaluation, sont reprises dans cet espace de la fiche d'UE.
Contenu pour « Cytologie/histologie » :
·       Chapitre 1 : Pré-requis ;
·       Chapitre 2 : Introduction à l'anatomopathologie ;
·       Chapitre 3 : Histologie de la peau et de ses annexes ;
·       Chapitre 4 : Appareil cardio-vasculaire
·       Chapitre 5 : Appareil respiratoire
·       Chapitre 6 : Application de l'histologie dans le domaine de la recherche

Contenu pour « Laboratoire d'histologie/cytologie  » :
Théorie et observation des coupes des laboratoires suivants :
 
  • Intestin à l'Hématoxyline éosine
  • Intestin au PAS/Bleu Alcian
  • Rein à l'Hématoxyline éosine
  • Rein au Trichrome de Masson
  • Etude de l'appareil cardio-vasculaire : coeur, veine, artère
  • Etude de la peau et de ses annexes
  • Etude de l'os
  • Etude de l’appareil respiratoire
 

2. Les dispositifs d'apprentissage adaptés se trouvent dans la section "Adaptations Q2 2019-2020" sur HELMo Learn pour chaque activité d'apprentissage

Pour « Cytologie/histologie » :
·        A partir du chapitre 5 : Appareil respiratoire
·        Dernier chapitre 6 : Application de l'histologie dans le domaine de la recherche

Pour le « Laboratoire d'histologie/cytologie  » :
·       Groupe 1: A partir du Laboratoire n°4 Rein au Trichrome de Masson 
·       Groupe 2 : A partir du laboratoire n°5 Appareil cardiovasculaire 
 
 
  1. Modalités d’adaptation de l’évaluation :

 
Les dispositifs d'évaluation adaptés sont les suivants* :

En juin:

La cote finale de cette UE est établie de la façon suivante :
 
·       Travail année : 20 %
·       Epreuve intégrée (théorie et évaluation pratique ) : 80 %
 
Le travail année correspond aux rapports de laboratoire. Il s'agit de la moyenne obtenue pour les rapports écrits de ce laboratoire qui ont été réalisés et rendus à la fin de chaque séance de laboratoire ( en présentiel et à distance) multipliée par un coefficient de pénalité tenant compte du nombre d’absences injustifiées de l’élève aux séances de laboratoire avant confinement (20%).


L’évaluation finale pour la session de juin est une épreuve intégrée (80%) qui comprend :
 
- Un examen de théorie sous forme de test en ligne, qui intégrera la théorie de l’activité d’apprentissage « Cytologie et histologie » et aux notions théoriques abordées dans l'activité d’apprentissage "Laboratoire de cytologie/histologie"( 50%). Cette épreuve aura lieu via la plateforme Helmo-Learn le jour de l’examen et comprendra un ensemble de questions telles que des QCMs, l’encodage d’une réponse directement dans le test en ligne et la réflexion sur base de cas cliniques.
 
- Une évaluation pratique qui sera un test en ligne basé sur l'observation de coupes histologiques sur ordinateur (30%). Cette  épreuve aura lieu via la plateforme Helmo-Learn le jour de l’examen et comprendra un ensemble de questions pour lesquelles l’encodage d’une réponse (directement dans un test) en ligne sera nécessaire. 
 
Pour réussir l'UE, il faut obtenir une note supérieure ou égale à 10/20.

 
En septembre :

La cote finale de cette UE est établie de la façon suivante :
 
·       Travail année : 0 %
·       Note examen : 100 %
 
L’évaluation finale pour la session de septembre est une épreuve intégrée (100%) qui comprend :
 
-Un examen de théorie sous forme de test en ligne, qui intégrera la théorie de l’activité d’apprentissage « Cytologie et histologie » et aux notions théoriques abordées dans l'activité d’apprentissage "Laboratoire de cytologie/histologie"( 55%). Cette épreuve aura lieu via la plateforme Helmo-Learn et comprendra un ensemble de questions telles que des QCM, l’encodage d’une réponse directement dans le test en ligne et des cas cliniques.
 
