Cette page est compatible avec la fonction "Imprimer" de votre navigateur Web.
Les navigateurs Google Chrome et Opera proposent l'enregistrement au format PDF via leur menu d'impression. Le logiciel libre PDFCreator s'utilise comme une imprimante virtuelle pour enregistrer la page au format PDF.
Logo HELMo Section(s): Fiche descriptive d'une unité d'enseignement
2020-2021
Bachelier en coopération internationale
2ème langue étrangère
Responsable de l'UE: PROESMANS Maxim
Autres enseignants: Aucun

Institut: Campus Guillemins

Unité obligatoire: Oui

Place dans le programme: 3ème bloc

Langue d'enseignement: Français

Langue d'évaluation: Français

Période de l'année: 1er quadrimestre

Cycle: 1er cycle

Niveau du CEC: Niveau 6

Identification de l'unité d'enseignement: Non renseigné

Nombre de crédits ECTS: 3,00 crédit(s)

Volume horaire: Non renseigné

Liste des activités d'apprentissage et leur volume horaire :
Espagnol langue choix 3,00 crédit(s) 30,00 heure(s)
Néerlandais langue choix 3,00 crédit(s) 30,00 heure(s)
Unités d'enseignement prérequises: Unités d'enseignement corequises:
  • Communication en 2ème langue étrangère
Aucune
Modalités exceptionnelles covid-19 :
Espagnol

La répartition des points
Pas de modifications.

Déroulement
Les évaluations auront lieu via Teams, Moodle et/ou Forms. L'emploi de la caméra et le micro pendant tout l'examen sera obligatoire.

Néerlandais

La matière ainsi que les modalités d'évaluation (Teams) seront communiquées aux étudiants par leur professeur. Un sondage sera mis en ligne sur Helmo Learn pour constituer une liste de passage de l'examen oral.

Première session
Examen écrit/oral de janvier : (sous visioconférence)

Contenu
  • Grammaire : révisions (herzieningen)
  • Thèmes (Solliciteren + Hongersnood) : vocabulaire + exercices de traduction + contenu
  • Expression orale sur base du thème « Solliciteren »
Déroulement

Il s'agira d'un examen oral d’environ 30 minutes par visioconférence, avec partage de questionnaire sur écran. La modification du fond d'écran n'est en aucun cas autorisée. L'emploi de la caméra et le micro pendant tout l'examen sera obligatoire.
 
L'inscription à cet examen se fera via un sondage sur Helmo Learn, qui sera mis en ligne en temps voulu par votre professeur. La matière pour l'examen sera postée sur la plate forme Helmo Learn.
 
Critères d'évaluation
 
Justesse et utilisation à bon escient des structures lexicales et grammaticales visées ci-dessus, aisance d'expression orale, pertinence du contenu.
Crédits acquis de manière définitive.
Seuil de réussite: 10/20
Eventuelles connaissances et compétences préalables:
L'AA Espagnol est donnée par Madame Myriam YARANGA, professeur à HEPL.
L'AA Néerlandais est donnée par Monsieur Rémi SOLOWIANIUK, professeur à HELMo et responsable de l'UE.
Prérequis : réussite des U.E. des blocs 1 et  2 organisées pour l'apprentissage de la langue étrangère "choix"
Objectif(s)

Au terme de l'unité d'enseignement, l'étudiant sera capable:

- cerner dans sa totalité un discours / document  énoncé / rédigé dans un langage relativement difficile et technique ;
- interagir dans un discours cohérent relevant de situations courantes et techniques de difficulté moyennement supérieure ;
- préparer et rédiger un texte dans un langage simple et cohérent sur des sujets techniques.

Le cours de langue espagnole en troisième année de baccalauréat en coopération internationale se veut la suite logique du cours de deuxième. Ainsi, outre quelques points grammaticaux servant à compléter la formation indispensable des bacheliers, le cours se compose de deux principaux objectifs.

D’une part, il vise à donner aux étudiants des outils utiles pour améliorer leur expression écrite et, partant, à donner aux étudiants des bases de correspondance (commerciale) en espagnol (en parallèle avec les principes de correspondance vus dans le cadre du cours de langue française).
D’autre part, il est centré sur la découverte de données socio-culturelles utiles à la compréhension du monde hispanique contemporain.
Par ailleurs, mais de manière plus ponctuelle sans doute, on tentera de développer et d’améliorer la communication orale (prononciation, intonation, rythme). En troisième, les exercices oraux sont centrés sur l’argumentation.

Acquis d'apprentissage (AA) et compétences :
Espagnol :
- Appliquer l'ensemble des règles grammaticales. Utiliser, reformuler en espagnol (définitions, synonymes, paraphrases…) du vocabulaire général, idiomatique et technique dans différents domaines et registres.
- Lire le langage corporel d'autrui et prendre conscience du sien afin de réagir au mieux dans les différentes situations professionnelles.
- Lire, préparer et analyser des textes authentiques complexes en rapport avec l’actualité et le métier, en extraire des informations nuancées et les reformuler en vue de répondre à des questions dans un espagnol structuré, précis et grammaticalement correct.
- Rédiger des messages écrits complexes à des fins professionnelles de type e-mails, des rapports, des résumés dans un espagnol formel et grammaticalement correct.
- Établir une communication orale élaborée, soit spontanée dans une langue claire, compréhensible et au vocabulaire approprié et nuancé avec un interlocuteur natif, soit préparée dans le cadre d'une négociation ou d’une présentation orale sur un sujet en lien avec la culture ou la coopération internationale.
- Reformuler ou retranscrire des extraits complexes de documents audio et vidéo authentiques.
 
Capacités Compétences
Discerner les modèles économiques, politiques et
culturels
Analyser les données utiles à la réalisation de sa mission en adoptant une démarche systémique
Pratiquer l’écoute et l’empathie Communiquer : écouter, informer, conseiller tant en interne qu’en externe
Exploiter les outils informatiques axés sur la
communication
Communiquer : écouter, informer, conseiller tant en interne qu’en externe
Exploiter les techniques de la recherche documentaire et les outils du traitement de l'information, notamment pour l'interprétation et la présentation des données. Mobiliser les savoirs et savoir-faire techniques propres à la coopération internationale
Gérer des interrelations complexes, y compris entre les acteurs du projet et les institutions S'organiser : structurer, planifier, coordonner et gérer de manière rigoureuse les actions et les tâches liées à sa mission
Travailler, tant en autonomie qu’en équipe, dans le respect de la culture de l’entreprise S’insérer dans son milieu professionnel et s’adapter à son évolution
Adopter une attitude éthique et respecter les codes déontologiques. S’insérer dans son milieu professionnel et s’adapter à son évolution
Identifier ses besoins de développement et s’inscrire dans une démarche de formation permanente S’insérer dans son milieu professionnel et s’adapter à son évolution
Rédiger des synthèses et des documents structurés
adaptés au destinataire
Communiquer : écouter, informer, conseiller tant en interne qu’en externe
Concevoir et développer des projets Analyser les données utiles à la réalisation de sa mission en adoptant une démarche systémique
Gérer des ressources humaines en contexte
multiculturel
S'organiser : structurer, planifier, coordonner et gérer de manière rigoureuse les actions et les tâches liées à sa mission
 

Néerlandais :
- Cerner dans sa totalité un discours / document énoncé / rédigé dans un langage relativement difficile et technique ;
- Interagir dans un discours cohérent relevant de situations courantes et techniques de difficulté moyennement supérieure ;
- Préparer et rédiger un texte dans un langage simple et cohérent sur des sujets techniques.


 
Contenu:

Néerlandais :

(sous réserve de modifications)
1. Solliciteren : CV – sollicitatiebrief - jobinterview - advertenties
2. Honger - artikels en mening uiten
3. Spreekbeurt
4. ...


Espagnol :

 Le cours est composé de onze chapitres :

1) Revisión
1a) Revisión de los tiempos del pasado 
1b) Revisión del subjuntivo y de las formas compuestas
1c) Revisión de las preposiciones
2) Oraciones relativas y oraciones temporales
3) Oraciones consecutivas
4) El estilo indirecto
5) Oraciones causales
6) Uso de pero, sino, sino que
7) Adverbios de modo
8) El teléfono
9) Redacción de documentos para el trabajo
10) Proyectos de cooperación internacional en América latina
11) Realidad latinoamericana

Dispositif d'apprentissage:
Cours magistraux
Travaux pratiques ou dirigés
Mode d'évaluation (y compris pondération relative):
1re session

Espagnol :
- écrit : 40 %
- oral : 35 %
- EC : 25 %
Examen organisé en janvier ou hors session (pour les groupes pour lesquels le cours est terminé)

Néerlandais :
- écrit 50 %
- oral 50 %
- EC : 0 % (formatif)

2e session

Espagnol & néerlandais :
- écrit : 50 %
- oral : 50 %


L’évaluation finale d’une unité d’enseignement s’exprime sous forme d’une note  comprise entre 0 et 20.
  • La cote de l’UE (Unité d’enseignement) correspond à la moyenne arithmétique pondérée (proportionnellement aux heures de chaque AA de l'UE) des cotes des diverses activités d’apprentissage qui constituent l’UE.
  • Si la cote d’au moins une des activités d’apprentissage de l’UE est inférieure ou égale à 7/20, la cote (moyenne arithmétique pondérée) attribuée à l’étudiant pour cette UE ne pourra dépasser 7/20.
  • Si la cote d’au moins une des activités d’apprentissage de l’UE est supérieure à 7/20, mais inférieure à 10/20, la cote (moyenne arithmétique pondérée) attribuée à l’étudiant pour cette UE ne pourra dépasser 9/20.
Sources, références et bibliographie:
Néerlandais :

bibliographie disponible en fin de syllabus
Supports pédagogiques:
Espagnol :

 
Lengua Española -  Bachelier en Coopération Internationale
  • Yaranga Alejandro Miryam
Tema a Tema B1 - livre de l'élève. Curso de conversación 
Auteur(s)  V. Coto Bautista, A. Turza Ferré 
 
 


Néerlandais :

- syllabus de cours - disponible sur la page Learn du cours
- copies complémentaires
Logo HELMo Section(s): Fiche descriptive d'une unité d'enseignement
2020-2021
Bachelier en coopération internationale
Anglais
Responsable de l'UE: MERNIER Amélie
Autres enseignants: Aucun

Institut: Campus Guillemins

Unité obligatoire: Oui

Place dans le programme: 3ème bloc

Langue d'enseignement: Français

Langue d'évaluation: Anglais

Période de l'année: 1er quadrimestre

Cycle: 1er cycle

Niveau du CEC: Niveau 6

Identification de l'unité d'enseignement: Non renseigné

Nombre de crédits ECTS: 3,00 crédit(s)

