En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies (en ce compris, cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales) . Pour plus d’informations sur notre politique de cookies et les différents types de cookies, merci de prendre connaissance de la politique relative aux cookies.

Haute Ecole Libre Mosane

Carnet de bord pour mélomanes aventuriers

L'outil essentiel pour (re)découvrir les concepts de la musique !

L'apprentissage de la musique s'avère être un vrai défi, tant pour les professeurs que pour les étudiants.

Entre théorie et beaucoup de pratique, la musique est une discipline  complexe qui demande beaucoup de rigueur. L'image inaccessible de l'art décourage aussi bon nombre de personnes à apprendre, persuadées qu'il faut être déjà doué pour pratiquer. Pourtant, nous possédons tous des acquis musicaux par notre expérience, reste à les débloquer.

Cet ouvrage retrace le parcours initiateur d'une démarche personnelle où l'aspect artistique de la musique est relativisé de manière à mettre en confiance les futurs étudiants. Ce livre propose donc une pédagogie qui place la chronologie de l'apprentissage et le sens en priorité pour permettre une nouvelle approche des clés essentielles du langage musical.

L'AUTEUR

Professeur d’éducation musicale dans l’enseignement supérieur pédagogique de 1978 à 2016, Pierre JAMME a réalisé l’ensemble de sa carrière au sein de l’institution qui est devenue HELMo Saint-Roch en 2008. Il y a en outre enseigné l’initiation aux Technologies d’Information et de Communication, ainsi que l’initiation à la recherche scientifique. Il a par ailleurs été chargé de cours de formation vocale au Conservatoire Royal de Liège dans la section Arts de la Parole.

Il est détenteur des diplômes de professeur d’Education Musicale dans les enseignements secondaires inférieur et supérieur et dans l’enseignement supérieur, délivrés par le Jury Central. Il est licencié et agrégé AESS de l’ULiège en Information et Arts de diffusion, sections cinéma-théâtre et radio-TV. Impliqué dans la création théâtrale, il a composé de nombreuses musiques de scène et écrit livrets et lyrics de plusieurs comédies musicales.

Commander l'ouvrage en ligne sur Edipro.eu


RESSOURCES COMPLÉMENTAIRES À L'OUVRAGE

Cliquez ici pour accéder aux vidéos et audios

NB : Ces documents n'ont de sens qu'en lien avec l'ouvrage papier, disponible à l'achat sur la plateforme www.edipro.eu

1 - Jouer avec les bruits

Quand une chanteuse d'opéra lit une BD, ça donne ça : Stripsody, du second degré aux premières loges.

2 - Quand on est bourgeois


« Quand on est bourgeois, qu’on n’sait pas quoi faire - Quand dans la p’tite tête, y’a pas de lumière » est le texte de la séquence mélodique de base. La troisième apparition de cette séquence se termine un peu différemment, dans l’aigu, sur « - les héros sont fiers » qu’une ritournelle sur « la la la » enchaîne à un nouveau tercet, mélodiquement identique.

3 - Prélude n°3, Gerschwin


Une courte pièce énergique en forme de rondo A-B-A-C-A. Au piano, le brillant pianiste chinois Lang Lang.

4 - Bach, concerto  pour violon


Autre exemple de rondo, l’Allegro assai du concerto n°2 en MI de Bach, est joué au violon par Siwoo Kim. Le refrain R, de forme RsRc, intervient cinq fois, encadrant les quatre couplets confiés au soliste : R-A-R-B-R-C-R-D-R. Notez la douceur contrastante du quatrième refrain.

5 - Monocépages


Le chant grégorien privilégie (ne tolère que…) la mélodie : un seul timbre (des voix d’hommes), des valeurs rythmiques égales, une dynamique invariable. Ces percussions n’existent que par leur discours temporel, rythmique : pas de mélodie chantable, une seule classe de timbres (peaux) et une dynamique énergique constante. L’extrait orchestral de Webern est inchantable, non rythmé au sens courant du terme, et sans accents : ce ne sont qu’événements colorés, des jeux de timbres. Ne jouer qu’avec des degrés d’intensité pure ne produit guère de musique palpitante mais l’usage qu’en fait Beethoven dans ses symphonies donne à sa musique un caractère théâtral, dramatique.

6 - Devinettes


Rendez à ces cinq petits extraits orchestraux le musicogramme du livre qui leur correspond. Attention, l’un d’entre eux est orphelin !

7 - Bizet, l'Arlézienne


Les 4 premières secondes énoncent la partie A du thème 1. A 20 secondes commence le canon (entrées différées du thème). A 35 secondes débute le thème 2, la partie A de celui-ci revient 4 fois puis à 44 secondes arrive sa partie B. A 1 minute 26, retour du thème 1, alternant avec des parties du thème 2, puis après un long crescendo les deux thèmes se superposent dès 2min14 pour achever le morceau dans une fête enthousiaste.

8 - Polyphonie


Quatre langues étrangères s’entremêlent. Saurez-vous les repérer et les identifier ?

9 - Délier les langues


Quand l’œil peut aider l’oreille (l’extrait entendu à la Réf. 8 court de 1m21 à 2m39).

