Cette page est compatible avec la fonction "Imprimer" de votre navigateur Web.
Les navigateurs Google Chrome et Opera proposent l'enregistrement au format PDF via leur menu d'impression. Le logiciel libre PDFCreator s'utilise comme une imprimante virtuelle pour enregistrer la page au format PDF.
Logo HELMo Section(s): Fiche descriptive d'une unité d'enseignement
2019-2020
Bachelier : Technologue de laboratoire médical (Option chimie clinique)
UE 3TL01 Biotechnologie et génétique
Responsable de l'UE: MAHY Florence
Autres enseignants: Aucun

Institut: Sainte-Julienne

Unité obligatoire: Oui

Place dans le programme: 3ème bloc

Langue d'enseignement: Français

Langue d'évaluation: Français

Période de l'année: 1er quadrimestre

Cycle: 1er cycle

Niveau du CEC: Niveau 6

Identification de l'unité d'enseignement: C1-B3-Q1-UE3TL01

Nombre de crédits ECTS: 6,00 crédit(s)

Volume horaire: 69,00 heure(s)

Liste des activités d'apprentissage et leur volume horaire :
Biotechnologie 37,50 heure(s)
Génie génétique 16,50 heure(s)
Génétique 15,00 heure(s)
Unités d'enseignement prérequises: Unités d'enseignement corequises:
  • UE 2TL04 Microbiologie II
  • UE 2TL07 Microbiologie III
Aucune
Modalités exceptionnelles covid-19 : 2019/2020 :
En raison de la crise sanitaire COVID 19, les modalités d'enseignement et d'évaluation sont adaptées pour la session de septembre.


1. Les matières ciblées pour  « Biotechnologie », « Génétique » et « Génie génétique »:, et qui feront l'objet de l'évaluation, éditées sur la fiche d’UE en septembre 2019, restent d’application.

2. Les dispositifs d'apprentissage ne sont pas modifiés car pas impactés par la crise sanitaire.


3. Modalités d’adaptation de l’évaluation :
En septembre:
  • Travail année : 15 %
  • Note examen : 85 % ( Examen en ligne via HELMo learn )
Le travail année correspond à la note obtenue au rapport de laboratoire et au travail de recherche de biotechnologie (à hauteur de 7,5% respectivement).
Eventuelles connaissances et compétences préalables:
Composition et propriétés de l’ADN, de l’ARN, des protéines et des enzymes.
Objectif(s)
Présenter quelques concepts de base de la génétique et familiariser l'étudiant avec les techniques de biologie moléculaire. Comprendre les grandes étapes des protocoles expérimentaux de biologie moléculaire.
Connaitre les différentes étapes, les moyens et les enzymes pour réaliser la production de substances par les micro-organismes bactériens et végétaux. 
Acquis d'apprentissage (AA) et compétences :
Au terme de l’UE et de manière autonome, l’étudiant :
  • Explique, à l’aide de schémas, les mécanismes de régulation de l'expression génique chez les procaryotes (régulation au niveau transcriptionnel (opéron lactose, tryptophane, arabinose)) et chez les eucaryotes (régulation tant au niveau transcriptionnel qu'au niveau post-transcriptionnel) ;
  • Identifie des mécanismes de modification de l'information génétique (mutations de l'ADN, mutations chromosomiques et génomiques, transposons, conjugaison bactérienne) ;
  • Illustre par un exemple comment il est possible de cartographier un gène sur un chromosome ;
  • Décrit comment des empreintes génétiques peuvent être réalisées ;
  • Cite les principes de la thérapie génique ;
  • Cite les réactifs nécessaires et au besoin, calcule leur concentration, pour réaliser une électrophorèse (sur gel d’agarose et de polyacryalmide), des blots (Southern, Western et Northern), une transformation d’organisme (E. coli, bactéries Gram-positives, cellules eucaryotes), une PCR ou une RT-PCR, une digestion d’ADN, des ligations entre des fragments d’ADN à bouts francs ou collants, une minipréparation de plasmide, le séquençage de l’ADN, la mutagenèse dirigée de l’ADN ;
  • Explique les techniques d’électrophorèse (sur gel d’agarose et de polyacrylamide), de blots (Southern, Western et Northern), de transformation d’organismes (E. coli, bactéries Gram-positives, cellules eucaryotes), de PCR ou de RT-PCR, de digestion enzymatique, de ligation entre des fragments d’ADN à bouts francs ou collants, de minipréparation de plasmides, du test blanc-bleu, de séquençage et de mutagenèse dirigée de l’ADN ;
  • Analyse des photographies de gel d’agarose ou d’électrophorèse et en déduit les résultats ;
  • Analyse des photographies de blots et en déduit les résultats ;
  • Calcul le Tm d’une sonde d’ADN ;
  • Détermine, à partir d’une série de données, la carte de restriction d’un plasmide ou d’un fragment linéaire d’ADN ;
  • Décrit les propriétés des plasmides et est capable de les représenter à l'aide d'outils bioinformatiques;
  • Calcule la concentration d’une préparation plasmidique connaissant la valeur d’absorbance à 260 nm ;
  • Détermine si une préparation de plasmide est pure sur base des valeurs d’absorbance à 260 et 280 nm ;
  • Analyse, à partir d’images, les résultats d’un test blanc-bleu ;
  • A partir de gel de séquençage, détermine la séquence d’un fragment d’ADN ;
  • Décrit les différentes étapes et enzymes utilisées lors de la construction d’un plasmide recombiné ;
  • Décrit différents exemples de molécules d’intérêt produites par recombinaison génétique ;
  • Décrit les micro-organismes employés lors des recombinaisons génétiques ;
  • Réalise une recherche bibliographique scientifique sur un exemple de molécule produite par les biotechnogies ;
  • Décrit le système de production des hybridomes et donne des exemples d’applications ;
  • Décrit les types et les différentes étapes de production des interférons ;
  • Décrit les différents types de vaccins ;
  • Réalise des exercices de construction de plasmides, d’analyses de gels d’agarose, de clonage.
  • Retrouve la séquence d'un gène donné dans une banque de donnés;
  • Réalise des alignements de séquences nucléotidiques à l'aide d'outils bioinformatiques.
Compétences du référentiel liées à ces AA :
S'impliquer dans sa formation et dans la construction de son identité professionnelle (C1)
Participer à l’actualisation de ses connaissances et de ses acquis professionnels (C1.1)
Evaluer sa pratique professionnelle et ses apprentissages (C1.2)
Développer ses aptitudes d’analyse, de curiosité intellectuelle et de responsabilité (C1.3)
Construire son projet professionnel (C1.4)
Exercer son raisonnement scientifique (C1.6)

Prendre en compte les dimensions déontologiques, éthiques, légales et réglementaires (C2)
Respecter la législation et les réglementations (C2.3)

Gérer (ou participer à la gestion) les ressources humaines, matérielles et administratives (C3)
Programmer avec ses partenaires, un plan d’actions afin d’atteindre les objectifs définis (C3.1)
Participer à la démarche qualité (C3.3)
Respecter les normes, les procédures et les codes de bonne pratique (C3.4)

Concevoir des projets techniques ou professionnels complexes dans les domaines biomédical et pharmaceutique (C4)
Intégrer les connaissances de sciences fondamentales, biomédicales et professionnelles (C4.1)
Collecter et analyser l’ensemble des données (C4.2)
Utiliser des concepts, des méthodes, des protocoles (C4.3)
Evaluer la pertinence d’une analyse, d’une méthode (C4.4)
Planifier et réaliser des procédures de contrôle dans le cadre de l’assurance qualité (C4.5)

Assurer une communication professionnelle (C5)
Transmettre oralement et/ou par écrit les données pertinentes (C5.1)
Utiliser les outils de communication existants (C5.2)
Développer des modes de communication adaptés au contexte rencontré (C5.4)

Pratiquer les activités spécifiques au domaine des sciences biomédicales (C6)
Prélever, collecter et conserver des échantillons de différentes origines (humaines, animales, environnementales) en respectant les bonnes pratiques de laboratoire y compris dans la phase pré-analytique (C6.1)
Assurer de façon autonome et rigoureuse la mise en œuvre des techniques analytiques et la maintenance de l’instrumentation (C6.2)
 
Contenu:
Les activités d’apprentissage de « Génétique », « Génie génétique » et « Biotechnologie - théorie » permettent à l’étudiant de découvrir, d’un point de vue théorique, les concepts de base de la génétique, les principales techniques de biologie moléculaire ainsi que quelques méthodes de production de substances par les micro-organismes bactériens et végétaux.
L’activité d’apprentissage de « Biotechnologie – laboratoire »  permet à l’étudiant de réaliser le clonage d’un gène dans une bactérie (première étape de la production de substance par des bactéries).
 
Dispositif d'apprentissage:
Méthode d’enseignement pour « Biotechnologie » (cours théorique) :
  • Cours ex cathedra illustré par un powerpoint ;
  • Réalisation d’une recherche documentaire sur une application de biologie moléculaire ;
  • Réalisation d’exercices de biologie moléculaire.
 
Méthode d’enseignement pour « Biotechnologie » (laboratoire) :
  • Manipulations par deux puis, individuellement, de biologie moléculaire, dans les laboratoires ;
  • Rédaction d’un rapport individuel.
 
Méthode d’enseignement pour « Génie génétique » :
  • Cours ex cathedra illustré par un powerpoint et des vidéos ;
  • Chaque chapitre est cloturé par des exercices d'application de la matière étudiée.
Méthode d’enseignement pour « Génétique » :
  • Cours ex cathedra illustré par un powerpoint et des vidéos ;
  • Chaque chapitre est cloturé par des exercices d'application de la matière étudiée.
Contenu pour « Biotechnologie » (cours théorique) :
  • RECOMBINAISON GENETIQUE ET DOMAINES D’APPLICATION :
o   Recombinaison génétique in vitro ;
o   Techniques d’introduction de l’ADN dans les cellules bactériennes ;
o   Biosynthèse de l’insuline humaine par des colibacilles ;
o   Biosynthèse de la somatotropine humaine ;
o   Production des interférons ;
o   Production de substances immunogènes et de vaccins conventionnels et synthétiques ;
o   Possibilité de recombinaison génétique chez les micro-organismes ;
o   Elucidation de la structure de l’organisation et du fonctionnement du génome ;
o   Autres domaines d’applications et d’intérêt des recombinaisons génétiques ;
  • HYBRIDOMES :
o   Fusion des cellules somatiques ;
o   Hybridomes ;
o   Production d’anticorps monoclonaux ;
o   Application des anticorps monoclonaux ;
  • PRODUCTION DE SUBSTANCES UTILES PAR LES MICRO-ORGANISMES
Contenu pour « Biotechnologie » (laboratoire) :
  •  Clonage d’un gène (PR1) de la tomate dans E.coli :
o   Extraction d’ARN à partir de feuilles ;
o   RT-PCR ;
o   PCR ;
o   Ligation ;
o   Transformation bactérienne ;
o   Extraction d’ADN plasmidique ;
o   Digestion enzymatique de l’ADN.