Volume horaire: 30,00 heure(s)

Liste des activités d'apprentissage et leur volume horaire :
Anglais 3,00 crédit(s) 30,00 heure(s)
Unités d'enseignement prérequises: Unités d'enseignement corequises:
  • Gestion de projets, rapportage et langue anglaise
Aucune
Eventuelles connaissances et compétences préalables:
Le cours d'anglais est assuré par madame Amélie LOUWETTE, professeur à HEPL et responsable de l'UE.
Prérequis : réussite des U.E. des blocs 1 et  2 organisées pour l'apprentissage de l'anglais.
Acquis d'apprentissage (AA) et compétences :
Compétences développées :
S’insérer dans son milieu professionnel et s’adapte r à son évolution
- Identifier ses besoins de développement et s’inscri re dans une démarche de formation permanente-
Communiquer : écouter, informer, conseiller tant en interne qu’en externe
- Rédiger des synthèses et des documents structurés a daptés au destinataire
- Fédérer, négocier et argumenter
- Exploiter les outils informatiques axés sur la comm unication
Mobiliser les savoirs et savoir-faire techniques pr opres à la coopération internationale
- Exploiter les techniques de la recherche documentaire et les outils du traitement de l'information, notamment pour l'interprétation et la présentation des données.
Analyser les données utiles à la réalisation de sa mission en adoptant une démarche systémique
- Concevoir et développer des projets
- Sélectionner et exploiter des données appropriées au projet
S'organiser : structurer, planifier, coordonner et gérer de manière rigoureuse les actions et les tâches liées à sa mission
- Gérer des ressources humaines en contexte multiculturel



Contenu:

Séquence didactique I  (Partie 2) : A la rencontre des Institutions, de Représentants et d’Experts Européens pour optimaliser notre future insertion professionnelle (lectures, compréhensions à l’audition, vocabulaire, voyage, rapports écrits et oraux, exposés)

Séquence didactique II : De la négociation dans un contexte multiculturel comme compétence professionnelle à développer (interaction orale,  débats)

Séquence Didactique III : De l’entretien d’embauche (compréhensions à l’audition, expression orale, vocabulaire et jeux de rôles) (examen oral)

Activité d’apprentissage parallèle  : De la constitution d’un portfolio thématique à défendre à l’examen oral.

Dispositif d'apprentissage:
Cours magistraux
Travaux pratiques ou dirigés

Autres méthodes :
- Introduction progressive des notions et termes nouveaux;
- Exercices variés basés sur des documents et des supports audiovisuels anglophones (articles de presse, actualités de la BBC, documents d’institutions internationales, revues spécialisées, etc.);
- Activités interactives et de mises en situation permettant à l'apprenant de se projeter en situation réelle du monde de la coopération (présentations orales, jeux de rôles, dialogues et conversations, réunions, négociations, débats) ;
- Visites et masterclasses assurées par des spécialistes du terrain ;
- Conférences et rapports (oraux et/ ou écrits).
Mode d'évaluation (y compris pondération relative):

L'évaluation de l'AA Anglais se déroule selon les modalités et la pondération suivantes :

- Evaluation continue tout au long de l'annnée pour 30% des points
- 1ère session (janvier) : écrit pour 30% et oral pour 40%
- 2ème session : écrit pour 50% et oral pour 50%

L’évaluation finale d’une unité d’enseignement s’exprime sous forme d’une note  comprise entre 0 et 20.

  • La cote de l’UE (Unité d’enseignement) correspond à la moyenne arithmétique pondérée (proportionnellement aux heures de chaque AA de l'UE) des cotes des diverses activités d’apprentissage qui constituent l’UE.
  • Si la cote d’au moins une des activités d’apprentissage de l’UE est inférieure ou égale à 7/20, la cote (moyenne arithmétique pondérée) attribuée à l’étudiant pour cette UE ne pourra dépasser 7/20.
  • Si la cote d’au moins une des activités d’apprentissage de l’UE est supérieure à 7/20, mais inférieure à 10/20, la cote (moyenne arithmétique pondérée) attribuée à l’étudiant pour cette UE ne pourra dépasser 9/20.
Logo HELMo Section(s): Fiche descriptive d'une unité d'enseignement
2020-2021
Bachelier en coopération internationale
Approches critiques du développement durable-soutenable et de l'humanitaire
Responsable de l'UE: SCHOONBROODT Bénédicte
Autres enseignants: Aucun

Institut: Campus Guillemins

Unité obligatoire: Oui

Place dans le programme: 3ème bloc

Langue d'enseignement: Français

Langue d'évaluation: Français

Période de l'année: 1er quadrimestre

Cycle: 1er cycle

Niveau du CEC: Niveau 6

Identification de l'unité d'enseignement: Non renseigné

Nombre de crédits ECTS: 4,00 crédit(s)

Volume horaire: 45,00 heure(s)

Liste des activités d'apprentissage et leur volume horaire :
Approche sociologique et anthropologique du développement 3,00 crédit(s) 30,00 heure(s)
Déontologie 1,00 crédit(s) 15,00 heure(s)
Unités d'enseignement prérequises: Unités d'enseignement corequises:
Aucune
Aucune
Eventuelles connaissances et compétences préalables:
Le programme de cours est organisé à HELMo.
Les activités d'apprentissage "Approche anthropologique et sociologique du développement" et "Déontologie" sont animées par Madame Bénédicte Schoonbroodt, professeure à HELMo.

 
Objectif(s)

Cette U.E. vise à permettre aux étudiants : 

1.     d’analyser certains aspects (motivations des acteurs, logiques, stratégies, enjeux, bonne entente/conflit(s)) et enjeux du développement durable et de la muticulturalité.  
2.     de mettre en exergue les dynamiques locales, les logiques propres et les relations multiples qui existent entre les institutions en jeu et pouvoir les expliquer verbalement.
3.     d'analyser une situation liée au développement durable et/ou du changement social sous l'angle de l'enchevêtrement des logiques sociales en tenant compte de l'hétérogénéité des acteurs et de l'évolution du contexte politique, économique et social.
4.     de poser un regard critique et nuancé sur des informations reçues et d’intégrer les conséquences de la mondialisation et de la globalisation dans son analyse de la situation.              
6.     d'adopter une posture déontologiquement et éthiquement correcte.
7.     de développer sa réflexivité.

Acquis d'apprentissage (AA) et compétences :
Au terme de l'U.E., l'étudiant sera capable de :

Communiquer : écouter, informer, conseiller tant en interne qu’en externe Structurer sa pensée, s’exprimer clairement par écrit et oralement en utilisant un vocabulaire précis et adapté et être capable d’argumenter ses propos
______________________________________________________________
Ecouter, interagir, expliquer, négocier et fédérer dans des environnements diversifiés
 
Mobiliser les savoirs et savoir-faire techniques propres au développement durable Situer les acteurs socio-économiques actifs dans le développement durable, le paysage institutionnel et associatif y afférent et les outils méthodologiques utiles.  _____________________________________________________________
Exploiter les techniques de la recherche documentaire et les outils du traitement de l’information, notamment pour l’interprétation et la présentation des données.
Analyser les données utiles à la réalisation de sa mission en adoptant une démarche entrepreneuriale Discerner les modèles économiques, politiques et culturels
______________________________________________________________
Identifier les besoins, les moyens et les potentialités en contexte
Sélectionner et exploiter des données appropriées au projet
 




Contenu:
1. Le développement méthodologique en socio-anthropologie. Les étapes méthodologiques allant du recueil des données à la rédaction du rapport socio-anthropologique.

2. Analyses thématiques :
Plusieurs points concrets seront abordés afin d’aboutir à de véritables questionnements et à des interpellations réflexives sur des thématiques variées (migrations, transition, santé, agriculture, religions, genre, etc.) :

3. Réflexion et interpellations sur la notion même de projet/programme de développement (le projet en tant qu'acteur)
Proposition d’un cadre général pour analyser le positionnement des acteurs les uns par rapport aux autres
Approche de la notion d'acteur et de l’arène du développement et de coopération internationale
Rationalités des acteurs et conflits de rationalités.

4. Soulever des questionnements éthiques et déontologiques et pouvoir y répondre.
Dispositif d'apprentissage:
Le cours comporte des parties théoriques mais il privilégie les interactions avec les étudiants et leur propose la participation au contenu du cours. L’intention pédagogique qui sous-tend l’enseignement ici proposé est d’abord axée sur la participation des étudiants. Cette démarche résulte de l’idée que c’est par l’appropriation des questionnements spécifiques au champ d’étude que les étudiants développent un rapport actif à la socio-anthropologie et sont ainsi en mesure d’alimenter une approche critique des actions en développement et du changement social.
Pour l’analyse thématique, les étudiants choisissent eux-mêmes une thématique et le professeur les accompagne dans la constitution d'un dossier pédagogique pour chacune des thématiques leur permettant d’exploiter des informations issues de différents milieux, différentes sources et d’en dégager les divergences, récurrences, points forts et limites.
Cours sous forme d'exposé oral entrecoupé de lectures de textes, de visites et de temps de débats.

Spécifiquement pour le cours de déontologie : Principe de la pédagogie inversée, les étudiants construisent les thématiques du cours à travers des questionnements déontologiques et éthiques.
Mode d'évaluation (y compris pondération relative):

Examen Oral pour Approche anthropologique et sociologique du développement.
Examen oral : Présentation d'un travail pour déontologie.

L’évaluation finale d’une unité d’enseignement s’exprime sous forme d’une note  comprise entre 0 et 20.
  • La cote de l’UE (Unité d’enseignement) correspond à la moyenne arithmétique pondérée (proportionnellement aux heures de chaque AA de l'UE) des cotes des diverses activités d’apprentissage qui constituent l’UE.
  • Si la cote d’au moins une des activités d’apprentissage de l’UE est inférieure ou égale à 7/20, la cote (moyenne arithmétique pondérée) attribuée à l’étudiant pour cette UE ne pourra dépasser 7/20.
  • Si la cote d’au moins une des activités d’apprentissage de l’UE est supérieure à 7/20, mais inférieure à 10/20, la cote (moyenne arithmétique pondérée) attribuée à l’étudiant pour cette UE ne pourra dépasser 9/20.
Supports pédagogiques:
1. Olivier de Sardan J.-P., Anthropologie et développement. Essai en socio-anthropologie du changement social, APAD-Karthala, Paris, 1995.
 
