Haute Ecole Libre Mosane

9b22b00e-ccad-472b-873a-a625887809f9
f999cbde-c10f-4ee8-a011-dc79b7e67823

Coopération internationale

Bachelier en Coopération internationale

La formation en Coopération Internationale fait partie des programmes destinés à former des jeunes acteurs dans le monde de demain que ce soit dans la coopération internationale, la coopération nord-nord, l'économie sociale, le développement durable ou la transition.

Elle vise à développer des compétences de communication (en langues étrangères, multiculturelle,…) ainsi que des compétences de gestion (de projet, financière, de ressources humaines...) nécessaires au bon suivi des projets de coopération au sens large et à la bonne utilisation des fonds et des outils tout en sensibilisant ses futures bacheliers aux réalités culturelles, sociales, économiques et environnementales du monde actuel.


Organisée en co-diplomation par la Haute Ecole de la Province de Liège (HEPL) et la Haute Ecole Libre Mosane (HELMo), le bachelier en Coopération internationale est une nouveauté de l’année 2012-2013 et confère le grade de bachelier professionnalisant (180 crédits).

Les deux Hautes Ecoles possèdent déjà une solide expérience dans le domaine puisqu’elles proposaient toutes deux tant des formations économiques internationales que des formations sociales.

L’évolution des relations entre pays, riches ou pauvres, et des accords d’échanges commerciaux internationaux, la montée sur la scène internationale des pays émergents, la crise financière internationale, les enjeux climatiques de la planète, les migrations humaines, le printemps islamique, la fragilité financière des états européens et partant, l’instabilité de l’Euro, autant de sujets qui tendent à montrer l’importance de préparer nos jeunes à gérer de façon responsable les défis de demain.

Une formation en coopération internationale est un des moyens pour atteindre cet objectif.

Cette formation veut accentuer le rôle de coopérant gestionnaire en mettant l’accent sur les compétences de techniciens en gestion nécessaires tant dans l’analyse et la conception de projets que dans leur réalisation et leur suivi.

Conscientisés dans leur cursus aux enjeux du développement, avertis de l’approche socio-anthropologique des milieux à affronter et éveillés à l’éthique de la fonction, nos diplômés auront le profil de gestionnaires rapidement opérationnels, anglophones, drillés aux aspects pratiques de budget, de contrat, de ressources humaines, de rapportage, formés autant à des postes de gestion de nos institutions publiques qu’à des postes de gestionnaires de projets en entreprise ou en coopération avec mission  à mener tant « à la maison » que sur le terrain.

formation

La formation tend vers le développement de compétences au service d'une société plus juste et durable au sein d'organisations internationales ou nationales (ONG, Institutions Européennes, Nations Unies, entreprises d'économie sociale, start-up d'innovation sociale...) :
• Capacité à appréhender les enjeux économiques, sociaux et environnementaux nationaux et internationaux (en ce y compris la coopération internationale)
• Compétences de gestion (de projet, financière, administrative, gouvernance, législation...)
• Aptitude à gérer la relation humaine dans le contexte de la diversité
• Compétences de communication en langues étrangères et dans un contexte multiculturel
• Développement de l'esprit critique

STAGE

stage d’exploration (Bloc 2)


Ce stage de 2 semaines lui permet de :

• découvrir l’attrait d’un milieu professionnel (ONG, secteur non-marchand, entreprises commerciales, institutions publiques, ...) ;

• choisir la thématique dans laquelle il veut se spécialiser : les enjeux économiques du développement (échanges inégaux nord-sud, transferts de technologie, etc.), les approches socio-anthropologiques du développement (développement socio-économique, développement durable, etc.) ; la gestion d’équipe et la GRH (modes d’organisation du travail, variations culturelles des modèles de GRH, problèmes liés à l’existence d’équipes interculturelles ou au développement d’organisations multi-centrées, etc.) ; la gestion logistique des projets ; ...

 

STAGE DE PRATIQUE PROFESSIONNELLE (Bloc 3)

Ce stage de 15 semaines se déroule au sein d'une institution en lien avec les enjeux de coopération, nationale ou internationale, et permet l'élaboration d'un " travail de fin d'études " (T.F.E.). 

DÉBOUCHÉS

Dans le monde d'aujourd'hui, les dimensions internationales et nationales sont indissociables; organismes publiques, ONG's, institutions internationales, entreprises d'économie sociale, start-up d'innovation, organisations actives dans le développement durable ou la transition, sociétés privées attentives à développer leur responsabilité citoyenne, mutuelles, syndicats... sont autant d'organisations où le bachelier en coopération internationale pourra trouver une place et développer les compétences acquises durant sa formation.

