Haute Ecole Libre Mosane

COL-L-FOWT

COL-L-FOWT

Logiciel d’analyse de l’impact de navires sur des éoliennes offshore et des structures maritimes fluviales

Objets et objectifs

L’objectif du projet est de développement de calcul par la méthode de super-éléments en mettant sur le marché un logiciel d’analyse d’impact convivial, qui sera exploité (prestations de service) par DN&T, SBE et AC&CS. Ce nouveau logiciel donnera un avantage concurrentiel aux 3 bureaux d’études pour répondre aux exigences des constructeurs de parcs éoliens offshore ainsi qu’aux gestionnaires des voies navigables.
 
Dans le domaine de l’ingénierie des ouvrages fluviaux et maritimes, le logiciel sera utilisé pour l’étude des chocs de bateaux (péniches / navires) sur les ouvrages suivants : portes d’écluses fluviales et maritimes, vannes des barrages mobiles de navigation et ouvrages de guidage et d’amarrage le long des cours d’eau et dans les ports.

Le livrable sera un logiciel, associé aux services proposés par les partenaires, fournissant une évaluation de la résistance au choc de ces structures sans nécessiter de lourds efforts de modélisation ni de temps de calcul prohibitifs. Il permettra de tester très rapidement un grand nombre de scénarii de collision, d’en détecter les plus critiques et de pré-dimensionner les éventuels renforts à apporter à la structure.

Démarche

Une analyse élasto-plastique basée sur la méthode des super-éléments permettra d’obtenir l’évolution de l’énergie dissipée tout au long de la collision (déformation plastique de la structure et du bateau impacteur), la dynamique de l’éolienne et du bateau, l’endommagement du bateau dans la structure. Des modèles analytiques préexistants (Cfr travaux de H. Le Sourne (ICAM) et des doctorats de T. Pire et L. Buldgen (ULiege) sont utilisés comme base pour analyser  des study cases sélectionnés.

Types de résultats

Évaluation de la résistance de différentes portes d’écluse et éoliennes flottantes soumis à collision de bas et haut énergie de collision.

La résistance (et énergie dissipée par la structure) est influencée par la position de l’impact, vitesse et masse du bateau impacteur, et configuration de la porte/éolienne.

Partenariats

HELMO, ULiege, SBE, AC&CS, DN&T

Chercheurs

Sara Echeverry Jaramillo

Contact

Sara Echeverry Jaramillo | s.echeverry@helmo.be

Date de début

01-01-21

Date de fin

31-12-23