Contenu pour « Génie génétique » :
  • Rappels sur les acides nucléiques ;
  • Electrophorèse, blots, transformation et PCR ;
  • Digestion et ligation d’ADN ;
  • Propriétés biologiques des vecteurs ;
  • Séquençage et mutagenèse dirigée de l’ADN.
Contenu pour « Génétique » :
  • Régulation de l'expression génétique;
  • Modification de l'expression génétique;
  • Cartographie génétique;
  • Applications de la génétique;
  • Outils bioinformatique.
Mode d'évaluation (y compris pondération relative):
Lors de la délibération, cette unité d’enseignement vaut 120 points (6 crédits*20) sur le nombre total de points du PAE de l'étudiant.
 
Pour réussir cette UE, il faut obtenir la note minimale de 10/20 de moyenne.
 
La présence aux séances de laboratoire de biotechnologie est obligatoire. En cas d’absence non justifiée par un document officiel (ex : certificat médical, certificat de décès d’un membre de la famille, …), la cote de laboratoire de biotechnologie sera pondérée par le nombre de présences aux séances.
 
Modalités d’évaluation pour « Biotechnologie », « Génétique » et « Génie génétique »:
En janvier et en septembre:
  • Travail année : 15 %
  • Note examen : 85 % (épreuve intégrée écrite)
Le travail année correspond à la note obtenue au rapport de laboratoire et au travail de recherche de biotechnologie (à hauteur de 7,5% respectivement).
 
Sources, références et bibliographie:
Les sources et références sont présentes de façon exhaustive dans les notes et supports de cours.
Supports pédagogiques:
Pour toutes les activités d’apprentissage de cette UE :
  •  Syllabus et powerpoint disponibles sur HELMo Learn.
Logo HELMo Section(s): Fiche descriptive d'une unité d'enseignement
2019-2020
Bachelier : Technologue de laboratoire médical (Option chimie clinique)
UE 3TL02 Etude de l'environnement
Responsable de l'UE: EL GUENDI Sonia
Autres enseignants: Aucun

Institut: Sainte-Julienne

Unité obligatoire: Oui

Place dans le programme: 3ème bloc

Langue d'enseignement: Français

Langue d'évaluation: Français

Période de l'année: 1er quadrimestre

Cycle: 1er cycle

Niveau du CEC: Niveau 6

Identification de l'unité d'enseignement: C1-B3-Q1-UE19

Nombre de crédits ECTS: 4,00 crédit(s)

Volume horaire: 35,00 heure(s)

Liste des activités d'apprentissage et leur volume horaire :
Etude de l'environnement 2,00 crédit(s) 20,00 heure(s)
Toxicologie 2,00 crédit(s) 15,00 heure(s)
Unités d'enseignement prérequises: Unités d'enseignement corequises:
Aucune
Aucune
Modalités exceptionnelles covid-19 : 2019/2020 :
Cette unité d'enseignement a été dispensée au Q1. Toute la matière a donc pu être abordée en présentiel.  Les seules modifications concernent l'évaluation. En raison de la crise sanitaire COVID 19, les modalités d'enseignement et d'évaluation sont adaptées.

Modalités d’évaluation pour « Etude de l’environnement »:
En septembre 2020 :
  • Travail année : 50 %
  • Note examen (écrit) : 50%
Le travail année correspond au travail de groupe comprenant un rapport relatif à une partie de la matière, une présentation orale associée ainsi qu’une note relative au fonctionnement du groupe.
L’examen écrit se fera à distance et consistera en une évaluation écrite qui se fera sous forme d’un test réalisé de manière individuelle, selon un temps imparti.
 
Modalités d’évaluation pour « Toxicologie »:
En septembre 2020 :
  • Travail année : 0% 
  • Note examen (écrit) : 100 %
L’examen écrit se fera sous forme d’un test en ligne via HELMo E-Learning selon un temps imparti. Ce test se basera sur la matière vue tout au long du quadrimestre 1 de l’année académique 2019-2020 . Ce test comportera des QCMs, des questions à réponses courtes, des descriptions et des réflexions sur des faits d'actualité.

Pour réussir cette UE, il faut obtenir la note minimale de 10/20 de moyenne.
 
Eventuelles connaissances et compétences préalables:
/
Objectif(s)

Sensibiliser l'étudiant aux enjeux environnementaux et bioéthiques de sa formation.
Fournir les outils théoriques et pratiques pour aborder ces enjeux de manière professionnelle.
Doter l'étudiant de ressources diverses pour évoluer, tant dans sa vie personnelle que professionnelle, dans un cadre sécuritaire pour lui-même et son environnement.
 

Acquis d'apprentissage (AA) et compétences :
Au terme de l’UE et de manière autonome, l’étudiant :
  • Restitue et utilise les grands principes d’écologie générale pour analyser de manière critique des informations qui concernent les domaines de l’écologie et des sciences environnementales ;
  • Explique divers phénomènes écologiques et climatiques en l’absence de pollution ;
  • Explique les effets d’une pollution ou d’un toxique spécifique sur l’environnement à court, moyen et long terme ;
  • Propose et/ou critique des pistes d’action qui permettraient de réduire certaines sources de pollution ;
  • Prépare une présentation orale en groupe sur un sujet défini, à partir de plusieurs sources documentaires ;
  • Développe des « soft skills » par le biais de travaux de groupes et de présentation ;
  • Présente à l’ensemble de la classe un résumé de ses recherches documentaires à l’aide du logiciel power point et répond aux questions s’y rapportant ;
  • Gère et planifie son temps dans sa pratique et lors des évaluations intermédiaires et terminales ;
  • Explique les différents mécanismes qui interviennent dans l’entrée des toxiques dans un organisme vivant, leur transport, leur répartition et leur métabolisation ;
  • Décrit la notion d’intoxication et explique les effets néfastes des toxiques sur les différentes fonctions de l’être humain ;
  • Utilise des outils d’analyse mathématiques afin de déterminer la toxicité d’une molécule ;
Compétences du référentiel liées à ces AA :
S’impliquer dans sa formation et dans la construction de son identité professionnelle (C1) 
Participer à l’actualisation de ses connaissances et de ses acquis professionnels (C1.1)
Evaluer sa pratique professionnelle et ses apprentissages (C1.2)
Développer ses aptitudes d’analyse, de curiosité intellectuelle et de responsabilité (C1.3)
Adopter un comportement responsable et citoyen (C1.5)
Exercer son raisonnement scientifique (C1.6)

Prendre en compte les dimensions déontologiques, éthiques, légales et réglementaires (C2)
Respecter la déontologie propre à la profession (C2.1)
Pratiquer à l’intérieur du cadre éthique (C2.2)
Respecter la législation et les réglementations (C2.3)

Gérer (ou participer à la gestion) les ressources humaines, matérielles et administratives (C3)
Programmer avec ses partenaires, un plan d’actions afin d’atteindre les objectifs définis (C3.1)
Participer à la démarche qualité (C3.3)
Respecter les normes, les procédures et les codes de bonne pratique (C3.4)

Concevoir des projets techniques ou professionnels complexes dans les domaines biomédical et pharmaceutiques (C4)
Intégrer les connaissances de sciences fondamentales, biomédicales et professionnelles (C4.1)
Collecter et analyser l’ensemble des données (C4.2)
Utiliser des concepts, des méthodes, des protocoles (C4.3)
Evaluer la pertinence d’une analyse, d’une méthode (C4.4)

Assurer une communication professionnelle (C5) 
Transmettre oralement et/ou par écrit les données pertinentes (C5.1)
Utiliser les outils de communication existants (C5.2)
Développer des modes de communication adaptés au contexte rencontré (C5.4)

Pratiquer les activités spécifiques au domaine des sciences biomédicales (C6)
Prélever, collecter et conserver des échantillons de différentes origines (humaines, animales, environnementales) en respectant les bonnes pratiques de laboratoire y compris dans la phase pré-analytique (C6.1)
Assurer de façon autonome et rigoureuse la mise en œuvre des techniques analytiques et la maintenance de l’instrumentation (C6.2)
 
Contenu:
Les activités d’apprentissage de l’UE3TL02 permettent à l’étudiant d’acquérir les connaissances et compétences nécessaires pour comprendre son environnement et interagir adéquatement avec lui.
 
Dispositif d'apprentissage:
Méthode d’enseignement pour « Etude de l’environnement » :
L’apprentissage de la matière se fait sur le principe de classe inversée :
  • Une partie de la matière à voir est acquise par l’étudiant par le biais d’un travail de groupe (dont la taille sera définie en fonction du nombre total d’étudiants) visant, comme objectif final, la présentation de la matière à la classe. Le reste de la matière sera acquise par le biais des présentations des autres groupes. Un rapport écrit devra être rendu par chaque groupe préalablement aux présentations et constituera la matière à acquérir par les étudiants. Un planning est établi en début d’année avec l’ordre de passage et la matière à présenter. Après chaque présentation, les étudiants sont interrogés oralement par leurs pairs et par l’enseignant. En cas de manquement dans la présentation, l’enseignant prend le relais pour apporter les compléments d’informations indispensables à la bonne compréhension de la matière.
  • La séance suivant une présentation débutera par un temps de questions-réponses relatives à des clarifications de la matière vue précédemment. Elle sera alors suivie par une interrogation dispensatoire sur le module pour autant qu’une note de 10/20 soit obtenue.
Méthode d’enseignement pour « Toxicologie » :
  • Le cours alterne les exposés théoriques, les questions-réponses et les exercices en classe sous la direction de l’enseignant.
Contenu pour « Etude de l’environnement » :
  • Pollution de l’eau (métaux lourds, hydrocarbures, matières organiques, etc.) ; 
  • Techniques d’analyse des eaux ;
  • Remédiation de la pollution de l’eau.
Contenu pour « Toxicologie » :
  • Observation et analyse critique des dernières actualités dans le domaine de la toxicologie ;
  • Principes généraux qui conditionnent la toxicologie : action d'un toxique, métabolisation, relations dose-effets ;
  • L’écotoxicologie : Polluants organiques majeurs (pesticides, PCB, dioxines, furanes polychlorés), métaux lourds ;
  • La toxicologie alimentaire ;
  • Problèmes liés à la présence de perturbateurs endocriniens dans l’environnement.
 