2. Amadou Hampaté Bâ, L'étrange destin de Wangrin, Paris, 1999.
 
3. Atlani-Duault L., Au bonheur des autres: anthropologie de l'aide humanitaire, Société d'ethnologie, Paris, 2005.
Logo HELMo Section(s): Fiche descriptive d'une unité d'enseignement
2020-2021
Bachelier en coopération internationale
Management des organisations impliquées dans la coopération
Responsable de l'UE: THIRION Nathalie
Autres enseignants: Aucun

Institut: Campus Guillemins

Unité obligatoire: Oui

Place dans le programme: 3ème bloc

Langue d'enseignement: Français

Langue d'évaluation: Français

Période de l'année: 1er quadrimestre

Cycle: 1er cycle

Niveau du CEC: Niveau 6

Identification de l'unité d'enseignement: Non renseigné

Nombre de crédits ECTS: 7,00 crédit(s)

Volume horaire: 90,00 heure(s)

Liste des activités d'apprentissage et leur volume horaire :
Economie du développement - Approche marketing 2,00 crédit(s) 15,00 heure(s)
GRH dans un domaine multiculturel 2,00 crédit(s) 30,00 heure(s)
Gestion des bases de données 1,00 crédit(s) 15,00 heure(s)
Gestion financière 2,00 crédit(s) 30,00 heure(s)
Unités d'enseignement prérequises: Unités d'enseignement corequises:
Aucune
Aucune
Modalités exceptionnelles covid-19 :
Gestion des bases de données
 
Modalités d'évaluation
En première et deuxième sessions: épreuve individuelle sur ordinateur. 
En fonction de la situation sanitaire et/ou des décisions de la HE, si les examens sont organisés à distance, l'évaluation consiste en un exercice à réaliser le jour de l'examen, en un temps limité, au départ d'un fichier à télécharger et à remettre à l'issue du délai maximal autorisé comme Devoir sur HELMo Learn.
 
Eventuelles connaissances et compétences préalables:
Le programme de cours est coorganisé entre HELMo et HEPL. Les horaires sont adaptés en conséquence.
L'AA Economie du développement - Approche marketing  est animée par Madame Sandra LANDRES, professeur à HEPL.
L'AA de GRH dans un domaine multiculturel est animée par Monsieur Philippe COLLEE,  professeur à HEPL.
L'AA de Gestion des bases de données est animée par Madame Nathalie THIRION, professeur à HELMo.
L'AA de Gestion financière est animée par Monsieur Paolo BUSSI, professeur à HEPL et responsable de l'UE.

Prérequis :  maîtrise de base d’un ordinateur et en particulier du système d’exploitation Windows (principalement l'enregistrement et la récupération de fichiers).
Objectif(s)

Economie du développement-approche marketing:

- Identifier les informations, sur l'état du marché ou de type "fonctions de réponse", dont a besoin le responsable marketing pour orienter ses décisions.
- Expliquer les différentes méthodes et techniques d'étude de marché, descriptives et explicatives.
-Choisir, dans un cas concret, la ou les méthode(s) la(les) plus pertinente(s). 

Gestion des ressources humaines :
Exploiter les principales politiques de GRH et les principes fondamentaux de management d’une organisation impliquée dans la coopération

Gestion des bases de données :
Pouvoir utiliser les fonctionnalités de base du logiciel Access pour créer et exploiter une base de données relationnelle.

Gestion financière :
- Fournir à l’étudiant les outils nécessaires à l’évaluation financière d’une entité ou d’un projet. L’aider à comprendre les besoins de trésorerie ou d’investissements;
- Le conscientiser sur l’importance de l’accès aux sources de financement dans le secteur de la coopération;
- L’orienter dans sa recherche de sources de financement.

Acquis d'apprentissage (AA) et compétences :
ÉCONOMIE DU DEVELOPPEMENT - MARKETING
-
Capacités Compétences
Discerner les modèles économiques, politiques et culturels Analyser les données utiles à la réalisation de sa mission en adoptant une démarche systémique
Pratiquer l’écoute et l’empathie Communiquer : écouter, informer, conseiller tant en interne qu’en externe
Exploiter les outils informatiques axés sur la communication Communiquer : écouter, informer, conseiller tant en interne qu’en externe
Travailler tant en autonomie qu’en équipe, dans le respect de la culture de l’entreprise S’insérer dans son milieu professionnel et s’adapter à son évolution
Rédiger des synthèses et des documents structurés adaptés au destinataire Communiquer : écouter, informer, conseiller tant en interne qu’en externe
Gérer des ressources humaines en contexte multiculturel S’organiser :structurer, planifier, coordonner et gérer de manière rigoureuse les actions et les tâches liées à sa mission
Concevoir et développer des projets Analyser les données utiles à la réalisation de sa mission en adoptant une démarche systémique


GESTION DES RESSOURCES HUMAINES
  • Planifier les ressources humaines de manière quantitative et qualitative au sein d’une organisation
  • Définir « Bilan de compétences » et établir son bilan de compétences personnel
  • Evaluer les compétences 
  • Identifier les besoins en formation, établir un programme de formation
  • Evaluer le coût salarial d’un projet (cfr Activité d’enseignement Gestion de projets)
  • Utiliser de manière adéquate les outils de communication professionnelle, telle que la PNL communication non-violente et l’analyse transactionnelle.
  • Collaborer à la gestion des conflits au sein d’une organisation
  • Identifier le style décisionnel, maîtriser les outils de management liés à la prise de décision.
GESTION DE BASES DE DONNÉES
- Créer, sauvegarder et récupérer une base de données relationnelle au format Access (mdb),
- Créer des tables de données, en exploiter les données et en paramétrer la structure,
- Identifier et créer les relations entre les tables de données d'une base de données,
- Extraire des données et calculer des résultats à l'aide de requêtes,
- Faciliter la saisie et la consultation des données grâce à des formulaires,
- Prévoir l'impression des données en générant des états.
GESTION FINANCIÈRE
  • Décrire les enjeux du financement.
  • Analyser la santé financière d’une entreprise dans le secteur de la coopération.
  • Expliquer l’importance de la santé financière de l’institution dans le cadre d’une demande d’accord de financement ou d’agrément à un subside.
  • Comparer les différentes formes de financement, choisir la plus appropriée à la situation donnée (en fonction des besoins, des ressources et des contraintes).                                                                                                                                                             
Contenu:

Economie du développement-marketing

Découverte du processus de l'étude de marché
Définition du problème et détermination de l'objectif à atteindre
Acquisition et compréhension du vocabulaire de base : étude primaire/étude secondaire, étude ad hoc/omnibus, panel..
Recherche d'informations dans les sources interne/externe, macro/micro environnement...
Différence entre étude quantitative et qualitative
 
Etude qualitative : entretien individuel ou de groupe
Etude quantitative : méthode d'échantillonnage, différence entre méthode aléatoire et empirique, les quotas, recensement, structure d'un questionnaire, pré-test, administration en face-à-face
 

Gestion des ressources humaines

La gestion du personnel (la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences, le recrutement, les politiques salariales, la formation, l’évaluation,...)

Quelques éléments de management (les styles de management, la prise de décision, les outils de communication en entreprise, la gestion des conflits)


Gestion de bases de données

Initiation de l'étudiant à l'utilisation des fonctionnalités de base du logiciel de gestion de bases de données Access par la réalisation d'exercices divers.
Conception d'une base de données: création et structuration des tables et établissement des relations entre tables.
Gestion des données: saisie, suppression, modification, mise en forme, tris, filtres, recherches.
Création de requêtes: sélection de données et calcul de résultats.
Création et personnalisation de formulaires.
Création et personnalisation d'états.

 

Gestion financière

  • Rappels d’analyse financière.
  • Les prévisions de trésorerie.
  • Les sources de financement.
  • L’équilibre de la gestion financière.
Dispositif d'apprentissage:
Méthode d’apprentissage :
Cours magistraux et travaux dirigés :
  • Cours magistraux
  • Travaux pratiques
  • Familiarisation en découvrant des exemples existants
  • Démonstration des techniques par l'exemple et mise en situation immédiate des apprenants amenés, dans un premier temps, à réaliser des exercices guidés.
  • Synthèse des notions et auto-vérification des apprentissages grâce à la réalisation d'exercices récapitulatifs.
  • Mise en autonomie des apprenants; suivi et soutien individuel par l'enseignant pendant la phase d'exercice en autonomie.
  • Afin de contextualiser et de donner un maximum de sens à l'activité d'enseignement, le thème des exercices sont ancrés dans le contexte économique et professionnel de la formation.
Mode d'évaluation (y compris pondération relative):
Economie du développement
1ère session : Examen écrit : 100%
2ème session :Examen écrit : 100%

GRH dans un domaine multiculturel
Examen oral
Gestion des bases de données
Épreuve individuelle sur ordinateur.
Évaluation des acquis sur base d'exercices à réaliser dans un temps imparti.
Gestion financière
Examen écrit

L’évaluation finale d’une unité d’enseignement s’exprime sous forme d’une note  comprise entre 0 et 20.
  • La cote de l’UE (Unité d’enseignement) correspond à la moyenne arithmétique pondérée (proportionnellement aux heures de chaque AA dans l'UE) des cotes des diverses activités d’apprentissage qui constituent l’UE.
  • Si la cote d’au moins une des activités d’apprentissage de l’UE est inférieure ou égale à 7/20, la cote (moyenne arithmétique pondérée) attribuée à l’étudiant pour cette UE ne pourra dépasser 7/20.
  • Si la cote d’au moins une des activités d’apprentissage de l’UE est supérieure à 7/20, mais inférieure à 10/20, la cote (moyenne arithmétique pondérée) attribuée à l’étudiant pour cette UE ne pourra dépasser 9/20.
Sources, références et bibliographie:
Economie du développement :

La bibliographie est disponible à la fin du syllabus


Gestion de base de données:
DETAILLE B., NOËL C., ROSKAM M., Informatique de gestion, Microsoft Access 2010, notes de cours, HELMo Campus Guillemins, année académique 2013-2014.
Éditions ENI, Bibliothèque numérique en ligne, http://www.eni-training.com.
RÉFÉRENCE BUREAUTIQUE, Microsoft® Access 2007, Éditions ENI, Nantes, 2007.
FONTAINE Roland, Pratiquer Access 2007, Éditions Bertrand-Lacoste, Paris, 2008.
Supports pédagogiques:
Economie du développement:
  • Notes de cours, powerpoint, casus

Informatique :
  • Syllabus fourni en début d'unité d'enseignement et disponible dans l'espace numérique du cours.
Gestion financière
  • Notes de cours, powerpoint, exercices
     
 
Logo HELMo Section(s): Fiche descriptive d'une unité d'enseignement
2020-2021
Bachelier en coopération internationale
Marchés publics et gestion de projets
Responsable de l'UE: HUBLART Robin
Autres enseignants: Aucun

