En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies (en ce compris, cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales) . Pour plus d’informations sur notre politique de cookies et les différents types de cookies, merci de prendre connaissance de la politique relative aux cookies.

Haute Ecole Libre Mosane

fa4a5a76-3748-47b2-a797-e049a126d90b
13277cd0-34a2-49c3-a203-4ac24f086d9e

Think International

Politique institutionnelle

Pour pouvoir participer au programme Erasmus, toute institution doit détenir une charte Erasmus


Vous trouverez également ici la présentation de HELMo à l'international.

Stratégie internationale

  1. Stratégie internationale (en Europe et hors Europe)

Dans le cadre du développement de la mobilité, notre HE s’est fixé des objectifs :
  • Accentuer la dynamique institutionnelle en matière de collaboration internationale et en améliorer la visibilité ;
  • Augmenter la mobilité des étudiants « OUT » et « IN », mais aussi des enseignants ;
  • Développer la mobilité des enseignants dans une perspective de formation continue ;
  • Renforcer et élargir le partenariat transnational, en participant à des réseaux associatifs qui multiplient et assouplissent les échanges ;

Et pour ce faire, il faut un partenariat fiable et réel, choisi dans l’optique :
  • D’apporter une plus-value à la formation initiale de nos étudiants
  • De permettre des échanges de bonnes pratiques entre enseignants par des missions d’enseignement réciproques
  • D’approfondir le partenariat pour que certains aboutissent sur des bi/co-diplomations
  • De créer un réseau de partenaires fiables et réels pour une majorité des formations dispensées au sein de HELMo, en étendant aux autres instituts les partenariats déjà existants et opérationnels.
  • De renforcer notre ancrage dans les réseaux auxquels nous participons (Businet, NIBS, ERACON, Association coménius, …)

C’est pourquoi nous sommes en train d’évaluer les partenariats existants et voir dans quelle mesure ils répondent aux projets pédagogiques de l’étudiant car aucun projet (mobilité ou autre) ne peut aboutir s’il n’est réalisé avec un partenariat fiable et réel, pouvant, pourquoi pas, déboucher sur des bi-diplomations et/ou des négociations de passerelles pour des Masters, étant donné le nombre croissant de conventions de bi-diplomation (PHL, KHLIm, KdG, Artevelde) et d’accords d’obtention du diplôme de certains de nos partenaires (Dundee [UK], Halmstad ([Suède], Marseille et bientôt  Maastricht).

En outre, pour toute nouvelle démarche, nous voulons établir un cahier des charges pour répondre davantage aux besoins des instituts et sections.

Actuellement, HELMo compte près de 150 partenaires, majoritairement en Europe et 1 au Mexique, en Inde,  5 au Canada, un aux USA , un en Chine et 2 en Corée du Sud (pour des séjours académiques).

De par notre situation géographique, proche de l’Allemagne, des Pays-Bas et de la Flandre, nous souhaitons renforcer nos partenariats de proximité (Aachen, Maastricht et Hasselt).
Et comme vous pouvez le lire ci-dessus, nous avons déjà signé des conventions de bi-diplomation avec PXL et UCLL. Nous travaillons sur un même projet avec la Hogeschool Zuyd Maastricht.
Impliquée dans la mobilité stage depuis plus de 10 ans (via le programme Leonardo et actuellement dans le cadre du LLP-programme), la Haute Ecole a mis en place des partenariats avec des entreprises en Europe. Toutefois, afin de garantir la qualité de ses partenariats, une évaluation plus systématique est à mettre en place avec le service qualité de notre Haute Ecole.

Une base de données sera également élaborée et mise à disposition des étudiants.

La mobilité


Etudiants

Dans la majorité de nos instituts, les étudiants de bacheliers partent en dernière année pour effectuer leur mobilité (académique et stage), que ce soit en Europe, en Belgica ou hors Europe.
Nous aimerions qu’il en soit de même pour nos étudiants en Master. Actuellement, de par la redéfinition du programme en 5 ans, la mobilité académique est restée en stand-by en master. Grâce à l‘évaluation de nos partenaires, nous allons pouvoir à nouveau promouvoir la mobilité en master.
Il est à souligner que les étudiants de master effectuent une mobilité stage.

Soucieux d’améliorer la qualité de la mobilité des étudiants, la HE souhaite développer deux facteurs facilitateurs :
  • Une préparation linguistique (e.a. pour les sections sans heures de langue dans leurs grilles horaires) et culturelle intra et extra muros
  • La dynamique label ECTS qui est un facteur de qualité pour certains partenaires

Des membres du personnel

La mobilité des enseignants et du personnel administratif est très marginale. Peu nombreux sont nos collègues qui se lancent dans l’aventure de la mission d’enseignement ou de formation dans le monde professionnel.