Mode d'évaluation (y compris pondération relative):
Lors de la délibération, cette unité d’enseignement vaut 80 points (4 crédits*20) sur le nombre total de points du PAE de l'étudiant.
La cote globale de l’UE est une moyenne pondérée des différentes cotes des activités d’apprentissage : « Etude de l’environnement » intervient pour 48 points et « Toxicologie » pour 32 points.
Pour réussir cette UE, il faut obtenir la note minimale de 10/20 de moyenne. 

Modalités d’évaluation pour « Etude de l’environnement » :
En janvier :
- Travail année : 50 %
- Note examen (écrit) : 50 %
Le travail année correspond au travail de groupe comprenant un rapport relatif à une partie de la matière, une présentation orale associée ainsi qu’une note relative au fonctionnement du groupe.
L’examen écrit portera sur les modules n’ayant pas obtenu la dispense.
Attention, un verrou existe tel qu’une cote d’examen inférieure à 7/20 entraîne une note maximale pour l'activité d'apprentissage de 8/20, quelle que soit la moyenne pondérée travail année – examen.
En septembre :
- Travail année : 50 %
- Note examen (écrit) : 50%

Modalités d’évaluation pour « Toxicologie » :
En janvier et septembre :
- Travail année : 0 %
- Note examen (écrit) : 100 %
 
Sources, références et bibliographie:
Les sources et références sont présentes de façon exhaustive dans les notes et supports de cours.
Supports pédagogiques:
Pour « Etude de l’environnement »:
  • Instructions relatives au travail de groupe ;
  • Rapports écrits des différents groupes ;
  • Power point des présentations ;
  • Documents divers (articles de presse, vidéo, livrets de sensibilisation grand public, …).
Pour « Toxicologie » :
  • Syllabus ;
  • Power point ;
  • Documents divers (articles de presse, vidéo, livrets de sensibilisation grand public, etc.).
Logo HELMo Section(s): Fiche descriptive d'une unité d'enseignement
2019-2020
Bachelier : Technologue de laboratoire médical (Option chimie clinique)
UE 3TL03 Sciences humaines et sociales
Responsable de l'UE: VANSINA Julie
Autres enseignants: GENTGES Guy, PRAZ Olivier

Institut: Sainte-Julienne

Unité obligatoire: Oui

Place dans le programme: 3ème bloc

Langue d'enseignement: Français

Langue d'évaluation: Français

Période de l'année: 1er quadrimestre

Cycle: 1er cycle

Niveau du CEC: Niveau 6

Identification de l'unité d'enseignement: C1-B3-Q1- UE3TL03

Nombre de crédits ECTS: 3,00 crédit(s)

Volume horaire: 45,00 heure(s)

Liste des activités d'apprentissage et leur volume horaire :
Droit 1,00 crédit(s) 15,00 heure(s)
Déontologie et éthique 1,00 crédit(s) 15,00 heure(s)
Psychologie 1,00 crédit(s) 15,00 heure(s)
Unités d'enseignement prérequises: Unités d'enseignement corequises:
Aucune
Aucune
Modalités exceptionnelles covid-19 : 2019/2020 :
Pour le cours de droit, l'évaluation en seconde session sera un oral à distance.

Modalités d’évaluation pour « Déontologie et éthique » :
En janvier et septembre: - Travail année : 0 %  - Note examen (écrit) : 100 %.
Deuxième session: dépôt du travail écrit individuel sur HELMo Learn pour le 24/08/2020. Il s'agira d'amender les réflexions éthiques opérées sur le travail collectif déposé en janvier sur la base des consignes données par le titulaire du cours.
Eventuelles connaissances et compétences préalables:
Bonne maîtrise de la langue française et de l'orthographe.
 
Objectif(s)
Les étudiants auront un bon aperçu des règles de droit, de déontologie et des notions de psychologie qui régiront leur vie privée et professionnelle.
Par mesure transitoire en 2019-2020, suite à un changement de grille, l'activité d'apprentissage Psychologie ne sera pas organisée
Acquis d'apprentissage (AA) et compétences :
 
  • Dans l’optique de préparer l’étudiant à appliquer la déontologie professionnelle ainsi que le cadre légal et réglementaire à l'Institut, en stage clinique et en stage TFE, cette UE vise les acquis d’apprentissages suivants :
    - connaître la responsabilité encourue en cas de faute professionnelle et pouvoir l'évaluer dans des cas pratique ;
    - respecter les droits intellectuels existant ou être en mesure de protéger sa production intellectuelle ;
    - comprendre le fonctionnement des institutions belges;
    - comprendre la différence entre un indépendant et un salarié et maîtriser les bases de la législation sociale s'appliquant au travailleur
    - Saisir la distinction entre une approche déontologique et une réflexion éthique ;
    - Appliquer les trois principaux critères d’évaluation éthique d’une action ;
    - Cerner les grandes lignes du cadre institutionnel en matière de bioéthique ;
    - Evaluer la pertinence du principe de précaution et la pertinence du concept de «sagesse technologique» (M. Puech) ;
    - Développer ses aptitudes d’analyse, de curiosité intellectuelle et de responsabilité
    - Adopter un comportement responsable et citoyen

    Par mesure transitoire en 2019-2020, suite à un changement de grille, l'activité d'apprentissage Psychologie ne sera pas organisée

Contenu:
Non renseigné
Dispositif d'apprentissage:
Méthode d’enseignement pour le droit :
 - L'approche est théorique mais s'appuie sur un recueil de normes dont les étudiants disposent au cours et à l'examen. L'explication théorique est ponctuée par la lecture des normes applicables, leur explication et des exemples concrets afin de rendre la matière plus palpable. Par ailleurs, des exercices basés sur des situations pratiques sont résolus au cours.

Contenu pour "droit":
- Le cours est divisé en différents chapitres selon des thèmes qui touchent au fonctionnement de la Belgique et du système législatif, au régime de la responsabilité tant privée que professionnelle, à la protection des droits intellectuels tels que le brevet ou les droits d'auteur, aux droits civils qui régiront leur vie privée et enfin au droit du travail et de la sécurité sociale qui régiront leur vie professionnelle.


Méthode d’enseignement pour « Déontologie et éthique » :
- Le cours alterne les exposés théoriques et les exercices en classe sous la direction de l'enseignant.

Contenu pour « Déontologie et éthique » :
- Introduction : déontologie, morale et éthique ;
- Qu’est-ce que la bioéthique ?;
- Prudence, précaution et sagesse technologique ;
- Présentation orale et écrite d'un travail argumentatif personnel basé sur un débat actuel en bioéthique ou en éthique des technologies

Méthodes d’enseignement pour « Psychologie » :
- Cours oral en interaction avec les étudiants ; Réflexions à partir de vidéos ;
- Mise en situation

Contenu pour « Psychologie » :
- S’exprimer au travail ;
- Les rôles dans une équipe de travail ;
- Quelques situations à risque dans le travail ;
- Le stress au travail ;
- Le bien-être au travail
Par mesure transitoire en 2019-2020, suite à un changement de grille, l'activité d'apprentissage Psychologie ne sera pas organisée.

Mode d'évaluation (y compris pondération relative):

Les modalités d'évaluation sont identiques en première (Q1) et deuxième session (Q3).

Pour l’activité d’apprentissage « Droit », En janvier et septembre: - Travail année : 0 %  - Note examen (écrit) : 100 %.                                                                                                                                                      
Modalités d’évaluation pour « Déontologie et éthique » : En janvier et septembre: - Travail année : 0 %  - Note examen (écrit) : 100 %.                                                                                                                                        
La responsable d'UE propose au jury une note sur les bases suivantes:
Pour réussir l'UE, il faut obtenir une note supérieure ou égale à 10/20 et chacune des activités d'apprentissage de l'unité doit obtenir une note supérieure ou égale à 10/20.
La note de l’UE est alors établie selon la pondération suivante :
1/ Droit : 1/3 (20 points)
2/ Psychologie  : 1/3 (20 points)
3/ Déontologie : 1/3 (20 points)
Par mesure transitoire en 2019-2020, suite à un changement de grille, l'activité d'apprentissage Psychologie ne sera pas organisée. La note de l'AA Psychologie fera dès lors l'objet d'un report de note.

Sources, références et bibliographie:
Pour "droit" :
- Kessels, M.,& Herrera, I.(2014). Droit social. Verviers, Belgique : Haute Ecole Libre Mosane.
- Bicchielli, V.& Rigolet, E.(2014). Droit civil. Liège, Belgique : Haute Ecole Libre Mosane.
- Maes, M.(2010-2011). Droit législation relative à la profession. Liège, Belgique : Haute Ecole de la Province de Liège. 
- SPF Economie, P.M.E., Classes moyennes et Energie. Les droits de propriété intellectuelle. Consulté à l'adresse : http://

Pour « Déontologie et éthique » :
- Jean-Cassin Billier, Introduction à l'éthique, Paris, PUF, 2010 ;
- Didier Sicard, L'éthique médicale et la bioéthique, Paris, PUF, 2017.

Supports pédagogiques:
Droit : Notes de cours, powerpoint, législation et documentation disponibles sur e-learning.
Déntologie et éthique : Synthèses, diaporamas et textes de référence distribués via la plateforme HELMo-Connect.
Pour « Psychologie » : Notes de cours, documents divers (textes scientifiques, vidéos, articles de journal, ...).