Institut: Campus Guillemins

Unité obligatoire: Oui

Place dans le programme: 3ème bloc

Langue d'enseignement: Français

Langue d'évaluation: Français

Période de l'année: 1er quadrimestre

Cycle: 1er cycle

Niveau du CEC: Niveau 6

Identification de l'unité d'enseignement: Non renseigné

Nombre de crédits ECTS: 5,00 crédit(s)

Volume horaire: 45,00 heure(s)

Liste des activités d'apprentissage et leur volume horaire :
Gestion et logistique de projets de coopération 4,00 crédit(s) 30,00 heure(s)
Marchés publics: approfondissements 1,00 crédit(s) 15,00 heure(s)
Unités d'enseignement prérequises: Unités d'enseignement corequises:
Aucune
Aucune
Modalités exceptionnelles covid-19 :

Evaluation de "Gestion et logistique de projets de coopération"
- 50%
Présentations orales des projets en ligne
- 50% Narratif écrit des projets

L'examen de première session de janvier consiste en la remise par les différents sous-groupes d'étudiants d'un dossier de projet et en la défense orale de celui-ci. Vu les circonstances de la pandémie de Covid19, les présentations orales des projets par les sous-groupes d'étudiants auront lieu en ligne via une application de vidéoconférence. L'examen de seconde session de septembre consiste en la remise d'un travail individuel, plus spécifiquement d'un dossier de projet/programme pluriannuel de coopération au développement s'inscrivant dans le cadre des Objectifs du Développement Durable, poursuivant une ou plusieurs de leurs cibles et correspondant aux exigences de la DGD tant sur la forme que sur le fond du dossier. Ce dossier écrit vaut pour 100% de la côte d'évaluation de l'examen de seconde session.

Eventuelles connaissances et compétences préalables:
Le programme de cours est coorganisé entre HELMo et HEPL. Les horaires sont adaptés en conséquence.
Le cours de Marchés publics et gouvernance est donné par Madame Christiane POLUS, professeur à HEPL.
Le cours de Gestion et logistique des projets de coopération est donné par Monsieur Robin HUBLART, professeur à HELMo.

Cette unité du bloc3 réclame chez l’étudiant la maîtrise des connaissances et les compétences développées lors des précédents blocs, entre autres la capacité de compréhension des concepts techniques et juridiques, les capacités de compréhension et d’analyse des concepts abstraits philosophiques, géostratégiques et idéologiques (maîtrise de notions anthropologiques et éthiques) et la capacité à analyser les données, à coordonner et à créer des liens entre les matières techniques vues dans le cadre de la gestion de projets en vue de la création d’un projet nouveau (réponse à un appel d’offres / création et gestion d’un projet).
Objectif(s)
L’unité d’enseignement (UE) en "Marchés publics et gestion de projets" permet aux étudiants de
- appréhender le concept de gouvernance à partir du « corporate management » en élargissant celui-ci  à la gestion des états et des institutions nationales et internationales et aux règles qui régissent leur structure et leurs relations internes (top to bottom),
- se formaliser aux notions de marchés publics (cadre légal applicable en Belgique, cadre législatif européen et étude de la législation en cours de modification), aux procédures applicables à la passation de marchés et à la mise en œuvre des principes et procédures appliquées à la coopération au développement,
- d'appliquer les méthodes de développement, de monitoring et d'évaluation de projet.
 
Acquis d'apprentissage (AA) et compétences :
Au terme de cette unité d'enseignement (UE), l'étudiant sera capable de :
(Gouvernance et marchés publics)
- identifier les concepts de la Gouvernance, les comprendre et les utiliser à bon escient
- établir des liens avec les modèles économiques (macro-économiques en particulier)
- tirer des enseignements critiques de la dérégulation et construire des schémas de re-régulation structurés dans une économie mondialisée
- mettre en lien les concepts de gouvernance avec les structures de gouvernance (de la plus internationale à la plus proche)
- maîtriser les schémas décisionnels et les modes de fonctionnement des plus importantes instances internationales, fondamentales pour le financement de l’aide au développement (ONU – UE – Belgique fédérale)
- comprendre et analyser les modes de gouvernance locale
- comprendre et analyser / décrypter et analyser les modalités techniques et juridiques définies dans la Loi de 2013 sur les marchés publics
- appliquer les modalités procédurales de passation des marchés publics – éviter les écueils sous-jacents de la Loi (application des critères d’éligibilité, des critères de sélection et maîtrise des concepts définis dans un cahier des charges)
- proposer des modes alternatifs de réponse afin de faire cadrer un projet dans la critériologie imposée par un appel d’offres
- maîtriser les règles administratives de base applicables à un appel d’offres (adjudication belge, appel d’offres belge, appel d’offres européen et/ou international)
- évaluer le prix et la faisabilité d’un projet, ses implications en termes de ressources financières et humaines (calcul en jours/hommes), de respect des calendriers et d’évaluation/reporting continu.
 
Gestion et logistique de projets de coopération

Objectifs du cours
  • Comprendre les enjeux de la planification de programmes et projets.
  • Appréhender les enjeux et évolutions de l’assistance technique et de la coopération au développement.
  • Maîtriser le jargon de la planification et discuter les limites de divers outils en gestion de projet: cadre logique, théorie du changement, indicateurs SMART et IOV, gestion des risques, GAR, GCP, SWOT-SEPO, etc.
  • Maîtriser l’analyse des stratégies d’intervention, la logique d’intervention ou chaîne cohérente de résultats  (ressources, activités, résultats, objectifs).
  • Maîtriser la conception d’une théorie du changement (TOC) et d'un cadre logique, la formulation des objectifs, résultats, indicateurs, conditions préalables et hypothèses de risques.
  • Savoir rédiger un dossier de demande de financements (narratif de projet), se sentir capable d’entretenir un dialogue méthodologique avec des experts et bailleurs et approcher le fund raising (identification d’opportunités de financements et de partenaires, savoir prendre contact,  communiquer et « vendre » son projet).
  • Approcher et expérimenter les postures, aptitudes et compétences psychosociales d’animation d’équipe et de management d’un coach-consultant en gestion et planification de projets.
  • Se sentir capable d’accompagner une équipe / une structure dans la planification participative de ses projets et interventions au Sud comme au Nord, tant en réutilisant la démarche de planification et les outils participatifs qu’en mettant en œuvre certaines compétences psychosociales.
  • Expérimenter la planification participative de projets de coopération  dans le cadre d’un processus pédagogique qui relie théorie et pratique
  • « Passer un bon moment » et avoir envie d’en apprendre davantage.

Contribution au profil de compétences et capacités - La présente UE veut favoriser l'étudiant à :
1. S’insérer dans son milieu professionnel et s’adapter à son évolution
    1.3 adopter une attitude éthique et respecter les codes déontologiques
    1.4 développer une approche responsable, critique et réflexive des pratiques professionnelles
2. Communiquer : écouter, informer, conseiller tant en interne qu’en externe
    2.1 rédiger des synthèses et des documents structurés adaptés au destinataire
    2.2 fédérer, négocier et argumenter
3. Mobiliser les savoirs et savoir-faire techniques propres à la coopération internationale
    3.1 situer les acteurs de la coopération internationale au développement, le paysage institutionnel et associatif y afférent et les outils méthodologiques utiles
    3.2 identifier les sources potentielles de financement et les contraintes y afférentes
    3.3 exploiter les techniques de la recherche documentaire et les outils du traitement de l'information, notamment pour l'interprétation et la présentation des données
    3.4 Appliquer les méthodes de développement et d'évaluation de projet.
    3.5 appliquer les réglementations et utiliser les outils de la bureautique et de la gestion financière et comptable
4. Analyser les données utiles à la réalisation de sa mission en adoptant une démarche systémique
    4.1 Discerner les modèles économiques, politiques et culturels
    4.2 Concevoir et développer des projets
    4.3 Apprécier les critères de pertinence et de faisabilité d’un projet, en contexte
    4.4 identifier les besoins, les moyens et les potentialités en contexte
    4.5 sélectionner et exploiter des données appropriées au projet
5. S'organiser : structurer, planifier, coordonner et gérer de manière rigoureuse les actions et les tâches liées à sa mission
    5.1 gérer des ressources humaines
    5.3 gérer les plannings et assurer le suivi des différents projets
    5.6 gérer une équipe et favoriser les collaborations au sein du service ou du département
Contenu:
Gouvernance et marchés publics
    Gouvernance

- Définitions et historique de la Gouvernance.
         1. Dates clés
         2. Principes : démocratie – gouvernance vs bonne gouvernance
- Gouvernance et régulation/dérégulation (modes d’intervention publique)
- Modalités applicables à la gouvernance : négociations, codes de conduite et recherche de compromis – association de la société civile et des parties prenantes aux débats et au champ décisionnel
- Gouvernance et mondialisation : concepts et applications
- Typologie des modèles de gouvernance
         1. Nations unies et système onusien : y compris mode de fonctionnement et mode opératoire de décision
         2. L’Europe et la gouvernance européenne – les équilibres institutionnels – le modèle décisionnel européen;
         3. Gouvernance belge et niveaux de pouvoirs (du fédéral au communal – les intercommunales). 

    Marchés publics
- Définition du cadre légal applicable aux marchés publics ;
- Principes (concurrence, transparence, publicité…)
- La Loi belge de 2013 sur les Marchés publics :
(contenu, seuils, publicité européenne, modalités de participation, commentaire sur les principales implications de la révision du texte de 2013 à l’aune des 3 nouvelles directives européennes réformant la procédure de marchés publics (mars 2014).
- Exercices pratiques de réponse à des appels d’offres belges et européens

Gestion et logistique de projets de coopération (cfr. dispositif d'apprentissage)

Dispositif d'apprentissage:
Gouvernance et marchés publics
- Cours magistral - méthode participative impliquant la méthodologie suivante :
         - support servant de point de départ au cours (texte, power point, matériel multimédia selon le cas),
         - échange questions-réponses,
         - selon le cas, exercices pratiques (analyse d’un graphique ou de statistiques) ;
         - mise en commun au terme de l’échange professeur-étudiants associée à la présentation du cours élaboré par le professeur.
- Travail journalier (TJ) : contributions individuelles et régulières des étudiants.
 
Gestion et logistique de projets

Objectif spécifique et stratégies du cours
(la form-action comme logique d'enseignement)

OS: Valoriser, renforcer et développer les savoirs, capacités et compétences techniques, managériales et de coopération des étudiant-e-s de Bac 3 CI en Gestion de Cycle de Projet et plus spécifiquement, Gestion Participative des Interventions Axées sur les Résultats (GPPI-GAR) via une approche pédagogique d’expérimentation pratique et participative de la formulation projets-programmes de coopération au développement.

