Haute Ecole Libre Mosane

Présentation publique des projets de développement


Les étudiants de Bloc3 en Coopération internationale à HELMo-HEPL ont relevé le défi de formuler des projets de coopération au développement innovants et réalisables. En décembre 2017, ils ont présenté publiquement leurs projets devant des coopérants, bailleurs et autres acteurs évoluant dans le milieu professionnel de la coopération au développement.
 

Leurs projets s’attaquent à quatre problématiques :

  • les déchets ménagers au Maroc
  • le gaspillage alimentaire à Bruxelles
  • la fragilité des populations haïtiennes face aux catastrophes naturelles
  • la dégradation des récifs coralliens autour desquels s’organise la vie de certaines populations malgaches
Ces jeunes se sont inscrits en coopération internationale mus par le désir de s’ouvrir l’esprit, de mieux comprendre le fonctionnement des sociétés, leurs évolutions et leurs enjeux. Ils veulent façonner un monde plus juste, solidaire et respectueux de l’environnement. Organisé en co-diplomation par HELMo et HEPL et ouvert depuis 2012, notre bachelier en coopération internationale répond à leurs aspirations. Son ambition ? Les accompagner dans l’acquisition des compétences et savoirs spécifiques qu’ils leur permettent d’analyser les grands défis auxquels nos sociétés sont confrontées, mais aussi de les relever avec intelligence et créativité. 
 
Dans cet esprit formatif, HELMo-HEPL a choisi, depuis 2015, de former les étudiants de dernière année en coopération internationale à la « Gestion et logistique de projets de coopération» en les accompagnants dans la formulation de projets de développement ciblés.
 
Comme l’explique Robin Hublart, maître assistant en charge du cours de socio-anthropologie du développement et de gestion de projets, « planifier des projets offre aux étudiants l’opportunité de relier théorie et pratique, réflexion et action. Cet exercice les pousse à sortir de la classe, à se confronter à la réalité du monde professionnel en allant à la rencontre de divers experts, scientifiques, associations qui les aident à analyser les problématiques de développement. Ils s’efforcent ensuite de planifier des stratégies de résolution des problèmes en adéquation tant avec les réalités des populations que les principes du développement durable.» La présentation publique reste un moment formatif durant lequel « les étudiants prennent confiance en eux, valorisent un travail de longue haleine et bénéficient des réflexions, analyses et conseils de professionnels qui renforcent davantage leurs connaissances et compétences, et les motive à persévérer. » 


Contact: Stéphanie Cintori