- Une évaluation pratique qui sera un examen en ligne basée sur l'observation de coupes histologiques sur ordinateur (45%). Cette  épreuve aura lieu via la plateforme Helmo-Learn et comprendra un ensemble de questions pour lesquelles l’encodage d’une réponse (directement dans un test) en ligne sera nécessaire. 
 
Pour réussir l'UE, il faut obtenir une note supérieure ou égale à 10/20.

La pondération de l’UE est de 80 points. 
Les autres modalités de réussite de l’UE éditées sur la fiche d’UE en septembre 2019, restent d’application.
 
 
*Tenant compte des mesures prises par le conseil national de sécurité en matière de confinement et sur base de l’article 134, al.4), la date et l'horaire d'une épreuve peuvent être modifiés moins de dix jours ouvrables avant la date annoncée initialement. Toute modification est portée à la connaissance des étudiants concernés sans délai par voie d'affichage et par courrier électronique.

Eventuelles connaissances et compétences préalables:
Savoir se servir d'un microscope optique.
Objectif(s)
Connaissance et maîtrise :
  • Des techniques de microscopie optique ;
  • Des techniques d'anatomopathologies ;
  • De la structure des quatre tissus fondamentaux : épithéliums, tissus conjonctifs et squelettiques, tissus musculaires, tissu nerveux ;
  • De l’organisation des tissus fondamentaux pour former les organes et les appareils.
Acquis d'apprentissage (AA) et compétences :
Au terme de l’UE et de manière autonome, l’étudiant :
  • Comprend la complémentarité entre l’histologie et les autres disciplines biologiques et cliniques, notamment la biochimie, la physiologie, l’hématologie ;
  • Décrit les structures subcellulaires, en connaît le rôle et les identifie au microscope optique ;
  • Décrit et reconnaît les tissus fondamentaux (et les formes dérivées) et comprend comment ils s’organisent pour former organes et appareils ;
  • Reconnait les adaptations des cellules et des structures tissulaires à leurs fonctions dans l’organisme ;
  • Réalise des coupes pour la microscopie optique, du prélèvement au montage (fixation, inclusion, microtomisation, coloration et montage) ;
  • Comprend les différentes étapes pour passer d'un tissu prélevé à une coupe colorée ;
  • Réalise des colorations variées : colorations classiques (monochromes, trichromes, hématoxyline-éosine, colorations histochimiques et histoenzymatiques (peroxydases, phosphatases…) ;
  • Comprend le rôle de chaque colorant utilisé ;
  • Répond à différents problèmes posés : recherche de la méthode optimale de fixation et recherche d’une contre-coloration adéquate.
 
Compétences du référentiel liées à ces AA :
S’impliquer dans sa formation et dans la construction de son identité professionnelle (C1)
Participer à l’actualisation de ses connaissances et de ses acquis professionnels (C1.1)
Evaluer sa pratique professionnelle et ses apprentissages (C1.2)
Développer ses aptitudes d’analyse, de curiosité intellectuelle et de responsabilité (C1.3)
Construire son projet professionnel (C1.4)
Exercer son raisonnement scientifique (C1.6)

Prendre en compte les dimensions déontologiques, éthiques, légales et réglementaires (C2)
Respecter la législation et les réglementations (C2.3) 

Gérer (ou participer à la gestion) les ressources humaines, matérielles et administratives (C3)
Programmer avec ses partenaires, un plan d’actions afin d’atteindre les objectifs définis (C3.1)

Concevoir des projets techniques ou professionnels complexes dans les domaines biomédical et pharmaceutique (C4)
Intégrer les connaissances de sciences fondamentales, biomédicales et professionnelles (C4.1)
Collecter et analyser l’ensemble des données (C4.2)
Utiliser des concepts, des méthodes, des protocoles (C4.3)
Evaluer la pertinence d’une analyse, d’une méthode (C4.4)
Planifier et réaliser des procédures de contrôle dans le cadre de l’assurance qualité (C4.5)

Assurer une communication professionnelle (C5)
Transmettre oralement et/ou par écrit les données pertinentes (C5.1)
Utiliser les outils de communication existants (C5.2)
Développer des modes de communication adaptés au contexte rencontré (C5.4)