R1.   Les étudiant-e-s ont été dotés d’un cadre de compréhension, de balises et points de repère via un rappel du paysage institutionnel, des principaux enjeux et évolutions de l’assistance technique et de la coop. au développement, des principes clés et du vocabulaire de la GCP.

R2.   Des groupes porteurs de projets de 4 à 5 étudiant-e-s ont été formés et les étudiant-e-s ont procédé à la circonscription de leur zone géographique d’intervention, l’identification et l’analyse quali-quantitative d’une problématique de développement humain (au Nord ou au Sud) en lien avec l’environnement ou l’agriculture que leur projet de coopération d’une durée de 3 à 5 ans devra contribuer à résoudre. 

R3.   Les étudiant-e-s ont formulé leur projet  en réalisant chacune des étapes de la formulation de projets de coopération au développement recommandées en GCP-GAR : 1) la note d’orientation et l’analyse de l’entité ; 2) l’identification et l’analyse des stakeholders ; 3) l’analyse FFOM (SWOT) de l’intervenant local à renforcer ; 4)  la théorie du changement (TdC), l'arbre à problème, l’analyse des stratégies, la formulation des résultats et indicateurs SMART ; 5) le cadre logique et le tableau des indicateurs IOV ; 6) le chronogramme des résultats et activités.

Dans le cadre de la poursuite des résultats 2 et 3 (ci-dessus), les étudiants ont été encouragés à prendre des contacts avec divers acteurs du privé (entreprises), de l’associatif et du secteur professionnel de la coopération au développement bilatérale et non gouvernementale.</address>

R4.   Les étudiant-e-s ont identifié les ressources nécessaires pour leur projet et procédé à une tentative de budgétisation comprise entre 20000 et 50000 € avec l’appui des professeurs de droit et de comptabilité du bachelier de coopération international de HELMo/HEPL

R5.   Les étudiant-e-s ont rédigé le dossier (narratif) de formulation de leur projet (max 30p) ainsi qu’une synthèse Powerpoint en vue de la présentation publique de leur projet devant des coopérants, experts, bailleurs et autres acteurs évoluant dans le milieu professionnel de la coop. au développement.

Moyens et méthode

  • Travaux de groupe à partir des idées de projets qui seront développés par les étudiant-e-s
  • Exposés théoriques synthétisés et illustrés du professeur et des étudiant-e-s.
  • Lectures (scientifique, grise, rapports d’organismes de CI, presse, etc.)   
  • Etude de cas ciblés et exemples réels issus de programmes et projets développés dans diverses zones géographiques, divers secteurs professionnels et d’interventions.
  • Simulation d’ateliers de planification participative, jeux de rôles, etc.
  • Travaux pratiques en séances et à domicile sur les dossiers de projets (entre les jours de cours) dont le suivi et la correction sont assurés à par feedback mail et en séance de cours.
  • Dynamique interactive de questions-réponses
  • Syllabus et notes de cours à disposition des étudiant-e-s.

 

 

 

 



 
Mode d'évaluation (y compris pondération relative):
Gouvernance et marchés publics
L’évaluation se compose de 3 parties :
- 20% pour le TJ (y compris, matière théorique avant-session sur les marchés publics) ;
- 20% examen écrit (exercice de réponse à un appel d’offres) ;
- 60% pour l’examen oral

Gestion et logistique de projets de coopération
- 50%
Présentations des travaux des groupes
- 50% Examen écrit

L’évaluation finale d’une unité d’enseignement s’exprime sous forme d’une note  comprise entre 0 et 20.

  • La cote de l’UE (Unité d’enseignement) correspond à la moyenne arithmétique pondérée (proportionnellement aux heures de chaque AA de l'UE) des cotes des diverses activités d’apprentissage qui constituent l’UE.
  • Si la cote d’au moins une des activités d’apprentissage de l’UE est inférieure ou égale à 7/20, la cote (moyenne arithmétique pondérée) attribuée à l’étudiant pour cette UE ne pourra dépasser 7/20.
  • Si la cote d’au moins une des activités d’apprentissage de l’UE est supérieure à 7/20, mais inférieure à 10/20, la cote (moyenne arithmétique pondérée) attribuée à l’étudiant pour cette UE ne pourra dépasser 9/20.

Sources, références et bibliographie:
Gouvernance et marchés publics
         Monographies
1. La Mondialisation, Philippe Moreau Defarges, Presse Universitaire de France (PUF), Coll. Que Sais-je ? (2012)
2. La Gouvernance, Philippe Moreau Defarges, Presse Universitaire de France (PUF), Coll. Que Sais-je ? (2011)
3. L’Éthique d’entreprise, Fabienne Cardot, Presse Universitaire de France (PUF), Coll. Que Sais-je ? (2006)
4. Les 100 mots de la Régulation, Marie-Anne Frison-Roche, Presse Universitaire de France (PUF), Coll. Que Sais-je ? (2011) 
         Union Européenne : Guides et Fiches pratiques
- Le Guide de l’Union Européenne, José Echkenazi, Nathan, Coll. Repères pratiques, 2012.
- Les Fiches techniques du Parlement européen sur l’Union européenne, Éd. 2014.
- Comment fonctionne l’UE, Guide des institutions européennes à l’usage des citoyens, Office des Publications de l’Union européenne, 2013.
- Gouvernance économique, Office des Publications de l’Union européenne, 2012.Institutions Internationales (sitographie officielle)
 
Gestion et logistique de projets de coopération
CE (2004): « Lignes directrices Gestion du Cycle de Projet », EuropAid, Bruxelles, http://europa.eu.int/comm/europeaid
 
Supports pédagogiques:
Voir cours
Logo HELMo Section(s): Fiche descriptive d'une unité d'enseignement
2020-2021
Bachelier en coopération internationale
Méthodologies de recherches et rédactions scientifiques
Responsable de l'UE: LAMBERT Johanne
Autres enseignants: Aucun

Institut: Campus Guillemins

Unité obligatoire: Oui

Place dans le programme: 3ème bloc

Langue d'enseignement: Français

Langue d'évaluation: Français

Période de l'année: 1er quadrimestre, 2ème quadrimestre

Cycle: 1er cycle

Niveau du CEC: Niveau 6

Identification de l'unité d'enseignement: Non renseigné

Nombre de crédits ECTS: 3,00 crédit(s)

Volume horaire: 45,00 heure(s)

Liste des activités d'apprentissage et leur volume horaire :
Recherche documentaire et rédaction scientifique 1,00 crédit(s) 15,00 heure(s)
Séminaires 2,00 crédit(s) 30,00 heure(s)
Unités d'enseignement prérequises: Unités d'enseignement corequises:
Aucune
Aucune
Modalités exceptionnelles covid-19 :
Etant donné que l'évaluation de l'UE porte sur des travaux à remettre, aucune modalité spécifique n'a été retenue. Chaque étudiant doit remettre son travail aux 2 professeurs de l'UE.
Eventuelles connaissances et compétences préalables:

Le bachelier en Coopération internationale est donné en co-diplomatiion entre HELMo et HEPL
L'AA Séminaires est animée par Madame Nancy BAPTIST, professeur à HEPL et responsable de l'UE
L'AA Recherche documentaire et rédaction scientifique est animée par madame Johanne LAMBERT, professeur à HELMo.

Objectif(s)
L'UE vise à :
 
  • Donner des outils de base pour permettre aux étudiants de réaliser une recherche dans le cadre de leur TFE et pour leur métier de praticien en Coopération Internationale.
  • Donner des outils de réflexion rigoureuse quant à la posture de praticien en Coopération Internationale.
  • Apprendre aux étudiants à rédiger un TFE valide en termes de forme (structure, citations, prescrits de mise en page, citation et références bibliographiques aux normes APA, …) et à réussir leur défense orale.
Acquis d'apprentissage (AA) et compétences :
Séminaires
 

A l’issue du séminaire, l’étudiant sera capable :
 

- de définir et expliquer l’utilité de la méthode scientifique,

- de rédiger une question de recherche pertinente, d’en citer et expliquer les critères,

- de citer et expliquer les étapes pour dresser les contours d’une problématique de recherche,

- de concevoir des hypothèses pour la recherche dans le cadre de leur TFE,

- de sélectionner les sources pertinentes pour mener leur recherche, 

- de définir différents types d’échantillons et de choisir la méthode la plus pertinente pour élaborer leur recherche,

- de définir et expliquer ce qu’est la méthode d’observation,

- d’expliquer différentes méthodes d’observation, d’en citer des avantages et des inconvénients,

- de définir et expliquer ce qu’est la méthode de l’interview en recherche scientifique, d’en citer des avantages et des inconvénients,

- de sélectionner la méthode d’interview adéquate pour leur recherche,

- de définir et expliquer ce qu’est la méthode du questionnaire en recherche scientifique, de citer des avantages et des inconvénients de cette méthode,

- de poser des question ouvertes et fermées pertinentes,

- de pointer les avantages, les difficultés et les erreurs fréquentes lors de l’utilisation de graphiques pour présenter les résultats d’une recherche,

- d’expliquer des biais qui peuvent polluer les résultats de leur recherche,

- de justifier le choix de leur méthode,

- d’élaborer une check-list de divers éléments essentiels à mettre dans un TFE. 


Recherches documentaires et rédaction scientifique

Au terme de cette AA, l’étudiant sera capable de :

- planifier correctement son travail de recherches et de rédaction de manière à rédiger un TFE conforme aux exigences de la Haute école,
- utiliser à bon escient les différents outils mis à sa disposition (plateforme e learning, logiciels Zotero, Antidote etc).
- rendre compte oralement du travail réalisé pour préparer au mieux sa défense orale.
 
Contenu:
 
Séminaire 
 
Cette AA vise à former les étudiants aux méthodologies et aux outils de base de la recherche en sciences sociales. Elle vise à donner ce bagage indispensable aux étudiants non seulement pour mener à bien leur TFE, mais aussi en vue de développer chez eux, plus largement, un esprit de recherche rigoureux qui leur permettra dans le cadre de leur posture de coopérant de mener des actions conscientes des enjeux qui les sous-tendent.
 
Concrètement cette AA s’attachera à outiller les étudiants sur plusieurs plans : les techniques de collecte des données (documentaires et empiriques), le codage des données, la présentation des données, l’analyse des données, l’écriture scientifique argumentée, la pratique de la réflexivité en sciences sociales.
 
