Introduction

Comment prendre la mesure de la digitalisation du monde ? Comment outiller les travailleurs et les travailleuses du champ du travail social pour comprendre et agir dans un monde digitalisé ? Les recherches au sein du LABOCS analysent ce phénomène souvent qualifié de « révolution anthropologique » et ces implications pour le travail social. Il s’agit de poser les conditions d’une posture techno-critique qui ne céderait pas à un somnambulisme technologique et qui serait capable d’en saisir les opportunités émancipatrices.

Projets en cours

DLiS : Digital Learning Intervention Sociale - Former par et pour le numérique dans le domaine de l'Intervention Sociale

Le projet Digital Learning (DLiS) est un projet de Coopération Erasmus+ qui vise la montée en compétence sur les usages et les outils numériques des professionnels et des étudiants en travail social, afin qu'ils acquièrent une agilité numérique suffisante pour accompagner les publics de l’action sociale en situation de fracture numérique. Lancé en novembre 2021, ce projet mobilise des chercheurs, des enseignants, des cadres pédagogiques, des formateurs, des concepteurs numériques, des étudiants et des professionnels du travail social, et ce jusqu'en août 2024.

Projets aboutis

IT4ANXIETY

Le LABOCS réalise l'évaluation du projet Interreg IT4anxiety, qui vise à soutenir le développement de l’e-santé mentale dans une perspective techno-critique et humaniste. La méthode d’évaluation comporte deux volets : participatif, pour définir le cadre ...

TICIS

Enjeux de la digitalisation du travail social

Cette recherche part d’un constat : les personnes accueillies en institution ont accès aux terminaux mobiles personnels (ex. smartphones) et aux réseaux internet et téléphone. Nous postulons que cela a une place dans la vie des acteurs, que se développent des usages à différents niveaux. Là où le travail éducatif met en jeu les relations et la présence à l’autre dans des espaces définis, les outils TIC sont une possibilité de se distancier de ces espaces physiques et de ces relations et d’en investir d’autres, symboliques hors du regard des équipes.

Bientraitance des aînés

Dans le périmètre des interrogations qui portent sur la bientraitance des personnes âgées en contexte collectif encadré (MR et MRS), de nouvelles questions se posent sur la définition même de l'expression « prendre soin de... ». (Nous visons ici toute la richesse de sens enveloppée par l'opposition désormais classique « to Care » et « to Cure »). Dans ce domaine, l'irruption des nouvelles technologies, si elle ouvre de nouvelles perspectives, pose également de nouvelles questions. Dans quelle mesure, par exemple, ces innovations technologiques peuvent-elles être conçues comme des innovations en termes de soins et de bientraitance (ou pas...) ?
Cette recherche a une portée exploratoire. Construite selon une démarche inductive, elle vise autant à cerner les contours de la problématique et à définir les axes pertinents d'investigation et d'intervention qu'à établir des résultats définitifs.