Pratiquer les activités spécifiques au domaine des sciences biomédicales (C6)
Prélever, collecter et conserver des échantillons de différentes origines (humaines, animales, environnementales) en respectant les bonnes pratiques de laboratoire y compris dans la phase pré-analytique (C6.1)
Assurer de façon autonome et rigoureuse la mise en œuvre des techniques analytiques et la maintenance de l’instrumentation (C6.2)
Valider les analyses en s’assurant de leur cohérence et de leur signification clinique (C6.3)
Appliquer les normes de sécurité et de prévention dans les laboratoires biomédicaux (C6.4)

 
Contenu:
Ces deux activités d’apprentissage apportent les bases théoriques et pratiques nécessaires dans un laboratoire d’anatomopathologie.
Dispositif d'apprentissage:
Méthodes d’enseignement pour « Cytologie/histologie » :
  • Cours théorique magistral agrémenté d'exercices sous forme d'analyse d'images, de coupes et de lames cytohistologiques virtuelles ;
  • Test en temps réel ( HELMo Learn).
Méthode d’enseignement pour « Laboratoire de cytologie/histologie » :
  • L’étudiant s’initie, par la pratique, aux techniques cytohistologiques.
 
Contenu pour « Cytologie/histologie » :
  • Techniques pour la microscopie optique ;
  • Techniques d'anatomopathologie ;
  • Histologie descriptive : appareil urinaire, appareil respiratoire, appareil reproducteur (féminin et masculin) , glandes endocrines (surrénales, thyroïde et parathyroïde, pancréas, hypophyse), tissu osseux ;
  • Etude de cas cliniques par l'observation des caractéristiques tissulaires.
Contenu pour « Laboratoire de cytologie/histologie » :
  • Utilisation du microtome ;
  • Réalisation de différentes colorations en fonction du tissu et/ou de la structure à mettre en évidence ;
  • Observation de lames préparées : reconnaissance des cellules et tissus, reconnaissance des organes et appareils, appréciation de la qualité des lames ;
  • Processus de préparation de coupes destinées à la microscopie optique (prélèvement, fixation, inclusion, microtomisation, coloration et montage, y compris les étapes intermédiaires) ;
  • Essai de nombreuses colorations (sur coupes et frottis) y compris cytohistochimie et cytohistoenzymologie ;
  • Résolution de problèmes pratiques (recherche de solutions, étude des résultats et conclusions).
Mode d'évaluation (y compris pondération relative):
Lors de la délibération, cette unité d’enseignement vaut 80 points (4 crédits*20) sur le nombre total de points du PAE de l'étudiant.
 
Pour réussir cette UE, il faut obtenir la note minimale de 10/20.
 
La présence aux séances de laboratoire de cytologie/histologie est obligatoire. En cas d'absence non justifiée par un document officiel (ex: certificat médical, certificat de décès d'un membre de la famille, ...), la moyenne des cotes des rapports de laboratoire de cytologie/histologie sera pondérée par le nombre de présences aux séances.  En cas de trop nombreuses (plus de 40%) absences (justifiées ou pas), l’étudiant sera entendu par la direction et il pourra se voir refuser l’accès aux stages et/ou l’accès à la première session d’examens.
 
Modalités d’évaluation pour cette UE:
En juin:
La cote finale de cette UE est établie de la façon suivante :
  • Travail année : 30 %
  • Note examen (oral) : 70 %
Le travail année correspond aux interrogations écrites et aux rapports de laboratoire. 
Il s'agit de la moyenne obtenue aux interrogations écrites de l’activité d’apprentissage « Laboratoire de cytologie/histologie » (15%) et à la moyenne obtenue pour les rapports écrits de ce laboratoire (à réaliser et à rendre à la fin de chaque séance de laboratoire) (15 %).
L’évaluation finale (20 %) correspond à une évaluation pratique de laboratoire qui sera réalisée à la dernière séance de laboratoire et qui est non remédiable pour la session de juin ; l’examen (50 %) correspond à une épreuve intégrée orale relative à l’activité d’apprentissage « Cytologie et histologie » et aux notions théoriques abordées dans l'activité d’apprentissage "Laboratoire de cytologie/histologie".
 