 

Logo HELMo Section(s): Fiche descriptive d'une unité d'enseignement
2019-2020
Bachelier : Technologue de laboratoire médical (Option chimie clinique)
UE 3TL04 Technologie alimentaire
Responsable de l'UE: BOUVIER Vincent
Autres enseignants: MAQUOI Simon

Institut: Sainte-Julienne

Unité obligatoire: Oui

Place dans le programme: 3ème bloc

Langue d'enseignement: Français

Langue d'évaluation: Français

Période de l'année: 1er quadrimestre

Cycle: 1er cycle

Niveau du CEC: Niveau 6

Identification de l'unité d'enseignement: C1-B3-Q1-UE3TL04

Nombre de crédits ECTS: 4,00 crédit(s)

Volume horaire: 52,50 heure(s)

Liste des activités d'apprentissage et leur volume horaire :
Chimie et technologie alimentaires 3,00 crédit(s) 37,50 heure(s)
Instrumentation 1,00 crédit(s) 15,00 heure(s)
Unités d'enseignement prérequises: Unités d'enseignement corequises:
Aucune
  • UE 3TL05 Chimie analytique II
Modalités exceptionnelles covid-19 : 2019/2020 :
Modalités pour la troisième session
Contenus:


Laboratoire d'instrumentation: Le contenu sur lequel portera l'évaluation est inchangé par rapport à ce qui est noté dans la fiche puisque la matière a été vue en présentiel au premier quadrimestre.
Chimie et technologie alimentaire : Le contenu sur lequel portera l'évaluation est inchangé par rapport à ce qui est noté dans la fiche puisque la matière a été vue en présentiel au premier quadrimestre.


Modalités d'évaluation:

Laboratoire d'instrumentation: Le contenu est évalué par un examen oral en présentiel.
La cote du Laboratoire d'instrumentation vaudra pour 100% du résultat obtenu à cet examen
Laboratoire de chimie alimentaire : La cote du Laboratoire est équivalente au travail de l'année.

 
Eventuelles connaissances et compétences préalables:
Chimie analytique de base et méthodes d’analyses courantes au laboratoire.
Objectif(s)
L’objectif de cette unité d’enseignement est de permettre à l’étudiant de comprendre et appliquer les connaissances apprises préalablement et aux cours dans les domaines alimentaire et instrumental. Au travers d'exemples et de mises en situation, l'étudiant va comprendre la matière et apprendre à utiliser ses acquis pour développer ses propres méthodes d'apprentissage.
Acquis d'apprentissage (AA) et compétences :
Au terme de l’UE et de manière autonome, l’étudiant est capable de :
-          Appliquer les connaissances apprises au cours ;
-          Prévoir le résultat approximatif des analyses ;
-          Utiliser, de manière adéquate, le matériel d’analyse mis à disposition ;
-          Interpréter, avec un esprit critique, les résultats obtenus avec ses appareils ;
-          Développer un esprit critique quant aux résultats donnés par les appareils d’analyse ;
-          Faire le lien entre la théorie des cours de physique et les appareillages utilisés au laboratoire ;
-          Mettre en œuvre la technique adéquate afin d’analyser un échantillon donné et produire le résultat attendu ;
-          Exprimer numériquement une grandeur résultant d’une mesure expérimentale directe ou d’un calcul impliquant d’autres mesures ;
-          Exprimer et calculer la concentration d’une espèce chimique dans un milieu donné en fonction des valeurs mesurées par les appareils d’analyse ;
-          Utiliser les réactions chimiques et les notions de chimie analytique ;
-          Utiliser les lois et relations, vues en chimie analytique et alimentaire, dans le but d’exploiter les résultats expérimentaux à des fins d’analyse quantitative ;
-          Expliquer, de manière cohérente, le fonctionnement des appareils d’analyse du laboratoire ;
-          Exploiter les données et mesures recueillies au laboratoire pour justifier et interpréter les résultats ;
-          Comprendre et savoir expliquer le fonctionnement basique des montages électroniques (montages de résistances, le capteur LDR, le FID, un réseau,...), d'outils de mesure de la radioactivité et des machines utilisées en laboratoire (spectroscope, chromatographie gazeuse, SAA, Vitatron,...).
 
Compétences du référentiel liées à ces AA :
S'impliquer dans sa formation et dans la construction de son identité professionnelle (C1)
Participer à l’actualisation de ses connaissances et de ses acquis professionnels (C1.1)
Evaluer sa pratique professionnelle et ses apprentissages (C1.2)
Développer ses aptitudes d’analyse, de curiosité intellectuelle et de responsabilité (C1.3)
Construire son projet professionnel (C1.4)
Exercer son raisonnement scientifique (C1.6)
 
Prendre en compte les dimensions déontologiques, éthiques, légales et réglementaires (C2)
Pratiquer à l’intérieur du cadre éthique (C2.2)
Respecter la législation et les réglementations (C2.3)

 Gérer (ou participer à la gestion) les ressources humaines, matérielles et administratives (C3)
Respecter les normes, les procédures et les codes de bonne pratique (C3.4)

Concevoir des projets techniques ou professionnels complexes dans les domaines biomédical et pharmaceutique (C4)
Evaluer la pertinence d’une analyse, d’une méthode (C4.4)

Assurer une communication professionnelle (C5)
Utiliser les outils de communication existants (C5.2)

Pratiquer les activités spécifiques au domaine des sciences biomédicales (C6)
Prélever, collecter et conserver des échantillons de différentes origines (humaines, animales, environnementales) en respectant les bonnes pratiques de laboratoire y compris dans la phase pré-analytique (C6.1)
Assurer de façon autonome et rigoureuse la mise en œuvre des techniques analytiques et la maintenance de l’instrumentation (C6.2)
Contenu:
Le cours de chimie et technologie alimentaire consiste en un exposé, supporté par un power point, sur la présentation des IAA et des spécificités de l’analyse alimentaire ainsi qu'en un travail de groupe sur des technologies alimentaires diverses.
Le laboratoire de chimie alimentaire consiste en une illustration pratique de diverses applications étudiées de manière théorique en chimie analytique et alimentaire en y introduisant une dimension supplémentaire liée au problème de l’échantillonnage dans ce domaine particulier. Nous serons particulièrement attentifs au développement de l'esprit critique de l'étudiant, en stimulant son sens de l'analyse des résultats.
Le laboratoire d'instrumentation permet d'exploiter les différents montages électroniques et phénomènes physiques abordés durant l'activité d’apprentissage de « Physique 3 » et présents dans les différentes machines d'analyse rencontrées dans les différents laboratoires de chimie.
 
Dispositif d'apprentissage:
Méthode d’enseignement pour « Chimie et technologie alimentaire » (cours théorique) :
-          Le cours théorique de chimie alimentaire consiste en un exposé oral accompagné d’un support power point. Les notions théoriques sont illustrées par la résolution de divers problèmes et mises en situation par l’enseignant.
-          La partie technologie alimentaire consiste en travaux de groupe sur une technologie spécifique, à discuter lors d’une séance de présentation.
Méthode d’enseignement pour « Chimie et technologie alimentaire » (laboratoire) :
-          Les séances de laboratoire sont organisées par thème, l'étudiant étant amené à réaliser, personnellement, différentes manipulations proposées. L’enseignant propose différents thèmes à répartir. Une série de manipulations sont communes. L’étudiant peut recevoir un thème (norme, description d’analyse d’un laboratoire spécialisé,…) qu’il devra développer personnellement. Le travail au laboratoire est personnel et un rapport de laboratoire doit être fourni au terme de chaque manipulation. Si le temps le permet, l’enseignant commente, collectivement ou de manière plus personnalisée, les rapports corrigés de l'étudiant.
Méthode d’enseignement pour « Instrumentation » :
-          Durant le laboratoire d'instrumentation, l'étudiant est confronté à deux situations distinctes: tout d'abord, l'étudiant devra réaliser une manipulation de base reprenant la théorie utilisée dans la machine d’analyse chimique qui sera démontée ensuite afin d’en comprendre le fonctionnement interne menant à la production de résultats exploitables. Le travail fourni au laboratoire est réalisé en groupe, tout comme le rapport à rendre au terme de chaque laboratoire.
 
Contenu pour « Chimie et technologie alimentaire » (cours théorique) :
-          Echantillonnage ;
-          Constitution et valeur énergétique des aliments ;
-          Teneur en eau des produits alimentaires ;
-          Matière organique et matière minérale ;
-          Les glucides digestibles ;
-          Les lipides ;
-          Les protéines ;
-          Les fibres alimentaires ;
-          Les additifs et auxiliaires technologiques ;
-          Annexes diverses : pyramide alimentaire, additifs autorisés CE, …
Contenu pour « Chimie et technologie alimentaire » (laboratoire)
Les manipulations de laboratoire sont choisies dans une liste non-exhaustive :
-          Dosage de l’eau dans des échantillons alimentaires par différentes méthodes : KF, étuvage, hydrodistillation ;
-          Détermination de la matière minérale (cendres) et organique ;
-          Extraction et dosage des lipides ;
-          Dosage des glucides par réfractométrie et polarimétrie ;
-          Dosage des phosphates dans les jambons et produits de viande ;
-          Dosage des nitrites dans les aliments fumés ;
-          Analyse et dosage des ions dans la matière minérale et les eaux par chromatographie ionique ;
-          Dosage de la caféine dans des boissons diverses par HPLC ;
-          Dosage du lactose dans les produits lactés, médicaments, … ;
-          Diverses manipulations basées sur des normes ou méthodes opératoires spécifiques de laboratoires spécialisés.
Contenu pour « Instrumentation »:
-          Chromatographie en phase gazeuse (GPC);
-          Spectroscopie d’absorption atomique (SAA);
-          Radioactivité – UV-Visible (1/2);
-          Infra-rouge;
-          UV-Visible (2/2).
Mode d'évaluation (y compris pondération relative):
Lors de la délibération, cette unité d’enseignement vaut 80 points (4 crédits*20) sur le nombre total de points du PAE de l'étudiant.
 
La cote globale de l’UE est la moyenne pondérée, par le nombre d’ECTS, des cotes des différentes activités d’apprentissage : « Chimie et technologie alimentaire » intervient pour 75% (60 points) et « Instrumentation » intervient pour 25% (20 points).
 
Pour réussir cette UE, il faut obtenir la note minimale de 10/20 de moyenne.

La présence aux séances de laboratoire de chimie et technologie alimentaire et d'instrumentation est obligatoire. En cas d’absence non justifiée par un document officiel (ex : certificat médical, certificat de décès d’un membre de la famille, …), la cote de laboratoire de « Chimie et technologie alimentaire » et d' « Instrumentation » sera pondérée par le nombre de présences aux séances.