1. Des terrains aux méthodologies en sciences sociales
2. La recherche documentaire : outils et techniques
3. Introduction aux techniques de l’observation et de l'entretien en sciences sociales
4. Introduction aux techniques de collecte de données quantitatives 
5. Analyse des données quantitatives et qualitatives
6. Réflexivité et enjeux éthiques en sciences sociales
7.  Outils d’argumentation pour la lecture et l’écriture de textes 
 
Recherches documentaires et rédaction scientifique

Cette AA vise à munir les étudiants des différents réflexes nécessaires à la rédaction de leur TFE d’une part et plus largement de tout travail de longue haleine.
Le plan de cette AA s’articule comme suit :
1. L’objet TFE : découvertes des qualités d’un bon TFE
2. Les différentes étapes de la rédaction : bien planifier son travail
3. Les outils (informatiques et autres) mis à la disposition des étudiants
4. La structure du TFE 
5. L’effet « fil rouge » du travail
6. Les contenus spécifiques de l’introduction et de la conclusion
7. La défense orale
 
Dispositif d'apprentissage:

Séminaires
 

Travail de co-construction (en groupe) et présentation orale

Travail écrit (individuel) ayant pour but de justifier/discuter des choix méthodologiques adoptés dans le TFE


Recherches documentaires et rédaction scientifique

Pendant le 1
er quadrimestre : exposés par l’enseignante et autres intervenants, exercices de rédactions d’introductions et de conclusions, de liens entre les chapitres, de bibliographies, etc. effectués par les étudiants.
Pendant le 2
e quadrimestre : réponses aux questions des étudiants et coaching pour la défense orale.

 
Mode d'évaluation (y compris pondération relative):
Séminaire
 
1ère session : 100% Travail Journalier (y compris le travail final)
2ème session : 100% Examen
 
Recherches documentaires et rédaction scientifique

1ère session : 50% Travail Journalier et 50% Travail final
2e session : 100% Examen

L’évaluation finale d’une unité d’enseignement s’exprime sous forme d’une note  comprise entre 0 et 20.
  • La cote de l’UE (Unité d’enseignement) correspond à la moyenne arithmétique pondérée (proportionnellement aux heures de chaque AA de l'UE) des cotes des diverses activités d’apprentissage qui constituent l’UE.
  • Si la cote d’au moins une des activités d’apprentissage de l’UE est inférieure ou égale à 7/20, la cote (moyenne arithmétique pondérée) attribuée à l’étudiant pour cette UE ne pourra dépasser 7/20.
  • Si la cote d’au moins une des activités d’apprentissage de l’UE est supérieure à 7/20, mais inférieure à 10/20, la cote (moyenne arithmétique pondérée) attribuée à l’étudiant pour cette UE ne pourra dépasser 9/20.
Sources, références et bibliographie:
Séminaires
 
ALBARELLO, Luc, Devenir praticien-chercheur, Bruxelles, De Boeck, 2004.
 
ALTHABE, Gérard & HERNANDEZ, Valeria A., « Implication et réflexivité en anthropologie », Journal des anthropologues, 98-99, 2004, p.15-36.
 
BEAUD, Stéphane & WEBER, Florence, Guide de l’enquête de terrain. Produire et analyser des données ethnographiques, Paris, La Découverte, Coll. « Guides. ‘Repères’ », 2003 (1ère éd. 1997).
 
BEAUD, Stéphane, « L’usage de l’entretien en sciences sociales. Plaidoyer pour l’entretien ethnographique », Politix, 35, 1996, p. 226-257.
 
FASSIN, Didier & BENSA, Alban (dir.), Les politiques de l’enquête. Épreuves ethnographiques, Paris, La Découverte, Coll. « Recherches », 2008.
 
BERGER, Laurent, Les nouvelles ethnologies. Enjeux et perspectives, Paris, Nathan Université, 2004.
 
BERTUCCI, Marie-Madeleine, « Place de la réflexivité dans les sciences humaines et sociales : quelques jalons », Cahiers de sociolinguistique, 14, 2009, p. 43-55.
 
BOURDIEU, Pierre,  « L'objectivation participante », Actes de la recherche en sciences sociales, Vol. 150, décembre 2003, p. 43-58. Disponible en ligne [URL : http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/arss_0335-5322_2003_num_150_1
_2770].
 
BOURDIEU, Pierre, Esquisse pour une auto-analyse, Paris, Raisons d’agir, 2004.
 
BOURDIEU, Pierre & WACQUANT, Loïc, Invitation à la sociologie réflexive, Paris, Seuil, Coll. « Liber », 2014.
 
CEFAÏ, Daniel, L’enquête de terrain, Paris, La Découverte/M.A.U.S.S., Coll. « Recherches », 2003.
 
CEFAÏ, Daniel (dir.), L’engagement ethnographique, Paris, Éditions de l’Ecole des Hautes Études en Sciences sociales, Coll. « En temps & lieux », 2010.
 
COPANS, Jean, L’enquête ethnologique de terrain, Paris, Nathan Université, 1999.
 
DE LAVERGNE, Catherine, « La posture du praticien-chercheur : un analyseur de l’évolution de la recherche qualitative », Recherches qualitatives, Hors-Série, numéro 3, pp. 28-43. Disponible en ligne [URL : http://www.recherche-qualitative.qc.ca/documents/files/revue/hors_serie/hors_serie_v3/Delavergne-FINAL2.pdf].
 
DESLAURIERS, J.P. et MAYER, Roger, « L’observation directe », in Roger Mayer et coll. (dir.), Méthodes de recherche en intervention sociale, Montréal, Gaëtan Morin, 2000, p. 135-157.
 
FELDMAN, J. & KOHN, Canter (coord.), L’éthique dans la pratique des sciences humaines : dilemmes, Paris, L’Harmattan, 2000.
 
GHASARIAN, Christian (dir.), De l’ethnographie à l’anthropologie réflexive. Nouveaux terrains, nouvelles pratiques, nouveaux enjeux, Paris, Armand Colin, Coll. « U », 2004.
 
GLASER, Barney G. & STRAUSS, Anselm A., La découverte de la théorie ancrée. Stratégies pour la recherche qualitative, trad. fr., Paris, Armand Colin, Coll. « Individu et Société », 2010.
 
GOHIER, Christiane, « De la démarcation entre critères d’ordre scientifique et d’ordre éthique en recherche interprétative », Recherches qualitatives, 24, p. 3-17, disponible en ligne [URL : http://www.recherche-qualitative.qc.ca/documents/files/revue/edition_reguliere/numero24/24gohier.pdf].
 
HERMESSE, Julie, SINGLETON, Michael & VUILLEMENOT, Anne-Marie (dir.), Implications et explorations éthiques en anthropologie, Louvain-La-Neuve, Académia-L’Harmattan, Coll. « Investigations d’Anthropologie prospective », 2011.
 
JOUNIN, Nicolas, La méthode de l’observation. Cours disponible en ligne [URL : http://www.nicolasjounin.com/wb/media/MCU%20et%20PMSS/111108%20-%20cours%20observation.pdf]
 
KAUFMANN, Jean-Claude, L’entretien compréhensif, Paris, Nathan, 1996 (dernière édition Armand Colin, 2011).
 
LAPLANTINE, François, La description ethnographique, Paris, Nathan, 1996 (dernière édition  Armand Colin, 2015).
 
LEJEUNE, Christophe, Manuel d'analyse qualitative. Analyser sans compter ni classer, Bruxelles, De Boeck, 2014.
 
MACKIEWITZ, Marie-Pierre (dir.), Praticien et chercheur. Parcours dans le champ social, Paris, L’Harmattan, Coll. « Action et Savoir », 2003.
 
MUCCHIELLI, Alex (dir.), Dictionnaire des méthodes qualitatives en sciences humaines et sociales, Paris, Armand Colin, 2009 (3ème éd.).
 
OLIVIER DE SARDAN Jean-Pierre, « Le ‘’je’’ méthodologique. Implication et explicitation dans l'enquête de terrain », Revue française de sociologie, n° 41 (3), 2000, p.417-445.
 
OLIVIER DE SARDAN, Jean-Pierre, « La politique du terrain », Enquête, 1995, mis en ligne le 1 février 2007 [URL : http://enquete.revues.org/document263.html]
 
OLIVIER DE SARDAN, Jean-Pierre, La rigueur du qualitatif. Les contraintes empiriques de l'interprétation socio-anthropologique, Louvain-La-Neuve, Academia-Bruylants, Coll. « Anthropologie prospective », 2008.
 
OUATTARA, Fatoumata,  « Une étrange familiarité. Les exigences de l’anthropologie ‘’chez soi’’ », Cahiers d'Études africaines, Vol.175, 2004, p. 635-657.
 
PAILLÉ, Pierre et MUCCHIELLI, Alex, L’analyse qualitative en sciences humaines et sociales, Paris, Armand Colin, Coll. « U », 2012 (3ème éd.).
 
PAUGAM, Serge (sous la dir.), L’enquête sociologique, Paris, PUF, 2012 (1ère éd. 2009).
PENEFF, Jean, « Le sens de l’observation est-il utile en sociologie ? », SociologieS, mis en ligne le 18 octobre 2011 [URL : http://sociologies.revues.org/3658].
 
PERETZ, Henri, Les méthodes en sociologie. L’observation, Paris, La Découverte, Coll. « Repères », 2004.
 
PINEAULT, Yann, L’observation participante, 2012. Disponible en ligne [URL : http://ypineault.com/obs.html].
 
QUIVY, Raymond & VAN CAMPENHOUDT, Luc, Manuel de recherche en sciences sociales, Paris, Dunod, 2011 (1ère éd. 1995).
 
RONDEAU, Karine, « L’autoethnographie : une quête de sens réflexive et conscientisée au cœur de la construction identitaire », Recherches Qualitatives, Vol. 30, p. 48-70.
 
SAINT-MARTIN (de) Claire, PILOTTI Anne & VALENTIM Silvia, « La réflexivité chez le Doctorant-Praticien-Chercheur. Une situation de Liminalité », Revue ¿ Interrogations ?, n°19, décembre 2014. Disponible en ligne [URL : http://www.revue-interrogations.org/La-reflexivite-chez-le-Doctorant ].
 