En septembre, la cote finale de cette UE est établie de la façon suivante :
  • Travail année : 0 %
  • Examen (pratique et oral) : 100 %
L’examen consistera en un examen pratique de laboratoire (30%) et en une épreuve intégrée orale ( 70%) relative à l’activité d’apprentissage « Cytologie et histologie » et aux notions théoriques abordées dans l'activité d’apprentissage "Laboratoire de cytologie/histologie".
Sources, références et bibliographie:
Les sources et références qui fondent les apprentissages sont présentes de façon exhaustive dans les notes, supports de cours.
 
Supports pédagogiques:
Pour « Cytologie-histologie »  :
  • Présentation sous forme de Power point ;
  • Notes de cours ;
  • Exercices sous forme de quizz : test en temps réel ( HELMo Learn).
 
Pour « Laboratoire de cytologie-histologie » :
  • Syllabus ;
  • Vidéos illustrant les différents protocoles et manipulations ;
  • Logiciel et plateforme interactifs : Cytomine et Mooc ULiège.
Logo HELMo Section(s): Fiche descriptive d'une unité d'enseignement
2019-2020
Bachelier : Technologue de laboratoire médical (Option chimie clinique)
UE 2TL09 Méthodologie de la recherche
Responsable de l'UE: LEJEUNE Annabelle
Autres enseignants: BOUVIER Vincent, DENIL Ludivine, EL GUENDI Sonia, GHUYSEN Marie-Françoise, MAHY Florence, MAQUOI Simon, PIERLOT Sylvie, QUINTING Birgit, RASKIN Catherine, ROBERT Thierry, SAIVE Eric, TOLLENAERE Stéphanie

Institut: Sainte-Julienne

Unité obligatoire: Oui

Place dans le programme: 2ème bloc

Langue d'enseignement: Français

Langue d'évaluation: Français

Période de l'année: 1er quadrimestre, 2ème quadrimestre

Cycle: 1er cycle

Niveau du CEC: Niveau 6

Identification de l'unité d'enseignement: C1-B2-Q1-Q2-UE17

Nombre de crédits ECTS: 5,00 crédit(s)

Volume horaire: 39,50 heure(s)

Liste des activités d'apprentissage et leur volume horaire :
Anglais scientifique 1,00 crédit(s) 24,50 heure(s)
Projet de recherche bibliographique 4,00 crédit(s) 15,00 heure(s)
Unités d'enseignement prérequises: Unités d'enseignement corequises:
  • UE 1TL09 Anglais
Aucune
Modalités exceptionnelles covid-19 : 2019/2020 :
En raison de la crise sanitaire COVID 19, les modalités d'enseignement et d'évaluation sont adaptées :
  • Les matières ciblées pour l'activité d'apprentissage "Projet de recherche bibliographique" sont inchangées car tout le travail en présentiel a pu être réalisé avant le 13 mars 2020. Seules les modalités d'évaluation ont été adaptées (voir ci-dessous).
  • Les matières ciblées pour l'activité d'apprentissage "Anglais scientifique" sont inchangées puisqu’elles ont été dispensées au premier quadrimestre et évaluées lors de la session de janvier 2020. Seules les modalités d'évaluation pour la 2ème session ont été adaptées (voir ci-dessous).

Les adaptations pour l'évaluation se trouvent dans la section "Adaptations Q2 2019-2020" sur HELMo Learn (UE2TL09-Projet de recherche bibliographique). Il s'agit des :
  • Consignes de rédaction et de réalisation du support de présentation ainsi que les critères d’évaluation utilisés par les enseignants ;
  • Modalités d'évaluation adaptées, décrites ci-dessous;
  • Dates clés de l'évaluation adaptées.

Les dispositifs d'évaluation adaptés sont les suivants :
Lors de la délibération, cette unité d’enseignement vaut 100 points (5 crédits*20) sur le nombre total de points du PAE de l'étudiant.

La cote globale de l'UE est la moyenne pondérée des deux cotes des activités d’apprentissage : la cote "Projet de recherche bibliographique" intervient pour 70% (70 points) et la cote "Anglais scientifique" intervient pour 30% (30 points).