Modalités d’évaluation pour « Chimie et technologie alimentaire » :
La cote du cours théorique interviendra pour 65 % (30 % pour le travail de groupe et sa présentation et 35 % pour l’examen) et la cote du laboratoire interviendra pour 35 % de la cote de cette activité d’apprentissage.
En janvier :
-          Travail année, travail de groupe : 30%
-          Travail année, laboratoire : 35%
-          Note examen (écrit) : 35%
Le travail année correspond à un exposé sur un sujet de technologie alimentaire.
En septembre :
-          Travail année, travail de groupe, non récupérable en septembre : 30 %
-          Travail année, laboratoire, non récupérable en septembre : 35%
-          Note examen (écrit) : 35%
 
Modalités d’évaluation pour « Instrumentation » :
En janvier :
-          Travail année : 25 % 
-          Note examen (oral) : 75% 
Le travail année correspond à l'évaluation du travail de laboratoire coté dans les rapports.
En septembre :
-          Travail année : 0%
-          Note examen (oral) : 100 %
Sources, références et bibliographie:
Les sources et références sont présentées de manière exhaustive dans les notes et supports de cours.
Supports pédagogiques:
Pour « Chimie et technologie alimentaire » (cours théorique) :
-          Syllabus de chimie alimentaire ;
-          Powerpoint.
 
Pour « Chimie et technologie alimentaire » (laboratoire) :
-          Notes et modes opératoires d’analyses alimentaires.
 
Pour « Instrumentation » :
-          Notes et syllabi de Physique (1, 2 et 3) ;
-          Notes et syllabus de Chimie clinique analytique ;
-          Notes et syllabus de Chimie analytique 2.
Logo HELMo Section(s): Fiche descriptive d'une unité d'enseignement
2019-2020
Bachelier : Technologue de laboratoire médical (Option chimie clinique)
UE 3TL05 Chimie analytique II
Responsable de l'UE: ROBERT Thierry
Autres enseignants: BOUVIER Vincent, PIRSON Laurence, SAIVE Eric, TOLLENAERE Stéphanie

Institut: Sainte-Julienne

Unité obligatoire: Oui

Place dans le programme: 3ème bloc

Langue d'enseignement: Français

Langue d'évaluation: Français

Période de l'année: 1er quadrimestre

Cycle: 1er cycle

Niveau du CEC: Niveau 6

Identification de l'unité d'enseignement: C1-B3-Q1-UE21

Nombre de crédits ECTS: 9,00 crédit(s)

Volume horaire: 128,50 heure(s)

Liste des activités d'apprentissage et leur volume horaire :
Assurance et contrôle qualité 1,00 crédit(s) 16,50 heure(s)
Chimie analytique 2 3,00 crédit(s) 45,00 heure(s)
Laboratoire de Chimie analytique 2 5,00 crédit(s) 67,00 heure(s)
Unités d'enseignement prérequises: Unités d'enseignement corequises:
  • UE 2TL06 Chimie analytique I
  • UE 3TL04 Technologie alimentaire
Modalités exceptionnelles covid-19 : 2019/2020 :
Les pondérations et modalités d'évaluations restent identiques, excepté le fait que les examens écrits se feront à distance.
Eventuelles connaissances et compétences préalables:
Néant
Objectif(s)
D’une manière générale, le but de cette unité d’enseignement est de permettre à l’étudiant d’aborder la chimie analytique au travers de techniques instrumentales dans les domaines de la chromatographie, de l’électrochimie et des méthodes spectrales d’analyses. Parallèlement à cela, le cours d’assurance et contrôle qualité (AQ) va apprendre à l’étudiant que rien n’est improvisé lorsque l’on travaille dans un laboratoire de biologie médicale. Au travers d’exemples et de mises en situation, l’étudiant  va comprendre le mode de fonctionnement de l’AQ et son implémentation au sein d’un laboratoire d’analyses de biologie médicale. Il va également apprendre l’utilisation des contrôles de qualité ainsi que leur intégration dans une carte de contrôle. L’interprétation de cette carte va aider l’étudiant à avoir l’attitude appropriée lors de la validation d’un résultat obtenu par un analyseur de biologie médicale.

Les objectifs des différents cours théoriques associés à cette unité d’enseignement sont multiples :
  • Permettre à l’étudiant de comprendre les principes physiques et chimiques qui sous-tendent ces différentes techniques instrumentales ;
  • Etudier le principe de fonctionnement de certains types d’appareillages rencontrés dans les laboratoires d’analyses ;
  • Montrer comment, par des méthodes d’étalonnages adaptées, ces différentes techniques permettent une approche quantitative de la chimie analytique;
  • Comprendre le principe et le fonctionnement de l’assurance qualité dans les laboratoires de biologie médicale;
  • Comprendre le rôle du contrôle de qualité, sa gestion au sein d’une carte de contrôle;
  • Apprendre à l’étudiant à avoir une attitude critique face à un résultat de contrôle qualité.
 
Les séances de laboratoires ont, quant à elles, pour objectifs, par le biais de l’analyse d’échantillons de compositions diverses, de permettre à l’étudiant :
  • De se familiariser à l’utilisation et au réglage de certains types d’appareillages dont le fonctionnement a été étudié dans le cadre de l’activité d’apprentissage « Chimie analytique 2 » ;
  • D’utiliser, de manière adéquate, le matériel d’analyse mis à disposition ;
  • De procéder à une analyse quantitative de ces échantillons ainsi qu’au rapportage du résultat de cette analyse ;
  • De développer un esprit critique quant aux résultats donnés par un appareil d’analyse;
  • En AQ,  apprendre à créer un carnet de vie d’appareil d’analyse ou de petit matériel de laboratoire, le compléter. L’étudiant doit pouvoir déclarer une non-conformité suite à une panne ou une maintenance et rétablir la conformité;
  • Apprendre à identifier correctement des réactifs ou des solutions préparées au sein du laboratoire.
Acquis d'apprentissage (AA) et compétences :
Au terme de l’UE et de manière autonome, l’étudiant :
  • Est capable d’expliquer le principe de diverses méthodes instrumentales d’analyse chimique en faisant appel aux concepts théoriques physico-chimiques sur lesquels ces méthodes reposent ;
  • Décrit le comportement d’un (ou plusieurs) composé(s) dans le cadre d’une méthode analytique donnée et définit les critères qui rendront possible son(leur) identification et son(leur) dosage dans un échantillon à analyser ;
  • Justifie et propose une méthode d’analyse adaptée au dosage d’un composé dans un milieu donné ;
  • Argumente le choix d’une méthode d’étalonnage adaptée au dosage d’un composé dans un milieu donné ;
  • Utilise et explique de manière cohérente le fonctionnement et la constitution de divers appareils rencontrés en analyse chimique, cela dans le contexte théorique associé à la méthode analytique concernée ;
  • Discute, de manière argumentée et critique, les résultats issus d’une analyse chimique ;
  • Est capable, par une démarche réflexive préalable, d’anticiper approximativement le résultat d’une analyse et de prévoir le comportement d’une substance dans le contexte d’une méthode analytique ;
  • Exprime, selon des critères définis, les résultats de ses analyses quantitatives en fonction des valeurs mesurées par les appareils d’analyse ;
  • Exploite les données et mesures recueillies au laboratoire pour justifier et interpréter les résultats ;
  • Utilise les outils informatiques requis pour le traitement des données expérimentales et la rédaction d’un rapport scientifique.
Compétences du référentiel liées à ces AA :

S’impliquer dans sa formation et dans la construction de son identité professionnelle (C1)
Participer à l’actualisation de ses connaissances et de ses acquis professionnels (C1.1)
Evaluer sa pratique professionnelle et ses apprentissages (C1.2)
Développer ses aptitudes d’analyse, de curiosité intellectuelle et de responsabilité (C1.3)
Construire son projet professionnel (C1.4)
Exercer son raisonnement scientifique (C1.6)

Prendre en compte les dimensions déontologiques, éthiques, légales et réglementaires (C2)
Respecter la législation et les réglementations (C2.3)

Gérer (ou participer à la gestion) les ressources humaines, matérielles et administratives (C3)
Programmer avec ses partenaires, un plan d’actions afin d’atteindre les objectifs définis (C3.1)
Participer à la démarche qualité (C3.3)
Respecter les normes, les procédures et les codes de bonne pratique (C3.4)

Concevoir des projets techniques ou professionnels complexes dans les domaines biomédical et pharmaceutique (C4)
Intégrer les connaissances de sciences fondamentales, biomédicales et professionnelles (C4.1)
Collecter et analyser l’ensemble des données (C4.2)
Utiliser des concepts, des méthodes, des protocoles (C4.3)
Evaluer la pertinence d’une analyse, d’une méthode (C4.4)
Planifier et réaliser des procédures de contrôle dans le cadre de l'assurance qualité (C4.5)

Assurer une communication professionnelle (C5)
Transmettre oralement et/ou par écrit les données pertinentes (C5.1)
Utiliser les outils de communication existants (C5.2)
Développer des modes de communication adaptés au contexte rencontré (C5.4)