SOULÉ, Bastien, « Observation participante ou participation observante? Usages et justifications de la notion de participation observante en sciences sociales », Recherches qualitatives, Vol. 27 (1), 2007, p. 127-140. Disponible en ligne [URL : http://www.recherche-qualitative.qc.ca/Revue.html]

Recherches documentaires et rédaction scientifique

Cette AA se base essentiellement sur des documents internes à la HELMO, disponibles sur la plateforme d’e-learning. On y trouvera entre autres :
 
VERVIER, Pascale, « Atelier TFE », version 2016-2017, disponible à l’adresse https://learn.helmo.be/mod/folder/view.php?id=116616
 
DUQUESNE, Joan, « Formation à Zotero », version 2017, disponible à l’adresse https://learn.helmo.be/course/view.php?id=230
 
Autre ouvrage :
Haute Ecole Albert Schuman, département pédagogique de Virton « Réussir son TFE, aides et conseils à la réalisation », version 2006, disponible à l’adresse http://www.hers.be/dptpeda/doc/TFE_3e.pdf
 
 
Supports pédagogiques:
Séminaire 

Syllabus, portefeuille de lectures, documents power point. Supports audio ou vidéo illustratifs et/ou didactiques.

Recherches documentaires et rédaction scientifique

Syllabus, plateforme d’e-learning HELMo
Logo HELMo Section(s): Fiche descriptive d'une unité d'enseignement
2020-2021
Bachelier en coopération internationale
Questions internationales
Responsable de l'UE: FERRARA Charlotte
Autres enseignants: Aucun

Institut: Campus Guillemins

Unité obligatoire: Oui

Place dans le programme: 3ème bloc

Langue d'enseignement: Français

Langue d'évaluation: Français

Période de l'année: 1er quadrimestre

Cycle: 1er cycle

Niveau du CEC: Niveau 6

Identification de l'unité d'enseignement: Non renseigné

Nombre de crédits ECTS: 5,00 crédit(s)

Volume horaire: 60,00 heure(s)

Liste des activités d'apprentissage et leur volume horaire :
Actualités géoéconomiques et géopolitiques 1,00 crédit(s) 15,00 heure(s)
Droit international 2,00 crédit(s) 15,00 heure(s)
Relations politiques internationales de 1945 à nos jours 2,00 crédit(s) 30,00 heure(s)
Unités d'enseignement prérequises: Unités d'enseignement corequises:
Aucune
Aucune
Modalités exceptionnelles covid-19 :
Examen janvier 2021:
Droit international : examen écrit
Relations politiques internationales de 1945 à nos jours : 1) examen écrit; 2) présentations de groupes (recherche et analyse de documents historiques) à remettre le jour de l'examen au plus tard
Actualités géoéconomiques et géopolitiques : travail écrit à réaliser hors session
Eventuelles connaissances et compétences préalables:
Le programme de cours est coorganisé entre HELMo et HEPL. Les horaires sont adaptés en conséquence.
Le cours d' Actualités géoéconomiques et géopolitiques est donné par Monsieur Bernard FOURNIER, professeur à HEPL.
Le cours de Droit international est donné par Madame Hélène LURKIN, professeur à HEPL.
Le cours de Relations internationales de 1945 à nos jours est donné par Madame Charlotte FERRARA, professeur à HELMo et responsable de l'UE.
 
Objectif(s)
L’unité d’enseignement (UE) en Questions internationales permet de comprendre le cadre juridique et l’évolution géopolitiques des principaux enjeux politiques contemporains. L’étude spécifique des Relations politiques internationales de 1945 à nos jours permet de comprendre les racines des conflits et des événements majeurs qui ont marqués le monde, en faisant le lien entre les aspects politiques, économiques et commerciaux. Elle pose le contexte historique permettant de saisir les conflits d’aujourd’hui dont les interconnexions explicites et implicites sont exposées dans le cours d’Actualités géoéconomiques et géopolitiques.
Acquis d'apprentissage (AA) et compétences :
Au terme de cette unité d'enseignement (UE), l'étudiant sera capable :
- D’expliquer les institutions et concepts juridiques principaux du droit international public (droit international conventionnel, droit international coutumier, principes généraux de droit international) ;
- D’appliquer certains articles de textes internationaux à la résolution de cas pratiques simples ;
- D’expliquer les caractéristiques de certaines organisations internationales avec une attention particulière pour l’organisation des nations unies;
- D’expliquer les racines des conflits et évènements majeurs ayant marqué le monde, en faisant le lien entre les aspects politiques, économiques et commerciaux;
- D’expliquer les conflits mondiaux actuels.

Contribution au profil de compétences et capacités - La présente UE veut favoriser l'étudiant à :
S’insérer dans son milieu professionnel et s’adapter à son évolution,
- Travailler, tant en autonomie qu’en équipe, dans le respect de la culture de l’entreprise
- Collaborer à la résolution de problèmes complexes avec méthode, rigueur, proactivité et créativité
- Adopter une attitude éthique et respecter les codes déontologiques.
Communiquer : écouter, informer, conseiller tant en interne qu’en externe,
- Rédiger des synthèses et des documents structurés adaptés au destinataire
- Fédérer, négocier et argumenter
Mobiliser les savoirs et savoir-faire techniques propres à la coopération internationale,
- Situer les acteurs de la coopération internationale au développement, le paysage institutionnel et associatif y afférent et les outils méthodologiques utiles.
- Exploiter les techniques de la recherche documentaire et les outils du traitement de l'information, notamment pour l'interprétation et la présentation des données.
Analyser les données utiles à la réalisation de sa mission en adoptant une démarche systémique,
- Discerner les modèles économiques, politiques et culturels
S'organiser : structurer, planifier, coordonner et gérer de manière rigoureuse les actions et les tâches liées à sa mission.
- Organiser et tenir à jour les différentes sources d ’information
- Classer, ordonner, coordonner des informations
Contenu:

Relations Internationales :  le cours est divisé en chapitre de manière chronologique. Au sein de chaque chapitre, un tour du monde des événements majeurs est effectué.
Chapitre 1: Introduction,
Chapitre 2: La Deuxième Guerre mondiale,
Chapitre 3: Le Nouvel ordre international,
Chapitre 4: L’échec du Nouvel ordre international,
Chapitre 5: De la période glacée à la coexistence pacifique,
Chapitre 6: De la crise de Cuba à la guerre du Vietnam,
Chapitre 7: La Détente et la Guerre fraîche,
Chapitre 8: Fin de la Guerre froide.

Actualités géoéconomiques et géopolitiques : Présentation, Les États-Unis et le monde musulman, La Russie, un lourd héritage pour quel avenir ? Une nouvelle très grande puissance, la Chine, L’Afrique, un continent contrasté et convoité, Israël-Palestine (les thèmes peuvent varier selon l’actualité).

Droit international : Les relations d’Etat à Etat ; Les organisations internationales ; Aperçu de Droit international humanitaire.



 
 
Dispositif d'apprentissage:


Cours magistraux et exercices réalisés en classe, correction commune.
Travaux pratiques ou dirigés.

Mode d'évaluation (y compris pondération relative):
Droit international : examen écrit
Relations politiques internationales de 1945 à nos jours : examen écrit (+ présentations individuelles: recherche et analyse de documents historiques)
Actualités géoéconomiques et géopolitiques : examen écrit (travail à réaliser)

L’évaluation finale d’une unité d’enseignement s’exprime sous forme d’une note  comprise entre 0 et 20.
  • La cote de l’UE (Unité d’enseignement) correspond à la moyenne arithmétique pondérée (proportionnellement aux heures de chaque AA de l'UE) des cotes des diverses activités d’apprentissage qui constituent l’UE.
  • Si la cote d’au moins une des activités d’apprentissage de l’UE est inférieure ou égale à 7/20, la cote (moyenne arithmétique pondérée) attribuée à l’étudiant pour cette UE ne pourra dépasser 7/20.
  • Si la cote d’au moins une des activités d’apprentissage de l’UE est supérieure à 7/20, mais inférieure à 10/20, la cote (moyenne arithmétique pondérée) attribuée à l’étudiant pour cette UE ne pourra dépasser 9/20.
Supports pédagogiques:
Droit international : notes disponibles en début d’année.
Relations politiques internationales de 1945 à nos jours : slides disponibles avant l'examen. 
Actualités géoéconomiques et géopolitiques : PowerPoints distribués après chaque cours.
Logo HELMo Section(s): Fiche descriptive d'une unité d'enseignement
2020-2021
Bachelier en coopération internationale
Stage en coopération internationale
Responsable de l'UE: MERNIER Amélie
Autres enseignants: Aucun

Institut: Campus Guillemins

Unité obligatoire: Oui

Place dans le programme: 3ème bloc

Langue d'enseignement: Français

Langue d'évaluation: Français

Période de l'année: 1er quadrimestre, 2ème quadrimestre

Cycle: 1er cycle

Niveau du CEC: Aucun

Identification de l'unité d'enseignement: Non renseigné

Nombre de crédits ECTS: 14,00 crédit(s)

Volume horaire: 340,00 heure(s)

Liste des activités d'apprentissage et leur volume horaire :
Stage - 15 semaines 14,00 crédit(s) 340,00 heure(s)
Unités d'enseignement prérequises: Unités d'enseignement corequises:
Aucune
Aucune
Eventuelles connaissances et compétences préalables:
Le stage de 15 semaines permet l'exploitation des compétences développées tout au long de la formation. Les pratiques spécifiques rencontrées en milieu professionnel vise une optimalisation de cette formation. Le stage constitue une épreuve transversale finale de la formation. En ce sens, le stage peut difficilement être traité en activité anticipée.
Objectif(s)
Le stage de pratique professionelle conduit l'étudiant à une immersion de 15 semaines dans la vie professionnelle. Par sa durée et sa spécificité, le stage permet à l'étudiant d'exercer, de développer et d'affiner, en situation professionelle, les notions et compétences (y inclus selon les cas, celles linguistiques) acquises et travaillées durant la formation. Les stage débouche générallement sur la réalisation d'un travail de fin d'études (TFE)

Cette expérience a aussi pour ambition d'apporter aux étudiants confiance, fierté, autonomie, expérience, réseau social, etc. Autant d’atouts et de qualités que les étudiants pourront valoriser et sur lesquelles ils pourront s'appuyer dans la construction de leur vie, de leur avenir formatif et professionnel. En ce sens, le stage constitue une première démarche décisive dans la recherche dynamique d’un emploi.

 
Acquis d'apprentissage (AA) et compétences :

Une convention de stage engage les trois parties intervenant:  la Haute école, l'institution d'accueil et l'étudiant. Les droits et obligations respectifs y sont précisés, entre autres la contribution de l'institution d'accueil à la formation de l'étudiant. 

Le but du stage est l’immersion de l’étudiant dans la pratique professionnelle de la coopération internationale au sens de la loi du 19 mars 2013, vécue dans et par l’institution d’accueil, en ce compris ses activités réalisées tant en Belgique qu’à l’étranger. Cette immersion doit aider l’étudiant à développer au cours du stage les compétences découlant du profil de la formation.