Pour l'AA Projet de recherche bibliographique :
  • La cote de l’AA  correspond à la moyenne de la cote obtenue pour le travail préparatoire réalisé avec l’encadrant (20%), le travail écrit (40%) et le support de présentation (40%) (= cote de l'AA sans présentation orale). Le travail préparatoire est évalué par l’encadrant. Le travail écrit est évalué par un intervenant de l’UE, différent de l’encadrant. Le support de présentation est évalué collégialement par le lecteur, l’encadrant et Mme Lejeune.
    • Au plus tard le 27 avril 2020, l’étudiant reçoit, de Mme Lejeune, une appréciation de son travail sur base de la cote de l’AA (A=réussi ; B=échec faible (entre 9 et 9.9/20) ; C=échec grave (en dessous de 9/20). Pour la 2ème session cette date sera communiquée ultérieurement.
    • Les étudiants en situation d’échec, pour la cote de l’AA doivent défendre oralement leur travail via visioconférence en présence de l’encadrant, du lecteur et de Mme Lejeune, selon l’horaire communiqué.
  • En cas de défense orale, la cote de l’AA correspond à la moyenne de la cote obtenue pour le travail préparatoire réalisé avec l’encadrant (20%), le travail écrit (40%) et la présentation orale (40%). Un jury (composé de l’encadrant, du lecteur et de Mme Lejeune) évalue collégialement la défense orale (les consignes et la grille d’évaluation sont celles prévues avant les adaptations dues à la crise sanitaire COVID 19).
    • Si la cote de l’AA avec la présentation orale est inférieure à la cote de l’AA sans présentation orale alors ce sera cette dernière qui sera conservée comme cote de l'AA.
  • Les étudiants n’ayant pas déposé leur travail en 1ère session devront le déposer ,pour la 2ème session, à une date qui sera communiquée ultérieurement. Les critères et modalités d’évaluation seront les mêmes que pour la 1ère session « adaptée ».
Pour l'AA Anglais scientifique :
Pour la 2ème session :
L'examen écrit prévu en présentiel est remplacé par un travail individuel qui consiste en l'analyse d'un article scientifique rédigé en anglais.
Pondération : 100% de la note de l’AA Anglais scientifique
Modalités pratiques :
  • Le thème de l’article est laissé au choix de l’étudiant ;
  • L'article devra répondre à certains critères ;
    • Ces derniers ainsi que toutes les informations relatives au travail à effectuer et aux modalités de l’envoi seront disponibles dans le document « Special Info–Final Work » au plus tard le 10 juillet (section 1 « ADAPTATIONS CRISE SANITAIRE Q2 19-20 » sur HELMo Learn).
Échéance pour la remise du document : lundi 17 août

Tenant compte des mesures prises par le conseil national de sécurité en matière de confinement et sur base de l’article 134, al.4), la date et l'horaire d'une épreuve peuvent être modifiés moins de dix jours ouvrables avant la date annoncée initialement. Toute modification est portée à la connaissance des étudiants concernés sans délai par voie d'affichage et par courrier électronique.
 