Pratiquer les activités spécifiques au domaine des sciences biomédicales (C6)
Prélever, collecter et conserver des échantillons de différentes origines (humaines, animales, environnementales) en respectant les bonnes pratiques de laboratoire y compris dans la phase pré-analytique (C6.1)
Assurer de façon autonome et rigoureuse la mise en œuvre des techniques analytiques et la maintenance de l’instrumentation (C6.2)
Valider les analyses en s'assurant de leur cohérence et de leur signification clinique (C6.3)
Appliquer les normes de sécurité et de prévention dans les laboratoires biomédicaux (C6.4)
Contenu:
Les thèmes abordés lors de l’activité d’apprentissage « Laboratoire de chimie analytique 2 » sont issus de l’activité d’apprentissage « Chimie analytique 2 ». Le laboratoire consiste donc en une large illustration pratique de diverses applications étudiées d’un point de vue théorique dans le cadre de l’activité d’apprentissage « Chimie analytique 2 ».
Les thèmes abordés lors de l'activité d'apprentissage "Assurance et contrôle de qualité" ont déjà été évoqués dans celles de "Chimie clinique 1 et 2" ainsi que "Chimie analytique 2". L’activité d’apprentissage « Analyse et contrôle qualité » permet de replacer ces thèmes dans le contexte de l’AQ.
Dispositif d'apprentissage:
Méthode d’enseignement pour « Chimie analytique 2 » (chromatographie-électrochimie) :
  • Le cours théorique consiste en un exposé oral accompagné d’un support PowerPoint. Les notions théoriques sont illustrées par la résolution de divers problèmes et exercices par l’enseignant.
Méthode d’enseignement pour « Chimie analytique 2 » (méthodes spectrales) :
  • Le cours théorique, pour les aspects « méthodes spectrales d’analyse » consiste en un exposé oral accompagné d’un support PowerPoint largement documenté. Les notions théoriques sont illustrées par la résolution de divers problèmes et situations analytiques concrètes.
Méthode d’enseignement pour « Laboratoire de chimie analytique 2 » (chromatographie - électrochimie) :
  • Les séances de laboratoire sont organisées par thème, l'étudiant étant amené à réaliser personnellement les différentes manipulations proposées pour chaque thème endéans le temps imparti. L’enseignant présente chaque thème par une séance d’explications préalable aux manipulations à réaliser. Le travail au laboratoire est personnel et un rapport de laboratoire doit être fourni au terme de chaque manipulation, sauf mention contraire de l’enseignant. A terme, si possible, l’enseignant commente, collectivement ou de manière plus personnalisée, les rapports corrigés à l'étudiant.
Méthode d’enseignement pour « Laboratoire de chimie analytique 2 » (méthodes spectrales) :
  • Les séances de laboratoire sont organisées de manière à illustrer, au travers de diverses manipulations, des situations concrètes correspondant aux méthodes analytiques développées dans le cadre du cours théorique. Lors de la première séance consacrée à cette activité, l’enseignant présente l’ensemble des manipulations à réaliser et reprécise le cadre théorique dans lequel chaque manipulation s’inscrit. Le travail au laboratoire est personnel et un rapport de laboratoire doit être fourni au terme de chaque manipulation, sauf mention contraire de l’enseignant ; les consignes propres à chaque rapport sont indiquées dans les notes de laboratoire. Après correction et évaluation des rapports de laboratoire, l’enseignant commente, collectivement ou de manière plus personnalisée, les rapports fournis par l'étudiant.
Méthode d’enseignement pour « Assurance et contrôle qualité » :
  • Le cours théorique consiste en un exposé oral accompagné d’un support PowerPoint. Les notions théoriques sont illustrées par des exemples concrets obtenus dans des laboratoires de biologie médicale. Ces cas sont débattus entre les étudiants et l’enseignant afin de les relier aux différentes notions vues lors du cours d’assurance et contrôle qualité.
 
Contenu pour « Chimie analytique 2 » (chromatographie) :
  • Introduction : classification des méthodes chromatographiques ;
  • Mécanismes de séparation ;
  • Techniques de séparation ;
  • Etude théorique de la chromatographie ;
  • Exercices ;
  • Chromatographie en phase gazeuse ;
  • Chromatographie liquide. 
Contenu pour « Chimie analytique 2 » (électrochimie) :
  • Préliminaires : l’électrochimie ;
  • Conductimétrie : mobilité des ions, conductance et conductivité, mesure de la conductivité, applications analytiques ;
  • Potentiométrie : rappels et principe, électrodes de référence, électrodes indicatrices, électrodes à membrane, applications ;
  • Electrogravimétrie : principe, théorie simplifiée de l’électrolyse ;
  • Coulométrie : généralités, coulométrie à potentiel constant et variable, coulométrie à intensité constante, dosage de l’eau par Karl-Fisher ;
  • Voltampérométrie : principe, électrode à goutte de mercure tombante, polarisation de concentration et courant de diffusion, réalisation de la polarographie continue, polarographie à impulsion, polarographie à redissolution anodique, méthodes d’étalonnage.
Contenu pour « Chimie analytique 2 » (méthodes spectrales) :
  • Spectrométrie d’émission atomique (flamme, ICP) et d’absorption atomique : principes physico-chimiques, appareillage, applications ;
  • Spectrométrie d’absorption moléculaire (IR, UV-Visible) et de fluorescence moléculaire : principes physico-chimiques, appareillage, applications ;
  • Photométrie en milieux troubles : néphélométrie, turbidimétrie ;
  • Spectrométrie de masse : principes généraux, couplages avec les techniques chromatographiques, modes d’ionisation, modes de séparation et de détection des ions, appareillage et applications.
Contenu pour « Laboratoire de chimie analytique 2 » (chromatographie - électrochimie) :
  • Détermination de la capacité d’échange d’une résine ;
  • Séparation Fe/Co sur une résine anionique ;
  • HPLC ;
  • GC ;
  • Chromatographie ionique : analyses d’eaux ;
  • Dosage coulométrique de l’eau de Javel ;
  • Dosage d’un mélange chlorures-iodures par potentiométrie ;
  • Dosage à l’aide d’électrodes spécifiques.
Contenu pour « Laboratoire de chimie analytique 2 » (méthodes spectrales) :
  • Spectrophotométrie UV-Visible : dosage du chrome (III) et du cobalt (II) en solution aqueuse par spectrophométrie à deux longueurs d’ondes, dosage colorimétrique du chrome (VI) par ajouts dosés multiples ; dosage de divers ions dans le cadre de l’analyse des eaux ;
  • Turbidimétrie : dosage des sulfates en solution aqueuse ;
  • Absorption atomique : dosage du magnésium dans une eau ; dosage d’espèces métalliques contenues dans des matrices diverses ;
  • Emission atomique : dosage du sodium dans une eau (analyse par émission de flamme) ; dosage d’espèces métalliques contenues dans des matrices diverses (analyse par ICP) ;
  • Fuorimétrie : dosage de la quinine dans une boisson dite « tonique » et évaluation de l’effet de quenching sur ce dosage ;
  • Spectroscopie infra-rouge : illustration pratique.
Contenu pour « Assurance et contrôle qualité » :
  • L’assurance qualité : quoi, comment, pourquoi?;
  • Agrément/ accréditation;
  • Référentiels : Arrêté Royal, ISO, GxP;
  • Thématiques abordées dans les référentiels;
  • Les bonnes pratiques au laboratoire;
  • Gestion documentaire;
  • Non-conformité/ action corrective ou préventive;
  • Validation de méthodes;
  • Audit;
  • Le Lean;
  • Les contrôles de qualité : rôle et gestion.
 
Remarque générale concernant le « Laboratoire de chimie analytique 2 » :
En fonction des circonstances relatives au déroulement des séances de laboratoire, l'enseignant se réserve la possibilité d'adapter le contenu des manipulations proposées.
Mode d'évaluation (y compris pondération relative):
Lors de la délibération, cette unité d’enseignement vaut 180 points (9 crédits*20) sur le nombre total de points du PAE de l'étudiant.
 
La cote globale de l’UE est la moyenne pondérée des cotes des différentes activités d’apprentissage : « Chimie analytique 2 » intervient pour  30 %, « Laboratoire de chimie analytique 2 » intervient pour  50 % et « Assurance et contrôle qualité » intervient pour  20 %.
 
Pour réussir cette UE, il faut obtenir la note minimale de 10/20 de moyenne.
 
La présence aux séances de laboratoire et au cours d'assurance et contrôle qualité est obligatoire. En cas d’absence non justifiée par un document officiel (ex : certificat médical, certificat de décès d’un membre de la famille, …), la cote de laboratoire de chimie analytique 2 ou d'assurance et contrôle qualité sera pondérée par le taux de présences aux séances.
 
Modalités d’évaluation pour « Chimie analytique 2 » :
 
Chaque partie du cours (chromatographie, électrochimie et méthodes spectrales) sera évaluée séparément et intervient pour 1/3 de la note globale de l’activité d’apprentissage de « Chimie analytique 2 ».
 
Pour chacune des parties du cours de chimie analytique 2 :

En janvier et septembre :
  • Note année : 0 %
  • Note examen (écrit + oral éventuellement à la demande) : 100 %
 
Modalités d’évaluation pour « Laboratoire de chimie analytique 2 » :
 
Les cotes du « Laboratoire de chromatographie-électrochimie » et du « Laboratoire méthodes spectrales » interviendront chacune pour la moitié de la cote de l’activité d’apprentissage « Laboratoire de chimie analytique 2 ».
 
Pour chaque laboratoire (« Chromatographie-électrochimie » et « Méthodes spectrales ») :

En janvier et septembre :
  • Travail année : 60 % 
  • Note examen (écrit) : 40 % 
Le travail année correspond aux cotes obtenues pour le travail de laboratoire sur base des résultats obtenus et des rapports rendus.

Modalités d’évaluation pour « Assurance et contrôle qualité » :

En janvier :
Le taux de présence est pris en compte.
  • Note examen (oral avec préparation écrite préalable) : 100 %
En septembre :
Le taux de présence n’est plus pris en compte.
  • Note examen (oral avec préparation écrite préalable) : 100 %
Sources, références et bibliographie:
Les sources et références sont présentes de manière exhaustive dans les notes et supports de cours.
Supports pédagogiques:
Pour « Chimie analytique 2 » (Chromatographie-électrochimie) :
  • Syllabus (cours + exercices) ;
  • Présentations PowerPoint.
Pour « Chimie analytique 2 » (Méthodes spectrales) :
  • Syllabus (cours + exercices) ;
  • Présentations PowerPoint.
Pour « Laboratoire de chimie analytique 2 » (Chromatographie - électrochimie) :
  • Notes de laboratoire.
Pour « Laboratoire de chimie analytique 2 » (Méthodes spectrales) :
  • Notes de laboratoire.
Pour « Assurance et contrôle qualité »
  • Présentation Power Point (cours et exercices)
 
 
Logo HELMo Section(s): Fiche descriptive d'une unité d'enseignement
2019-2020
Bachelier : Technologue de laboratoire médical (Option chimie clinique)
UE 3TL06 Stages cliniques
Responsable de l'UE: MAHY Florence
Autres enseignants: EL GUENDI Sonia, LEJEUNE Annabelle, RASKIN Catherine

Institut: Sainte-Julienne

Unité obligatoire: Oui

Place dans le programme: 3ème bloc

Langue d'enseignement: Français

Langue d'évaluation: Français

Période de l'année: 2ème quadrimestre

Cycle: 1er cycle

Niveau du CEC: Niveau 6

Identification de l'unité d'enseignement: C1-B3-Q2-UE22

Nombre de crédits ECTS: 14,00 crédit(s)

Volume horaire: 382,50 heure(s)

Liste des activités d'apprentissage et leur volume horaire :
Stages cliniques 2 14,00 crédit(s) 382,50 heure(s)
Unités d'enseignement prérequises: Unités d'enseignement corequises:
  • UE 2TL05 Chimie clinique et biochimie II
Aucune
Modalités exceptionnelles covid-19 : 2019/2020 :
3TL06 Modalités exceptionnelles covid-19 : 2019/2020 :
Modalités exceptionnelles mises en place suite à la pandémie du coronavirus et du confinement concernant le contenu:
Le dispositif du Stage clinique 2 édité sur la fiche UE en septembre 2019 reste d’application.
Modalités exceptionnelles mises en place suite à la pandémie du coronavirus et du confinement concernant le dispositif d'apprentissage:
Le dispositif du Stage clinique 2 édité sur la fiche UE en septembre 2019 reste d’application. Toutefois si des modifications du planning de stage, initialement prévu, devaient être réalisées suite à la crise sanitaire, les étudiants seraient personnellement contactés par les responsables des stages.