Le maître de stage désigné au sein de l'institution d'accueil, aura discuté des objectifs du stage avec l’étudiant stagiaire, des tâches à réaliser par lui/elle pendant le stage et défini les compétences pouvant être développées par lui/elle au cours du stage.

Contribution au profil de compétences du bachelier

Au terme de l'UE, l'étudiant aura développé l'ensemble des compétences et capacités reprises au profil de formation et de compétences du bachelier en coppération internationale : 

  • s’insérer dans son milieu professionnel et s’adapter à son évolution,
  • communiquer : écouter, informer, conseiller tant en interne qu’en externe,
  • mobiliser les savoirs et savoir-faire techniques propres à la coopération internationale,
  • analyser les données utiles à la réalisation de sa mission en adoptant une démarche systémique,
  • s'organiser : structurer, planifier, coordonner et gérer de manière rigoureuse les actions et les tâches liées à sa mission.
Contenu:

Tel que repris dans la convention de stage, au cours du stage (non rémunéré), l'étudiant est tenu :

  • de se conformer scrupuleusement aux règlements de l’entreprise ou institution d'accueil;
  • d’adopter un comportement responsable de nature à faciliter son intégration dans celle-ci, notamment par sa ponctualité, son assiduité, son
  • respect des autres, son sens du service rendu;
  • de respecter les règles de déontologie et de confidentialité;
  • de s’adapter à la vie de l’entreprise, ce qui implique de respecter ses horaires;
  • d’effectuer son stage aux dates précisées par la convention.


La Haute école établit les relais utiles avec l’entreprise ou institution d'accueil en désignant, par étudiant, un promoteur, professeur ou exceptionnellement une personne extérieure responsable, chargé de prendre tout contact nécessaire avec elle avant et pendant le stage voire en fin de stage.

Le maître de stage désigné par et au sein de l'institution d'accueil, suivant les termes discutés avant le stage, accepte de se comporter envers le stagiaire en bon père de famille. Il met à la disposition du/de la stagiaire les informations et outils propres à l’entreprise permettant le développement des compétences définies dans les objectifs du stage.

Dispositif d'apprentissage:

L'étudiant stagiaire est pris en charge par l'institution d'accueil au sein de laquelle un maître le stage facilite l'immersion de l'étudiant. Il l'encadre et l'épaule tout au long des 15 semaines de stage. Un promoteur, professeur au sein du bachelier, supervise également l'étudiant. En tant que référent pédagogique et scientifique, il assure le suivi du stage et de l’avancement du TFE de l'étudiant. Des rapports d'activité de stage sont établis chaque semaine (semainiers) par l'étudiant. Il sont signés par le mâitre de stage et sont transmis au fil des semaines au promoteur pour référer des tâches réalisées.

Mode d'évaluation (y compris pondération relative):

Une évaluation est effectuée en fin de stage à la fois par le maître de stage, par le promoteur et par la coordination respectivement dans les proportions 60/40/20.

L’évaluation finale d’une unité d’enseignement s’exprime sous forme d’une note comprise entre 0 et 20.

  • La cote de l’UE (Unité d’enseignement) correspond à la moyenne arithmétique pondérée (proportionnellement aux heures de chaque AA de l'UE) des cotes des diverses activités d’apprentissage qui constituent l’UE.
  • Si la cote d’au moins une des activités d’apprentissage de l’UE est inférieure ou égale à 7/20, la cote (moyenne arithmétique pondérée) attribuée à l’étudiant pour cette UE ne pourra dépasser 7/20.
  • Si la cote d’au moins une des activités d’apprentissage de l’UE est supérieure à 7/20, mais inférieure à 10/20, la cote (moyenne arithmétique pondérée) attribuée à l’étudiant pour cette UE ne pourra dépasser 9/20.

 

Supports pédagogiques:
"Dossier pédagogique de stage de pratique professionelle (15 semaines) et de TFE"
Logo HELMo Section(s): Fiche descriptive d'une unité d'enseignement
2020-2021
Bachelier en coopération internationale
Travaux de fin d'études
Responsable de l'UE: MERNIER Amélie
Autres enseignants: Aucun

Institut: Campus Guillemins

Unité obligatoire: Oui

Place dans le programme: 3ème bloc

Langue d'enseignement: Français

Langue d'évaluation: Français

Période de l'année: 1er quadrimestre, 2ème quadrimestre

Cycle: 1er cycle

Niveau du CEC: Aucun

Identification de l'unité d'enseignement: Non renseigné

Nombre de crédits ECTS: 16,00 crédit(s)

Volume horaire: 180,00 heure(s)

Liste des activités d'apprentissage et leur volume horaire :
Travaux de fin d'études 16,00 crédit(s) 180,00 heure(s)
Unités d'enseignement prérequises: Unités d'enseignement corequises:
Aucune
Aucune
Eventuelles connaissances et compétences préalables:
Le TFE permet l'exploitation des compétences développées tout au long de la formation. Il constitue l'opportunité de relier théorie et pratique, de mobiliser, conjuguer et d’encore affiner l’ensemble des savoirs acquis durant le parcours formatif. Le TFE vise l'optimalisation de la formation. Il constitue une épreuve transversale finale. En ce sens, le TFE peut difficilement être traité en activité anticipée.
Objectif(s)
Le TFE donne à l'étudiant une excellente opportunité d’intégrer, sous le tutorat d’un professeur et d’un professionnel éventuellement, les connaissances, les compétences, les principes et les notions étudiés au cours des 3 ans du bachelier. Il constitue à la fois la traduction écrite et l'expression orale des compétences spécifiques acquises au fil de la formation. Son élaboration doit développer chez l'étudiant des qualités de méthodes, de synthèse, d'analyse et d'esprit critique. Ce travail est défendu devant un jury de spécialistes en épreuve finale de la formation.
Acquis d'apprentissage (AA) et compétences :

Au terme de cette unité d'enseignement (UE), l'étudiant sera capable de :

  • de circonscrire un sujet et/ou une problématique dans la sphère de la coopération internationale et/ou du développement de nos sociétés ainsi que de définir une démarche méthodologique pour le traiter.
  • d'entreprendre une démarche de recherche appliquée et d'approfondissement en lien avec l'objectif de son travail, et partant d'identifier, collecter, traiter et analyser des informations et données nécessaires.
  • d'établir un planning et plan structuré de travail
  • de mobiliser diverses références théoriques pour éclairer des éléments de la pratique
  • de faire preuve d'esprit critique et réflexif dans le traitement et l'analyse des informations
  • de rédiger un rapport circonstencié issu de l'analyse critique des informations recueillies.
  • de présenter et défendre ce rapport auprès d'un jury en argumentant tant sa structure que son contenu.

Contribution au profil de compétences du bachelier

Au terme de l'UE, l'étudiant aura développé l'ensemble des compétences et capacités reprises au profil de formation et de compétences du bachelier en coppération internationale : 

  • s’insérer dans son milieu professionnel et s’adapter à son évolution,
  • communiquer : écouter, informer, conseiller tant en interne qu’en externe,
  • mobiliser les savoirs et savoir-faire techniques propres à la coopération internationale,
  • analyser les données utiles à la réalisation de sa mission en adoptant une démarche systémique,
  • s'organiser : structurer, planifier, coordonner et gérer de manière rigoureuse les actions et les tâches liées à sa mission.
Contenu:

Le travail écrit

En adéquation avec les objectifs du bachelier, les étudiants s’efforcent généralement d'inscrire leur TFE :

  • soit dans une perspective compréhensive ou de consultance axée sur l’évaluation, la déconstruction et le décryptage d’une politique publique, d’un projet ou d’une problématique de développement (par exemple, la dégradation des récifs coralliens, l’intégration des personnes d’origine étrangère, la souveraineté alimentaire, etc.) ;
  • soit dans une perspective plus entrepreneuriale de construction d’un projet, d’un processus, d’un service particulier, etc. en lien avec un ou plusieurs Objectifs du Développement Durable (ODD) ;

Dans tous les cas, le TFE exige de la rigueur méthodologique ainsi qu’un minutieux travail de description, d’investigation scientifique et d’analyse critique des réalités de terrain doublé d’un essai personnel en termes de recommandations et de conseils. Il doit conférer à l'étudiant une expérience et force d’expertise dans un secteur et domaine particulier du développement local et/ou global, au nord, au sud, à l’est ou à l’ouest.


La défense orale

L'étudiant est invité à présenter son travail devant un jury de spécialistes. S'appuyant sur ses qualités de communication, il répond aux questions du jury en argumentant sur le fond de son dossier.

Dispositif d'apprentissage:
Un jury de professeurs comprenant le promoteur est chargé de valider le sujet de TFE sur base d'une proposition de l'étudiant reprenant les objectifs, la problématique/question de recherche de son TFE, la démarche méthodologique, une première structure (plan) ainsi qu'une ébauche de bibiographie. Pour progresser dans l'élaboration de son travail, l'étudiant fait preuve d'esprit d'initiative et critique en s'appuyant sur les conseils de son promoteur et de son maître de stage.
Mode d'évaluation (y compris pondération relative):
La procédure, les modalités et les critères d’évaluation du TFE et de sa défense sont repris dans la « grille d’évaluation du TFE », le « vadémécum d’évaluation des TFE » ainsi que le « dossier pédagogique de stage de pratique profesionelle (15 semaines) et de TFE ». 

Le TFE et sa défense orale sont évalués par un Jury de TFE.
 
Le Jury de TFE apprécie le travail écrit ainsi que la défense orale sur base de la grille d’évaluation susmentionnée. Il délibère souverainement de l'échec ou de la réussite. En cas d’échec, le président du Jury précise le travail complémentaire et les améliorations à réaliser pour la seconde session.

L’évaluation finale d’une unité d’enseignement s’exprime sous forme d’une note comprise entre 0 et 20.
 
  • La cote de l’UE (Unité d’enseignement) correspond à la moyenne arithmétique pondérée (proportionnellement aux heures de chaque AA de l'UE) des cotes des diverses activités d’apprentissage qui constituent l’UE.
  • Si la cote d’au moins une des activités d’apprentissage de l’UE est inférieure ou égale à 7/20, la cote (moyenne arithmétique pondérée) attribuée à l’étudiant pour cette UE ne pourra dépasser 7/20.
  • Si la cote d’au moins une des activités d’apprentissage de l’UE est supérieure à 7/20, mais inférieure à 10/20, la cote (moyenne arithmétique pondérée) attribuée à l’étudiant pour cette UE ne pourra dépasser 9/20.
Supports pédagogiques:
Dossier sur la plateforme E-learning "Stage de pratique professionelle 15 semaines et T.F.E."