 
Eventuelles connaissances et compétences préalables:
Maitrise de la langue française et de l’anglais scientifique, des logiciels Word et Powerpoint.
Objectif(s)
Le but de cette UE est d’amener l’étudiant à explorer la méthodologie de la recherche en analysant un article scientifique, écrit en anglais, en rédigeant un compte-rendu, en français, de cet article et en le présentant oralement, en français. Au travers de ce travail, l’étudiant sera confronté à différents aspects de la recherche scientifique (dont la littérature est presque exclusivement en langue anglaise) :
  • la description, l’explication et la compréhension d’une thématique de recherche ;
  • la sélection, la recherche et la localisation des sources d’information scientifique ;
  • l’évaluation de la validité de l’information sélectionnée.
L’étudiant pourra, par la suite, utiliser ses acquis pour réaliser son TFE et, dans le cadre de son futur métier, perfectionner sa communication en anglais, surtout à l’écrit.
Acquis d'apprentissage (AA) et compétences :
Au terme de l’unité d’enseignement, l’étudiant :
  • Collecte, vérifie la pertinence et maîtrise le vocabulaire scientifique anglais utilisé par le technologue de laboratoire médical;
  • Détecte et synthétise, en français, le thème d’un article scientifique rédigé en anglais;
  • Identifie et explique, en français, la problématique posée par un article scientifique rédigé en anglais;
  • Distingue et décrit les différentes méthodes utilisées pour répondre à la problématique posée par un article scientifique rédigé en anglais;
  • Analyse et présente, en français, les résultats d’un article scientifique rédigé en anglais;
  • Compile une discussion et une conclusion, en français, sur la problématique de recherche d’un article scientifique rédigé en anglais;
  • Trouve les informations utiles nécessaires à la réalisation du compte-rendu, en français, d’un article scientifique rédigé en anglais;
  • Evalue le niveau scientifique de différents types de publications (rédigées en français ou en anglais);
  • Critique la pertinence des informations ;
  • Fait des liens entre les informations extraites des différentes publications ;
  • Rédige un travail, en français, en mettant en évidence un fil conducteur clair et en utilisant la structure générale d’un document scientifique : introduction, matériel et méthode, résultats, discussion, conclusion ;
  • Respecte les consignes communiquées au début du travail ;
  • Rédige un travail de qualité en français (syntaxe, orthographe, mise en page, langage professionnel, bibliographie selon les normes APA...) ;
  • Prépare une présentation orale, en français, en utilisant le logiciel informatique Powerpoint ;
  • Présente et défend oralement, en français, son compte-rendu d’article de recherche devant un jury.
 
Compétences du référentiel liées à ces AA :
S’impliquer dans sa formation et dans la construction de son identité professionnelle (C1)
Participer à l’actualisation de ses connaissances et de ses acquis professionnels (C1.1)
Développer ses aptitudes d’analyse, de curiosité intellectuelle et de responsabilité (C1.3)
Adopter un comportement responsable et citoyen (C1.5)
Exercer son raisonnement scientifique (C1.6)

Concevoir des projets techniques ou professionnels complexes dans les domaines biomédical et pharmaceutique (C4)
Intégrer les connaissances de sciences fondamentales, biomédicales et professionnelles (C4.1)
Collecter et analyser l’ensemble des données (C4.2)
Utiliser des concepts, des méthodes, des protocoles (C4.3)
Evaluer la pertinence d’une analyse, d’une méthode (C4.4)

Assurer une communication professionnelle (C5)
Transmettre oralement et/ou par écrit les données pertinentes (C5.1)
Utiliser les outils de communication existants (C5.2)
Développer des modes de communication adaptés au contexte rencontré (C5.4)
 
Contenu:
Lors de l'activité d'apprentissage "Projet de recherche bibliographique", l'étudiant :
  • réalise une analyse d’un article scientifique, rédigé en anglais, sur un sujet donné. Le fruit de cette analyse est synthétisé dans un travail écrit et défendu oralement. Lors de ce travail, l'étudiant exploite les notions vues dans l'activité d'apprentissage "Anglais scientifique".
Lors de l'activité d'apprentissage "Anglais scientifique", l’étudiant:
  • approfondit ses connaissances terminologiques et grammaticales nécessaires à son travail d’analyse dans l’activité d’apprentissage « Projet de recherche bibliographique » ;
  • continue son apprentissage initié en Anglais au Bloc 1 (UE 1TL09), à savoir découvrir différentes facettes de la littérature scientifique en langue anglaise. Pour ce faire, il analyse dans le détail des documents en lien direct avec son futur métier.
Dispositif d'apprentissage:
Méthodes d’enseignement pour "Projet de recherche bibliographique":
  • Exposé sur la méthodologie de la recherche et la rédaction scientifique;
  • Suivi personnel durant le déroulement du travail par un enseignant encadrant qui a proposé l'article scientifique.
Contenu pour "Projet de recherche bibliographique":
Dans un premier temps, l’étudiant suit un cours théorique axé sur:
  • La littérature scientifique et plus spécifiquement l’article de recherche scientifique ;
  • Les outils de recherche de l’information ;
  • La critique des sources d’information ;
  • La rédaction d’un document scientifique ;
  • Les règles de citation de références ;
  • L’exposé oral scientifique.
Dans un deuxième temps, en travail individuel et sous l’encadrement d’un enseignant de l’UE, il réalise l’analyse d’un article scientifique sur un sujet proposé. Il rédige un compte-rendu de cette analyse dans un rapport incluant la bibliographie. Il présente et défend oralement son travail devant un jury constitué de l’ensemble des intervenants de cette UE. Le travail écrit est évalué par un enseignant n’ayant pas participé à l’encadrement de l’étudiant.