10 - Borodine, dans les steppes de l'Asie centrale


Le premier thème, descendant, occupe les 25 premières secondes. A la 50ème se font entendre les cordes pincées (pizzicati) évoquant la démarche du convoi. A 1 minute 13, arrive le deuxième thème, ascendant. A 2m10, le convoi se fait plus présent et le premier chant revient avec plus de force à 2m45, dans des instrumentations variées. A la suite du tutti, les cordes reprennent le deuxième thème sur différentes hauteurs. A 5m44 les deux thèmes s’entrelacent, comme on l’a déjà entendu dans l’extrait n°6 de Bizet. Notez à 6 minutes 16 l’inversion des timbres entre les deux mélodies, comme s’ils échangeaient leurs instruments. A 6m48, les mélodies commencent à se disloquer pour finir par disparaître dans le lointain.

11 - Partition animée


Sur cette partition défilante d’un extrait du Casse-Noisettes de Tchaïkovsy (« La Fée Dragée »), l’œil est attiré vers les événement musicaux qu’on pourra identifier à l’écoute.

12 - Mélogramme animé


Une mélodie ancienne à la flûte à bec, à suivre des yeux.

13 - Déroulé de l'orchestre


Toute la richesse orchestrale s’offre en temps réel au regard et à l’écoute.

14 - Voyage, petit medley des chansons jeune public


Une production maison, de A à Z. Comme quoi, tout est possible ;-)

15 - Schubert, Sonatine pour violon


La séquence O entame le morceau. X s’invite à 1 minute 18 avant le retour de O, en chœur, à 3 min 13. Notez la coda à 4 minutes (coda = queue en italien) et le petit passage transitionnel, au dialogue légèrement tendu, entre X et O’ de 2 min 40 à 3 min 12.

16 - La sonatine chantée


Quelques paroles bucoliques pour identifier et mémoriser les motifs mélodiques A et B de la séquence O, qui se poursuit avec la reprise de ceux-ci.

17 - Beethoven, Concerto pour piano


Drame sans paroles, ce poignant dialogue musical n’en délivre que l’émotion indicible. Quand l’orchestre consent à l’écouter (2min12), le piano peut confier sa longue plainte qui se délite elle-même (3min16) en trilles fiévreux, amenant son impératif interlocuteur (4min22) à partager ses doutes.

18 - Clément Janequin, la bataille de Marignan


Ecoutez ! Les premiers mots de cette étonnante pièce vocale vous l’affirment : vous entendrez. A l’inverse du concerto de la référence précédente n°17 où la musique faisait les mots, ce sont ici les mots qui font la musique. Pour le texte complet et de nombreux détails historiques et musicaux, consultez cette page.

19 - L'oiseau de feu


Une histoire racontée par la musique. Stravinsky vous parle-t-il ? Voici quelques passages significatifs que vous identifierez certainement. Pour écouter l'intégrale de la pièce, rendez-vous sur Arte.

20 - Bande son, Wallace et Gromit


Court métrage pour les oreilles. Que voyez-vous, que se passe-t-il ? Puis regardez la vidéo réf 22. Notez l’arrivée tardive d’une musique.

21 - Wallace & Gromit - Une grande excursion


Voici donc l’histoire que raconte l’extrait Audio-20 qu’il est conseillé d’écouter avant de regarder la vidéo, afin de laisser d’abord courir votre imagination.

22 - Films d'animation

Un petit florilège de micro-métrages maison à découvrir sur la playlist HELMo-Saint Roch.

23 - Film d'animation - Kaléidoscope


Centimes, boutons de culotte et autres colifichets dansent sur un extrait de la « Parade of the Tin Soldiers » de Léon Jessel.

24 - FIlm d'animation - Météo


Sur la musique de « Stars & Stripes », un bulletin météo réalisé par pixilation (les mains se déplacent image par image), stop motion (les objets, ici les jetons de Scrabble, sont déplacés image par image) et dessin animé (ici les éclairs et autres phénomènes météo).

25 - Glissandi


Effet garanti ! Peu utilisée en classique, cette technique fait la saveur de nombreux genres musicaux.

26 - Mélodie intratonale


Dix-sept notes entre LA et SI, c’en est trop à distinguer l’une de l’autre et donc pour y entendre une mélodie.

27 - D'où viennent les notes ?


En attendant d’être sonorisé, ce montage vous montre pas à pas l’émergence des sept notes de notre musique.

28 - Flagada, Henri Dès


Un parfum d’enfance et une petite formule rythmique basique : deux croches - noire.

29 - Amazones - Chanson réac


Des militantes s’opposent à la réintroduction de l’homme dans la société des Amazones ainsi qu’au mariage hétéro.

30 - Ligne du temps

Tous les paramètres de réalisation des 23 comédies musicales "Saint-Roch" de 1993 à 2016 sont étalés sur cette page.

31 - Le lion et la Fourmi


Plongez-vous pendant une dizaine de minutes dans l’effervescence des préparatifs d’une de nos comédies musicales, celle où le siècle de Coco Chanel évince le XIXème finissant de la Belle Epoque, incarnée par le grand couturier Paul Poiret.

32 - Femme du roi

33 - Amazones - Enveloppement


La douce et prudente alchimie des corps qui se cherchent. Que peut attendre d’un homme une Amazone ?

34 - Making of de "Amazones"


Un raccourci du cheminement de la théâtralité, depuis les premières lectures jusqu’au salut… et au delà : captation vidéo, enregistrement « studio » et postsynchro. Un processus en clin d’œil.

35 - Que faire d'un homme

L'intégralité du spectacle "Amazones" est visible sur cette page.

36 - Amazones - De Toi à Moi



Homos ou hétéros, les couples humains s’aiment pareillement et sont capables de se chamailler pour les mêmes broutilles. Illustration en chanson.