Quelques exemples de fonctions :
• Gestionnaire de projets en charge du suivi et du contrôle administratif, financier ou technique
• Collaborateur technique dans les institutions internationales
• Responsable dans des entreprises d’économie sociale, les organismes d’éducation permanente
• Chargé de suivi des programmes de coopération au sein des provinces et communes, d’associations actives dans le domaine de la solidarité et de la migration internationale, des mutuelles et des syndicats
• Agent de sensibilisation des programmes de développement

PASSERELLES

Après le bachelier professionnalisant, il est possible de poursuivre  par un master, moyennant un complément de programme pouvant aller jusqu'à 60 crédits (soit une année supplémentaire).

Un bachelier en Coopération Internationale peut notamment accéder à ces masters :

  • Master en Ingénierie et Action Sociales (HELMo/HEPL)
  • Master en Sciences de gestion
  • Master en Population et Développement
  • Master en Développement Durable
  • Master en Communication multilingue
  • Master en Sciences et gestion de l’environnement
  • Master en Sciences politiques
  • Master en Gestion des ressources humaines
  • Master en Agroécologie (ULG – ULB – Paris-Saclay)
  • Master in « Sustainability science and policy » (Universiteit Maastricht)
  • ...

POINTS FORTS


des objectifs… Motivants… Responsables… Ambitieux !
Cette formation veut préparer les futurs bacheliers à :
1. Gérer la conception et le suivi de projet
2. Communiquer dans un contexte multiculturel
3. Participer de façon responsable, réaliste, constructive et durable à la société de demain
4. Appréhender la richesse de la diversité culturelle
 

connaissance du terrain et expérience des formateurs

Au fil des trois années de formation, tu profiteras du témoignage de femmes et d’hommes de terrain travaillant dans la coopération comme gestionnaires techniques, administratifs et financiers.
• Au cours de la deuxième année, un stage d’immersion professionnelle te donnera l’occasion de découvrir le milieu interculturel.
• En troisième année, tu t’investiras quinze semaines dans une ONG ou une institution spécialisée dans la coopération. Ce stage réalisé en Belgique et/ou à l’étranger fixe le contexte du travail de fin d’études qui par son approche pratique valorisera tes compétences linguistiques et de gestionnaire de projet acquises pendant ta formation.

une bonne gestion des projets

Concevoir et gérer un projet de coopération est un processus complexe et multi-dimensionnel au cœur duquel se trouve l'Humain. Utiliser les bons outils pour créer un projet et en assurer le bon déroulement et développement va de pair avec la qualité des relations humaines qui s'y jouent. Acquérir des principes de bonne gestion et des compétences humaines adaptées au contexte est un plus que cette formation te propose pour réussir les défis de demain.

une approche évolutive de l’apprentissage

• Le bloc 1 permet de comprendre le contexte général de la coopération internationale et nationale au sens large et d'appréhender les enjeux économiques, so - ciaux et environnementaux caractérisant le monde actuel et développe des outils de base de gestion fi - nancières et administratives ainsi que les compétences de communication.
• Le bloc 2 offre une première immersion de 15 jours dans le monde professionnel, une approche appro - fondie des principes de gestion et la préparation gui - dée de projets qui concrétisent l'approche théorique développée jusque là.
• Le bloc 3 renforce les acquis de l’étudiant, élargit son approche de la géopolitique, affine le cadre juridique de l’action en coopération et introduit des sujets spécifiques. C’est aussi l’année du stage de pratique professionnelle de 15 semaines dans une institution en lien avec les enjeux de coopération, nationale ou internationale.

international appeal

The international dimension is repeatedly predominant : languages courses (French, English, Spanish and Dutch), Erasmus periods (possible in "bloc 2" or "bloc 3") and internships abroad and in international associations are mixed with discussions about themes such as rights to water and food, health conditions, education or climate changes.

international projects

Erasmus agreements have been signed with universities and university colleges in several countries in Europe as outside Europe so that students can attend a part of their studies abroad. When this brochure was printed agreements existed with Brazil, Bulgaria, Holland, India, Italy, Mexico, Norway, Peru, Poland, Russia, Spain and Turkey. Japon and other countries will be possible quite soon.

Co-diplomation