Méthodes d’enseignement pour "Anglais scientifique":
Le cours, en interaction avec les étudiants, met l’accent tant sur le travail individuel que sur la dynamique du groupe. Le dispositif d’apprentissage est donc constitué de trois éléments primordiaux et complémentaires :
  • La préparation personnelle des divers exercices demandés par l’enseignant (recherche, croisement des données et mise en pratique) ;
  • La mise en commun avec argumentation des informations que les étudiants ont trouvées individuellement ;
  • Les explications, l’analyse et les corrections données en classe par l’enseignant.
 
Contenu pour "Anglais scientifique":
L’étudiant analyse, tout en développant son esprit critique, divers articles scientifiques et modes opératoires en lien direct avec son futur métier (chimie, (micro)biologie, hématologie...).  Pour ce faire, divers exercices lui sont proposés : traductions, résumés et/ou questions, phrases à trous, QCM, exercices terminologiques et grammaticaux (ex : la voix passive)…
 
Mode d'évaluation (y compris pondération relative):
Lors de la délibération, cette unité d’enseignement vaut 100 points (5 crédits*20) sur le nombre total de points du PAE de l'étudiant.

La cote globale de l'UE est la moyenne pondérée des deux cotes des activités d'apprentissage: la cote "Projet de recherche bibliographique" intervient pour 70% (70 points) et la cote "Anglais scientifique" intervient pour 30% (30 points).

Modalités d’évaluation pour "Projet de recherche bibliographique":
En première session :
  • Travail année (oral et écrit) : 100 %
  • Note examen : 0 %
La note du travail année correspond à la moyenne de la cote obtenue pour le travail préparatoire réalisé avec l’encadrant (20%), le travail écrit (40%) et la présentation orale (40%).
Le travail préparatoire est évalué par l’encadrant. Le travail écrit est évalué par un intervenant de l’UE, différent de l’encadrant. Le travail oral est présenté devant un jury composé de plusieurs intervenants de cette UE. La composition du jury peut varier d’un étudiant à l’autre.
Les consignes de rédaction et de présentation ainsi que les critères d’évaluation utilisés par les professeurs sont détaillés dans des documents accessibles sur HELMo Learn.
Le travail année est non remédiable durant la session de juin.
 
En seconde session :
  • Travail année : 20 %
  • Note examen : 80 % (oral et écrit)
La note du travail année correspond à la cote obtenue pour le travail préparatoire évalué par l’encadrant; elle est identique ou pas à celle obtenue en première session. La note de l’examen correspond à la moyenne obtenue pour le travail écrit (50%) et la présentation orale (50%). Le travail écrit est évalué par un intervenant de l’UE, différent de l’encadrant, et identique à celui qui a évalué le travail en première session. Le travail oral est présenté, durant la seconde session, devant un jury composé de plusieurs intervenants de cette UE ; ce jury peut ne pas être identique au jury de la première session et sa composition peut varier d’un étudiant à l’autre.
Les consignes de rédaction et de présentation ainsi que les critères d’évaluation utilisés par les professeurs sont détaillés dans des documents accessibles sur HELMo Learn.

Modalités d’évaluation pour "Anglais scientifique" :
En janvier et septembre :
  • Travail année : 0%
  • Examen (écrit) : 100%
Sources, références et bibliographie:
Les sources et références sont présentes de façon exhaustive dans les notes et supports de cours. 
 
Supports pédagogiques:
Les supports de cours (disponibles sur HELMo Learn):
  • Pour l'activité d'apprentissage "Projet de recherche bibliographique" :
    • Mémento « Compte-rendu d’un article scientifique » Bloc2, Biologie médicale ;
    • Power point pour les aspects théoriques.
  • Pour l'activité d'apprentissage "Anglais scientifique" :
    • modes opératoires, terminologie et articles scientifiques, fiches de grammaire, exercices et corrigés.
.