Malgré l’interruption momentanée des stages pour répondre aux mesures de confinement, le volume horaire des stages/AIP sera conforme aux prescrits décrétaux.

 
 
Modalités exceptionnelles mises en place suite à la pandémie du coronavirus et du confinement concernant les modalités d’évaluation :
Lors de la délibération, cette unité d’enseignement vaut 280 points (14 crédits*20) sur le nombre total de points du PAE de l'étudiant.

Pour réussir cette UE, il faut obtenir la note minimale de 10/20.

Modalités d’évaluation pour « Stage clinique 2 » :

En juin et septembre:

- Travail année : 100 %

- Note examen : 0 %
Le travail année correspond à l’évaluation des stages par le(s) responsable(s) du(des) laboratoire(s) d’accueil (60 % de la cote globale) et à l’évaluation du portfolio par les professeurs (40 % de la cote globale).

Chaque étudiant est responsable de ses évaluations de stage ; il doit donc s’assurer qu’elles ont bien été rentrées à temps. Si une ou plusieurs évaluation(s) étai(ent) manquante(s), une note de 0/20 serait alors attribuée à l’UE.

Si le portfolio n’était pas rendu dans les délais impartis, une note de 0/20 serait alors attribuée à l’UE.
Si l’étudiant n’a pas travaillé dans au moins trois domaines, une note de 0/20 sera attribuée à l’UE.
Tenant compte des mesures prises par le conseil national de sécurité en matière de confinement et sur base de l’article 134, al.4), la date et l'horaire d'une épreuve peuvent être modifiés moins de dix jours ouvrables avant la date annoncée initialement. Toute modification est portée à la connaissance des étudiants concernés sans délai par voie d'affichage et par courrier électronique.
Eventuelles connaissances et compétences préalables:

Connaissances théoriques et pratiques de la chimie clinique, de l'hématologie, de la microbiologie, de la sérologie, de la cytologie, de l'anatomo-pathologie, de la génétique humaine et maitrise des prérequis établis par le CHU de Liège.

Objectif(s)

Permettre à l’étudiant de s’intégrer dans une équipe de laboratoire d’analyses cliniques, en milieu hospitalier ou privé, dans les disciplines suivantes : chimie clinique, hématologie, microbiologie, sérologie, cytologie, anatomo-pathologie, génétique humaine.

Acquis d'apprentissage (AA) et compétences :

Au cours de cette l’UE et en milieu professionnel, l’étudiant :
- Applique les connaissances et compétences acquises tout au long de sa formation pour mener à bien la réception, l’analyse et la conservation d’échantillons divers ;
- S’initie à l’utilisation des automates d’analyses et apprend à les maîtriser ;
- Applique les règles de contôles et de validation des résultats d’analyses cliniques ;
- Applique la déontologie professionnelle et respecte le cadre légal et éthique ;
- S’intègre, collabore et communique avec l’équipe pluridisciplinaire ;
- Communique les activités de ses stages, par écrit (en utilisant le logiciel Word et/ou excel), de manière professionnelle, à ses enseignants.

Compétences du référentiel liées à ces AA :
S’impliquer dans sa formation et dans la construction de son identité professionnelle (C1)
- Participer à l’actualisation de ses connaissances et de ses acquis professionnels (C1.1)
- Evaluer sa pratique professionnelle et ses apprentissages (C1.2)
- Développer ses aptitudes d’analyse, de curiosité intellectuelle et de responsabilité (C1.3)
- Construire son projet professionnel (C1.4)
- Adopter un comportement responsable et citoyen (C1.5)
- Exercer son raisonnement scientifique (C1.6)
Prendre en compte les dimensions déontologiques, éthiques, légales et réglementaires (C2)
- Respecter la déontologie propre à la profession (C2.1)
- Pratiquer à l’intérieur du cadre éthique (C2.2)
- Respecter la législation et les réglementations (C2.3)
Gérer (ou participer à la gestion) les ressources humaines, matérielles et administratives (C3)
- Programmer avec ses partenaires, un plan d’actions afin d’atteindre les objectifs définis (C3.1)
- Collaborer avec les différents intervenants de l’équipe pluridisciplinaire (C3.2)
- Participer à la démarche qualité (C3.3)
- Respecter les normes, les procédures et les codes de bonne pratique (C3.4)
Concevoir des projets techniques ou professionnels complexes dans les domaines biomédical et pharmaceutique (C4)
- Intégrer les connaissances de sciences fondamentales, biomédicales et professionnelles (C4.1)
- Collecter et analyser l’ensemble des données (C4.2)
- Utiliser des concepts, des méthodes, des protocoles (C4.3)
- Evaluer la pertinence d’une analyse, d’une méthode (C4.4)
- Planifier et réaliser des procédures de contrôle dans le cadre de l’assurance qualité (C4.5)
- Contribuer à l'évolution des technologies (C4.6)
Assurer une communication professionnelle (C5)
- Transmettre oralement et/ou par écrit les données pertinentes (C5.1)
- Utiliser les outils de communication existants (C5.2)
- Collaborer avec l’équipe pluridisciplinaire (C5.3)
- Développer des modes de communication adaptés au contexte rencontré (C5.4)
Pratiquer les activités spécifiques au domaine des sciences biomédicales (C6)
- Prélever, collecter et conserver des échantillons de différentes origines (humaines, animales, environnementales) en respectant les bonnes pratiques de laboratoire y compris dans la phase pré-analytique (C6.1)
- Assurer de façon autonome et rigoureuse la mise en œuvre des techniques analytiques et la maintenance de l’instrumentation (C6.2)
- Valider les analyses en s’assurant de leur cohérence et de leur signification clinique (C6.3)
- Appliquer les normes de sécurité et de prévention dans les laboratoires biomédicaux (C6.4)
- Evaluer certaines fonctions biologiques (C6.6)

Contenu:

Stage de 382,5 heures dans un ou plusieurs laboratoires d’analyses médicales (privés ou hospitaliers), dans les disciplines suivantes : chimie clinique, hématologie, microbiologie, sérologie, cytologie, anatomo-pathologie, génétique humaine.

Dispositif d'apprentissage:

Méthode d’enseignement pour « Stage clinique 2 » :
- Le planning des stages sera établi par les responsables des stages et il ne pourra être modifié sans l’accord préalable de ceux-ci ;
- L’étudiant s’intégrera dans l’équipe pluridisciplinaire d’un ou de plusieurs laboratoires d’analyses cliniques (hospitaliers ou privés) et exécutera des tâches relatives à la profession sous le tutorat de professionnels ;
- L’étudiant rédigera un portfolio selon les consignes données par les professeurs.

Contenu pour « Stage clinique 2 » :
- Le stage clinique est une obligation légale : pour obtenir l’agrément, 600 heures de stage en milieu médical (542h30min en dehors de l’école et 57h30min à l’école) sont obligatoires et plus particulièrement, en chimie clinique, hématologie, microbiologie, sérologie, cytologie, anatomo-pathologie, génétique humaine;
- Le stage se déroule dans des laboratoires d’analyses médicales. Au terme des activités d’apprentissage « Stages cliniques 1 » (UE 2TL05) et « Stages cliniques 2 », le stage de l’étudiant doit couvrir obligatoirement trois des disciplines suivantes : chimie clinique, hématologie, microbiologie, sérologie, cytologie, anatomo-pathologie, génétique humaine.

Mode d'évaluation (y compris pondération relative):

Lors de la délibération, cette unité d’enseignement vaut 280 points (14 crédits*20) sur le nombre total de points du PAE de l'étudiant.
Pour réussir cette UE, il faut obtenir la note minimale de 10/20.
Modalités d’évaluation pour « Stage clinique 2 » :
En juin et septembre:
- Travail année : 100 %
- Note examen : 0 %
Le travail année correspond à l’évaluation des stages par le(s) responsable(s) du(des) laboratoire(s) d’accueil (60 % de la cote globale) et à l’évaluation du portfolio par les professeurs (40 % de la cote globale).
Chaque étudiant est responsable de ses évaluations de stage ; il doit donc s’assurer qu’elles ont bien été rentrées à temps. Si une ou plusieurs évaluation(s) étai(ent) manquante(s), une note de 0/20 serait alors attribuée à l’UE.
Si le portfolio n’était pas rendu dans les délais impartis, une note de 0/20 serait alors attribuée à l’UE.
Si l’étudiant n’a pas travaillé dans au moins trois domaines, une note de 0/20 sera attribuée à l’UE.
Si le total des heures de stages réalisées par l’étudiant au terme de sa formation (UE 2TL05 et UE 3TL06) n’est pas de 542h30min, une note de 0/20 sera attribuée à cette UE.

Sources, références et bibliographie:

Bibliographie à réaliser par l'étudiant en fonction des techniques qu'il réalisera.

Supports pédagogiques:

Pour « Stage clinique 2 » :
- Documents accessibles sur HELMo Learn ;
- Carnet de stage identique à celui utilisé pour le stage clinique 1 (UE 2TL05).