La HE désire :
Encourager cette mobilité car elle valorise le membre du personnel. L’échange des pratiques est un enrichissement pour lui et pour l’institution. De plus, un enseignant ou un administratif mobile est un vecteur d’enthousiasme et de motivation pouvant entraîner la mobilité non seulement de ses pairs mais également des étudiants.
Toutefois il subsiste certains freins (linguistique, financiers, organisationnels)
Et parmi les facteurs facilitateurs, on soulignera l’apprentissage des langues, les moyens financiers (européens pour les mobilités en Europe mais de l’institution pour les mobilités hors Europe) et un assouplissement dans l’organisation de la charge du membre du personnel pour réaliser cette mobilité.
  1. Organisation et mise en œuvre de projet de coopération européenne et internationale…

Etant donné que la mobilité se limite à un petit nombre, la HE s’engage à développer l’internationalisation « at home » en encourageant l’accueil des étudiants s IN et des enseignants IN et en développant des projets de Bi-diplomation /dual degrees (déjà mentionné ci-dessus) ou Projets, comenius, IP, semaine internationale, permettant l’implication d’autres membres du personnel, permettant la réflexion et le partage des pratiques avec des pairs. Les enseignants sont aidés dans leur démarche par une équipe de coordinateurs relations internationales de département (pour la mise en réseau), le bureau RI (pour les aspects financiers et administratifs), d’une cellule de recherche ou encore d’accompagnement pédagogique ainsi que d’un service e-learning. L’enseignant est ensuite détaché d’une partie de ses fonctions d’enseignement pour réaliser le projet. Ceci est la politique de la HE de soutenir et développer la recherche et la formation continue car Recherche, innovation, formation continuée, service à la communauté sont autant de missions en développement dans les Hautes Ecoles, à côté de la formation initiale. De par la création d’une cellule sud-nord, la HE est sensibilisée à la collaboration avec les populations du sud. Coordonnée par un membre du service RI, elle est composée d’enseignants passionnés. Elle se réunit tous les mois pour décider des projets à soutenir, à promouvoir, à développer. Elle désire amplifier son réseau de partenaires dans le sud en tenant compte des besoins exprimés par les populations du sud et en préférant la collaboration voire l’échange ; elle s’engage à  sélectionner  des projets de taille raisonnable. Grâce à ses réseaux, elle élaborera une base de données stages pour nos étudiants (en bac Coopération internationale, dans une formation pédagogique (instituteur) ou technique (ingénieurs industriels)) et des modules de préparation culturelle pour les étudiants et enseignants désireux de participer à un tel projet.
 
  1. Expliquer l’impact escompté de votre participation au programme sur la modernisation de votre établissement (et ceci pour chacune des 5 priorités de la stratégie de modernisation de l’enseignement supérieur) en ce qui concerne les objectifs de la politique que vous comptez réaliser.

HELMo s’est inscrit dans la perspective du Décret de Bologne favorisant largement la mobilité internationale des membres de l’institution et des étudiants pour les aider à devenir des citoyens internationaux, actifs et responsables. Son  apprentissage est basé sur une réflexion permanente des pratiques à des fins de théorisation pour une évolution continue de la formation et ses méthodes pédagogiques favorisent une formation de haut niveau, rendant les étudiants créatifs, acteurs de leurs apprentissages. Afin de maintenir de hauts niveaux de qualification pour former les diplômés et les chercheurs, HELMo permet à ses enseignants de se former en Belgique, Europe ou hors Europe et confronter leur contenu d’enseignement à la réalité du monde professionnel; elle encourage ainsi la mobilité de son personnel et invite aussi des enseignants d’institutions partenaires ou du monde professionnel (d’Europe ou du reste du monde) pour dispenser un module de formation à nos étudiants. Elle encourage ses membres du personnel, en équipe et/ou partenariat avec d'autres institutions (Hautes Écoles, unifs, promotion sociale, groupes européens) à créer des projets de recherche, à y participer pour produire de nouveaux savoirs susceptibles d'enrichir la formation initiale et la formation continuée et d’activer le triangle de la connaissance en faisant le lien entre l’enseignement supérieur, la recherche et les entreprises pour favoriser l’excellence et le développement régional, national (par les bi-diplomations). De plus, dans un souci de hauts niveaux de qualification, HELMo organise un service de guidance et de remédiation où les étudiants trouvent aide pédagogique, soutien psychologique et logistique. Un programme de réorientation (accroche) a vu le jour. HELMo s’inscrit dans la dynamique du cadre européen de qualification et met en œuvre des référentiels de compétences sectorielles et de résultats d’apprentissage.
La qualité et la pertinence de l’enseignement supérieur passe par des collaborations extérieures en matière d'enseignement, de recherche, de services à la société, de coopération au développement.  Ces accords, soumis à l’aval du collège de direction, sont conclus dans le cadre des projets européens et internationaux. Pour relever la qualité grâce à la mobilité et à la coopération transnationale,  HELMo a instauré dans ses programmes de cours le système des ECTS.  Elle renforce et élargit son partenariat transnational, en participant à des réseaux associatifs qui multiplient et assouplissent les échanges, développe  l’e-learning  dans ces réseaux thématiques et met en place des procédures d’évaluation pour renforcer la qualité de nos échanges. Cette démarche d’évaluation rentre d’un processus mené à l’échelle de HELMo, dans un souci d’amélioration de la gouvernance et de l’articulation des différentes instances de HELMo avec les formations et les services pour optimaliser les compétences des membres du personnel et l’utilisation des moyens financiers