Logo HELMo Section(s): Fiche descriptive d'une unité d'enseignement
2019-2020
Bachelier : Technologue de laboratoire médical (Option chimie clinique)
UE 3TL07 Travail de fin d'études
Responsable de l'UE: MAHY Florence
Autres enseignants: BOUVIER Vincent, DENIL Ludivine, EL GUENDI Sonia, GHUYSEN Marie-Françoise, LEJEUNE Annabelle, MAQUOI Simon, QUINTING Birgit, RASKIN Catherine, ROBERT Thierry, SAIVE Eric, TOLLENAERE Stéphanie

Institut: Sainte-Julienne

Unité obligatoire: Oui

Place dans le programme: 3ème bloc

Langue d'enseignement: Français

Langue d'évaluation: Français

Période de l'année: 2ème quadrimestre

Cycle: 1er cycle

Niveau du CEC: Niveau 6

Identification de l'unité d'enseignement: C1-B3-Q2-UE23

Nombre de crédits ECTS: 20,00 crédit(s)

Volume horaire: 200,00 heure(s)

Liste des activités d'apprentissage et leur volume horaire :
Stage et travail de fin d'études 20,00 crédit(s) 200,00 heure(s)
Unités d'enseignement prérequises: Unités d'enseignement corequises:
  • UE 2TL09 Méthodologie de la recherche
Aucune
Modalités exceptionnelles covid-19 : 2019/2020 :
3TL07 Modalités exceptionnelles covid-19 : 2019/2020 :
Modalités exceptionnelles mises en place suite à la pandémie du coronavirus et du confinement concernant le contenu:
Le contenu du Stage TFE édité sur la fiche UE en septembre 2019 reste d’application. Toutefois si des modifications du planning de stage, initialement prévu, devaient être réalisées suite à la crise sanitaire, les étudiants seraient personnellement contactés par les responsables des stages.
Modalités exceptionnelles mises en place suite à la pandémie du coronavirus et du confinement concernant le dispositif d'apprentissage:
Le dispositif du Stage TFE  édité sur la fiche UE en septembre 2019 reste d’application.
 
Modalités exceptionnelles mises en place suite à la pandémie du coronavirus et du confinement concernant les modalités d’évaluation :
Cette UE ne constitue pas obligatoirement l’épreuve finale de l’année diplômante.
 
Lors de la délibération, l’unité d’enseignement vaut 400 points (20 crédits*20) sur le nombre total de points du PAE de l'étudiant.

Pour réussir cette UE, il faut obtenir la note minimale de 10/20.
 
Modalités d’évaluation pour le travail de fin d’études :
En juin et septembre :
  • Note Année : 0 %
  • Note Examen : écrit (format électronique) et oral (Juin :défense en visioconférence / septembre : défense en présentiel ) : 100 %
La note de l’examen est établie comme suit :
  • Le laboratoire d’accueil (promoteur externe) évaluera le stage sur base d’une série de critères d’attitude (5 %) et de critères scientifiques (21 %). Il évaluera aussi la rédaction du travail de fin d’études (9 %).
  • Le promoteur interne et le lecteur évalueront la rédaction du travail de fin d’études (27 %).
  • Le jury, dont la composition peut varier d'un étudiant à l'autre et/ou d'une session à l'autre, évaluera la présentation orale (défense en visioconférence en juin, en présentiel en septembre) (38 %).
Si l’étudiant ne respectait pas les échéances rédactionnelles imposées par les promoteurs ou que le TFE ne répondait pas aux exigences scientifiques attendues, le TFE ne pourra être déposé, présenté et défendu.

Si le TFE n’était pas déposé à temps, il ne pourra être présenté et défendu par l’étudiant.
 
 
Tenant compte des mesures prises par le conseil national de sécurité en matière de confinement et sur base de l’article 134, al.4), la date et l'horaire d'une épreuve peuvent être modifiés moins de dix jours ouvrables avant la date annoncée initialement. Toute modification est portée à la connaissance des étudiants concernés sans délai par voie d'affichage et par courrier électronique.
 
 
 
Eventuelles connaissances et compétences préalables:
Certaines des connaissances et compétences dispensées durant la formation variant d'un étudiant à l'autre selon le domaine dans lequel le stage s'effectue.
Objectif(s)
Mettre l'étudiant en situation de travail, en présence du matériel performant existant dans le milieu professionnel.
Réaliser un travail de recherche, traiter et analyser des résultats, tirer les conclusions en fonction du but du travail.
Rédiger un rapport final, présenter et défendre le travail devant un jury composé d’enseignants de la section et d’experts dans le domaine du travail.

 
Acquis d'apprentissage (AA) et compétences :
Au cours de cette l’UE et en milieu professionnel, l’étudiant :
  • Applique les connaissances et compétences acquises tout au long de sa formation pour mener à bien le sujet de recherche sur lequel il est amené à travailler ;
  • Applique la déontologie professionnelle et respecte le cadre légal et éthique ;
  • S’intègre, collabore et communique avec l’équipe pluridisciplinaire ;
  • Communique les activités de son stage, par écrit et oralement (en utilisant le logiciel Word, excel et/ou powerpoint), de manière professionnelle, avec ses enseignants et l’équipe pluridisciplinaire.
 
Compétences du référentiel liées à ces AA :
S'impliquer dans sa formation et dans la construction de son identité professionnelle (C1)
Participer à l’actualisation de ses connaissances et de ses acquis professionnels (C1.1)
Développer ses aptitudes d’analyse, de curiosité intellectuelle et de responsabilité (C1.3)
Construire son projet professionnel (C1.4)
Exercer son raisonnement scientifique (C1.6)

Prendre en compte les dimensions déontologiques, éthiques, légales et réglementaires (C2)
Respecter la déontologie propre à la profession (C2.1)
Pratiquer à l’intérieur du cadre éthique (C2.2))
Respecter la législation et les réglementations (C2.3

Gérer (ou parcitiper à la gestion) les resources humaines, matérielles et administratives (C3)
Programmer avec ses partenaires, un plan d’actions afin d’atteindre les objectifs définis (C3.1)
Collaborer avec les différents intervenants de l’équipe pluridisciplinaire (C3.2)
Participer à la démarche qualité (C3.3)
Respecter les normes, les procédures et les codes de bonne pratique (C3.4)

Concevoir des projets techniques ou professionnels complexes dans les domaines biomédical et pharmaceutique (C4)
Intégrer les connaissances de sciences fondamentales, biomédicales et professionnelles (C4.1)
Collecter et analyser l’ensemble des données (C4.2)
Utiliser des concepts, des méthodes, des protocoles (C4.3)
Evaluer la pertinence d’une analyse, d’une méthode (C4.4)
Contribuer à l'évolution des technologies (C4.6)
 
Assurer une communication professionnelle (C5)
Transmettre oralement et/ou par écrit les données pertinentes (C5.1)
Utiliser les outils de communication existants (C5.2)
Collaborer avec l’équipe pluridisciplinaire (C5.3)
Développer des modes de communication adaptés au contexte rencontré (C5.4)

Pratiquer les activités spécifiques au domaines des sciences biomédicales (C6)
Prélever, collecter et conserver des échantillons de différentes origines (humaines, animales, environnementales) en respectant les bonnes pratiques de laboratoire y compris dans la phase pré-analytique (C6.1)
Appliquer les normes de sécurité et de prévention dans les laboratoires biomédicaux (C6.4)


 
Contenu:
Stage de six semaines au minimum dans un laboratoire de recherche fondamentale ou appliquée en fonction du choix de l’étudiant.
Dispositif d'apprentissage:
Méthode d’enseignement :
  • L’étudiant se renseigne sur le lieu et le sujet de son stage à partir de la liste (disponible sur HELMo Learn ou auprès de la secrétaire des stages) et obtient l’approbation du responsable TFE de l’institut et du laboratoire d’accueil;
  • Le planning du travail de fin d’études sera établi par le responsable des stages du laboratoire d’accueil (promoteur externe);
  • L’étudiant s’intégre dans l’équipe de chercheurs et exécute des tâches relatives à la réalisation du travail déterminé sous le tutorat de professionnels et également l’encadrement d’un promoteur interne (enseignant) de la section ;
  • L’étudiant rédige un travail de fin d’études de manière individuelle et pour cela, il suivra les consignes renseignées par le responsable des stages TFE de l’institut, par son promoteur interne et par l’encadrant de son laboratoire d’accueil ;
  • Un lecteur interne (enseignant de la section) évalue, avec les promoteurs externe et interne, le travail écrit.
  • Un jury composé des promoteurs externe et interne, du lecteur et d’enseignants de la section évalue l’exposé oral et la défense.
Mode d'évaluation (y compris pondération relative):
Cette UE ne constitue pas obligatoirement l’épreuve finale de l’année diplomante.
 
Lors de la délibération, l’unité d’enseignement vaut 400 points (20 crédits*20) sur le nombre total de points du PAE de l'étudiant.

Pour réussir cette UE, il faut obtenir la note minimale de 10/20.
 
Modalités d’évaluation pour le travail de fin d’études :
En juin et septembre :
  • Note Année : 0 %
  • Note Examen (écrit et Oral) : 100 %
La note de l’examen est établie comme suit :
  • Le laboratoire d’accueil (promoteur externe) évaluera le stage sur base d’une série de critères d’attitude (5 %) et de critères scientifiques (21 %). Il évaluera aussi la rédaction du travail de fin d’études (9 %).
  • Le promoteur interne et le lecteur évalueront la rédaction du travail de fin d’études (27 %).
  • Le jury, dont la composition peut varier d'un étudiant à l'autre et/ou d'une session à l'autre, évaluera la présentation orale et la défense (38 %).
Si l’étudiant ne respectait pas les échéances rédactionnelles imposées par les promoteurs ou que le TFE ne répondait pas aux exigences scientifiques attendues, le TFE ne pourra être déposé, présenté et défendu.
Si le TFE n’était pas déposé à temps, il ne pourra être présenté et défendu par l’étudiant.
 
Sources, références et bibliographie:
A rechercher par l'étudiant en fonction de son sujet de recherche.
Supports pédagogiques:
  • « Guide de l’étudiant en stage TFE », Biologie médicale, option chimie clinique, Bloc3: accessible sur HELMo Learn.
  • « Grille d’évaluation du stage de fin d’études » accessible sur HELMo Learn.